Joyce Meyer FAUSSE PROPHÉTESSE

07/05/2017 09:37

Joyce Meyer est une fausse prophétesse

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

J'ai la lourde tâche de dire ce que la majorité égarée rejettera sans étude approfondie, et ce qu’une minorité sait silencieusement : Joyce Meyer est une fausse prophétesse bien qu’elle soit extrêmement populaire dans les milieux chrétiens.

 

J’ai longuement réfléchi à l’angle d’approche que je devrais utiliser pour ne pas froisser les sentiments des chrétiens tout en exposant les faits dont j’ai connaissance. Quelle serait la manière la plus persuasive et la plus convaincante ? Mais la vérité est qu’une personne convaincue contre sa volonté reste aveuglement dans son erreur.

 

Avant de continuer la lecture de ce post, je vous encourage donc à prier pour demander le discernement du Saint-Esprit afin d’être guidé dans la vérité, puis de lire les faits de ce posts sans aprioris –bons ou mauvais– sur Joyce Meyer. Après une étude sur la vie et la théologie de Joyce Meyer, je suis personnellement convaincu qu’elle ne sert pas Jésus Christ. Pourquoi suis-je certain que Joyce Meyer est une fausse prophétesse ? Voici cinq raisons découlant de notre étude biblique sur Comment reconnaître les faux prophètes :

 

 

1. Elle prêche des hérésies

 

● Elle enseigne que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu. Elle a dit : « [Jésus] était devenu péché, il n’était plus le Fils de Dieu ».[1] Commençons par noter que l’expression « Fils de Dieu » signifie « égal de Dieu » dans la Bible (Jean 5 :17-18, cf Philippiens 2:5-6). Affirmer que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu équivaut donc à dire qu’Il cessa d’être Dieu, ce qui est un reniement de la divinité du Christ. Or, « Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8). Il est tout simplement impossible qu’Il cesse d’être le Fils car Dieu ne change pas !

 

Si quelqu’un devait défendre sa position en disant qu’elle ne pensait peut-être pas au fait que Christ n’est pas Dieu en disant qu’Il cessa d’être le Fils, je répondrais premièrement qu’elle devrait savoir qui est le Fils de Dieu, si elle prétend être une vraie enseignante de la Bible. Deuxièmement, il est connaissance commune que le Fils de Dieu est la deuxième personne de la Trinité ; plaider l’ignorance n’est ici d’aucun secours. Que pensez donc de son affirmation que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu ? Est-ce compatible avec une vision non-hérétique de la Trinité ? Pas le moins du monde.

 

● Elle enseigne que Jésus est allé en enfer et qu’Il y est né de nouveau. Elle a dit : « La minute où son sacrifice de sang fut accepté, Jésus fut le premier être humain né de nouveau… cela se produisit quand Il était en enfer ».[2] Tout d’abord, Jésus n’est pas allé en enfer, Il fut au paradis au soir de sa mort (Luc 23:43).

 

Bien plus grave, seul un pécheur peut naître de nouveau (Jean 3 :5-8). Joyce Meyer a donc renié que Jésus Christ fut et demeura le Sauveur parfait et sans péché. Elle le relègue au rang des créatures humaines qui doivent être sauvées en naissant de nouveau. C’est une hérésie intolérable pour tout chrétien soumis aux Écritures.

 

Ces paroles de Joyce Meyer montre donc qu’elle est soit une fausse prophétesse enseignant des hérésies, soit qu’elle n’a aucune connaissance biblique exacte sur des sujets fondamentaux comme l’enfer, l’expiation des péchés, et le salut par la nouvelle naissance, soit les deux. Dans tous les cas, ceci doit disqualifier un enseignant aux yeux d’un chrétien qui souhaite apprendre de la Bible.

 

 Elle enseigne que Jésus a été torturé par les démons. Elle a dit : « Toutes les hordes de l’enfer étaient sur lui… sur lui, sur lui ! Elles étaient sur lui. Elles l’on mit par terre et étaient sur lui. Et, elles riaient et se moquaient : « Ahahaha, tu croyais en Dieu et regarde où tu as fini ! Ahahaha, tu croyais qu’Il te sauverait et qu’Il te retirerait de cette croix ! Il ne l’a pas fait, Ahahaha ».[2] Écouter cette vidéo, à partir de la seconde 40 pour entendre ses propos en anglais, c’est d’un pathétique impossible à ressentir par une simple lecture.

