JOUR 39 DE 85

09/10/2016 01:44
JOUR 39
JEAN 11
LUC 23
2 CORINTHIENS 7
 
 
JEAN 11
 
 
Jésus retourne en Judée. Résurrection de Lazare à Béthanie
V. 1-46: cf. Lu 10:38-42. (Jn 5:21, 26-29; 6:40.) Mc 5:35-43. Lu 7:11-16. Ac 9:36-42.
1Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa sœur. 2C’était cette Marie qui oignit de parfum le Seigneur et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux, et c’était son frère Lazare qui était malade. 3Les sœurs envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade. 4Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n’est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. 5Or, Jésus aimait Marthe, et sa sœur, et Lazare. 6Lors donc qu’il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, 7et il dit ensuite aux disciples:Retournons en Judée. 8Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée! 9Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde;
10 mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n’est pas en lui. 11Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. 12Les disciples lui dirent: Seigneur, s’il dort, il sera guéri. 13Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. 14Alors Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort.
15 Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui. 16Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: Allons aussi, afin de mourir avec lui. 17Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre. 18Et, comme Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ, 19beaucoup de Juifs étaient venus vers Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère. 20Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison. 21Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. 22Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. 23Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera.24Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.25Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? 27Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. 28Ayant ainsi parlé, elle s’en alla. Puis elle appela secrètement Marie, sa sœur, et lui dit: Le maître est ici, et il te demande. 29Dès que Marie eut entendu, elle se leva promptement, et alla vers lui. 30Car Jésus n’était pas encore entré dans le village, mais il était dans le lieu où Marthe l’avait rencontré. 31Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant: Elle va au sépulcre, pour y pleurer.32Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu’elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.33Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému. 34Et il dit: Où l’avez-vous mis? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois. 35Jésus pleura. 36Sur quoi les Juifs dirent: Voyez comme il l’aimait. 37Et quelques-uns d’entre eux dirent: Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas faire aussi que cet homme ne mourût point?38Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée devant. 39Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là.40Jésus lui dit: Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? 41Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. 43Ayant dit cela, il cria d’une voix forte: Lazare, sors! 44Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller. 45Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui. 46Mais quelques-uns d’entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait.
Assemblée du sanhédrin et décision contre Jésus. Séjour à Éphraïm
V. 47-54: cf. Lu 16:31. Jn 15:24, 25. Ps 71:10.
47 Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent: Que ferons-nous? Car cet homme fait beaucoup de miracles. 48Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation. 49L’un d’eux, Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit: Vous n’y entendez rien; 50vous ne réfléchissez pas qu’il est dans votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas. 51Or, il ne dit pas cela de lui-même; mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation. 52Et ce n’était pas pour la nation seulement; c’était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. 53Dès ce jour, ils résolurent de le faire mourir. 54C’est pourquoi Jésus ne se montra plus ouvertement parmi les Juifs; mais il se retira dans la contrée voisine du désert, dans une ville appelée Éphraïm; et là il demeurait avec ses disciples.
Approche de la Pâque. Jésus attendu à Jérusalem
V. 55-57: cf. Jn 7:11. Ps 31:14.
55La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier. 56Ils cherchaient Jésus, et ils se disaient les uns aux autres dans le temple: Que vous en semble? Ne viendra-t-il pas à la fête? 57Or, les principaux sacrificateurs et les pharisiens avaient donné l’ordre que, si quelqu’un savait où il était, il le déclarât, afin qu’on se saisît de lui.
 
