JOUR 4 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

16/08/2018 00:11

JOUR 4 DE 130 : NOUVEAU TESTAMENT

MATTHIEU 7 ET 8

MATTHIEU 7

1 ¶  Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.{*}

 

Ne jugez point. Comme le contexte l’indique clairement, l’interdiction ne s’applique pas à tous les jugements (v. #Mt 7:16). Il existe un jugement juste que nous devons exercer avec un discernement prudent (#Jn 7:24). Seuls les jugements injustes hypocrites, empreints d’une propre justice ou nés d’un esprit de critique - sont à proscrire. Il est en effet nécessaire, afin de pouvoir accomplir les commandements qui suivent, de savoir discerner les chiens et les pourceaux (v. #Mt 7:6) de frères (vv. #Mt 7:3-5).

 

2  Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.{*}

3  Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?{*}

4  Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ?{*}

5  Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.{*}

6  Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.{*}

 

Ne donnez pas les choses saintes aux chiens. Ce principe permet de comprendre pourquoi Jésus lui-même n’accomplit pas de miracles en faveur des non-croyants (#Mt 13:58). Cette attitude doit découler du respect pour ce qui est saint, et non du mépris pour les chiens et les porcs. Dans ce passage, rien ne contredit le principe de #Mt 5:44 qui régissait les relations personnelles avec des ennemis ; celui-ci nous instruit de la manière d’utiliser l’Evangile lorsque nous avons à faire à des gens qui haïssent la vérité.

 

7 ¶  Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.{*}

8  Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.{*}

9  Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ?{*}

10  Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?{*}

11  Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.{*}

 

méchants. Les paroles de Jésus ont comme présupposé la doctrine de la dépravation humaine.

 

à combien plus forte raison. Si les pères terrestres pourvoient aux besoins de leurs fils (vv. #Mt 7:9-10), Dieu ne donnera-t-il pas à ses enfants ce qu’ils lui demandent (vv. #Mt 7:7-8)?  

 

12 ¶  Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes.{*}

 

faites-le de même pour eux. Des variantes de la règle d’or existaient avant Christ dans les écrits rabbiniques et même au sein du bouddhisme et de l’hindouisme. Elles prenaient toutes la forme d’une interdiction, comme la version du rabbin Hillel: « Ce qui vous est haïssable, ne le faites pas à autrui. » Jésus enrichit son sens lorsqu’il en fit un commandement positif d’agir; il souligna aussi que cet impératif résumait pleinement l’essence des principes éthiques contenus dans la loi et les prophètes.

 

13  Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.{*}

14  Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.{*}

 

resserré le chemin. Christ ne manquait jamais de souligner qu’il était difficile de le suivre (#Mt 10:38 ; #Mt 16:24-25 ; #Jn 15:18-19 ; #Jn 16:1-3 ; cf. #Ac 14:22). Le salut s’obtient par la grâce seule, mais il n’est pas toujours facile à vivre. Il appelle la connaissance de la vérité, la repentance, la soumission à Christ en tant que Seigneur, ainsi qu’une décision d’obéir à sa volonté et à sa Parole.

 

7:13-29

Cette partie finale du sermon sur la montagne est caractéristique du message de l’Evangile. Il y a deux portes, deux chemins, deux destinations et deux genres de personnes (vv. #Mt 7:13-14); deux sortes d’arbres et deux sortes de fruits (vv. #Mt 7:17-20); deux groupes distincts à l’heure du jugement (vv. #Mt 7:21-23); et deux sortes de bâtisseurs, qui construisent sur deux types de fondations (vv. #Mt 7:24-28). Christ pose aussi clairement que possible la limite entre la voie qui conduit à la perdition et celle qui mène à la vie.

 

7:13-14

Les deux portes, l’étroite comme la large, sont censées offrir l’entrée du royaume de Dieu. Les hommes se voient proposer deux chemins. La porte étroite est l’aboutissement du chemin de la foi, resserré et précis, qui passe à travers Christ seul. Elle représente le vrai salut, selon la voie de Dieu, qui mène à la vie éternelle. La porte large inclut toutes les religions des œuvres et de la propre justice, sans voie unique désignée (cf. #Ac 4:12), mais elle conduit en enfer, et non au ciel.

 

15 ¶  Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. {*}

 

des faux prophètes. Ils trompent le peuple, non pas en se déguisant en brebis, mais en se faisant passer pour de vrais bergers. Ils font la promotion de la porte large et du chemin spacieux.