 

 

 

 

À la page 36 de son livre La décision la plus importante, elle ajouta (au sujet du Christ soi-disant en enfer) : « Dieu se leva de son trône et dit aux puissances démoniaques qui tourmentaient le Fils de Dieu sans péché : « laissez-le partir » ». À nouveau, cet enseignement n’est pas dans la Bible, c’est une invention mensongère et diabolique.

 

En réalité, les seuls démons qui sont en enfer (ou plus précisément dans les abysses durant notre ère) sont liés. ils ne peuvent rien faire et certainement pas tourmenter qui que ce soit : « [Dieu] a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure »

(Jude 1 :6).

 

De plus, il n’y a aucun texte biblique qui suggère que les démons puissent tourmenter qui que ce soit en enfer, ceci n’est qu’un folklore catholique… Christ n’a pas été en enfer (Luc 23 :43) et n’a pas souffert sous la main de démons pendant Sa passion. Bien au contraire, dans le domaine spirituel, la croix était le triomphe du Christ et l’écrasement des puissances des ténèbres :

 

« [Christ] a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix » (Colossiens 2 :24-25). Selon la Bible, c’est Christ qui est vainqueur du début à la fin et c’est Lui qui assistera au châtiment éternel des démons (voir Apocalypse 14 :10-11 et Matthieu 8:29).

 

● Elle enseigne que les chrétiens sont des petits-dieux. Elle enseigne, je cite, que les « hommes sont des petits-dieux », qu’ils sont d’une « espèce divine » contrairement aux animaux, car ils furent créés à l’image de Dieu.[3] Elle a affirmé ceci à de multiples reprises.

 

Cette hérésie « des petits-dieux » est en effet typique du faux évangile de prospérité et de ses adhérents, tels que les faux prophètes Joel OsteenBenny HinnCreflo Dollar, et la liste est encore longue comme le montre cet article du Conseil National des Evangéliques de France (le CNEF).

 

Cette fausse doctrine qui damne a pour but de faire croire aux auditeurs qu’ils sont des créatures supérieures dotées d’un pouvoir de création par leur parole, d’où la mouvance qui se nomme « Parole de Foi ». Ce nom sonne chrétien, mais sa signification ne l’est pas car les faux prophètes de prospérité clament ainsi que notre parole est créatrice si nous avons la foi en ce que nous disons. Or, seule la Parole de Dieu est créatrice.

 

Toutes ces théories sont évidemment « des doctrines de démons » (1 Timothée 4:1) suivant les tracent du Diable qui tenta ainsi Ève dans le jardin d’Éden : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3 :1-5, cf Apocalypse 12 :9).

 

● Elle enseigne qu’il est possible de ne plus pécher, et que c’est son cas. Une très grave erreur, si ce n’est une hérésie, que Joyce Meyer soutien est la négation de sa condition pècheresse. « Je ne suis pas un pécheur, c’est un mensonge du fond de l’enfer, c’est ce que j’étais et si je l’étais toujours, alors Jésus serait mort en vain », a-t-elle dit.[4]

 

Elle a aussi dit : « je n’ai pas arrêté de pécher jusqu’au [jour où j’ai compris] dans ma tête que je n’étais plus un pécheur désormais, et le monde religieux pense que c’est une hérésie ».[4] Nous voilà enfin d’accord sur un point : beaucoup pensent que c’est une hérésie. Cependant je clarifierais que ce n’est pas seulement le monde religieux, la Bible montre également la gravité de cette erreur :

 

« Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous » (1 Jean 1 :8-10).

 

 

2. Elle prêche un autre évangile

 

Elle enseigne que si vous ne croyez pas que Jésus soit allé en enfer, vous ne pouvez pas être sauvé.[5] C’est ce qu’elle a écrit dans son livre, La décision la plus importante : « L’esprit [de Jésus] alla en enfer parce que c’est là que nous méritions d’aller […] Il n’y a pas d’espoir pour quiconque d’aller au paradis à moins qu’il croit en cette vérité ».

 

Selon la Bible, la seule chose qui nous envoie en enfer est le refus de croire et d’obéir à l’Évangile de Jésus Christ : « Car je n'ai point honte de l'Évangile : c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec […] C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes » (Romains 1 :16, 2:16), « lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, au milieu d'une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre Seigneur Jésus » (2 Thessaloniciens 1:7b-8).

 

Rejeter l’Évangile est fatal comme le révèle Galates 1 :6-9, où l’apôtre Paul le répète par deux fois selon la coutume juive, afin de souligner ce fait essentiel :

 

« Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème [c’est-à-dire maudit] ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! »

 

 

« On ne modifie pas l’Évangile du Seigneur sans perdre son âme »

 

 

La question est alors qu’est-ce que l’Évangile ? Et, 1 Corinthiens 15 :1-4 nous répond : « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ».

