La masturbation... et que dit la Bible ?

15/01/2020 07:57

La masturbation... et que dit la Bible ?

Si la Bible ne dit pas explicitement que la masturbation est péché, il est clair que ce qui y mène l’est. La masturbation est presque toujours le fruit de pensées de convoitise, de stimulation sexuelle et / ou d’images pornographiques. Ce sont ces problèmes qu’il nous faut résoudre. Si nous renonçons à notre convoitise, à nos pensées immorales et à la pornographie et que nous les surmontons, la masturbation ne sera plus un problème. Beaucoup de personnes se sentent coupables parce qu’elles se masturbent, alors qu’elles auraient en fait bien plus besoin de se repentir de ce qui les mène à le faire.

Voici quelques principes bibliques à appliquer au sujet de la masturbation. Éphésiens 5.3 dit : « Que l’immoralité sexuelle, l’impureté sous toutes ses formes […] ne soient même pas mentionnées parmi vous. » On voit mal comment la masturbation peut passer ce test. « Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10.31). Si vous ne pouvez pas glorifier Dieu pour quelque chose, renoncez-y. Si vous n’êtes pas pleinement convaincu qu’une activité plaise à Dieu, alors c’est péché : « Tout ce qui ne provient pas d’une conviction de foi est péché » (Romains 14.23). Nous devons aussi nous souvenir que notre corps a été racheté et appartient à Dieu. « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps » (1 Corinthiens 6.19, 20). Cette vérité fondamentale devrait avoir une influence réelle sur ce que nous faisons de notre corps. À la lumière de ces principes, on peut dire que la masturbation est un péché selon la Bible. Il est clair qu’elle ne glorifie pas Dieu, qu’elle ne permet pas d’éviter l’immoralité et qu’elle enfreint l’appartenance à Dieu de notre corps.

 

Voici quelques versets à mémoriser

1 En tant qu’étranger et voyageur sur la terre, je m’abstiens des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. (1 Pierre 2.11)

2 Je me conserve pur, devenant ainsi un vase d’honneur sanctifié, utile à mon maître et propre pour toute bonne œuvre. Je fuis les passions de ma jeunesse et recherche la justice, la foi, la charité et la paix avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. (2 Timothée 2.21-22)

3 Tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit. (1 Corinthiens 6.12)

4 Tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. C’est pourquoi je n’aime ni ce monde ni les choses qui sont de ce monde. (1 Jean 2.15-16)

5 Je ne convoite pas la femme de mon prochain, car je suis fidèle aux commandements du Roi de rois. (Exode 20.17)

6 Je marche selon l’Esprit et n’accomplis pas les désirs de la chair. Puisque j’appartiens à Jésus, j’ai crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. (Galates 5.16, 24)

7 La Parole de Dieu me préserve de la femme corrompue et de la langue doucereuse de l’étrangère.  (Proverbes 6.23-24)

8 Je rejette avec force les pensées mauvaises, car elles sont en horreur à l’Éternel. (Proverbes 15.26)

9 Le péché ne règne pas dans mon corps et je n’obéis pas à ses convoitises. Je ne livre pas mes membres au péché comme des instruments d’iniquité, mais je me donne moi-même à Dieu et lui offre mes membres comme des instruments de justice. (Romains 6.12-13)

10 Je ne laisse pas la convoitise m’envahir et étouffer la semence de la Parole que Dieu a déposée en moi. (Marc 4.19)

11 Le Seigneur sait délivrer les hommes pieux de l’épreuve. Ayant foi en Lui, je suis donc libre et je marche dans la victoire en Jésus-Christ. (2 Pierre 2.9)

 

12 Je suis libéré de tout esclavage, car celui que le Fils libère est réellement libre. La puissance de Dieu m’a affranchi de toute dépendance et impureté. Toute arme forgée contre moi sera sans effet et ne pourra m’empêcher d’accomplir la volonté de Dieu. Le Seigneur a entrepris une œuvre en moi et dans sa fidélité il la mènera à bon terme. En tant qu’enfant de Dieu, racheté et justifié par le Christ, tout ce que je demande avec foi, conformément à Sa volonté, se réalise. Qu’il me soit fait selon sa Parole. Amen !  (Romains 6.6-14, Jean 8.31-32, Galates 5.18, Ésaïe 10.27, Ésaïe 54.17, Philippiens 1.6, Psaumes 107.2, Luc 1.38)

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/