04 LA CRÉATION DES ANGES ET DES ÊTRES CÉLESTES

26/04/2013 21:00

04 LA CRÉATION DES ANGES ET DES ÊTRES CÉLESTES

 

Les anges ont été créés par Dieu au début de la création de notre univers, avant la création de l'homme.

Dieu les a créés purs esprits, immortels, dotés d'une grande intelligence et de volonté. N'ayant pas de corps comme le nôtre, ils peuvent se déplacer instantanément d'un bout à l'autre de l'univers.

L'ange, dispose avec la permission de Dieu, d'une puissance sur la matière. Il peut naturellement transporter les corps avec une grande rapidité, les tenir élevés dans les airs, produire de la lumière, de la chaleur, de l'électricité, agir sur l'essence et l'imagination de l'homme.

Les Anges ont été créés par Dieu pour L'adorer et Le servir. Il ne faut donc en aucun cas adorer les Anges, mais seulement adorer Dieu par leur intercession.

Dieu a donné une grande liberté aux anges, et un jour, le plus beau de tous les anges, Lucifer, c'est révolté contre Dieu et a entraîné à sa suite environ le tiers des anges. L'Archange Michel a immédiatement réagi, et regroupant tous les anges restés fidèles à Dieu, ils ont chassé les anges rebelles du ciel ou Dieu les avait placés. Ceux-ci, regroupés autour de leur chef Lucifer, ont été expulsés du ciel.

 

Les anges

 

Lecture proposée: Hébreux 1.1-14

 

1. Le nombre des anges

Les anges sont extrêmement nombreux. L`Écriture mentionne "la multitude de l'armée céleste" (Luc 2.13; Hébreux 12.22; Apocalypse 5.11).

 

2. Origine des anges

Créatures de Dieu (Col 1.16; Ps 148.2,5) les anges existaient avant le monde physique (Job 38.4-7) et sont parfois appelés "fils de Dieu" (Psaumes 89.7; Job 1.6).

 

3. Nature des anges

Ils sont des esprits incorporels, mais qui peuvent se manifester sous forme visible et humaine (Luc 24. 4; Ac 1.10). Ils sont doués d'une puissance surhumaine (2 Pi 2.11; Ps 103.20).

 

4. Ministère des anges

Les anges sont "des esprits entièrement et uniquement au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut" (Hébreux 1.14).

Les anges annoncent la naissance de Jésus Christ (Luc 1.26-33; Luc 2.8-14)

Les anges interviennent au cours du ministère terrestre de Jésus (Mt 4.11; Jn 1.52; Luc 22. 43);

Les anges sont présents à sa résurrection, à son ascension (Mt 28.2-7; Luc 24.4-6);

Les anges annoncent son retour et accompagneront le Seigneur (Ac 1.11; Mt 25.31; 2 Th 1.7);

Les anges accomplissent les ordres de Dieu (Ps 103.20) et ses jugements (1 Ch 21.15; 2 Ch 32.21)

Les anges préservent les croyants de certains dangers (Ac 12.7,11; 2 Ch 32.21; Ps 91.11-12);

Les anges transmettent des ordres de la part de Dieu (Ac 8.26).

Les anges peuvent avoir auprès d'eux un ministère d'encouragement (Ac 27.23-24; Mt 1.20);

Les anges rassembleront les élus au retour de Christ (Mt 24. 31).

 

5. Organisation des anges

Archange: C'est le chef des anges: Michel (Jude 9) Il combat pour Dieu (Ap 12.7)

Anges: Un seul ange est désigné par son nom: Gabriel (Da 8.16; 9.21; Lc 1.19,26), il a des ailes.

Chérubins: Ils sont les gardiens et les défenseurs de la sainteté de Dieu. Ils ont fermé le chemin d'accès à l'arbre de vie après la chute (Gn 3.24); Des représentations en avaient été faites (Ex 25.18; Ex 26.31; 2 Ch 3.14; 1 R 6.23) Ils sont souvent présentés comme les gardiens du trône de Dieu (1 Sa 4.4; 1 Ch 13.6)

Les séraphins : sont mentionnés uniquement en Es 6.2-3. Ils louent l'Éternel.

 

6. Position des anges dans la création

Si Christ, venant sur la terre, s'est fait "un peu inférieur aux anges", il est néanmoins leur Créateur (Col 1.16; Hb 2.6-7,9). Actuellement supérieurs aux hommes (cf. Hb 2.7), les anges seront jugés par les croyants. (1 Co 6.3). Le culte des anges est condamné par Dieu(Mt 4.10; Ap 19. 10).

 

7. L'Ange de l'Éternel

"L'Ange de l'Éternel" est une apparition de Dieu. Il parle comme étant Dieu lui-même et sa présence équivaut à la présence de Dieu (Genèse 16.7-14; Jg 13).

***

 

Avec des composantes bibliques, il est possible de tracer une définition des anges. Ils sont des êtres personnels différents de Dieu et des hommes. Ce sont de purs esprits, créatures de Dieu, tous bons initialement, qui, à la suite de leur choix d’obéir ou non à Dieu (par suite de leur option en regard du péché), se sont séparés de manière irrémédiable en anges de lumière et en anges des ténèbres. Soulignons le fait qu’ils ont été créés avant les hommes, au commencement du temps, avec les autres créatures, même si eux-mêmes n’ont pas de corps. Les anges ont une fonction dans l’histoire du salut qui peut expliquer leur nom. En hébreu, leur nom habituel est mal’ak, messager, qui a été traduit par le terme grec aggelos (prononcer anguelos), d’où le latin angelus et le français ange.

ANGES DE CHRIST ET ANGES DE SATAN

 

Les saints anges de Dieu assistent et protègent les membres de la famille de Dieu.

Hébreux 1 : 14 14  Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?

Matthieu 18 : 10  Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.

Psaumes 91 : 11  Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies ;

Il n’est pas ici question d’un ange gardien personnel pour chaque croyant. Le pronom collectif véhicule l’idée que les croyants bénéficient du service des anges en général. Ces anges sont présentés avec le regard tourné « continuellement » vers Dieu, comme s’ils étaient toujours à l’écoute d’un ordre qui les enverrait aider un croyant dans le besoin. Manifester du dédain envers un autre croyant est une offense très grave puisque Dieu et les anges sont, eux, préoccupés de son bien-être.

Les anges du Seigneur sont plus forts que les anges déchus de Satan.

Psaumes 103 : 20  Bénissez l’Éternel, vous ses anges, Qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres, En obéissant à la voix de sa parole !

Les anges non déchus, qui servent Dieu jour et nuit (cf. #Ps 148:2 ; #Ap 5:11-13).

Apocalypse 12 : 7  Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, 8  mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.

il y eut guerre dans le ciel. Les événements tumultueux qui se dérouleront sur terre pendant la tribulation auront leur équivalent dans le ciel. Un état de guerre existe depuis la chute de Satan (cf. v. #Ap 12:4 ; cf. #Da 10:13 ; #Jude 9). Quelque chose intensifiera cette guerre, peut-être l’enlèvement des saints, qui passeront au travers du royaume de Satan, le prince de la puissance de l’air (cf. #Ep 2:2).

Les anges déchus (les démons et les esprits mauvais)sont déterminés à mener l`homme en enfer.

1 Timothée 4 : 1 ¶  Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,

l’Esprit dit expressément. Paul renouvelle à Timothée les avertissements qu’il avait donnés des années auparavant aux anciens d’Éphèse (#Ac 20:29-30). Tout au long des Écritures, le Saint-Esprit ne cesse de mettre en garde contre le danger de l’apostasie (cf. #Mt 24:4-12 ; #Ac 20:29-30 ; #2Th 2:3-12 ; #Hé 3:12 ; #Hé 5:11-6:8 ; #Hé 10:26-31 ; #2P 3:3 ; #1Jn 2:18 ; #Jude 18).

dans les derniers temps. C’est-à-dire la période située entre la première venue de Christ et son retour (#Ac 2:16-17 ; #Hé 1:1-2 ; #Hé 9:26 ; #1Pi 1:20 ; #1Jn 2:18). L’apostasie prévaudra pendant tout ce temps et atteindra son apogée juste avant le retour de Christ (cf. #Mt 24: 12).

abandonneront la foi. Ceux qui répondront à l’appel des faux docteurs abandonneront la foi chrétienne. Le verbe français « apostasier » dérive du mot grec pour « abandonner » et désigne quelqu’un qui s’écarte de sa position d’origine. Ce sont les chrétiens de nom et ceux qui prétendent faussement l’être: ils s’associent avec ceux qui ajoutent véritablement foi à l’Évangile, mais ont tôt fait de déserter leurs rangs car ils se mettent à croire à des fables et des mensonges. Ils démontrent de ce fait leur vraie nature d’inconvertis.

des esprits séducteurs. C’est-à-dire les esprits démoniaques qui se sont écartés de la vérité et cherchent à entraîner d’autres à leur suite, que ce soit directement ou par l’intermédiaire de faux docteurs. Le terme qui résume le mieux l’activité de Satan et de ses démons est celui de tromperie (cf. #Jn 8:44 ; #1Jn 4:1-6).

des doctrines de démons. Non pas l’enseignement relatif aux démons, mais les fausses doctrines dont les démons sont à l’origine. Se prêter à de tels enseignements revient à écouter les mensonges qui sortent du royaume des ténèbres (#Ep 6:12 ; #Ja 3:15 ; #2Jn 7-11). C’est pendant la grande tribulation que l’influence des démons se fera le plus sentir (#2Th 2:9 ; #Ap 9:2-11 ; #Ap 16: 14 ; #Ap 20:2-3, #Ap 20: 10). Satan et les démons s’affairent sans relâche à pervertir et corrompre la Parole de Dieu par leurs mensonges. 

