11 LA FOLIE DE L`IDOLÂTRIE

16/03/2015 04:51

L`IDOLÂTRIE

 

La folie de l`idolâtrie

 

Romains 1 : 25

eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

mensonge. Un refus de l’existence de Dieu ainsi que de son droit à exiger l’obéissance et à être glorifié (vv. #Ro 1:19-21 ; #Esa 44:20 ; #Jér 13: 25 ; cf. #Jn 8:44). 

Psaumes 115 : 3 à 8

3  Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut. 4  Leurs idoles sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes. 5  Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, 6  Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles ont un nez et ne sentent point, 7  Elles ont des mains et ne touchent point, Des pieds et ne marchent point, Elles ne produisent aucun son dans leur gosier. 8  Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles.

115:3 Le Dieu d’Israël est vivant et, de son trône élevé dans les cieux, il gouverne la terre.

115:4-8 Par opposition au Dieu d’Israël, les païens adorent des dieux morts qu’ils ont inventés, façonnés à l’image de créatures déchues (cf. #Esa 44:9-20 ; #Esa 46:5-7 ; #Jér 10:3-16 ; #Ro 1:21-25). L’adorateur d’une idole devient comme son idole: spirituellement sans consistance.

 

L`idolâtrie c`est l`adoration des démons

 

1 corinthiens 10 : 14 et 20

14  C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.

20  Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.

Les idoles et les sacrifices qui leur étaient destinés n’avaient aucune signification spirituelle ni aucune puissance en eux-mêmes (cf. #1Co 8:4, #1Co 8:8), mais ils représentaient les forces démoniaques. Si les adeptes du culte païen croient qu’une idole est un dieu, les démons se chargent de jouer le rôle de ce dieu imaginaire (cf. #2Th 2:9-11). L’idole n’est pas la représentation d’un vrai dieu, cependant une force satanique réelle lui est associée (cf. #De 32:17 ; #Ps 106:37).

La punition de l`idolâtrie

 

Apocalypse 21 : 8

 8  Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Avertissement solennel, grave, qui énumère le genre de personnes exclues des nouveaux cieux et de la nouvelle terre et jetées dans l’étang de feu. Le N.T. va souvent plus loin que la mention de la seule incrédulité, lorsqu’il décrit la personnalité et le style de vie caractéristiques des perdus, de façon à ce que les croyants puissent les identifier (#1Co 6:9-10 ; #Ga 5:19 ; cf. #Jn 8:31).

magiciens. Dans l’Antiquité, on se servait de drogues pour induire des états propices à des expériences mystiques au cours de séances de spiritisme, de sorcellerie, d’incantations et de contact avec les médiums (#Ap 21: 8 ; #Ap 22: 15).

l’étang ardent de feu. L’enfer ultime, le lieu de punition éternelle pour tous les rebelles non repentants, qu’ils soient angéliques ou humains (cf. #Ap 20: 10, #Ap 20: 15). Le N.T. parle beaucoup du châtiment éternel (cf. #Ap 14:10-11 ; #Mt 13:40-42 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:43-48 ; #Lu 3:17 ; #Lu 12:47-48).

de soufre. Ces deux éléments le feu et le souffre, sont fréquemment associés au jugement divin (#Ap 14: 10 ; #Ap 20: 10 ; #Ap 21: 8 ; #Ge 19: 24 ; #Ps 11:6 ; #Esa 30:33 ; #Ez 38:22 ; #Lu 17: 29).

la seconde mort. La première mort n’est que physique, la seconde est spirituelle et éternelle et prend place dans l’étang de feu, l’enfer définitif et éternel (v. #Ap 20: 14). Peut-être, existe-t-il déjà, pour le moment inoccupé, en dehors de l’univers créé que nous connaissons, en dehors de l’espace-temps

Le corps de la bête et du faux prophète sera transformé, et ils seront bannis pour tomber directement dans l’étang de feu (#Da 7:11). Ils seront ainsi les premiers de millions d’hommes non régénérés (#Ap 20: 15) et d’anges déchus (cf. #Mt 25:41) à arriver dans cet endroit horrible. Le fait que ces deux-là réapparaissent 1000 ans plus tard contredit la thèse de l’anéantissement ou de l’immortalité conditionnelle (cf. #Ap 14:  11 ; #Esa 66:24 ; #Mt 25:41 ; #Mr 9:48 ; #Lu 3:17 ; #2Th 1:9). 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/