JOUR 6

20/08/2015 14:25

La lecture du jour

 

 
GENESE 11
 
V. 1-9: cf. (Ps 33:10, 11. Lu 1:51.) (De 32:8. Ac 17:26.) Ac 2:1-11.
1Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.2Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. 3Ils se dirent l’un à l’autre: Allons! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. 4Ils dirent encore: Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. 5L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. 6Et l’Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté.7Allons! Descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres. 8Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. 9C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.
LES ANCÊTRES DU PEUPLE D’ISRAËL
DEPUIS ABRAHAM JUSQU’À JOSEPH
Ch. 11:10 à 50. (És 51:1, 2. Hé 11:13-16, 39, 40.)
Postérité de Sem
V. 10-32: cf. 1 Ch 1:17-27. Lu 3:34-36.
10 Voici la postérité de Sem. Sem, âgé de cent ans, engendra Arpacschad, deux ans après le déluge. 11Sem vécut, après la naissance d’Arpacschad, cinq cents ans; et il engendra des fils et des filles. 12Arpacschad, âgé de trente-cinq ans, engendra Schélach. 13Arpacschad vécut, après la naissance de Schélach, quatre cent trois ans; et il engendra des fils et des filles. 14Schélach, âgé de trente ans, engendra Héber. 15Schélach vécut, après la naissance d’Héber, quatre cent trois ans; et il engendra des fils et des filles. 16Héber, âgé de trente-quatre ans, engendra Péleg. 17Héber vécut, après la naissance de Péleg, quatre cent trente ans; et il engendra des fils et des filles. 18Péleg, âgé de trente ans, engendra Rehu. 19Péleg vécut, après la naissance de Rehu, deux cent neuf ans; et il engendra des fils et des filles. 20Rehu, âgé de trente-deux ans, engendra Serug. 21Rehu vécut, après la naissance de Serug, deux cent sept ans; et il engendra des fils et des filles. 22Serug, âgé de trente ans, engendra Nachor.23Serug vécut, après la naissance de Nachor, deux cents ans; et il engendra des fils et des filles. 24Nachor, âgé de vingt-neuf ans, engendra Térach. 25Nachor vécut, après la naissance de Térach, cent dix-neuf ans; et il engendra des fils et des filles. 26Térach, âgé de soixante-dix ans, engendra Abram, Nachor et Haran. 27Voici la postérité de Térach. Térach engendra Abram, Nachor et Haran. Haran engendra Lot. 28Et Haran mourut en présence de Térach, son père, au pays de sa naissance, à Ur en Chaldée.29Abram et Nachor prirent des femmes: le nom de la femme d’Abram était Saraï, et le nom de la femme de Nachor était Milca, fille d’Haran, père de Milca et père de Jisca. 30Saraï était stérile: elle n’avait point d’enfants.31Térach prit Abram, son fils, et Lot, fils d’Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle-fille, femme d’Abram, son fils. Ils sortirent ensemble d’Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan. Ils vinrent jusqu’à Charan, et ils y habitèrent.32Les jours de Térach furent de deux cent cinq ans; et Térach mourut à Charan.
GENESE 12
Abram. Son arrivée au pays de Canaan
V. 1-9: cf. Ge 11:31, 32. Ac 7:2-5. Hé 11:8, 9.
1L’Éternel dit à Abram: Vat’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.2Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. 3Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. 4Abram partit, comme l’Éternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan. 5Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu’ils possédaient et les serviteurs qu’ils avaient acquis à Charan. Ils partirent pour aller dans le pays de Canaan, et ils arrivèrent au pays de Canaan. 6Abram parcourut le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, jusqu’aux chênes de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays. 7L’Éternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Éternel, qui lui était apparu. 8Il se transporta de là vers la montagne, à l’orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l’occident et Aï à l’orient. Il bâtit encore là un autel à l’Éternel, et il invoqua le nom de l’Éternel. 9Abram continua ses marches, en s’avançant vers le midi.
Séjour en Égypte
V. 10-20: cf. Ge 20; 26:1-11. Ps 105:13-15.
10Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays. 11Comme il était près d’entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme: Voici, je sais que tu es une femme belle de figure. 12Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C’est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie. 13Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi. 14Lorsque Abram fut arrivé en Égypte, les Égyptiens virent que la femme était fort belle. 15Les grands de Pharaon la virent aussi et la vantèrent à Pharaon; et la femme fut emmenée dans la maison de Pharaon. 16Il traita bien Abram à cause d’elle; et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux.17Mais l’Éternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram. 18Alors Pharaon appela Abram, et dit: Qu’est-ce que tu m’as fait? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré que c’est ta femme?19Pourquoi as-tu dit: C’est ma sœur? Aussi l’ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t’en! 20Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.
 