 

***

 

Les anges dans la Bible

1. INTRODUCTION

1.1 Vous avez dit : anges?

    1.1.1 Les créatures célestes existent

    1.1.2 L'apparence des anges

 

1.2 Les théophanies

    1.2.1 Différentes formes

    1.2.2 L'Ange de l'Éternel

 

1.3 Quelques précisions

    1.3.1 Le nombre des anges

    1.3.2 Les anges protecteurs

    1.3.3 Les anges chantent-ils?

    1.3.4 Quelle est la langue des anges?

    1.3.5 L'ange de l'assemblée

 

2. ORIGINE ET NATURE DES ANGES

 

2.1 Ils sont différents des hommes

 

    2.1.1 Ils n'ont jamais péché

    2.1.2 Ils ne connaissent pas Dieu comme leur Père

    2.1.3 Ils sont incorporels

    2.1.4 Ils ne sont pas une race

 

2.2 Ils n'ont pas les attributs divins

    2.2.1 L'éternité

    2.2.2 L'omniscience

    2.2.3 L'omnipotence

    2.2.4 L'omniprésence

 

2.3 Conclusion

 

3. LA REVOLTE DES ANGES

 

3.1 La chute de Satan

3.2 La chute des anges

3.3 Pas de salut pour les anges déchus

3.4 Un conflit permanent

 

4. CLASSIFICATION DES ANGES

 

4.1 Les anges qui n'ont pas péché

    4.1.1 Archange

    4.1.2 Anges

    4.1.3 Chérubins

    4.1.4 Séraphins

    4.1.5 Autres appellations

 

4.2 Les anges qui ont péché

    4.2.1 Satan

    4.2.2 Les anges qui sont gardés en prison

    4.2.3 Les anges qui sont en liberté ou démons

 

5. MINISTERE DES ANGES

 

5.1 Généralités

    5.1.1 Fonctions des anges

    5.1.2 Fonctions de l'archange Michel

 

5.2 Les anges dans la vie du Seigneur

    5.2.1 Naissance

    5.2.2 Ministère

    5.2.3 Mort

    5.2.4 Résurrection

    5.2.5 Ascension

    5.2.6 Retour

 

5.3 Les anges dans la vie des croyants

    5.3.1 Les anges nous protègent et nous délivrent

    5.3.2 Les anges nous regardent

    5.3.3 Les anges nous visitent

    5.3.4 Les anges nous conduisent

    5.3.5 Les anges et la mort

 

6. CONCLUSION

 

1. INTRODUCTION

 

Pourquoi s'occuper des anges alors que le Seigneur seul est l'objet de notre foi? Tout simplement parce que nous serions coupables d'ignorer volontairement ce que Dieu nous a révélé dans la Bible. Cette étude, qui n'est pas exhaustive, montre l'importance du sujet. La Bible mentionne plus de 370 fois les créatures célestes dans les termes d'anges, archange, séraphins, chérubins... Un ange est un envoyé, un messager. Hébreux 1.14 nous dit que les anges sont des esprits administrateurs envoyés par Dieu pour servir en faveur de ceux qui vont hériter du salut. Pourrions-nous ne pas être intéressés par ces créatures puissantes qui accomplissent, sous les ordres de Dieu, un service en notre faveur?

Sommes-nous réellement convaincus que des myriades d'anges sont non seulement sous les ordres de Dieu, mais aussi à notre service? Il nous faut toutefois préciser que si les anges ont affaire avec nous, nous n'avons pas affaire avec eux. La relation des croyants est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ (1 Jean 1.3). Le croyant ne prie ni n'adore les anges (Colossiens 2.18-19) ; il connaît celui qui est "plus excellent que les anges" (Hébreux 1.4).

 

1.1 Vous avez dit : anges?

 

Le Seigneur disait à Nicodème : "Si je vous ai parlé des choses terrestres et que vous ne me croyez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes?"

Bien que la croyance en l'existence des anges soit universelle, la certitude de leur ministère demande de la foi. Parfois, comme Thomas, il peut nous arriver de ne vouloir croire que ce que nous voyons, que ce que nos sens perçoivent, et ainsi, par incrédulité, nous nous privons des consolations et des soins que le Seigneur voudrait nous donner par le ministère de ses anges. Au premier siècle de notre ère, il y avait la secte des sadducéens qui ne croyait ni à la résurrection, ni aux anges, ni aux esprits (Actes 23.8). Même le Souverain Sacrificateur peu après la mort du Seigneur avait cette doctrine (Actes 5.17). Le Seigneur avait eu plusieurs rencontres avec eux et il avait dû leur dire :"vous êtes dans une grande erreur" (Marc 12.27). Ne les imitons pas : un chrétien croit aux anges et aux esprits sans les adorés.

 

1.1.1 Les créatures célestes existent

La perception de nos sens est limitée :

Ne soyons pas surpris de voir l'homme incapable de percevoir la présence des anges et de Dieu. Il nous faut même admettre que, face aux animaux, notre perception du réel est très limitée : L'ânesse de Balaam voit l'Ange de l'Éternel, mais il faut que Dieu ouvre les yeux de Balaam pour qu'il puisse le voir (Nombres 22.22-32).

Le chevreuil de la forêt possède un odorat très supérieur au nôtre !

La chauve-souris est pourvue d'une sensibilité fantastique due à son radar incorporé.

Beaucoup d'animaux voient dans l'obscurité des objets qui nous échappent.

Les hirondelles, les oies sauvages et tant d'oiseaux migrateurs ont un système de guidage à longue distance dont l'efficacité paraît surnaturelle !

 

Le témoignage biblique :

La Bible affirme l'existence des anges. Ils sont le plus souvent invisibles aux yeux des hommes, mais de nombreuses personnes les ont vus ou entendus, réellement ou en vision.

Citons quelques exemples :

Lot (Gen 19.1),

Jacob (Gen 32.1),

Gédéon (Jug 6.11),

La femme de Manoah (Jug 13.6),

Nébucadnetsar (Dan 3.25),

Zacharie (Luc 1.10),

Marie (Luc 1.28),

Joseph (Matt 1.20 ; 2.13,19),

Les bergers (Luc 2.9),

Corneille (Act 10.3),

Pierre (Act 12.7),

Paul (Act 27.3),

Jean (Apoc 1.1).

Si nous sommes croyants, nous pouvons compter sur la puissance d'anges puissants à nos côtés pendant toute notre vie. Quelle précieuse consolation.

 

1.1.2 L'apparence des anges

Leur beauté, leur splendeur, extrêmement variées, dépassent tout ce que l'homme peut concevoir (Ézéchiel 10 et 28). Les Écritures ne disent pas de façon précise comment ils sont constitués. La Bible semble indiquer qu'ils ne vieillissent pas et ne sont jamais malades ; ils ne peuvent mourir. En Matthieu 28.3, l'ange avait, non seulement un vêtement "blanc comme la neige", mais son aspect général était "comme un éclair". En Marc 16. 5, il est présenté comme un jeune homme vêtu d'une robe blanche. En Luc 24. 4, les deux anges sont présentés en "vêtements éclatants de lumière".

D'une façon systématique, les personnages célestes sont décrits comme ayant des ailes :

1 Rois 6.23-27 (2 Chroniques 3) : Les chérubins dans le lieu très-saint du temple avaient 2 ailes chacun. Ceci nous permet de penser que ceux qui ombrageaient le propitiatoire de l'arche en avaient aussi deux (Ex 25.18-20).

Ez 1.6,11 : Les "animaux" (êtres vivants) ont chacun 4 ailes.

Apoc 4.8 : Les "animaux" ont chacun 6 ailes.

Es 6.2,6 : Les séraphins ont 6 ailes et ils volent.

Ces ailes leur servent principalement à voler (Es 6.2,6 ; Dan 9.21) ; il est même parlé du bruit des ailes des chérubins (Ez 10.5), mais les animaux d'Ézéchiel 1 se couvrent le corps avec une paire d'ailes tandis que les séraphins d'Esaïe 6 se couvrent la face d'une paire d'ailes et les pieds d'une autre paire d'ailes.

Par contre, lorsqu'ils se manifestent aux hommes, ils semblent avoir simplement une forme humaine qui trahit parfois leur origine céleste :

La femme de Manoah pense avoir rencontré un homme (il n'avait donc pas d'ailes), mais elle le décrit à son mari comme ayant l'aspect d'un ange de Dieu, très terrible.

Zacharie et Marie sont troublés et craignent en voyant l'ange Gabriel (Luc 1.12-13; 29-30), si bien qu'il doit dire chaque fois : "Ne crains pas".

Il en est de même des anges qui apparaissent au sépulcre (Marc 16. 6 ; Matt 28.4-5).

Par contre, ni Abraham, ni Lot, ni Gédéon ne semblent avoir réalisé qu'ils se trouvaient en présence d'anges ou de Dieu lui-même. Nous pouvons encore faire remarquer qu'ils se manifestent toujours sous une forme masculine (***cf néanmoins Zach 5.9***).