 

en vêtements de brebis. Cette description s’inspire certainement des vêtements en laine, tenue habituelle d’un berger. Et à la copie de certains prophètes aujourd’hui, qui font croire qu’ils sont de Dieu, mais qu’en réalité sont des faux hommes de Dieu. Je les appelle les autoproclamés faussaires.

 

16  Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? {*}

 

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Une fausse doctrine ne peut rendre maître de la chair, c’est pourquoi les faux prophètes font preuve de méchanceté. Cf. #2P 2:12-22.

 

17  Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.{*}

18  Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.{*}

19  Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.{*}

20  C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.{*}

21 ¶  Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.{*}

 

Ceux qui me disent …  celui qui fait. La stérilité de ce type de foi manifeste son vrai caractère (cf. v. #Mt 7:20): la foi qui proclame sans agir n’est rien d’autre que de l’incrédulité. Jésus ne suggère pas que l’on pourrait gagner le salut par ses œuvres, mais il dit que la vraie foi produira inexorablement le fruit de bonnes œuvres. Le même raisonnement est repris en #Ja 1:22-25 ; #Ja 2:26.

 

22  Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?{*}

 

n’avons-nous pas prophétisé …  chassé des démons …  fait beaucoup de miracles. Fait intéressant, ces personnes sont loin d’avoir manqué d’accomplir des œuvres. Elles peuvent même se vanter d’avoir à leur actif des signes et des miracles remarquables. En réalité, elles ont mis toute leur confiance précisément dans ces œuvres. Cette foi mal placée est une preuve supplémentaire que ces œuvres, malgré leur caractère spectaculaire, ne pouvaient pas être authentiques. Ceux qui sont dépourvus à ce point de foi véritable ne peuvent en aucun cas produire le fruit de bonnes œuvres. Un mauvais arbre ne peut produire de bons fruits (v. #Mt 7:18).

 

23  Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.{*}

 

iniquité. Tout péché constitue une iniquité (#1Jn 3:4), une rébellion contre la loi de Dieu (cf. #Mt 13:41).

 

24  C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.{*}

25  La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.{*}

26  Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.{*}

27  La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande.{*}

 

7:24-27

La maison représente la vie spirituelle ; la pluie, le jugement divin. Seule tiendra la maison bâtie sur l’obéissance à la Parole de Dieu, avec laquelle viennent la repentance, le rejet du salut par les œuvres et l’assurance en la grâce de Dieu qui sauve selon sa miséricorde.

 

28  Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ;

29  car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.

 

non pas comme leurs scribes. Les scribes citaient d’autres sources pour établir l’autorité de leur enseignement. Jésus, lui, était sa propre autorité (#Mt 28:18). La question de l’autorité fut un important sujet de confrontation entre Jésus et les Juifs, qui voyaient leur autorité remise en question. Cf. #Mr 1:22 ; #Mr 11:28-33 ; #Lu 4:32 ; #Lu 20:2-8 ; #Jn 12:49-50 ; #Jn 14:10

 

 

MATTHIEU 8

 

1 ¶  Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit.

 

descendu de la montagne. Cf. #Mt 5:1.

 

2  Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.

 

si tu le veux. Il n’avait aucun doute sur la puissance de Christ, uniquement sur sa volonté (cf. #Mr 1:40-45).

 

3  Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre. {*}

4  Puis Jésus lui dit : Garde-toi d’en parler à personne ; mais va te montrer au sacrificateur, et présente l’offrande que Moïse a prescrite, afin que cela leur serve de témoignage.{*}

 

Garde-toi d’en parler à personne. Répandre la nouvelle de ces miracles pouvait entraver la mission de Christ et détourner l’attention du public de son message. Marc note que c’est précisément ce qui se passa. Débordant de joie à cause du miracle, l’homme désobéit. En conséquence, Christ dut déplacer son ministère de cette ville vers le désert (#Mr 1:45).

 

l’offrande que Moïse a prescrite. Le sacrifice de deux oiseaux, dont l’un devait être tué et l’autre laissé en liberté (#Lé 14:4-7).

 

que cela leur serve de témoignage. Jésus parle des sacrificateurs.