 

Selon la Bible, Christ n’est pas allé en enfer puisqu’Il a dit au brigand repentant sur la croix : « Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 :43). Par conséquent, obliger à une personne à croire que Jésus est allé en enfer pour être sauvé (alors que la Bible affirme le contraire) est un autre évangile, c’est-à-dire aucun évangile !

 

Certains chrétiens croient à tort que Jésus est allé en enfer, d’autres ne le croient pas. Cette doctrine n’est pas essentielle, la croire ou la refuser ne vous sépare pas de Dieu. Mais insister sur le caractère indispensable de cette position doctrinale (alors que rien dans la Bible n’affirme que cela fasse partie de l'Évangile) correspond à annoncer un autre évangile. L'équation est la suivante: l'Évangile ou - quelque chose = aucun Évangile. C'est ce que Paul conclu quand les judaïsants obligeaient les chrétiens à intégrer la circoncision dans le message de l'Évangile (Galates 5 :1-12). L'Évangile est complet, il n'y a rien à ajouter et rien à enlever pour en bénéficier.

 

« Si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché » (2 Corinthiens 11 :4), « si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! » (Galates 1 :9), dit la Parole. Qu’en dites-vous ? J’affirme devant Dieu avec une entière certitude que Joyce Meyer enseigne un autre évangile, et qu’elle est donc une hérétique. On ne modifie pas l’Évangile du Seigneur sans perdre son âme.

 

 

3. Elle promeut la théologie de prospérité

 

La fausse théologie de prospérité enseigne que le chrétien a reçu la promesse d’être en bonne santé, d’être riche et prospère. Ceci serait conquis par le Christ grâce à l’accomplissement du salut, et nous pourrions être riches et prospères si tant est que nous ayons assez de foi pour en bénéficier. Nous avons déjà réfuté cette théologie dans un autre article.

 

Je citerais cependant brièvement certaines paroles représentatives de madame Meyer pour illustrer sa théologie hérétique centrée sur les richesses matérielles. À l’occasion d’une “prédication” à Detroit aux USA en septembre 2003, elle a dit : « Si vous restez dans votre foi, vous allez être payés », ajoutant ensuite « Je suis en train de vivre ma récompense ».[6] Intéressant n’est-ce pas, puisque la Bible nous dit d’amasser des trésors dans le ciel (Matthieu 6:19-20), et que notre récompense nous sera donné lorsque le Seigneur reviendra nous prendre avec Lui (2 Timothée 4:8).

 

 

4. Elle prétend recevoir des révélations divines

 

Afin de justifier ses fausses doctrines, Joyce Meyer prétend les avoir reçu de Dieu par révélation divine : « La Bible ne peut même pas trouver une manière d’expliquer cela. Non vraiment. C’est pourquoi vous devez le comprendre par révélation. Il n’y a pas de mots pour expliquer ce que je vous dis. Je dois seulement croire que Dieu va le mettre dans votre esprit comme Il l’a mis dans le mien ».[7]

 

Or, il n’y a plus de nouvelles révélations aujourd’hui car la révélation finale a été donnée en Jésus Christ et la Bible est complète (Hébreux 1 :1-2 ; Apocalypse 22 :18-19). Au contraire, nous sommes appelés à étudier et méditer la Bible pour connaître Dieu (Colossiens 3 :16 ;

2 Timothée 2 :15).

 

La Bible est suffisante pour nous donner de connaître toute la vérité spirituelle qui nous est nécéssaire pour vivre la vie chrétienne au maximum de son potentiel (2 Timothée 3 :16-17 ; 2 Pierre 1 :3 ; Psaumes 19 :7-8). Le terme révélation est bibliquement inapproprié pour parler de l’action du Saint-Esprit lorsqu’Il nous instruit par la Parole, il s’agit d’une illumination (Éphésiens 1 :18, Psaumes 119 :18).

 

Dans l’histoire de l’Église, tout comme aujourd’hui, ceux qui ont prétendus avoir des révélations divines en annonçant des choses non-mentionnées dans la Bible (et souvent en contradiction avec cette dernière) étaient des faux prophètes qui ont souvent fondés d’autres mouvances hors de l’Église historique et authentique (le Marcionnisme, les Témoins de Jéhovah, le Mormonisme, etc).