***Zacharie 5 : 9  Je levai les yeux et je regardai, et voici, deux femmes parurent. Le vent soufflait dans leurs ailes ; elles avaient des ailes comme celles de la cigogne. Elles enlevèrent l’épha entre la terre et le ciel.

***deux femmes …  leurs ailes. Les « cigognes » étant des animaux impurs (#Lé 11:19 ; #De 14: 18), ces femmes doivent représenter des agents à la solde des forces démoniaques, qui protègent le système impie et préparent sa manifestation ultime. Dieu leur permet de mettre en place le système mondial que le Seigneur détruira lors de son retour (cf. #Ap 19:11-16).

 

1.2 Les Théophanies

Ce terme théologique désigne l'apparition visible de la divinité.

 

1.2.1 Différentes formes

La Parole est catégorique : "Dieu est esprit" (Jean 4.24), "Nul ne vit jamais Dieu" (Jean 1.18), "Aucun des hommes n'a vu, ni ne peut voir [Dieu]" (1 Tim 6.16).

Néanmoins, Dieu s'est souvent approché de sa créature en prenant une forme humaine ou angélique.

Dieu se promenait dans le jardin en Éden (Gen 3.8).

Il se présente souvent sous les traits de l'Ange de l'Éternel.

Il manifesta sa présence au peuple d'Israël sortant d'Égypte par la nuée surnaturelle (Ex 13.21-22).

Lorsque le Tabernacle fut érigé, Dieu en pris possession ; sa gloire le remplit et la nuée reposa sur lui jour et nuit (Ex 40.34-35).

Lors de la dédicace du temple de Salomon, la gloire remplit aussi la maison (1 Rois 8.10-11) ; elle fut retirée définitivement lors de la destruction du temple (Ez 9.3).

Enfin, Dieu se manifesta pleinement à l'homme dans la personne de Jésus Christ, son Fils : "La Parole devint chair et habita (tabernacla) au milieu de nous..." (Jean 1.14).

1.2.2 L'Ange de l'Éternel

 L'Ange de l'Éternel est Dieu :

Cette expression peut caractériser tout ange envoyé par l'Éternel, comme en 1 Rois 19 où un simple ange (v. 5), appelé aussi "l'ange de l'Éternel" (v. 7), vient réveiller Elie.

Mais, d'une façon plus générale, la Bible nous révèle un autre personnage, tout à la fois mystérieux et glorieux, qui est la manifestation de Dieu lui-même : en Exode 3.2-6, l'Ange de l'Éternel apparaît à Moïse et lui dit : "Je suis le Dieu de ton père."

Cette révélation est souvent progressive, mais elle n'en est pas moins certaine. Prenons deux exemples :

Juges 6.11-13 : C'est un ange de l'Éternel qui vient visiter Gédéon (v. 11), mais c'est aussi l'Ange de l'Éternel (v. 12), identifié de façon précise comme l'Éternel lui-même, au v. 14.

Juges 13 : La manifestation de Dieu à Manoah et sa femme :

l'Ange de l'Éternel parle à la femme de Manoah (v. 3) ;

elle le considère comme un "homme de Dieu" ayant l'aspect d'un "ange de Dieu" (v. 6) ;

Manoah demande à l'Éternel la manifestation de"l'homme de Dieu" et c'est l'Ange de l'Éternel qui vient (v. 8 et 9) ;

il est appelé un "homme" aux v. 10 et 11 ;

l'Ange donne son nom : il est Merveilleux (v. 18) ;

lorsque Manoah réalise qu'il s'agissait de l'Ange de l'Éternel, il l'assimile totalement à Dieu lui-même (v. 21-22).

Nous pouvons encore faire remarquer que :

il parle comme étant l'Éternel ;

il dit à Agar: "Je multiplierai beaucoup ta semence..." (Gen 16.7-12) ; d'ailleurs Agar réalise que c'est Dieu qui s'est manifesté à elle : "Tu es le Dieu qui te révèles" (v. 13).

il crie des cieux à Abraham et lui dit : "tu ne m'as pas refusé ton fils unique" (Gen 22.11-12 et 15-16) ;

il dit à Jacob : "Je suis le Dieu de Béthel" (Gen 31.11-13) ;

le nom de Dieu est en Lui (Ex 23. 21) ;

sa présence équivaut à la présence divine (Ex 32.34; 33.14; Es 63.9).

 

 L'Ange de l'Éternel est le Fils de Dieu :

Si d'un côté "l'homme ne peut voir la face de Dieu et vivre" (Ex 33.20), plusieurs personnages bibliques disent avoir vu Dieu, spécialement Moïse. Comment comprendre cela? Dieu nous l'explique lui-même : "Je parle avec lui bouche à bouche et en me révélant clairement, et non en énigmes; et il voit la ressemblance de l'Éternel" (Nb 12.8).

Nous savons par l'Écriture que Jésus est le Fils éternel de Dieu. C'est "le Père [qui] a envoyé" le Fils (1 Jn 4.14) pour se révéler parfaitement à nous. Jésus était, sur la terre l'image du Dieu invisible, le resplendissement de sa gloire et l'empreinte de sa substance. Il parlait les paroles de Dieu, il faisait les oeuvres de Dieu : celui qui le voyait, voyait le Père qui l'avait envoyé. Nous pensons que l'Ange de l'Éternel est une apparition du Fils de Dieu avant son incarnation afin de manifester de façon partielle et épisodique le Dieu que jamais oeil ne vit.

 

Cette assertion est fondée sur les versets suivants :

Son nom est merveilleux (Jug 13.18) ; or c'est un titre du Messie en Esaïe 9.6.

Zach 3.1-5 : l'Ange de l'Éternel intervient pour défendre Joshua comme le fait Christ pour les croyants actuellement (1 Jn 2.1).

Malachie 3.1 : il nous est parlé de l'Ange de l'alliance qui vient... Cet ange est Dieu : "Voici, j'envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi" ; mais, dans le Nouveau Testament, ce verset est appliqué à Jésus (Marc 1.2).

Le prophète Daniel et l'apôtre Jean décrivent des personnages angéliques dont la gloire est telle qu'il ne peut s'agir que de Jésus Christ (Dan 10.6 ; Apoc 10.1). Ainsi, la gloire de l'ange décrit en Apocalypse 18.1 est la même que celle de la nuée divine en Ézéchiel 43.2.

Depuis que Jésus Christ est venu sur la terre, Dieu n'a plus besoin de se manifester sous l'aspect de l'Ange de l'Éternel. Le Seigneur lui-même se révèle à Etienne (Act 7.55), à Paul (Act 22.17), des anges se manifestent à Corneille (Act 10.3), à Pierre (Act 12.11), à Paul (Act 27.23), mais il n'est plus fait mention de l'Ange de l'Éternel. En grec, l'article défini n'est employé devant le nom ange que pour désigner un ange précédemment mentionné dans le contexte.

1.3 Quelques précisions

1.3.1 Le nombre des anges

Les différentes expressions employées nous montrent qu'ils sont en très grand nombre :

Apocalypse 5.11 décrit la louange de nombreux anges devant le trône de l'Agneau de Dieu : "leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers".

Douze légions d'anges étaient à la disposition du Seigneur (Matt 26.53).

Hébreux 12.22 nous parle aussi des myriades d'anges.

A la fin des temps, le Seigneur apparaîtra au milieu de ses saintes myriades (Jude 14).

Daniel 7.10 nous dit que "mille milliers servaient l'ancien des jours et que des myriades de myriades se tenaient devant lui".

Luc 2.13 nous parle non seulement de la "multitude de l'armée céleste", mais d'une multitude de l'armée céleste. Vu que les anges ne se marient pas (Matt 22.30), nous pouvons en déduire que le nombre des anges reste constant.

 

1.3.2 Les anges protecteurs (ou anges gardiens)

La foi dans les anges protecteurs (ou anges gardiens) une croyance populaire qui n'est pas sans fondement biblique. Selon Hébreux 2.14, les anges servent les élus. La protection fait partie du service des anges :

Shadrac, Meshac et Abed-Négo ont été gardés de l'ardeur du feu par un ange semblable à un "fils de Dieu" (Dan 3.25).

Daniel, dans la fosse aux lions, a été miraculeusement protégé par un ange (Dan 6.22).

Le Psaume 91 est certes messianique, mais les croyants de tout temps y ont trouvé de précieuses promesses : "Parce que toi tu as mis l'Éternel, mon refuge, le Très-haut, pour ta demeure, aucun mal ne t'arrivera, et aucune plaie n'approchera de ta tente ; car il commandera à ses anges à ton sujet, de te garder en toutes tes voies: ils te porteront sur leurs mains, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre" (Ps 91.9-12). Chose remarquable, c'est Satan lui-même, l'ange déchu, connaissant mieux que personne le service des anges, qui citera ces versets au Seigneur lors de la tentation au désert (Matt 4.5-7). Le Seigneur confirme la promesse divine et la protection des anges. L'ennemi lui dit : Si c'est vrai, jette-toi en bas. Le Seigneur répond : C'est certainement vrai ; donc, je n'ai pas besoin d'essayer, ce serait tenter Dieu.