 

5 ¶  Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda, (8-6) le priant

 

Capernaüm Il trouva refuge dans cette ville importante, située sur une route commerciale, à l’extrémité nord de la mer de Galilée. C’était la patrie de Pierre et André (v. #Mt 4:18), de Jacques et Jean (21), ainsi que de Matthieu (#Mt 9:9). Une étude comparative des Evangiles révèle que Christ avait déjà exercé un ministère dans cette ville (cf. la note sur #Lu 4:23).

 

 

centenier. Un officier romain ayant sous ses ordres (cf. v. #Mt 8:9) une centaine d’hommes. Luc précise que le centenier fit appel à Jésus par le truchement des anciens des Juifs (#Lu 7:3-6) parce qu’il ne se sentait pas digne de s’adresser lui-même au Seigneur (v. #Mt 8:8 ; cf. #Lu 7:7). Matthieu ne mentionne pas d’intermédiaires.

 

6  et disant : Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup.

7  Jésus lui dit : J’irai, et je le guérirai.{*}

8  Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri.

 

je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. D’après la tradition juive, la personne qui entrait dans la maison d’un non-Juif devenait rituellement impure (cf. #Jn 18:28). Le centenier, qui était visiblement familier de cette pratique, se sentait indigne de faire vivre à Jésus une telle humiliation. Il avait aussi suffisamment de foi pour savoir que Christ pouvait guérir en prononçant simplement une parole

 

9  Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un: Va ! et il va ; à l’autre: Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait.

10  Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.{*}

 

même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi. Ce centenier avait compris l’autorité absolue de Jésus (vv. #Mt 8:8-9). Même certains des disciples de Christ ne l’avaient pas saisie aussi clairement (cf. v. #Mt 8:26).

 

11  Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux.{*}

 

plusieurs …  de l’orient et de l’occident. Les non-Juifs, qui partageront le royaume avec Abraham, bénéficieront du salut et de la bénédiction de Dieu (cf. #Esa 49:8-12 ; #Esa 59:19: #Mal 1:11 ; #Lu 13:28-29).

 

12  Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.{*}

 

fils du royaume. Les Hébreux, héritiers d’Abraham.

 

seront jetés …  dehors. Cette parole était totalement à l’opposé de l’enseignement rabbinique, selon lequel le royaume ressemblerait à une grande fête en compagnie d’Abraham et du Messie, une fête réservée aux Juifs.

 

des pleurs et des grincements de dents. Cf. #Mt 24:51 ; #Mt 25:30 ; #Lu 13:28. Cette expression décrit les souffrances éternelles de ceux qui se trouveront en enfer.

 

13  Puis Jésus dit au centenier : Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri. {*}

 

selon ta foi. La foi fut à la base de certaines guérisons opérées par le Seigneur (dans ce cas, ce ne fut pas celle de la personne guérie, de même qu’en #Mt 9:2 ; #Mt 15:28); dans d’autres, elle n’entrait pas en ligne de compte (vv. #Mt 8:14-16 ; #Lu 22:51).

 

14 ¶  Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre.

15  Il toucha sa main, et la fièvre la quitta ; puis elle se leva, et le servit.

16  Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades,

 

démoniaques. Cela signifie « démonisé », ou sous le contrôle interne d’un démon. Dans tous les cas de possession démoniaque traités par Christ, des démons étaient réellement présents dans leurs victimes. Ils avaient la maîtrise totale du corps de ces personnes, au point de parler à travers elles (#Mr 5:5-9), de causer des dérèglements (#Jn 10:20), des actes de violence (#Lu 8:29), ou même de les rendre muettes (#Mr 9:17-22).

 

17  afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.

 

ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète. Voir les notes sur la guérison et la rédemption en #Esa 53:4-5. Matthieu cite ce passage. Christ porta la culpabilité et la malédiction du péché (cf. #Ga 3:13). L’œuvre rédemptrice de Christ garantit aussi bien la guérison physique que la victoire finale sur la mort, mais elles ne seront totalement accomplies qu’à la fin des temps (#1Co 15:26).

 

18 ¶  Jésus, voyant une grande foule autour de lui, donna l’ordre de passer à l’autre bord.

 

l’autre bord. Le rivage est du lac Tibériade ou Mer De Galilée.

 

19  Un scribe s’approcha, et lui dit : Maître, je te suivrai partout où tu iras.

 

Un scribe. En tant que scribe, cet homme rompait avec son groupe en déclarant publiquement sa volonté de suivre Jésus. Cependant, Jésus savait parfaitement qu’il n’avait pas mesuré le coût de sa décision en termes de désagréments et de souffrance.