LUC 23
 
Jésus devant Pilate, gouverneur romain
V. 1-5: cf. (Mt 27:2, 11-14. Mc 15:2-5. Jn 18:28-38.)
1 Ils se levèrent tous, et ils conduisirent Jésus devant Pilate. 2Ils se mirent à l’accuser, disant: Nous avons trouvé cet homme excitant notre nation à la révolte, empêchant de payer le tribut à César, et se disant lui-même Christ, roi. 3Pilate l’interrogea, en ces termes: Es-tu le roi des Juifs? Jésus lui répondit: Tu le dis.4Pilate dit aux principaux sacrificateurs et à la foule: Je ne trouve rien de coupable en cet homme. 5Mais ils insistèrent, et dirent: Il soulève le peuple, en enseignant par toute la Judée, depuis la Galilée, où il a commencé, jusqu’ici.
Jésus devant Hérode. Jésus renvoyé par Hérode à Pilate
V. 6-12: cf. Ps 2:1-3. Ac 4:25-28.
6Quand Pilate entendit parler de la Galilée, il demanda si cet homme était Galiléen; 7et, ayant appris qu’il était de la juridiction d’Hérode, il le renvoya à Hérode, qui se trouvait aussi à Jérusalem en ces jours-là. 8Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie; car depuis longtemps, il désirait le voir, à cause de ce qu’il avait entendu dire de lui, et il espérait qu’il le verrait faire quelque miracle.9Il lui adressa beaucoup de questions; mais Jésus ne lui répondit rien. 10Les principaux sacrificateurs et les scribes étaient là, et l’accusaient avec violence.11Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris; et, après s’être moqué de lui et l’avoir revêtu d’un habit éclatant, il le renvoya à Pilate. 12Ce jour même, Pilate et Hérode devinrent amis, d’ennemis qu’ils étaient auparavant.
Sentence de mort confirmée
V. 13-25: cf. (Mt 27:15-30. Mc 15:6-19. Jn 18:39 à 19:16.)
13 Pilate, ayant assemblé les principaux sacrificateurs, les magistrats, et le peuple, leur dit: 14Vous m’avez amené cet homme comme excitant le peuple à la révolte. Et voici, je l’ai interrogé devant vous, et je ne l’ai trouvé coupable d’aucune des choses dont vous l’accusez; 15Hérode non plus, car il nous l’a renvoyé, et voici, cet homme n’a rien fait qui soit digne de mort. 16Je le relâcherai donc, après l’avoir fait battre de verges. 17A chaque fête, il était obligé de leur relâcher un prisonnier.18Ils s’écrièrent tous ensemble: Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas.19Cet homme avait été mis en prison pour une sédition qui avait eu lieu dans la ville, et pour un meurtre. 20Pilate leur parla de nouveau, dans l’intention de relâcher Jésus. 21Et ils crièrent: Crucifie, crucifie-le! 22Pilate leur dit pour la troisième fois: Quel mal a-t-il fait? Je n’ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l’avoir fait battre de verges. 23Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu’il fût crucifié. Et leurs cris l’emportèrent: 24Pilate prononça que ce qu’ils demandaient serait fait. 25Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et pour meurtre, et qu’ils réclamaient; et il livra Jésus à leur volonté.
Jésus crucifié
V. 26-34: cf. (Mt 27:31-38. Mc 15:20-28. Jn 19:16-24.) Ga 3:13.
26 Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la porte derrière Jésus. 27Il était suivi d’une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. 28Jésus se tourna vers elles, et dit:Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi; mais pleurez sur vous et sur vos enfants.
29 Car voici, des jours viendront où l’on dira: Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n’ont point enfanté, et les mamelles qui n’ont point allaité! 30Alors ils se mettront à dire aux montagnes: Tombez sur nous! Et aux collines: Couvrez-nous! 31Car, si l’on fait ces choses au bois vert, qu’arrivera-t-il au bois sec? 32On conduisait en même temps deux malfaiteurs, qui devaient être mis à mort avec Jésus. 33Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche. 34Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.
V. 35-43: cf. (Mt 27:39-44. Mc 15:29-32. Jn 19:25-27.) Ps 22:7-18.
35Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: Il a sauvé les autres; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu!36Les soldats aussi se moquaient de lui; s’approchant et lui présentant du vinaigre,37ils disaient: Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même! 38Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs. 39L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant: N’es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous! 40Mais l’autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation? 41Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal. 42Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. 43Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.
V. 44-49: cf. (Mt 27:47-56. Mc 15:33-41. Jn 19:28-37.) És 53:5-12. Jn 1:29. Ro 5:6-8. 1 Pi 2:24. Ap 1:5.
44 Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. 45Le soleil s’obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu. 46Jésus s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira. 47Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit: Certainement, cet homme était juste. 48Et tous ceux qui assistaient en foule à ce spectacle, après avoir vu ce qui était arrivé, s’en retournèrent, se frappant la poitrine. 49Tous ceux de la connaissance de Jésus, et les femmes qui l’avaient accompagné depuis la Galilée, se tenaient dans l’éloignement et regardaient ce qui se passait.
Le corps de Jésus mis dans un sépulcre
V. 50-56: cf. (Mt 27:57-61. Mc 15:42-47. Jn 19:38-42.)
50 Il y avait un conseiller, nommé Joseph, homme bon et juste, 51qui n’avait point participé à la décision et aux actes des autres; il était d’Arimathée, ville des Juifs, et il attendait le royaume de Dieu. 52Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus. 53Il le descendit de la croix, l’enveloppa d’un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n’avait encore été mis.54C’était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer. 55Les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus accompagnèrent Joseph, virent le sépulcre et la manière dont le corps de Jésus y fut déposé, 56et, s’en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi.
 