Matthieu 18.10 : "Prenez garde de ne pas mépriser l'un de ces petits; car je vous dis que, dans les cieux, leurs anges voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux." Certains en ont conclu qu'un ange protecteur était ainsi attaché à chaque enfant, voire à chaque personne. Si nous ne pouvons l'affirmer pour des incrédules, nous savons que cela est vrai pour les croyants qui sont les objets du service empressé des anges (Héb 2.14).

L'Ange de l'Éternel, campant avec puissance

Autour de ses enfants,

Les garde et les soutient, il est leur délivrance

Dans leurs dangers pressants. (H&C 91.2)

 

1.3.3 Les anges chantent-ils?

Les Écritures ne l'affirment pas de façon précise. Le premier cantique que mentionne la Bible est chanté après la délivrance d'Égypte. L'enseignement spirituel est évident : ce sont les rachetés, ceux qui ont été délivrés du pouvoir de l'ennemi qui chantent.

Cela ne signifie pas :

qu'aucun homme ou qu'aucun croyant n'a chanté jusqu'à ce moment-là, que seuls les rachetés du Seigneur chantent. En effet, les incrédules, les athées et les moqueurs chantent aussi (Gen 31.27; Ps 69.12; Job 30.9). N'est-ce pas Jubal, de la lignée de Caïn qui fut le père de tous ceux qui manient la harpe et la flûte (Gen 4.21)?               Bien entendu, seuls les rachetés peuvent proclamer et chanter la délivrance dont ils ont été les objets.

Néanmoins, il peut y avoir d'autres motifs pour chanter et il semble qu'il y ait quelques indices dans la Parole nous montrant que les anges adorent Dieu, non seulement par des paroles, mais peut-être aussi par des chants.

La Bible affirme que les anges louent Dieu et l'adorent (Luc 2.13 ; Héb 1.6).

Job 38.7 : lors de la création, les étoiles du matin (cf Lucifer  astre brillant  fils de l'aurore ; Es 14) chantaient ensemble et les fils de Dieu éclataient de joie.

Psaume 148 : les anges sont appelés à louer Dieu de la même façon que la création physique, que les jeunes gens et les jeunes filles et que les "saints", le peuple qui est près de Lui. Or, si la louange peut être parlée (Ps 145.21), elle est souvent mise en parallèle avec le chant (Ps 146.2 ; 147.1) et la création physique peut aussi "chanter" selon Esaïe 55.12 : "Les montagnes et les collines éclateront devant vous en chants de triomphe, et tous les arbres des champs battront des mains".

Luc 2.13 : "Il y eut avec l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu, et disant : Gloire à Dieu dans les lieux très-hauts ; et sur la terre, paix ; et bon plaisir dans les hommes !"

Et que sera-ce au jour où, selon des degrés de connaissance divers, selon une proximité plus ou moins grande, l'Église, les saints de l'Ancien Testament, les anges  (1 Tim 5.21), toutes les créatures et toute la création adoreront Celui qui est assis sur le trône et l'Agneau immolé !

Accords angéliques, choeurs harmonieux

Harpes et cantiques rempliront alors les cieux! (d'après H&C 44)

 

1.3.4 Quelle est la langue des anges?

Paul, au début du chapitre 13 de la première épître aux Corinthiens, nous dit : "Si je parle dans les langues des hommes et des anges, mais que je n'aie pas l'amour, je suis comme un airain qui résonne ou comme une cymbale retentissante".

Y aurait-il parmi les anges autant de langues que parmi les hommes? Certainement pas, les langues furent un jugement prononcé contre les hommes à Babel et non contre les anges. Y aurait-il une langue des anges? Peut-être, mais ce n'est pas ce verset qui peut l'établir. L'apôtre prend des exemples excessifs pour bien établir que sans l'amour rien n'a de valeur. Certains parlers en langues actuels peuvent-ils correspondre à la "langue des anges"? Non, les charabias que l'on appelle "langue des anges" sont différents entre eux et n'ont aucunement la structure d'une langue. En Actes 2, ceux qui reçurent le Saint Esprit parlaient des langues étrangères facilement reconnaissables et non une soi-disant "langue d'ange" incompréhensible.

Posons-nous la question : quelle langue parlent les anges selon la révélation biblique? Une seule réponse : la langue de ceux à qui ils s'adressent! En araméen, en hébreu, en grec, en latin (Corneille en Actes 10). Ne nous laissons donc pas séduire par de faux enseignements.

 

1.3.5 L'ange de l'assemblée

Cette expression est employée dans les chapitres 2 et 3 de l'Apocalypse. Pour essayer de comprendre le sens de cette expression nous devons faire remarquer que :

il s'agit d'un livre entièrement prophétique (Apoc 1.3), ses 7 épîtres présentent, non seulement un enseignement moral valable pour toutes les assemblées de tous les temps, mais aussi un enseignement général prophétique rendu évident par, le nombre 7 qui représente un ensemble complet, la mention du retour de Christ aux 4 dernières églises, alors qu'historiquement, elles ont cessé d'exister depuis longtemps. Dans ce contexte, les assemblées sont comparées à des lampes et les anges à des étoiles qui sont dans la main du Seigneur. En comparant le début et la fin de chaque épître nous pouvons remarquer le parallélisme de deux phrases :

"A l'ange de l'assemblée ... écrit."

"Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux assemblées."

Comme quelqu'un l'a écrit : "Il ne peut s'agir d'anges au sens usuel du terme. Il est impossible que le Seigneur Jésus écrive à un ange par l'intermédiaire d'un homme (2.1). Ainsi, nous avons dans ces 7 assemblées, sous l'image des étoiles, les 7 anges qui les représentent. Ce sont ceux qui, dans les temps sombres et lorsque la lumière des lampes diminue ou même s'éteint, sont responsables de donner la lumière céleste."

 

2. ORIGINE ET NATURE DES ANGES

Dieu a donné aux anges plus de connaissance, de puissance et de mobilité qu'à nous. Les anges sont des messagers de Dieu dont la tâche principale est de transmettre ses ordres au monde. Ils font fonction d'ambassadeurs. Leur gloire dans le ciel est intimement liée à celle du Père et du Fils (Luc 9.26).

 

2.1 Les anges ne sont pas des hommes

L'homme, en vertu de sa création, est inférieur aux anges (Héb. 2.7) mais, sur la base de la rédemption, l'homme racheté devient supérieur aux anges, une fois rendu au ciel, puisque c'est lui qui jugera les anges déchus (1 Cor 6.3), qui règnera avec Christ sur le monde à venir (Héb 2.5 ; 2 Tim 2.12) et qui sera, pendant l'éternité, dans une proximité telle que les anges de Dieu ne sauraient la connaître (Apoc 3.21).

 

2.1.1 Les anges n'ont jamais péché

Les anges, n'ayant jamais fait le mal, ne peuvent comprendre pleinement ce que signifie la libération du péché ni les sentiments d'amour reconnaissant éprouvés pour Jésus par un homme ayant trouvé dans la mort et la résurrection de Christ la paix, le pardon, la vie éternelle.

 

2.1.2 Les anges ne connaissent pas Dieu comme leur Père

Hébreux 1.5 : "Auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : 'Moi, je lui serai pour père, et lui me sera pour fils?'"

Dieu est le Père de toute créature, mais le terme de Père au sens plein est réservé par les Écritures aux pécheurs rachetés. Le croyant a accès à des grâces inaccessibles aux anges : la joie du salut et la communion avec Dieu. Quand les anges voient un homme accepter le don de la vie éternelle de Dieu par Jésus Christ, ils font carillonner toutes les cloches du ciel en chantant leur allégresse devant l'Agneau de Dieu.

 

2.1.3 Les anges sont incorporels

Intrinsèquement, ils ne possèdent pas de corps physique ; ils sont appelés des "esprits" (Héb 1.7,14) ou des "vents" ou des "souffles", mais ils se manifestent souvent à l'homme sous une forme corporelle. La Bible ne parle pas de la nécessité pour les anges de manger pour se maintenir en vie. Elle dit pourtant qu'à certaines occasions les anges, sous forme humaine, ont mangé de la nourriture (Gen 18.1-5 et Gen 19.3). Les murs ou les portes de prisons ne les arrêtent pas (Act 12) ; ils peuvent se tenir au milieu des flammes sans brûler (Dan 3.25).

 

2.1.4 Les anges ne sont pas une race

La Bible parle d'eux comme d'une armée (Ps 148.2) mais ni ils se marient, ni ne se reproduisent, ni ne meurent (Matt 22.30 ; Marc 12.25 ; Luc 20.34-36).

 

2.2 Ils n'ont pas les attributs divins

Il y a 3 attributs qui caractérisent la divinité. Le Père, le Fils et l'Esprit Saint possèdent pour eux-mêmes ces attributs. Il n'en est pas de même des anges.

 

2.2.1 L'éternité

Plusieurs passages nous indiquent de façon précise que Jésus Christ a créé tout ce qui existe, les choses visibles et les choses invisibles (Jean 1.3 ; Col 1.16 ; Eph 6.12). Les anges ont donc un commencement, ce sont des êtres créés. Satan, décrit en Ézéchiel 28 sous les traits du roi de Tyr, est une créature (v. 15). Leur création est antérieure à la création du monde physique (Job 38.4-7).