PSAUMES 14
Ps 53. (Ge 6:5, 11, 12. Ro 3:9-20.)
1Au chef des chantres. De David.
 
L’insensé dit en son cœur: Il n’y a point de Dieu!
Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables;
Il n’en est aucun qui fasse le bien.
2L’Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme,
Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent,
Qui cherche Dieu.
3Tous sont égarés, tous sont pervertis;
Il n’en est aucun qui fasse le bien,
Pas même un seul.
4Tous ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens?
Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture;
Ils n’invoquent point l’Éternel.
5C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante,
Quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste.
6Jetez l’opprobre sur l’espérance du malheureux…
L’Éternel est son refuge.
7Oh! Qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël?
Quand l’Éternel ramènera les captifs de son peuple,
Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira.
 
PSAUMES 15
(Ps 24; 34:12-15.) Éz 18:5-9. Éz 33:14, etc. (1 Jn 2:6; 3:24.)
1Psaume de David.
 
O Éternel! Qui séjournera dans ta tente?
Qui demeurera sur ta montagne sainte?
2 Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice
Et qui dit la vérité selon son cœur.
3Il ne calomnie point avec sa langue,
Il ne fait point de mal à son semblable,
Et il ne jette point l’opprobre sur son prochain.
4Il regarde avec dédain celui qui est méprisable,
Mais il honore ceux qui craignent l’Éternel;
Il ne se rétracte point, s’il fait un serment à son préjudice.
5Il n’exige point d’intérêt de son argent,
Et il n’accepte point de don contre l’innocent.
Celui qui se conduit ainsi ne chancelle jamais.
 
PSAUMES 16
(Ac 2:22-36; 13:35-37.)
1Hymne de David.
 
Garde-moi, ô Dieu! Car je cherche en toi mon refuge.
2Je dis à l’Éternel: Tu es mon Seigneur,
Tu es mon souverain bien!
3Les saints qui sont dans le pays,
Les hommes pieux sont l’objet de toute mon affection.
4On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers:
Je ne répands pas leurs libations de sang,
Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.
5 L’Éternel est mon partage et mon calice;
C’est toi qui m’assures mon lot;
6Un héritage délicieux m’est échu,
Une belle possession m’est accordée.
7Je bénis l’Éternel, mon conseiller;
La nuit même mon cœur m’exhorte.
8 J’ai constamment l’Éternel sous mes yeux;
Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.
9Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse,
Et mon corps repose en sécurité.
10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts,
Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
11Tu me feras connaître le sentier de la vie;
Il y a d’abondantes joies devant ta face,
Des délices éternelles à ta droite.
 
MATTHIEU 8
Guérison d’un lépreux
V. 1-4: cf. (Mc 1:40-45. Lu 5:12-16.)
1Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit. 2Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. 3Jésus étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre. 4Puis Jésus lui dit: Garde-toi d’en parler à personne; mais va te montrer au sacrificateur, et présente l’offrande que Moïse a prescrite, afin que cela leur serve de témoignage.
Guérison du serviteur d’un centenier
V. 5-13: cf. Lu 7:1-10.
5 Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda, 6le priant et disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup. 7Jésus lui dit: J’irai, et je le guérirai. 8Le centenier répondit: Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. 9Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l’un: Va! Et il va; à l’autre: Viens! Et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! Et il le fait. 10Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient: Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.
11 Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. 12Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 13Puis Jésus dit au centenier: Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.
Guérison de la belle-mère de Pierre et de plusieurs malades
V. 14-17: cf. (Mc 1:29-34. Lu 4:38-41.)
14 Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. 15Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit.16Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, 17afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.
Comment suivre Jésus
V. 18-22: cf. Lu 9:57-62.
18Jésus, voyant une grande foule autour de lui, donna l’ordre de passer à l’autre bord. 19Un scribe s’approcha, et lui dit: Maître, je te suivrai partout où tu iras. 20Jésus lui répondit: Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. 21Un autre, d’entre les disciples, lui dit: Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père. 22Mais Jésus lui répondit: Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.
Tempête apaisée
V. 23-27: cf. (Mc 4:35-41. Lu 8:22-25.) Ps 107:23-31.
23 Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent.24Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. 25Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent: Seigneur, sauve-nous, nous périssons! 26Il leur dit:Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.27Ces hommes furent saisis d’étonnement: Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer?
Jésus sur le territoire des Gadaréniens; deux démoniaques guéris
V. 28-34: cf. (Mc 5:1-20. Lu 8:26-39.) 1 Jn 3:8.
28 Lorsqu’il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au-devant de lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là. 29Et voici, ils s’écrièrent: Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps? 30Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. 31Les démons priaient Jésus, disant: Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. 32Il leur dit: Allez! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. 33Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s’était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques.34Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et, dès qu’ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire.
 
 
 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/