2 CORINTHIENS 7
 
1Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.
V. 2-16: cf. 2 Co 6:11-13; 2:1-13. 1 Th 3:5-9. Pr 25:25. Hé 13:17.
2Donnez-nous une place dans vos cœurs! Nous n’avons fait tort à personne, nous n’avons ruiné personne, nous n’avons tiré du profit de personne. 3Ce n’est pas pour vous condamner que je parle de la sorte; car j’ai déjà dit que vous êtes dans nos cœurs à la vie et à la mort. 4J’ai une grande confiance en vous, j’ai tout sujet de me glorifier de vous; je suis rempli de consolation, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations. 5Car, depuis notre arrivée en Macédoine, notre chair n’eut aucun repos; nous étions affligés de toute manière: luttes au-dehors, craintes au-dedans. 6Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l’arrivée de Tite, 7et non seulement par son arrivée, mais encore par la consolation que Tite lui-même ressentait à votre sujet: il nous a raconté votre ardent désir, vos larmes, votre zèle pour moi, en sorte que ma joie a été d’autant plus grande. 8Quoique je vous aie attristés par ma lettre, je ne m’en repens pas. Et, si je m’en suis repenti, car je vois que cette lettre vous a attristés, bien que momentanément, 9je me réjouis à cette heure, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a portés à la repentance; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage.10En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. 11Et voici, cette même tristesse selon Dieu, quel empressement n’a-t-elle pas produit en vous! Quelle justification, quelle indignation, quelle crainte, quel désir ardent, quel zèle, quelle punition! Vous avez montré à tous égards que vous étiez purs dans cette affaire. 12Si donc je vous ai écrit, ce n’était ni à cause de celui qui a fait l’injure, ni à cause de celui qui l’a reçue; c’était afin que votre empressement pour nous fût manifesté parmi vous devant Dieu. 13C’est pourquoi nous avons été consolés. Mais, outre notre consolation, nous avons été réjouis beaucoup plus encore par la joie de Tite, dont l’esprit a été tranquillisé par vous tous. 14Et si devant lui je me suis un peu glorifié à votre sujet, je n’en ai point eu de confusion; mais, comme nous vous avons toujours parlé selon la vérité, ce dont nous nous sommes glorifiés auprès de Tite s’est trouvé être aussi la vérité. 15Il éprouve pour vous un redoublement d’affection, au souvenir de votre obéissance à tous, et de l’accueil que vous lui avez fait avec crainte et tremblement. 16Je me réjouis de pouvoir en toutes choses me confier en vous.
 
.
Jésus retourne en Judée. Résurrection de Lazare à Béthanie
V. 1-46: cf. Lu 10:38-42. (Jn 5:21, 26-29; 6:40.) Mc 5:35-43. Lu 7:11-16. Ac 9:36-42.
1Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa sœur. 2C’était cette Marie qui oignit de parfum le Seigneur et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux, et c’était son frère Lazare qui était malade. 3Les sœurs envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade. 4Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n’est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. 5Or, Jésus aimait Marthe, et sa sœur, et Lazare. 6Lors donc qu’il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, 7et il dit ensuite aux disciples:Retournons en Judée. 8Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée! 9Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde;
10 mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n’est pas en lui. 11Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. 12Les disciples lui dirent: Seigneur, s’il dort, il sera guéri. 13Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. 14Alors Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort.
15 Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui. 16Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: Allons aussi, afin de mourir avec lui. 17Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre. 18Et, comme Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ, 19beaucoup de Juifs étaient venus vers Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère. 20Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison. 21Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. 22Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. 23Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera.24Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.25Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? 27Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. 28Ayant ainsi parlé, elle s’en alla. Puis elle appela secrètement Marie, sa sœur, et lui dit: Le maître est ici, et il te demande. 29Dès que Marie eut entendu, elle se leva promptement, et alla vers lui. 30Car Jésus n’était pas encore entré dans le village, mais il était dans le lieu où Marthe l’avait rencontré. 31Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant: Elle va au sépulcre, pour y pleurer.32Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu’elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.33Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému. 34Et il dit: Où l’avez-vous mis? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois. 35Jésus pleura. 36Sur quoi les Juifs dirent: Voyez comme il l’aimait. 37Et quelques-uns d’entre eux dirent: Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas faire aussi que cet homme ne mourût point?38Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée devant. 39Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là.40Jésus lui dit: Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? 41Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. 43Ayant dit cela, il cria d’une voix forte: Lazare, sors! 44Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller. 45Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui. 46Mais quelques-uns d’entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait.
Assemblée du sanhédrin et décision contre Jésus. Séjour à Éphraïm
V. 47-54: cf. Lu 16:31. Jn 15:24, 25. Ps 71:10.
47 Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent: Que ferons-nous? Car cet homme fait beaucoup de miracles. 48Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation. 49L’un d’eux, Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit: Vous n’y entendez rien; 50vous ne réfléchissez pas qu’il est dans votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas. 51Or, il ne dit pas cela de lui-même; mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation. 52Et ce n’était pas pour la nation seulement; c’était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. 53Dès ce jour, ils résolurent de le faire mourir. 54C’est pourquoi Jésus ne se montra plus ouvertement parmi les Juifs; mais il se retira dans la contrée voisine du désert, dans une ville appelée Éphraïm; et là il demeurait avec ses disciples.
Approche de la Pâque. Jésus attendu à Jérusalem
V. 55-57: cf. Jn 7:11. Ps 31:14.
55La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier. 56Ils cherchaient Jésus, et ils se disaient les uns aux autres dans le temple: Que vous en semble? Ne viendra-t-il pas à la fête? 57Or, les principaux sacrificateurs et les pharisiens avaient donné l’ordre que, si quelqu’un savait où il était, il le déclarât, afin qu’on se saisît de lui.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/