 

Il y a aussi des vrais chrétiens qui s’abusent eux-mêmes en pensant que l’Esprit leur donne mystiquement de la connaissance, sans que cela provienne de la Parole. Quoi qu’il en soit, lorsqu’un enseignant prétend venir de Dieu et commence à vous dire qu’il a reçu un message du ciel, ne l’écoutez plus, car tôt ou tard il pourrait inventer de fausses doctrines, ou bien utiliser cette soi-disant connaissance pour vous égarer ou vous extorquer de l’argent :

 

« Dieu m’a dit que tu devais m'épouser... me donner de l'argent… que Jésus avait cessé d'être le Fils de Dieu... » (cette farce est malheureusement bien réelle dans beaucoup -mais pas tous- de milieux charismatiques).

 

 

5. Elle vit selon le train de ce monde

 

Imaginez-vous un chrétien qui serait fidèle à Dieu et riche, tel qu’un chef d’entreprise qui emploierait de nombreuses personnes. Il donnerait une grande partie de son salaire et vivrait dans l’humilité et la simplicité. Une telle description est bien rare, mais cela est tout à fait possible à l’exemple de Job (Job 1:8,13-22, Jacques 5:11).

 

Voici maintenant quelques faits de la vie de Joyce Meyer qui révèlent la manière dont elle utilise son argent : elle a une Mercedes dernier cri d’une valeur de 100 000 euros, un bateau de 100 000 euros, et un jet privé de 22 places à 10 millions d’euros ! Elle a acheté une maison de 2 millions d’euros, sa maison mère est remplie entre autres de technologie multimédia, d’œuvres d’art, et de verreries pour une valeur estimée à plus de 5 millions d’euros, et elle a aussi acheté plusieurs maisons pour ses enfants ainsi qu’une maison secondaire, le tout se chiffrant à plusieurs millions d’euros.[8-9] Et, cette liste n'est pas exhaustive.

 

Il n’y a rien de mal en soit à être riche (Job 1:8,13-22). Il n’y a rien de mal en soit à posséder une bonne voiture tel qu’une Mercedes, si le prix est raisonnable. Il n’y a rien de mal à avoir une maison. Il y a par contre une grande honte et une disqualification spirituelle à vivre dans le luxe extravagant d’une célébrité païenne. Son ministère-business rapporte près de 100 millions d’euros par an …[10]

 

Et que penser du caractère spirituel d’un enseignant qui admet avoir recourt à la chirurgie esthétique faciale afin d’avoir l’air mois âgé ? [10] Ceci est aussi une dépense financière superflue pour des considérations purement charnelles et cela révèle que le royaume de Dieu n’est pas la priorité de Joyce Meyer, ni plus que « la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu » (1 Pierre 3 :4).

 

En contraste, voici l’exhortation biblique : « C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ; car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter ; si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur » (1 Timothée 6 :6-11).

 

En vivant (selon sa propre confession) dans la recherche des richesses, et en enseignant que Dieu veut que nous soyons riches, Joyce Meyer entraine donc des multitudes dans la tentation des péchés qui égarent de la foi chrétienne. C’est abominable et le fruit dont parlait Jésus : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7 :15-16a).

 

 

Conclusions

 

Joyce Meyer est une enseignante populaire dans les milieux chrétiens, et je suis conscient que tout ce qu’elle dit n’est pas faux. Il est même fort possible que vous auriez du mal à détecter des erreurs en écoutant ses messages (si sa recherche d'applaudissements répétés ou encore son message centré sur l’homme ne vous mettent pas la puce à l’oreille).

 

Sans surprise, un faux prophète à succès tel que Joyce Meyer ne prêche pas trop souvent des hérésies évidentes, de peur d'être très rapidement démasqué. Au contraire, par la flatterie et son message centré sur vous (et non Dieu) afin que « vous vous aimiez » (répète-t-elle avec insistance),[11] Joyce Meyer attire les foules. Enfin, lorsque son piège est posé,

des multitudes sont séduites par ses hérésies, en ignorant (je suppose) la plupart des faits révélés dans ce post.

 

Les faux prophètes, tout comme Satan, se déguisent en anges de lumière, et mélangent la vérité avec des mensonges. Le fait que Joyce Meyer dit et croit des faits bibliques n'est pas suffisant, les mensonges qu'elle enseigne et la vie qu'elle mène révèlent qui elle sert véritablement: « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice.

Leur fin sera selon leurs œuvres » (2 Corinthiens 11:13-15).


Je vous passe donc le témoin, avertissez vos proches et vos frères et sœurs en Christ du danger spirituel que représente madame Joyce Meyer. « Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux » (Romains 16 :17).

 

www.connaitrepourvivre.com/faux-prophetes

 

.

