L’indispensable foi

28/12/2019 00:34

L’indispensable foi

Or, il est impossible de lui être agréable sans la foi, car il faut que celui qui s'approche de Dieu, croie que Dieu est, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent ! Hébreux 11 : 6.

Les Écritures affirment que tous les hommes ayant marché avec Dieu et qui Lui ont été agréables étaient des hommes de foi! En effet, Abraham crut Dieu lorsqu'Il lui promit une postérité, bien que sa femme et lui-même étaient déjà avancés en âge (Genèse 18.11). C'est également par la foi que Moïse et le peuple d'Israël passèrent la mer Rouge à sec (Hébreux 11.29). C'est aussi par la foi que David s'avança pour combattre le géant Goliath (1 Samuel 17.45). Naturellement, de tels témoignages pourraient être multipliés sans fin!

Le Livre rapporte les expériences de nombreux hommes et de femmes qui ont cheminé sur cette terre comme des étrangers et des voyageurs (1 Pierre 2.11). Tous ont en commun d'avoir placé leur espérance en Dieu (Osée 12.7), tous ont en commun d'avoir gardé les paroles qui sortent de Sa bouche (Matthieu 4.4). En conséquence, ils ont pu goûter à la bénédiction du Seigneur promise à ceux qui se confient en Lui (Jérémie 17.7).

Dieu aurait-il changé de nos jours? Non, évidemment que non. La chose est sûre, il ne se trouve en Lui aucune variation (Jacques 1.17). Rien n'empêche donc que nous empruntions aujourd'hui les sentiers bénis d'hier (Jérémie 6.16), ceux que nos aînés ont déjà pratiqués. La foi est une constante. Elle a habité (2 Timothée 1.5) dans le cœur des justes dès le commencement. Le chapitre 11 du livre des Hébreux en fait une magistrale démonstration. Il nous amène à considérer cette nuée de témoins (Hébreux 12.1) pour nous encourager à suivre ce même chemin de dépendance vis-à-vis de Dieu.

Or, qu'est-il demandé à l'homme de croire désormais? Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle (Jean 3.16). Telle est la grande promesse que le Dieu du ciel (Apocalypse 11.13) a donnée à l'humanité perdue. Le Christ l'a affirmé Lui-même: celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira pas sera condamné (Marc 16.16).

Tous sont à présent invités à croire en Jésus-Christ (1 Jean 3.23). Le fait est que ce n'est que par la connaissance que les hommes ont de Lui qu'ils sont justifiés (Esaïe 53.11). De cela, il ressort le caractère primordial, impératif, d'une foi bien dirigée. Elle ne doit avoir pour seul et unique Objet que Jésus-Christ, le Sauveur (Jean 4.42). Posséder une foi ayant un quelconque autre objet, si louable soit-il, est absolument vain et sans fondement. Sous le ciel, il n'a été donné aucun autre Nom par lequel les hommes devaient être sauvés (Actes 4.12). Il n'y a qu'un seul Médiateur entre Dieu et les hommes: Jésus-Christ (1 Timothée 2.5). Aussi, la justification (Romains 3.26) et le pardon des péchés ne s'obtiennent que par Son Nom (Actes 10.43).

Contre vents et marées, les saints s’agrippent maintenant à cette promesse. Le prince de ce monde (Jean 16.11) tente bien de détourner les fidèles de leur objectif par diverses de ses odieuses machinations (2 Corinthiens 2.11). Il essaie bien de leur substituer la glorieuse assurance du salut en Christ (Hébreux 9.28) par de médiocres palliatifs (argent, renommée, pouvoir, plaisir, ...). C'est en vain, grâce à Dieu, les yeux fixés sur le Christ glorifié (Jacques 2.1), ils triomphent toujours (2 Corinthiens 2.14). Quelle que soit l'adversité, ils remportent toujours la victoire (1 Jean 5.4).

Naturellement, tout est contraire (2 Timothée 3.12) au peuple sanctifié en Jésus (1 Corinthiens 1.2), mais ce fut aussi le cas de leurs illustres aïeux qui espéraient en Dieu. Les fidèles considèrent leur exemple et reprennent courage. Coûte que coûte, ils persévèrent, jusqu'à saisir enfin le prix de la course (1 Pierre 1.9).

Pour nous, devenons comme des enfants (Matthieu 18.3) pour recevoir les paroles du Seigneur avec douceur (Jacques 1.21) et simplicité de cœur (Colossiens 3.22). Gardons-les précieusement. Ainsi, par la grâce de Dieu, nous parviendrons également à la perfection (Hébreux 12.23) avec les fidèles de tous les âges et, tout comme eux, nous serons comptés parmi le nombre des champions de la foi!

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/