 

2.2.2 L'omniscience

 Ils ont plus de connaissance que l'homme... Les anges, ne l'oublions pas, suivent de très près tout ce qui se passe sur la terre. Leur connaissance des affaires de la planète dépasse celle des hommes. 2 Samuel 14.20 : "Mon seigneur est sage comme la sagesse d'un ange de Dieu, pour savoir tout ce qui se passe sur la terre." Gabriel est capable d'expliquer à Daniel la vision qu'il avait eue concernant les temps de la fin (Dan 8.16; 9.22). Même les anges déchus ont une connaissance bien plus grande que celle des croyants ; par exemple, ils savaient qui était Jésus bien avant que Pierre ne le confesse comme le Fils du Dieu vivant (comparer Marc 3.11 et Matt 16.15-17).

 ... mais pas l'omniscience : Matthieu 24.36 : personne ne connaît le jour où Dieu interviendra en jugement, pas même les anges de Dieu. 1 Pierre 1.11,12 : ils cherchent à apprendre quelque chose des merveilles du salut. Il est certain que les anges savent beaucoup de choses inconnues aux hommes mais, comme toutes les créatures, ils sont limités, ils n'ont pas la pleine connaissance de tout.

 

2.2.3 L'omnipotence

 Ils sont plus puissants que les hommes... Paul parle des anges et de la puissance de Dieu (2 Th 1.7) et Pierre nous dit qu'ils sont supérieurs aux hommes en force et en puissance (2 Pi 2.11). Le mot grec utilisé dans ce texte est celui dont nous avons tiré le nom d'un explosif : la dynamite. En quelque sorte, les anges sont la dynamite de Dieu. Un seul ange extermina tous les hommes forts et vaillants de l'armée de Syrie, assemblée contre Ézéchias (2 Chr 32.21). Un seul ferma la gueule des lions au temps de Daniel (Dan 6.22). Un ange roule la pierre du sépulcre de Jésus sans difficulté (Matt 28.2). Un ange ouvre les portes des prisons et libère les apôtres (Act 5.19) et Pierre (Act 12.7). Un seul ange prendra Satan et l'enfermera dans l'abîme (Apoc 20.2).

 ... mais pas omnipotents : Ni Michel (Jude 1.9), ni Satan (Job 1.12 ; 2.6) n'ont une puissance illimitée.

Le chef de Perse résiste 21 jours à l'envoyé de Dieu qui doit être aidé par Michaël (Dan 10.13).

En Apocalypse 12, il y a un combat entre les bons et les mauvais anges.

 

2.2.4 L'omniprésence

 Ils sont plus rapides que les hommes... Ils parcourent la terre et s'y promènent (Job 1.7 ; Zach 1.11 ; 1 Pi 5.8) passant d'un endroit à un autre (Dan 9.21-23). Ils sont capables, semble-t-il, de changer leur aspect extérieur et de faire la navette en un clin d'oeil entre la gloire du ciel et la terre. Les anges volent avec rapidité (Dan 9.21).

 ... mais non omniprésents : Aucun ange ne peut être dans plus d'un endroit à la fois :

Satan est obligé de parcourir la terre (Job 1.7; 2.2) ;

il rôde, cherchant qui il pourra dévorer (1 Pi 5.8) ;

les anges aussi parcourent la terre (Zach 1.11).

 

2.3 Conclusion

Nous n'avons jamais le droit d'adorer un ange ; ce serait adorer la créature au lieu du Créateur (Rom 1.24-25).

Nous ne prions pas les anges. Nous ne devons pas nous engager dans un culte volontaire à leur égard (Col 1.23).

 

3. LA REVOLTE DES ANGES

Nous n'avons pas de réponse raisonnable pour expliquer comment cette révolte des anges a pu se produire. Cela semble faire partie de ce que Paul appelle le "mystère d'iniquité" (2 Th 2.7). Elle est un fait proclamé par la Parole de Dieu bien qu'on ne puisse affirmer de façon précise, ni la cause, ni le moment. Par deux descriptions mystérieuses, en Esaïe 14 et Ézéchiel 28, nous voyons que c'est l'orgueil qui est la cause probable de la chute.

 

3.1 La chute de Satan

Tout a commencé par Lucifer. Il était la créature la plus brillante et la plus belle de tout le ciel. C'était probablement le prince gouvernant l'univers au nom de Dieu, contre qui il s'est révolté. Il était peut-être un archange comme Michaël. Il ne voulait pas adorer, mais être adoré. En dessous de l'orgueil de Satan se cachait le plus mortel de tous les péchés : la convoitise.

Ce qu'il était :

Un astre brillant, le fils de l'aurore (Es 14.12),

La forme accomplie de la perfection, plein de sagesse et parfait en beauté (Ez 28.12),

Couvert de diamants et de toutes pierres précieuses (Ez 28.13),

Un chérubin oint qui couvrait (ou protégeait) (Ez 28.14),

Parfait dans ses voies depuis sa création (Ez 28.15).

La cause de sa chute, l'orgueil : c'est la faute du diable (1 Tim 3.6) :

"Ton coeur s'est élevé pour ta beauté, tu as corrompu ta sagesse à cause de ta splendeur" (Ez 28.17).

"Tu as dit en ton coeur : je monterai aux cieux, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu... Je serai semblable au Très-haut"

(Es 14.13,14).

Quant au moment de cette révolte, certains pensent qu'elle n'a pu intervenir qu'après la création de l'homme et le moment où Dieu a pu dire que tout était très bon et où il a pu se reposer. D'autres la placent en Gen 1.2, lorsque la création de Dieu semble être retournée au chaos.

 

3.2 La chute des anges

En s'appuyant sur Apocalypse 12.4 où il est dit que la queue du dragon entraîna le tiers des étoiles du ciel et les jeta sur la terre, certains pensent que Lucifer entraîna le tiers des anges dans sa révolte. Ce qui est certain, c'est que Satan dispose de nombreux anges déchus. La Bible parle clairement du dragon et de ses anges (Apoc 12.7) ou encore du feu éternel préparé pour le diable et ses anges (Matt 25.41).

2 Pierre 2.4 et Jude 6 nous parlent de ces anges qui ont péché, qui n'ont pas gardé leur dignité, qui ont abandonné leur propre demeure (cf Gen 6).

 

3.3 Pas de salut pour les anges déchus

Ce fait est aussi un des mystères de la Bible. Dieu a prévu le salut de l'homme pécheur ; il n'a pas prévu celui des anges révoltés. Pourquoi? Peut-être parce que Adam et Ève ont été séduits par un être ayant lui-même péché, tandis que les anges sont tombés alors que le péché n'était pas préexistant : ils n'ont donc pas pu être séduits. Leur état de pécheur ne peut être modifié ; leur péché ne peut être pardonné ; aucun salut n'est possible pour eux.

 

3.4 Un conflit permanent

Peu de gens sont conscients de la part considérable que prennent les forces angéliques dans les événements terrestres. Daniel révèle très dramatiquement le conflit acharné qui oppose constamment les anges fidèles à Dieu aux mauvais anges soumis à Satan (Dan 10.10-14). Ce conflit invisible, spirituel, est sans rémission. Partout où Dieu oeuvre, les forces sataniques attaquent ; là où les anges accomplissent leur mission divine, les démons se déchaînent. Les puissances des ténèbres contre-attaquent dans l'espoir de reconquérir le terrain tenu pour la gloire de Dieu.

Satan peut sembler vainqueur quand il lui arrive de gagner d'importantes batailles, mais l'issue de la guerre est certaine. Cette guerre n'est pas seulement entre les anges et les démons, mais aussi entre les démons et les rachetés du Seigneur ; en un mot, c'est toujours la guerre de Satan contre Dieu. L'apôtre Paul, en 2 Cor 10.4, dit que les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais divinement puissantes (ou puissantes par Dieu) pour la destruction des forteresses...

La Bible nous présente :

2 royaumes : celui de Christ et celui du diable (Jean 18.36 ; Matt 12.26) ;

2 familles : les enfants de Dieu et les enfants du diable (1 Jn 3.10) ;

2 services : celui de Christ et celui du diable (Gal 1.10 ; Jean 8.44 ; Rom 6.16 ; Matt 6.24).

 

4. CLASSIFICATION DES ANGES

Certains pensent que toute hiérarchisation des puissances célestes est hypothétique. Pourtant, la Parole de Dieu fait des distinctions entre les différentes dignités angéliques, et, si même nous ne pouvons pas les classer parfaitement, nous pouvons en donner une énumération.

Colossiens 1.16 nous dit que par le Fils, Jésus, "ont été créées toutes choses, les choses qui sont dans les cieux et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités : toutes choses ont été créées par lui et pour lui".

 

4.1 Les anges qui n'ont pas péché

4.1.1 Archange

Un archange est un ange chef. Dans la Bible, il n'est parlé que d'un seul archange, Michel (ou Michaël = Qui est PRESQUE comme Dieu?), mais Daniel 10.13 nous permet de penser qu'il y en a d'autres. Le livre apocryphe de Tobie nous donne une information qui n'est pas sans intérêt : "Je suis Raphaël, l'un des 7 anges qui se tiennent devant la gloire du Seigneur et pénètrent en sa présence" (12.15 ; cf Apoc 8.2). Le terme archange ne se trouve que 2 fois dans le Nouveau Testament :

1 Thessaloniciens 4.16 : une voix d'Archange : une voix de chef d'armée ;

Jude 9 : il désigne de façon précise Michel.

