LA JOIE DU SACRIFICE 24 février

24/02/2014 16:36
LA JOIE DU SACRIFICE
 
      Pour vous, je me dépenserai moi-même …        #2Co 12:15 
 
      Quand le Saint-Esprit répand l’amour de Dieu dans nos cœurs, nous regardons les autres avec l’esprit de Jésus-Christ. Pour lui, tous sans exception sont, à titre égal, dignes d’intérêt. Dans l’activité chrétienne, ne nous laissons jamais guider par nos préférences personnelles ; c’est là une des meilleures pierres de touche pour découvrir si nous sommes unis à Christ. La joie du sacrifice, est que je donne ma vie pour mon grand ami. Je ne la rejette pas comme une chose sans valeur ; je la dépose devant Dieu volontairement, afin qu’il s’en serve à son gré pour le service de tous ceux auxquels il s’intéresse. Paul n’avait d’autre but en se dépensant que de gagner des âmes à Jésus-Christ. C’est à Jésus qu’il les amenait, non à lui-même : « Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. » 
 
      Un homme qui prétend parvenir à la sainteté en restant tout seul avec Dieu, se met lui-même sur un piédestal, où il s’isole des autres. Paul était un instrument docile, et la grâce de Dieu pouvait agir par lui. Jésus-Christ pouvait se servir de lui. Quand nous choisissons nous-mêmes notre but, Jésus ne peut pas se servir de nous comme il veut. Une fois que nous nous sommes abandonnés à Jésus, nous n’avons plus aucun but qui soit le nôtre. Paul était prêt à servir de paillasson aux autres, parce que tout son être appartenait à Jésus. Nous, nous cherchons plutôt à nous grandir spirituellement. Paul, au contraire : « Je souhaiterais d’être moi-même anathème, séparé de Christ pour mes frères… » Paroles insensées ? Pas de la part de quelqu’un qui aime ; or, Paul aimait Jésus-Christ. 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/