 

Joyce Meyer est une fausse prophétesse

 

19.04.2016

 
 

 

 

 

J'ai la lourde tâche de dire ce que la majorité égarée rejettera sans étude approfondie, et ce qu’une minorité sait silencieusement : Joyce Meyer est une fausse prophétesse bien qu’elle soit extrêmement populaire dans les milieux chrétiens.

 

J’ai longuement réfléchi à l’angle d’approche que je devrais utiliser pour ne pas froisser les sentiments des chrétiens tout en exposant les faits dont j’ai connaissance. Quelle serait la manière la plus persuasive et la plus convaincante ? Mais la vérité est qu’une personne convaincue contre sa volonté reste aveuglement dans son erreur.

 

Avant de continuer la lecture de ce post, je vous encourage donc à prier pour demander le discernement du Saint-Esprit afin d’être guidé dans la vérité, puis de lire les faits de ce posts sans aprioris –bons ou mauvais– sur Joyce Meyer. Après une étude sur la vie et la théologie de Joyce Meyer, je suis personnellement convaincu qu’elle ne sert pas Jésus Christ. Pourquoi suis-je certain que Joyce Meyer est une fausse prophétesse ? Voici cinq raisons découlant de notre étude biblique sur Comment reconnaître les faux prophètes :

 

 

1. Elle prêche des hérésies

 

● Elle enseigne que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu. Elle a dit : « [Jésus] était devenu péché, il n’était plus le Fils de Dieu ».[1] Commençons par noter que l’expression « Fils de Dieu » signifie « égal de Dieu » dans la Bible (Jean 5 :17-18, cf Philippiens 2:5-6). Affirmer que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu équivaut donc à dire qu’Il cessa d’être Dieu, ce qui est un reniement de la divinité du Christ. Or, « Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8). Il est tout simplement impossible qu’Il cesse d’être le Fils car Dieu ne change pas !

 

Si quelqu’un devait défendre sa position en disant qu’elle ne pensait peut-être pas au fait que Christ n’est pas Dieu en disant qu’Il cessa d’être le Fils, je répondrais premièrement qu’elle devrait savoir qui est le Fils de Dieu, si elle prétend être une vraie enseignante de la Bible. Deuxièmement, il est connaissance commune que le Fils de Dieu est la deuxième personne de la Trinité ; plaider l’ignorance n’est ici d’aucun secours. Que pensez donc de son affirmation que Jésus cessa d’être le Fils de Dieu ? Est-ce compatible avec une vision non-hérétique de la Trinité ? Pas le moins du monde.

 

● Elle enseigne que Jésus est allé en enfer et qu’Il y est né de nouveau. Elle a dit : « La minute où son sacrifice de sang fut accepté, Jésus fut le premier être humain né de nouveau… cela se produisit quand Il était en enfer ».[2] Tout d’abord, Jésus n’est pas allé en enfer, Il fut au paradis au soir de sa mort (Luc 23:43).

 

Bien plus grave, seul un pécheur peut naître de nouveau (Jean 3 :5-8). Joyce Meyer a donc renié que Jésus Christ fut et demeura le Sauveur parfait et sans péché. Elle le relègue au rang des créatures humaines qui doivent être sauvées en naissant de nouveau. C’est une hérésie intolérable pour tout chrétien soumis aux Écritures.

 

Ces paroles de Joyce Meyer montre donc qu’elle est soit une fausse prophétesse enseignant des hérésies, soit qu’elle n’a aucune connaissance biblique exacte sur des sujets fondamentaux comme l’enfer, l’expiation des péchés, et le salut par la nouvelle naissance, soit les deux. Dans tous les cas, ceci doit disqualifier un enseignant aux yeux d’un chrétien qui souhaite apprendre de la Bible.

 

 Elle enseigne que Jésus a été torturé par les démons. Elle a dit : « Toutes les hordes de l’enfer étaient sur lui… sur lui, sur lui ! Elles étaient sur lui. Elles l’on mit par terre et étaient sur lui. Et, elles riaient et se moquaient : « Ahahaha, tu croyais en Dieu et regarde où tu as fini ! Ahahaha, tu croyais qu’Il te sauverait et qu’Il te retirerait de cette croix ! Il ne l’a pas fait, Ahahaha ».[2] Écouter cette vidéo, à partir de la seconde 40 pour entendre ses propos en anglais, c’est d’un pathétique impossible à ressentir par une simple lecture.