Michel est cité 5 fois dans l'Écriture :

Daniel 10.13 : il est appelé "un des premiers chefs" ;

Daniel 10.21 : il est appelé "votre chef" ;

Daniel 12.1 : il est appelé "le grand chef" ;

Jude 9 : "Michel l'archange" ;

Apocalypse 12.7 : "Michel et ses anges" .

 

4.1.2 Anges

Le mot signifie "messager". Un seul ange est désigné par son nom : Gabriel. Le terme signifie en hébreu "le héros de Dieu" ou "Dieu est puissant". Il apparaît quatre fois dans la Bible, toujours pour aider les saints, pour les éclairer ou en messager de bonne nouvelle (Dan 8.16 ; 9.21 ; Luc 1.19 ; 1.26). En Daniel 9.21, nous voyons qu'il avait des ailes.

 

4.1.3 Chérubins

Les chérubins sont les gardiens et les défenseurs de la sainteté de Dieu. Ils sont souvent cités en relation avec le trône de Dieu. Plusieurs passages nous précisent que Dieu est assis entre les chérubins ou au-dessus des chérubins.

 En Éden : Ils apparaissent pour la première fois, armés d'une épée, en Genèse 3.24, pour empêcher l'homme pécheur de s'approcher de l'arbre de vie.

 En rapport avec la louange dans le temple : Les chérubins symbolisent souvent des choses célestes. Ils sont incorporés aux ornements de l'arche de l'alliance, du tabernacle et du temple. Nous trouvons des représentations de chérubins :

sur le tapis qui servait de plafond au tabernacle et sur le voile entre le lieu saint et le lieu très-saint (Ex 26.1,31) ;

sur le propitiatoire de l'arche (Ex 25.18) ;

il y avait deux chérubins géants de 5 m de haut dans l'oracle du Temple de Salomon (1 Rois 6.23) et nous apprenons ici que les chérubins ont 2 ailes (v. 24) ;

sur les murs du Temple (1 Rois 6.29), sur les portes du lieu très-saint (v. 32), sur les bases des 10 cuves (7.29,36) et sur le voile (2 Chr 3.14) ;

sur les murs et les portes du Temple pendant le millénium (Ez 41.18-25). Ils sont souvent présentés comme les gardiens du trône de Dieu :

Dieu parlait d'entre les 2 chérubins (Ex 25.22 ; Nb 7.89 ; 2 Rois 19.15 ; Ps 80.1 ; 99.1) ;

Dieu siégeait entre les chérubins (1 Sam 4.4 ; 2 Sam 6.2 ; 1 Chr 13.6) ;

poétiquement, Dieu est présenté comme volant, monté sur un chérubin (2 Sam 22.11 ; Ps 18.10).

Dans les visions d'Ézéchiel : Le chapitre 10 d'Ézéchiel nous les décrit avec grande précision. D'après le verset 21, les chérubins avaient chacun quatre faces et chacun quatre ailes. Il y avait une ressemblance de main d'homme sous leurs ailes ; mais les représentations des chérubins sur les murs du futur temple n'ont que deux faces (Ez 41.18,19).

 

4.1.4 Séraphins

Ils ne sont mentionnés que dans le prophète Esaïe au ch. 6. Le ministère des séraphins consiste à louer le nom et les qualités de Dieu au ciel ; il est en relation directe avec Dieu et avec son trône. Les séraphins sont placés au-dessus du trône et non pas à côté comme les chérubins. Sur la base de ces versets nous pouvons simplement noter que les séraphins :

glorifient Dieu constamment,

sont utilisés par Dieu pour purifier ses serviteurs. Ils sont présentés comme ayant 6 ailes : de deux ils se couvrent la face, de deux ils se couvrent les pieds et de deux ils volent.

 

4.1.5 Autres appellations

 Les Animaux (êtres vivants) : Les 4 animaux d'Ézéchiel 1.5, sont les chérubins décrits au chapitre 10.15 ; ils ont 4 faces et 4 ailes. Les 4 animaux d'Apocalypse 4.6-8 combinent certaines caractéristiques des chérubins et certaines caractéristiques des séraphins. Comme ces derniers, ils ont 6 ailes et proclament nuit et jour la sainteté de Dieu : "Saint, saint, saint, Seigneur, Dieu, Tout-puissant..." (Apoc 4.8). On peut remarquer qu'ils sont différenciés des anges (Apoc 5.11 ; 7.11).

 Les Veillants (Dan 4.13,17) : C'est le roi Nébucadnetsar qui parle, donc un païen. Il utilise son vocabulaire. Il désigne probablement des anges.

 Les fils de Dieu (Job 1.6; 38.7) : Dans Job 1.6 et 38.7, ils désignent les anges. Il est plus difficile d'être catégorique en ce qui concerne Genèse 6.2 mais c'est néanmoins ma pensée.

 

4.2 Les anges qui ont péché

4.2.1 Satan

La meilleure description est faite par le Seigneur lui-même en Jean 8.44 : "Lui a été meurtrier dès le commencement, et il n'a pas persévéré dans la vérité, car il n'y a pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et le père du mensonge."

Satan est le prince de ce monde et son Dieu, et il gouverne le monde par le moyen des passions et des convoitises des hommes ; il peut soulever le monde entier contre les chrétiens, comme il le fit contre Christ, et ainsi mettre leur foi à l'épreuve. Satan est déjà jugé (Jean 16.11), mais il n'est encore ni jeté sur la terre (Apoc 20.12.7), ni lié dans l'abime (20.1-3), ni jeté dans l'étang de feu (Apoc 20.10 ; Matt 25.41). Il étend sur le monde où nous vivons une autorité usurpée mais réelle, et que la mort de Jésus a, en apparence, consolidée.

 

Quelques titres de cet ange déchu :

Le chef de ce monde (3 fois Jean 12.31 ; 14.30 ; 16.11),

Le dieu de ce siècle (2 Cor 4.4),

Le chef de l'autorité de l'air (Eph 2.2),

Le diable (calomniateur) (Matt 4.1),

Satan (adversaire) (Matt 4.10),

Le tentateur (Matt 4.2),

L'ennemi (Matt 13.38),

Le méchant (Matt 13.38),

Le dragon (Apoc 12.13) ou le grand dragon (Apoc 12.9),

Le serpent ancien (Apoc 12.9) ou le serpent (Apoc 12.15),

L'accusateur des frères (Apoc 12.10).

 

Remarquons que :

Judas est appelé un diable (Jean 6.70) ;

Les inconvertis sont appelés "enfants du diable" (1 Jean 3.10) ;

Elymas, le magicien est appelé "fils du diable" en Actes 13.10.

 

Les buts qu'il poursuit sont :

Jusqu'à la naissance de Jésus Christ : faire périr la "semence de la femme" qui devait lui briser la tête ; Annuler les desseins de Dieu, faire tomber Christ ou s'en débarrasser par la mort (cf tentation au désert et Gethsémané mais c'est justement par la mort que Jésus a vaincu celui qui avait le pouvoir de la mort c'est-à-dire le diable  Héb 2.14) ; entraîner le plus d'hommes possible à la perdition et d'amener des "bourgeois des cieux" à vivre en gens "dont les pensées sont aux choses terrestres" (Phil 3.19,20) ; connaissant la sainteté de Dieu, s'appliquer à faire pécher les hommes, à développer l'immoralité et l'idolâtrie.

 

4.2.2 Les anges qui sont gardés en prison

Deux passages des Écritures nous parlent d'eux : 2 Pierre 2.4 et Jude 1.6. Leur faute :

ils ont péché,

ils n'ont pas gardé leur origine,

ils ont abandonné leur propre demeure,

ils se sont abandonnés à la fornication,

ils sont allés après une autre chair.

 

Leur jugement :

précipités dans l'abîme,

livrés pour être gardés dans des chaînes d'obscurité pour le jugement,

réservés dans des liens éternels,

sous l'obscurité,

pour le jugement du grand jour,

subissant la peine d'un feu éternel.

 

4.2.3 Les anges qui sont en liberté ou démons

Les Évangiles contiennent plusieurs exemples de personnes possédées, c'est-à-dire de personnes dans lesquelles habitaient un ou plusieurs démons.

Ils sont souvent appelés "esprits immondes" (ou Impurs). Ils sont les agents malfaisants de Satan (Marc 5.2-5 ; Matt 12.45).

Il semble que leur plus cher désir soit d'entrer dans un corps humain et de satisfaire leurs convoitises au travers de la personne possédée.

Ils peuvent provoquer toutes sortes de maladies (Matt 9.32 ; 12.22 ; 17.15).

Ils peuvent parler en se servant de la voix de leur victime (Marc 1.23 ; Matt 8.29).

Les démons peuvent être chassés par les disciples du Seigneur (Matt 10.1), mais il faut toujours la foi, et quelquefois le jeûne et la prière (Matt 17.19-21).

Ils sont appelés "anges de Satan" (Matt 25.41 ; Apoc 12.7-9).

 

5. MINISTERE DES ANGES

"Bénissez l'Éternel, vous, ses anges puissants en force, qui exécutez sa parole, écoutant la voix de sa parole ! Bénissez l'Éternel, vous, toutes ses armées, qui êtes ses serviteurs, accomplissant son bon plaisir !" (Ps 103.20,21).

