JUGEMENT À VENIR

04/05/2019 00:41

JUGEMENT À VENIR

2 Pierre 2 :  9  le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement,

délivrer de l’épreuve les hommes pieux. Le mot grec pour « épreuve » peut désigner une attaque menée dans l’intention de détruire (cf. #Mr 8:11 ; #Lu 4:12 ; #Lu 22:28 ; #Ac 20:29 ; #Ap 3:10) et désigne un jugement divin sévère. Le plan de Dieu est de délivrer les hommes pieux avant que son jugement ne tombe sur les méchants.

réserver les injustes. Les méchants sont gardés tels des prisonniers, attendant la sentence qui les enverra dans leur prison éternelle (cf. v. #2P 2:4). Le jugement dernier sur les méchants est appelé le jugement du grand trône blanc (#Ap 20:11-15); ce sera le moment où tous les hommes impies de tous les âges ressusciteront, puis seront jugés et jetés dans l’étang de feu.

2 Corinthiens 5 : 10  Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.

Lorsque le chrétien prend conscience qu’il est responsable devant Dieu et qu’il devra lui rendre des comptes, cette pensée devient sa motivation profonde. Dès lors, tous ses actes tendent vers un même objectif ultime: plaire au Seigneur.

le tribunal de Christ. Cette expression est une métaphore qui représente le lieu où le Seigneur siégera lorsqu’il jugera les vies des croyants, avant de leur accorder des récompenses éternelles. Elle est la traduction du mot grec bêma, qui désignait l’estrade sur laquelle les athlètes victorieux se tenaient pour recevoir leur couronne (p. ex. durant les jeux isthmiques). Ce mot est aussi employé dans le N.T. pour parler du lieu où s’effectuaient les jugements publics, comme celui de Jésus devant Pilate (#Mt 27:19 ; #Jn 19:13). Cependant, ce passage fait clairement allusion à la récompense des athlètes. Comme la ville de Corinthe possédait une estrade à double fonction  à la fois lieu de la remise des prix et du tribunal (#Ac 18:12-16) - les Corinthiens saisissaient sans peine l’analogie.

le bien ou le mal. Les termes grecs ne renvoient pas aux notions morales de bien et de mal. La question du péché et de ses conséquences a été définitivement réglée par la mort du Sauveur. Paul fait seulement contraster les activités qui revêtent de la valeur au regard de l’éternité et celles qui n’en ont pas. Il ne dit pas que les croyants ne devraient aucunement jouir de certains bienfaits terrestres sains, mais que Dieu doit être glorifié dans toutes leurs activités et que la majeure partie de leur énergie et de leur temps devrait être consacrée à ce qui a une portée éternelle.

qu’il aura fait …  dans son corps. Ce passage parle des actes accomplis durant le ministère terrestre du croyant. Toutefois, les péchés ne sont pas pris en compte ici, puisque leur jugement a déjà eu lieu à la croix (#Ep 1:7). Il s’agit uniquement des activités en relation avec la récompense éternelle et l’approbation de la part de Dieu. Les occupations des chrétiens pendant qu’ils sont dans leur corps temporel auront un impact sur leur vie à venir.

1 Jean 4 : 17 ¶  Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.

Tel il est, tels nous sommes. Jésus était le Fils de Dieu en qui le Père avait mis toute son affection; de même, nous sommes enfants de Dieu (#1Jn 3:10) et sommes l’objet de sa bonté. Si Jésus appelait Dieu son Père, nous pouvons en faire autant, puisque nous sommes acceptés dans le bien-aimé (#Ep 1:6). Au v. 18, la même vérité est exprimée à l’aide d’une tournure négative: l’amour qui suscite la confiance bannit la crainte. Nous aimons Dieu et le considérons avec un profond respect, mais nous ne pouvons venir à lui dans l’amour tout en nous cachant parce que nous serions terrorisés (cf. #Ro 8:14-15 ; #2Ti 1:7). La crainte est liée au tourment et au châtiment, une réalité que les enfants de Dieu n’auront jamais à vivre parce qu’ils sont pardonnés.

l’amour est parfait en nous. Jean ne suggère pas ici une perfection dépourvue de tout péché, mais plutôt un amour arrivé à maturité, caractérisé par la confiance face au jugement. La confiance est le signe que l’amour est parvenu à maturité.

Hébreux 9 : 27  Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,

mourir une seule fois. C’est la règle pour l’humanité tout entière, à quelques rares exceptions près (p. ex. Lazare, cf. #Jn 11:43-44). Ceux qui, comme Lazare, furent ressuscités des morts ne reçurent pas un corps glorieux pour vivre éternellement, ils furent simplement ramenés à la vie. Autre exception: ceux qui ne connaîtront pas du tout la mort mais seront « enlevés …  à la rencontre du Seigneur dans les airs » (#1Th 4:17 ; cf. Hénoc, #Ge 5:24 ; Elie, #2R 2:11).

le jugement. Terme général qui comprend le jugement de tous, croyants et non-croyants

Apocalypse 20 : 12  Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 13  La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.

se tenaient devant le trône. Il s’agit d’une comparution au sens judiciaire: ils sont là en tant que prisonniers coupables et condamnés par la justice divine. Il ne reste plus de pécheurs à détruire, puisque tous ont déjà été tués et que tous les croyants ont été glorifiés.

livres. Ces livres contiennent toutes les pensées, les actions et les paroles des pécheurs; tout y est enregistré par l’omniscience divine (voir la note sur Da 7:9-10 {==> "Da 7:9"},  passage à la source de ce texte). Ils fourniront les preuves nécessaires pour la condamnation éternelle. Cf. #Ap 18:6-7.

livre de vie. Il contient le nom de chaque racheté (#Da 12:1 ; voir la note sur 3:5 {==> "Ap 3:5"}).

jugés selon leurs œuvres. Leurs pensées (#Lu 8:17 ; #Ro 2:16), leur paroles (#Mt 12:37), et leurs actions (#Mt 16:27) seront comparées à la norme sainte et parfaite de Dieu (#Mt 5:48 ; #1Pi 1:15-16), et elles seront trouvées légères (#Ro 3:23). Cette expression indique aussi qu’il y aura des degrés de punition différents en enfer (cf. #Mt 10:14-15 ; #Mt 11:22 ; #Mr 12:38-40 ; #Lu 12:47-48 ; #Hé 10:29).

la mort et le séjour des morts. Ces deux termes décrivent l’état de mort. Tous les morts qui n’auront pas passé par la justification comparaîtront devant le grand trône blanc; aucun ne pourra y échapper. Tous les lieux qui recèlent le cadavre de tels morts rendront des corps nouveaux, conçus pour l’enfer.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/