 

 

 

 

À la page 36 de son livre La décision la plus importante, elle ajouta (au sujet du Christ soi-disant en enfer) : « Dieu se leva de son trône et dit aux puissances démoniaques qui tourmentaient le Fils de Dieu sans péché : « laissez-le partir » ». À nouveau, cet enseignement n’est pas dans la Bible, c’est une invention mensongère et diabolique.

 

En réalité, les seuls démons qui sont en enfer (ou plus précisément dans les abysses durant notre ère) sont liés. ils ne peuvent rien faire et certainement pas tourmenter qui que ce soit : « [Dieu] a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure »

(Jude 1 :6).

 

De plus, il n’y a aucun texte biblique qui suggère que les démons puissent tourmenter qui que ce soit en enfer, ceci n’est qu’un folklore catholique… Christ n’a pas été en enfer (Luc 23 :43) et n’a pas souffert sous la main de démons pendant Sa passion. Bien au contraire, dans le domaine spirituel, la croix était le triomphe du Christ et l’écrasement des puissances des ténèbres :

 

« [Christ] a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix » (Colossiens 2 :24-25). Selon la Bible, c’est Christ qui est vainqueur du début à la fin et c’est Lui qui assistera au châtiment éternel des démons (voir Apocalypse 14 :10-11 et Matthieu 8:29).

 

● Elle enseigne que les chrétiens sont des petits-dieux. Elle enseigne, je cite, que les « hommes sont des petits-dieux », qu’ils sont d’une « espèce divine » contrairement aux animaux, car ils furent créés à l’image de Dieu.[3] Elle a affirmé ceci à de multiples reprises.

 

Cette hérésie « des petits-dieux » est en effet typique du faux évangile de prospérité et de ses adhérents, tels que les faux prophètes Joel OsteenBenny HinnCreflo Dollar, et la liste est encore longue comme le montre cet article du Conseil National des Evangéliques de France (le CNEF).

 

Cette fausse doctrine qui damne a pour but de faire croire aux auditeurs qu’ils sont des créatures supérieures dotées d’un pouvoir de création par leur parole, d’où la mouvance qui se nomme « Parole de Foi ». Ce nom sonne chrétien, mais sa signification ne l’est pas car les faux prophètes de prospérité clament ainsi que notre parole est créatrice si nous avons la foi en ce que nous disons. Or, seule la Parole de Dieu est créatrice.

 

Toutes ces théories sont évidemment « des doctrines de démons » (1 Timothée 4:1) suivant les tracent du Diable qui tenta ainsi Ève dans le jardin d’Éden : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3 :1-5, cf Apocalypse 12 :9).

 

● Elle enseigne qu’il est possible de ne plus pécher, et que c’est son cas. Une très grave erreur, si ce n’est une hérésie, que Joyce Meyer soutien est la négation de sa condition pècheresse. « Je ne suis pas un pécheur, c’est un mensonge du fond de l’enfer, c’est ce que j’étais et si je l’étais toujours, alors Jésus serait mort en vain », a-t-elle dit.[4]

 

Elle a aussi dit : « je n’ai pas arrêté de pécher jusqu’au [jour où j’ai compris] dans ma tête que je n’étais plus un pécheur désormais, et le monde religieux pense que c’est une hérésie ».[4] Nous voilà enfin d’accord sur un point : beaucoup pensent que c’est une hérésie. Cependant je clarifierais que ce n’est pas seulement le monde religieux, la Bible montre également la gravité de cette erreur :

 

« Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous » (1 Jean 1 :8-10).

 

 

2. Elle prêche un autre évangile

 

Elle enseigne que si vous ne croyez pas que Jésus soit allé en enfer, vous ne pouvez pas être sauvé.[5] C’est ce qu’elle a écrit dans son livre, La décision la plus importante : « L’esprit [de Jésus] alla en enfer parce que c’est là que nous méritions d’aller […] Il n’y a pas d’espoir pour quiconque d’aller au paradis à moins qu’il croit en cette vérité ».

 

Selon la Bible, la seule chose qui nous envoie en enfer est le refus de croire et d’obéir à l’Évangile de Jésus Christ : « Car je n'ai point honte de l'Évangile : c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec […] C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes » (Romains 1 :16, 2:16), « lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, au milieu d'une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre Seigneur Jésus » (2 Thessaloniciens 1:7b-8).

 

Rejeter l’Évangile est fatal comme le révèle Galates 1 :6-9, où l’apôtre Paul le répète par deux fois selon la coutume juive, afin de souligner ce fait essentiel :

 

« Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème [c’est-à-dire maudit] ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! »

 

 

« On ne modifie pas l’Évangile du Seigneur sans perdre son âme »

 

 

La question est alors qu’est-ce que l’Évangile ? Et, 1 Corinthiens 15 :1-4 nous répond : « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ».