 

5.1 Généralités

5.1.1 Fonctions des anges

Ils se tiennent devant Dieu et l'adorent (Apoc 5.11 ; Héb 1.6).

Ils protègent et délivrent le peuple de Dieu (Gen 19.11 ; 1 Rois 19.5 ; Dan 3.28 ; 6.22 ; Act 5.19 ; 12.10).

Ils guident et encouragent les serviteurs de Dieu (1 Rois 19 ; Matt 27.5-7 ; Act 8.26 ; 27.23).

Ils transmettent des révélations divines comme l'Apocalypse (Apoc 1.1).

 

Ils interprètent la volonté de Dieu aux hommes :

Daniel (Daniel 7.16 ; Daniel 10.5-11),

Zacharie (Zacharie 1.9,19),

Jean (Apoc 1.1).

 

Ils sont les exécuteurs des jugements de Dieu sur les individus et les nations (2 Th 1.7-8) :

Sodome et Gomorrhe (Gen 19.12),

Jérusalem (2 Sam 24.16),

Hérode (Act 12.23),

Apoc 7.1; 8; 15.

 

Ils enseignent et révèlent des mystères aux prophètes :

Apoc 17.1 : "Viens ici ; je te montrerai la sentence de la grande prostituée."

Apoc 21.9 : "Viens ici, je te montrerai l'épouse, la femme de l'Agneau."

Ils transportent les sauvés au ciel après leur mort (Luc 16.22).

Ils accompagnent le Seigneur dans ses actes judiciaires (Matt 25.31 ; 13.30,39,41).

 

5.1.2 Fonctions de l'archange Michel

Daniel 10.13 : il est appelé "un des premiers chefs" ; il est toujours attentif à porter secours et à s'opposer aux adversaires de Dieu et des saints.

Daniel 10.21 : Il est appelé "votre chef" ; il est un exemple de persévérance dans la fidélité et dans la lutte contre les ennemis de Dieu.

Daniel 12.1 : il est appelé "le grand chef" ; il est le défenseur des enfants du peuple d'Israël.

Jude 9 : il est appelé "Michel l'archange" ; il est présenté comme le "chef des anges" et comme un chargé de mission obéissant et dépendant.

Apocalypse 12.7 : "Michel et ses anges" ; il est le chef des armées qui font la guerre à Satan, le grand dragon, et à ses démons.

 

5.2 Les anges dans la vie du Seigneur

5.2.1 Naissance

Ce sont les anges qui annoncent la naissance du Sauveur :

à Marie (Luc 1.26-38),

aux bergers (Luc 2.8-15).

Les anges adorent le Fils de Dieu fait homme (Héb 1.6). C'est un ange qui :

rassure Joseph (Matt 1.20),

lui dit de partir en Égypte (Matt 2.13),

de rentrer en Palestine (Matt 2.19),

d'aller en Galilée (Matt 2.22).

 

5.2.2 Ministère

Début :

Ils sont venus servir Christ après la tentation (Matt 4.11).

 Milieu :

Jésus a dit à Nathanaël qu'il verrait les anges de Dieu monter et descendre sur le fils de l'homme (Jean 1.52) ; nous pouvons donc en conclure qu'ils furent présents tout au long de son ministère. Le Seigneur aurait pu à tout moment disposer de 12 légions d'anges (environ 36 000 !) (Matt 26.53).

Fin :

C'est un ange qui vient fortifier le Seigneur en Gethsémané (Luc 22.43). Satan dirige toujours ses attaques les plus vigoureuses contre les points les plus faibles de sa victime. En Gethsémané, le Fils de l'homme avait besoin de forces intérieures lui permettant de supporter des souffrances qu'aucun être, dans le ciel, sur la terre ou en enfer n'avait jamais connues. En fait, Il avait à supporter ce qu'aucune créature ne pouvait affronter et vaincre. Il s'agissait de prendre sur Lui tous les péchés des hommes. C'est à ce moment-là qu'un ange est venu à son aide "pour le fortifier". Le mot grec utilisé, "eniskuo", signifie rendre fort intérieurement.

 

5.2.3 Mort

Il n'y a pas de manifestation angélique entre Gethsémané et le matin de la résurrection. Jésus avait pu dire à ceux qui venaient le prendre : "C'est votre heure et le pouvoir des ténèbres" (Luc 22.53). Le Seigneur s'avance seul (Jean 18.4-5,8). Trahi par Judas, abandonné de ses disciples (Marc 14.50), renié par Pierre, rejeté par tous ceux qu'Il venait sauver, Il affrontera seul, sans le secours des anges, les terribles heures de l'expiation. Là, pendant ces 3 heures sombres, le saint Fils de Dieu fait péché pour nous goûtera l'abandon de Celui qu'Il avait toujours aimé et servi, auquel Il avait toujours obéi, quand son "coeur infini, sous ce poids d'un moment, porta l'éternité de notre châtiment".

Golgotha est non seulement le centre du temps et de l'éternité, mais le centre de l'univers. Là, se sont rencontrés, non seulement Dieu et les saints anges, mais aussi Satan et ses hordes de démons, toute la race humaine représentée par 7 classes de personnes "assemblées à ce spectacle" (Luc 23.48). Tous sont manipulés par l'Ennemi de Christ, tous sont d'accord pour dire : "Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix"... Satan voulait faire pécher Christ ; un seul acte de propre volonté, un seul acte de puissance accompli dans l'indépendance de son Père et la partie aurait été gagnée. Les myriades d'anges sont prêtes à intervenir, mais pas un mot, pas un commandement ne sort de la bouche de Dieu. Dieu laisse clouer son Fils qui l'a toujours honoré. Il le laisse injurier par sa créature et, mystère des mystères, l'abandonne Lui-même et le frappe à la place des coupables. C'est l'expiation. C'est tout à la fois la mesure de la justice divine et de l'amour divin.

 

5.2.4 Résurrection

Aussi, nous comprenons mieux avec quel empressement et quelle joie l'Ange est venu rouler la pierre du sépulcre pour montrer aux femmes le tombeau vide et leur proclamer sa victoire sur la mort et sur celui qui en avait le pouvoir : "Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n'est point ici, mais il est ressuscité." (Luc 24.6 ; Matt 28.2-7 ; Marc 16 5-7 ; Jean 20.11,12).

A toi la gloire, ô Ressuscité !

A toi la victoire pour l'éternité !

 

5.2.5 Ascension

Actes 1.9 nous dit qu'une nuée le déroba à leurs yeux. Plusieurs pensent que le mot nuée décrit les anges qui viennent le chercher, d'autant plus qu'il nous est dit, dans le verset 11, qu'Il viendra de la même manière qu'ils l'ont vu s'en allant au ciel.

Actes 1.10 : Ce sont encore des anges qui viennent instruire les disciples qui "regardaient fixement vers le ciel".

 

5.2.6 Retour

Selon 1 Thessaloniciens 4, le Seigneur Lui-même viendra chercher les siens, mais une multitude d'anges l'accompagneront lors de son retour en gloire (Matt 16.27 ; 25.31). "Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance" (2 Th 1.7). Matthieu 13.41-43 : Ce sont les anges qui "cueilleront"  sans se tromper  ceux qui commettent l'iniquité, afin que les justes resplendissent dans le royaume de Dieu.

 

5.3 Les anges dans la vie du croyant

Selon Hébreux 1.14, les anges sont des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut. Par grâce, nous faisons partie de ces élus qui vont être bientôt introduits dans la gloire de Dieu ; nous pouvons donc bénéficier du service des anges. Ceux-ci considèrent sans doute comme un honneur de nous connaître personnellement, par notre nom. Lorsqu'ils reçoivent une mission de la part de Dieu pour un croyant, ils ne se trompent pas !

 

Le livre des Actes nous présente de façon assez complète le ministère des anges pour les croyants :

délivrance et protection (5.19 ; 12.7),

aide dans l'évangélisation (7.26),

service envers ceux qui vont hériter du salut (10.3),

encouragement (27.23).

Notons aussi l'exécution d'un jugement sur un incrédule (12.23).

 

5.3.1 Les anges nous protègent et nous délivrent

Nous aurions plus d'audace pour repousser les ennemis du Christ qui nous attaquent sans cesse, si nous pouvions avoir l'assurance que les anges de la puissance de Dieu sont tout proches, prêts à nous aider. Tragiquement, la plupart des chrétiens refusent d'accepter ce fait, si souvent affirmé dans la Bible :

2 Rois 6.14-17 : Lorsque le jeune homme d'Élisée vit la puissante armée de Syrie camper autour de Samarie, il ne put que dire : Hélas ! Alors, Élisée lui déclare que ceux qui sont avec eux - les anges - sont plus nombreux que les soldats de l'armée de Syrie...

En Actes 27.23-27, nous voyons que Dieu envoie un ange pour réconforter l'apôtre Paul.

Psaume 34.7,8 : "L'ange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et les délivre. Goûtez et voyez que l'Éternel est bon ! Bienheureux l'homme qui se confie en Lui !"

Actes 12.5-11 : Pierre est délivré de la mort par un ange.

Remercions Dieu pour ces armées angéliques combattant les oeuvres des ténèbres. Les anges ne sont jamais égoïstes dans leur service ; ils oeuvrent de manière à fortifier les chrétiens en donnant toute la gloire à Dieu.

