L’annonciation : Fête catholique

25/03/2019 00:51

L’annonciation

Fête catholique

Luc 1 : 26-38

26 ¶ Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. 28 L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. 29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. 30 L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. 31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.  32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. 33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. 34 Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? 35 L’ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. 36 Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. 37 Car rien n’est impossible à Dieu. 38 Marie dit : Je suis la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole ! Et l’ange la quitta.

 

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L'ange Gabriel est un messager que Dieu a chargé de plusieurs messages importants de sa part. Il apparaît à au moins trois personnes dans la Bible : au prophète Daniel (Daniel 8.16), au prêtre Zacharie pour lui annoncer la naissance miraculeuse de Jean-Baptiste (Luc 1.19) et à la vierge Marie pour lui dire qu'elle serait enceinte et aurait un fils (Luc 1.26-38). Le nom de Gabriel signifie : « Dieu est grand ». En tant qu'ange de l'Annonciation, c'est lui qui a annoncé que le Sauveur s'appellerait Jésus (Luc 1.31).

Gabriel apparaît pour la première fois à Daniel afin de lui expliquer une vision que ce prophète a eue (Daniel 8.16). Il avait l'apparence d'un homme (Daniel 8.15, 9.21). Lors de sa deuxième apparition à Daniel, il est venu vers lui « d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir » (Daniel 9.21). Le terme « vol » semble suggérer qu'il avait des ailes, ou d’apparition rapide, mais ce n'est pas précisé. On voit également que son aspect était certainement terrifiant ou très impressionnant, puisque Daniel est tombé la face contre terre à sa vue (Daniel 8.17) et a été malade pendant plusieurs jours après leur première rencontre (Daniel 8.27).

Daniel 10 raconte une autre interaction entre le prophète et « quelqu'un qui avait une apparence humaine » (verset 16), mais ce messager n'est pas nommé. Il est tout à fait possible qu'il s'agisse également de Gabriel, puisqu'il dit qu'il est venu l'aider à comprendre sa vision. Le vocabulaire employé permet également d'envisager la possibilité qu'il y avait en fait deux anges : un qui lui parlait et un autre qui le fortifiait pour qu'il puisse répondre (Daniel 10.16, 18). L'ange qui parle fait référence à une bataille dans le monde spirituel : cet ange, dont on peut raisonnablement penser qu'il s'agit de Gabriel, et l'ange Michel, combattaient apparemment une série de princes et chefs démoniaques, notamment le chef du royaume de Perse (verset 13) et le chef de Grèce (verset 20).

Gabriel dit qu'il a été envoyé du ciel en réponse aux prières de Daniel. Il s'est mis en route au moment où celui-ci a commencé à prier (Daniel 10.12), mais il a fait face à des embûches sur son chemin (« le chef du royaume de Perse m'a résisté 21 jours » (Daniel 10.13)), qui ont retardé son arrivée. Ce passage nous offre un aperçu du monde spirituel et des batailles qui ont lieu dans les coulisses du monde. Les saints anges comme Gabriel accomplissent la volonté de Dieu, mais d'autres puissances spirituelles maléfiques leur résistent.

Gabriel a apporté son message au prêtre Zacharie, le père de Jean-Baptiste, au Temple, pendant que celui-ci effectuait son service sacerdotal. Il lui est apparu à droite de l'autel de l'encens (Luc 1.11), un symbole de prière, pour lui annoncer que ses prières avaient été exaucées (verset 13) : Élisabeth, sa femme stérile, serait enceinte et aurait un fils ; cet enfant du miracle devrait être nommé Jean ( plus tard appelé le Jean le baptiste ) et accomplirait la prophétie du retour d’Élie (verset 17, voir Malachie 4.5). Comme Zacharie ne l'a pas cru, Gabriel l'a rendu muet jusqu'au jour de la circoncision de l'enfant (Luc 1.20, 59-64).

Enfin, Gabriel est apparu à Marie pour lui annoncer la naissance du Seigneur Jésus-Christ alors qu'elle était encore vierge. Il a assuré la mère du Messie des faveurs de Dieu (Luc 1.30) et lui a dit que son fils sera l'accomplissement de l'alliance de Dieu avec David : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n'aura pas de fin. » (versets 32-33) En réponse à la question de Marie, qui lui a demandé comment cela serait possible alors qu'elle était vierge, il lui a dit que l'enfant serait conçu par le Saint-Esprit et que « le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu » (verset 35).

Lors de chacune de ces apparitions, ceux qui ont vu Gabriel ont eu peur, si bien qu'il a d'abord dû les réconforter et les encourager. Il est possible que Gabriel soit également l'ange apparu à Joseph en Matthieu 1.20, mais nous ne le savons pas avec certitude puisque les Écritures ne mentionnent pas son nom. Nous savons, en revanche, que Gabriel est un des saints anges de Dieu, qu'il occupe une position privilégiée (« je me tiens devant Dieu ») (Luc 1.19) et que Dieu l'a choisi pour apporter des messages importants de son amour et de sa faveur à des personnes qu'il avait choisies pour faire partie de ses plans.

 

Fête catholique

L'Annonciation est célébrée le 25 mars, soit exactement neuf mois avant Noël. Cette fête fut incluse dans le calendrier liturgique au VIème siècle par l'empereur byzantin Justin II.

Et si le 25 mars tombe pendant la semaine sainte ou la semaine de Pâques (autrement dit si Pâques a lieu avant le 2 avril), alors l'Annonciation est décalée au deuxième lundi après Pâques.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/