 

Selon la Bible, Christ n’est pas allé en enfer puisqu’Il a dit au brigand repentant sur la croix : « Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 :43). Par conséquent, obliger à une personne à croire que Jésus est allé en enfer pour être sauvé (alors que la Bible affirme le contraire) est un autre évangile, c’est-à-dire aucun évangile !

 

Certains chrétiens croient à tort que Jésus est allé en enfer, d’autres ne le croient pas. Cette doctrine n’est pas essentielle, la croire ou la refuser ne vous sépare pas de Dieu. Mais insister sur le caractère indispensable de cette position doctrinale (alors que rien dans la Bible n’affirme que cela fasse partie de l'Évangile) correspond à annoncer un autre évangile. L'équation est la suivante: l'Évangile ou - quelque chose = aucun Évangile. C'est ce que Paul conclu quand les judaïsants obligeaient les chrétiens à intégrer la circoncision dans le message de l'Évangile (Galates 5 :1-12). L'Évangile est complet, il n'y a rien à ajouter et rien à enlever pour en bénéficier.

 

« Si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché » (2 Corinthiens 11 :4), « si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! » (Galates 1 :9), dit la Parole. Qu’en dites-vous ? J’affirme devant Dieu avec une entière certitude que Joyce Meyer enseigne un autre évangile, et qu’elle est donc une hérétique. On ne modifie pas l’Évangile du Seigneur sans perdre son âme.

 

 

3. Elle promeut la théologie de prospérité

 

La fausse théologie de prospérité enseigne que le chrétien a reçu la promesse d’être en bonne santé, d’être riche et prospère. Ceci serait conquis par le Christ grâce à l’accomplissement du salut, et nous pourrions être riches et prospères si tant est que nous ayons assez de foi pour en bénéficier. Nous avons déjà réfuté cette théologie dans un autre article.

 

Je citerais cependant brièvement certaines paroles représentatives de madame Meyer pour illustrer sa théologie hérétique centrée sur les richesses matérielles. À l’occasion d’une “prédication” à Detroit aux USA en septembre 2003, elle a dit : « Si vous restez dans votre foi, vous allez être payés », ajoutant ensuite « Je suis en train de vivre ma récompense ».[6] Intéressant n’est-ce pas, puisque la Bible nous dit d’amasser des trésors dans le ciel (Matthieu 6:19-20), et que notre récompense nous sera donné lorsque le Seigneur reviendra nous prendre avec Lui (2 Timothée 4:8).

 

 

4. Elle prétend recevoir des révélations divines

 

Afin de justifier ses fausses doctrines, Joyce Meyer prétend les avoir reçu de Dieu par révélation divine : « La Bible ne peut même pas trouver une manière d’expliquer cela. Non vraiment. C’est pourquoi vous devez le comprendre par révélation. Il n’y a pas de mots pour expliquer ce que je vous dis. Je dois seulement croire que Dieu va le mettre dans votre esprit comme Il l’a mis dans le mien ».[7]

 

Or, il n’y a plus de nouvelles révélations aujourd’hui car la révélation finale a été donnée en Jésus Christ et la Bible est complète (Hébreux 1 :1-2 ; Apocalypse 22 :18-19). Au contraire, nous sommes appelés à étudier et méditer la Bible pour connaître Dieu (Colossiens 3 :16 ;

2 Timothée 2 :15).

 

La Bible est suffisante pour nous donner de connaître toute la vérité spirituelle qui nous est nécéssaire pour vivre la vie chrétienne au maximum de son potentiel (2 Timothée 3 :16-17 ; 2 Pierre 1 :3 ; Psaumes 19 :7-8). Le terme révélation est bibliquement inapproprié pour parler de l’action du Saint-Esprit lorsqu’Il nous instruit par la Parole, il s’agit d’une illumination (Éphésiens 1 :18, Psaumes 119 :18).

 

Dans l’histoire de l’Église, tout comme aujourd’hui, ceux qui ont prétendus avoir des révélations divines en annonçant des choses non-mentionnées dans la Bible (et souvent en contradiction avec cette dernière) étaient des faux prophètes qui ont souvent fondés d’autres mouvances hors de l’Église historique et authentique (le Marcionnisme, les Témoins de Jéhovah, le Mormonisme, etc).