 

5.3.2 Les anges nous regardent

 Vivre :

Les anges sont les spectateurs intéressés de tous nos actes. Paul peut dire : Nous sommes, nous les apôtres, un spectacle au monde, aux anges et aux hommes (1 Cor 4.9). Le terme employé fait allusion au spectacle du cirque où les foules de l'époque du Christ allaient voir les animaux mis à mort, les gladiateurs se tuer en combat singulier et, plus tard, les chrétiens déchirés par les lions. En employant le mot spectacle, Paul présente le monde comme d'immenses arènes où, non seulement les apôtres, mais tous les chrétiens véritables tiennent un rôle dans le grand drame qui s'y joue. Rien n'est sans importance et banal quand le ciel s'en occupe. Nous jouerons une meilleure partie si nous prenons conscience des spectateurs qui remplissent les tribunes du monde.

Dieu a défendu aux anges d'intervenir comme armée de libération. Il n'a pas davantage permis aux anges de secourir Jésus sur la croix quand il éprouva l'horreur de la mort qui le séparait de Dieu le Père.

Les armées angéliques qui surveillent tous les événements se produisant dans le monde n'ont pas le droit d'aider le juste ou de délivrer l'opprimé avant le signal donné par Dieu.

 

 Vivre en assemblée :

"La sagesse si diverse de Dieu [est] maintenant donnée à connaître aux principautés et aux autorités dans les lieux célestes, par l'assemblée, selon le propos des siècles" (Eph 3.10).

La pensée première est que la sagesse infinie de Dieu a été manifestée devant les anges par le déploiement de son conseil quant à l'Église : prendre des êtres pécheurs, parmi les Juifs et parmi les nations, pour en faire une épouse pour son Fils sans cesser d'être le Dieu saint qui ne saurait tolérer en sa présence la moindre trace de mal... voilà qui étonne et ravit les anges du ciel.

D'un côté plus pratique, ne peut-on pas penser que la vie de l'Église ici-bas est un livre d'instruction pour les anges : ils y découvrent la sagesse de ce Dieu d'ordre et de paix. Ne serait-ce pas pour cela que la femme, dans l'assemblée, doit, à cause des anges, avoir sur la tête une marque de l'autorité à laquelle elle est soumise (1 Cor 11.10)? Dans une autre épître, Paul, après avoir parlé des devoirs des rachetés, spécialement en relation avec la vie de l'assemblée, déclare à Timothée : "Je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus et les anges élus, que tu gardes ces choses, sans préférence, ne faisant rien avec partialité" (1 Tim 5.21).

Les anges sont les témoins muets de nos actes : de nos défaites et de nos victoires. S'ils ont un ministère envers nous, nous avons un ministère envers eux : leur révéler ce que la grâce de Dieu peut faire à travers des hommes pécheurs pardonnés.

 

 Évangéliser :

Dieu a délégué ses anges pour communiquer certains de ses messages particuliers, mais Il ne leur a pas donné le privilège de proclamer l'Évangile.

C'est à l'Église que Dieu a donné l'ordre de prêcher. Cette grande tâche est réservée aux vrais croyants. Dieu n'a pas d'autre plan pour faire connaître son salut ; seul un homme peut parler à l'homme de l'expérience du salut.

En Actes 8, l'ange eut connaissance de la situation, mais ne pouvant pas annoncer l'Évangile lui-même à l'Ethiopien, donne des indications à Philippe pour qu'il éclaire le ministre éthiopien. Si l'ange ne s'était pas soucié de l'Évangile, il n'aurait pas envoyé Philippe le prêcher à cet homme en quête.

Actes 10 : N'aurait-il pas été plus simple pour l'ange de prêcher lui-même l'Évangile à Corneille au lieu de lui dire de faire venir Pierre?

Actes 27.24 : L'ange dit à Paul qu'il doit comparaître devant César. C'est toujours le même principe : l'ange ne pouvait pas rendre témoignage à César, mais Paul en était capable.

Quelle chose que de penser que les anges se réjouissent avec nous de toutes les victoires de nos efforts d'évangélisation ! Jésus n'a-t-il pas dit : "Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent" (Luc 15.10)?

 

5.3.3 Les anges nous visitent

Peut-être quelqu'un parmi nous désirerait rencontrer un ange? La Parole de Dieu nous donne un moyen simple et pratique : nous appliquer à l'hospitalité (Héb 13.2). Ce fut le cas de Lot en Genèse 19 : il invita ces deux étrangers à sa table ; ce sont eux qui lui sauvèrent la vie.

 

Rappelons-nous deux paroles de notre Seigneur :

"Quand tu fais un festin, convie les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles ; et tu seras bienheureux, car ils n'ont pas de quoi te rendre la pareille" (Luc 14.13).

"Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, et que nous t'avons nourri...? Et le roi, répondant, leur dira : en tant que vous l'avez fait à l'un des plus petits de ceux-ci qui sont mes frères, vous me l'avez fait à moi" (Matt 25.37-40).

Hébreux 13 nous dit que certains, à leur insu, ont logé des anges. Cela peut encore arriver aujourd'hui mais, de toute façon, nous savons que recevoir les petits, les rejetés, les malheureux, les serviteurs et les servantes du Seigneur, c'est, non seulement recevoir des anges, mais faire une bonne oeuvre envers le Seigneur lui-même.

 

5.3.4 Les anges nous conduisent

Abraham comptait sur la présence de l'ange de Dieu pour que le serviteur trouve une épouse pour son fils (Gen 24.7-40).

Esaïe 63.9 nous dit que l'ange qui est devant la face de Dieu les a sauvés.

Exode 23.23 : Mon ange marchera devant toi.

Ne pouvons-nous pas, nous aussi, compter sur ces interventions divines? Plusieurs croyants peuvent rendre témoignage de ces interventions. Peu importe si nous n'identifions pas certainement l'ange, nous serions capables de nous en glorifier, mais soyons certains que Dieu, selon son plan, veille sur nous et qu'il se sert de ses anges pour nous conduire et pour nous protéger.

 

5.3.5 Les anges et la mort

La mort n'est pas naturelle, car l'homme fut créé pour vivre et non pour mourir. Mourir sans Christ, c'est affreux. Mourir en Christ, c'est glorieux.

C'est souvent au moment de sa mort que le véritable croyant est attaqué par Satan ; c'est l'ultime assaut, peut-être le plus redoutable. Mais, alors, Dieu envoie ses anges pour nous protéger. En Luc 16, nous voyons que Lazare ne fut pas seulement accompagné, mais qu'il fut porté par les anges. Quelle expérience ! Certes, nos regards doivent être fixés sur le Seigneur et non pas sur les anges, mais au moment du départ de cette terre, beaucoup de croyants qui attendaient le Seigneur ont vu les armées célestes les accueillir en attendant de Le voir, Lui, face à face, et de lui être à jamais semblable.

 

6. CONCLUSION

Bien que les anges soient des créatures puissantes ayant des possibilités bien au-delà de celles des hommes, il ne convient en aucun cas de les prier ou de leur apporter un culte. Devant la grandeur des révélations faites à Jean, celui-ci se prosterne devant l'ange qui le reprend aussitôt : "Garde-toi de le faire ; je suis ton compagnon d'esclavage et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus : rends hommage à Dieu" (Apoc 19.10 ; Apoc 22.8-9).

Les anges obéissent à Dieu seul. L'ange Gabriel dit à Zacharie "qu'il se tient devant Dieu et qu'il a été envoyé par Dieu" (Luc 1.19). En Apocalypse 22.16, nous voyons que Jésus Christ peut aussi envoyer un ange : c'est une preuve de sa divinité.

Celui qui, par amour, a été fait un peu moindre que les anges à cause de la passion de la mort est plus excellent qu'eux car :

son origine était divine : Il est le Fils ;

Il fut engendré et non créé ;

les anges reçurent le commandement de L'adorer ;

Il est Dieu et son trône est éternel ;

Il est le créateur de tout ;

Il est maintenant assis à la droite de Dieu ;

le monde à venir Lui est assujetti (Héb 1 et Héb 2).

Oui, suite à son abaissement et à son obéissance jusqu'à la mort, Dieu lui a donné le "nom au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père" (Phil 2.6-11).

Dans les cieux et sur la terre,

Il n'est aucun Nom plus doux,

Aucun que mon coeur préfère

Au nom du Christ, mort pour nous.

Quel beau nom porte le Fils éternel !

Quel beau nom que celui d'Emmanuel !

 

 

Quelque grand que soit un homme,

Qu'il soit prince ou qu'il soit roi,

De quelque nom qu'on le nomme,

Jésus est plus grand pour moi.

Quel beau nom porte le Fils éternel !

Quel beau nom que celui d'Emmanuel !

 

 

Les séraphins, les archanges,

Portent des noms glorieux.

Mais le plus beau nom des anges

Pourrait-il me rendre heureux?

Quel beau nom porte le Fils éternel !

Quel beau nom que celui d'Emmanuel ! (CA 18)

 

PRÉCÉDENT 03    www.chercherjesus-christ.com/news/l-election-la-predestination/

SUITE 05     https://www.chercherjesus-christ.com/news/a01-la-creation-de-lunivers/

 

 

 

 

 

 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/