 

20  Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête.{*}

 

Fils de l’homme. C’est le nom que Jésus s’attribua le plus fréquemment. Il apparaît 83 fois dans les Evangiles, uniquement dans la bouche de Jésus. C’était un titre messianique (#Da 7:13-14), avec une allusion évidente à l’humanité et l’humilité de Christ. Il dénote pourtant aussi sa gloire éternelle, comme le montre #Da 7:13-14 (cf. #Mt 24:27 ; #Ac 7:56).

 

21  Un autre, d’entre les disciples, lui dit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.

 

permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père. Cette phrase ne signifie pas que le père de cet homme soit déjà mort. L’expression était une locution courante qui voulait dire: « Laisse-moi d’abord recevoir mon héritage. »

22  Mais Jésus lui répondit : Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.{*}

 

laisse les morts ensevelir leurs morts. Que le monde (ceux qui sont morts spirituellement) prenne soin de ce qui lui appartient.

 

23 ¶  Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent.

24  Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait.

 

une si grande tempête. La mer de Galilée se trouve à plus de 210 m au-dessous du niveau de la mer. Au nord, le mont Hermon culmine à plus de 2800 m. De mai à octobre, des vents forts pénètrent dans la vallée par des gorges étroites, causant des orages aussi soudains que violents.

 

il dormait. Avant d’être témoins d’une manifestation de la divinité de Jésus l’un de ses actes les plus impressionnants - les disciples purent contempler une image touchante de son humanité. Il était tellement fatigué que même les mouvements violents du bateau si forts que les disciples craignaient le naufrage (v. #Mt 8:25) - ne le réveillèrent pas.

 

25  Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons !

26  Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme. {*}

 

gens de peu de foi. Ce fut une critique fréquente de la part du Seigneur à l’encontre des disciples et de leur faiblesse.

 

calme. Cf. #Ps 65:8 ; #Ps 89:10.

 

27  Ces hommes furent saisis d’étonnement : Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer ?

 

à qui obéissent même les vents et la mer. Cet acte était une preuve convaincante de sa divinité (cf. #Ps 29:3-4 ; #Ps 89:10 ; #Ps 93:4 ; #Ps 107:25-29).

 

28 ¶  Lorsqu’il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au-devant de lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là.

 

pays des Gadaréniens. Certains textes parlent de « Géraséniens » (cf. #Lu 8:26). Il s’agit d’une petite ville côtière en face de Tibériade, probablement à l’emplacement du village actuel de Khersa (Kursi). Des tombes anciennes se trouvent sur le site et le bord du lac descend abruptement dans l’eau, ce qui correspond exactement à la description du terrain dans ce passage.

 

deux Démoniaques. #Mr 5:2 et #Lu 8:27 ne parlent que d’un seul homme. L’un des hommes avait certainement la prédominance sur l’autre.

 

29  Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ?

 

pour nous tourmenter avant le temps. Ce passage démontre clairement que les démons reconnaissaient non seulement la divinité de Jésus, mais encore son rôle de juge. Ils savaient que Dieu avait fixé un temps pour les juger. Leur connaissance des événements eschatologiques était correcte quant aux faits, mais c’est une chose que de connaître la vérité, et une autre que de l’aimer (cf. #Ja 2:19).

 

30  Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient.

 

troupeau de Pourceaux. #Mr 5:13 précise qu’il y avait 2000 animaux dans ce troupeau. Un cheptel aussi vaste d’animaux impurs laisse à penser que les non-Juifs étaient majoritaires dans la région. Ce chiffre suggère aussi que les démons étaient nombreux (cf. #Mr 5:9).

 

31  Les démons priaient Jésus, disant : Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux.

 

Les démons priaient Jésus. #Lu 8:31 précise qu’ils prièrent de ne pas être jetés dans l’abîme, le monde d’en-bas, la prison où se trouvent les démons liés qui ont désobéi. Ils savaient que Jésus avait le pouvoir et l’autorité pour les y envoyer, s’il le voulait.

 

32  Il leur dit : Allez ! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. {*}

33  Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s’était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques.

34  Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et, dès qu’ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire.

 

le supplièrent de quitter. Peut-être, se souciaient-ils des conséquences financières dues à la perte des cochons. Plus probablement, ils étaient tous des pécheurs qui craignaient d’être en présence d’une telle puissance spirituelle (cf. #Mr 5:14-15).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/