 

Il y a aussi des vrais chrétiens qui s’abusent eux-mêmes en pensant que l’Esprit leur donne mystiquement de la connaissance, sans que cela provienne de la Parole. Quoi qu’il en soit, lorsqu’un enseignant prétend venir de Dieu et commence à vous dire qu’il a reçu un message du ciel, ne l’écoutez plus, car tôt ou tard il pourrait inventer de fausses doctrines, ou bien utiliser cette soi-disant connaissance pour vous égarer ou vous extorquer de l’argent :

 

« Dieu m’a dit que tu devais m'épouser... me donner de l'argent… que Jésus avait cessé d'être le Fils de Dieu... » (cette farce est malheureusement bien réelle dans beaucoup -mais pas tous- de milieux charismatiques).

 

 

5. Elle vit selon le train de ce monde

 

Imaginez-vous un chrétien qui serait fidèle à Dieu et riche, tel qu’un chef d’entreprise qui emploierait de nombreuses personnes. Il donnerait une grande partie de son salaire et vivrait dans l’humilité et la simplicité. Une telle description est bien rare, mais cela est tout à fait possible à l’exemple de Job (Job 1:8,13-22, Jacques 5:11).

 

Voici maintenant quelques faits de la vie de Joyce Meyer qui révèlent la manière dont elle utilise son argent : elle a une Mercedes dernier cri d’une valeur de 100 000 euros, un bateau de 100 000 euros, et un jet privé de 22 places à 10 millions d’euros ! Elle a acheté une maison de 2 millions d’euros, sa maison mère est remplie entre autres de technologie multimédia, d’œuvres d’art, et de verreries pour une valeur estimée à plus de 5 millions d’euros, et elle a aussi acheté plusieurs maisons pour ses enfants ainsi qu’une maison secondaire, le tout se chiffrant à plusieurs millions d’euros.[8-9] Et, cette liste n'est pas exhaustive.

 

Il n’y a rien de mal en soit à être riche (Job 1:8,13-22). Il n’y a rien de mal en soit à posséder une bonne voiture tel qu’une Mercedes, si le prix est raisonnable. Il n’y a rien de mal à avoir une maison. Il y a par contre une grande honte et une disqualification spirituelle à vivre dans le luxe extravagant d’une célébrité païenne. Son ministère-business rapporte près de 100 millions d’euros par an …[10]

 

Et que penser du caractère spirituel d’un enseignant qui admet avoir recourt à la chirurgie esthétique faciale afin d’avoir l’air mois âgé ? [10] Ceci est aussi une dépense financière superflue pour des considérations purement charnelles et cela révèle que le royaume de Dieu n’est pas la priorité de Joyce Meyer, ni plus que « la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu » (1 Pierre 3 :4).

 

En contraste, voici l’exhortation biblique : « C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ; car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter ; si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur » (1 Timothée 6 :6-11).

 

En vivant (selon sa propre confession) dans la recherche des richesses, et en enseignant que Dieu veut que nous soyons riches, Joyce Meyer entraine donc des multitudes dans la tentation des péchés qui égarent de la foi chrétienne. C’est abominable et le fruit dont parlait Jésus : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7 :15-16a).

 

 

Conclusions

 

Joyce Meyer est une enseignante populaire dans les milieux chrétiens, et je suis conscient que tout ce qu’elle dit n’est pas faux. Il est même fort possible que vous auriez du mal à détecter des erreurs en écoutant ses messages (si sa recherche d'applaudissements répétés ou encore son message centré sur l’homme ne vous mettent pas la puce à l’oreille).

 

Sans surprise, un faux prophète à succès tel que Joyce Meyer ne prêche pas trop souvent des hérésies évidentes, de peur d'être très rapidement démasqué. Au contraire, par la flatterie et son message centré sur vous (et non Dieu) afin que « vous vous aimiez » (répète-t-elle avec insistance),[11] Joyce Meyer attire les foules. Enfin, lorsque son piège est posé,

des multitudes sont séduites par ses hérésies, en ignorant (je suppose) la plupart des faits révélés dans ce post.

 

Les faux prophètes, tout comme Satan, se déguisent en anges de lumière, et mélangent la vérité avec des mensonges. Le fait que Joyce Meyer dit et croit des faits bibliques n'est pas suffisant, les mensonges qu'elle enseigne et la vie qu'elle mène révèlent qui elle sert véritablement: « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice.

Leur fin sera selon leurs œuvres » (2 Corinthiens 11:13-15).


Je vous passe donc le témoin, avertissez vos proches et vos frères et sœurs en Christ du danger spirituel que représente madame Joyce Meyer. « Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux » (Romains 16 :17).

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/