LA TROIXIÈME COUPE (Apocalypse 16 : 4-7).

03/10/2014 08:56

LA TROIXIÈME COUPE La troisième coupe transforme l’eau des rivières en sang (Apocalypse 16 : 4-7).

4  Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d’eaux. Et ils devinrent du sang. 5  Et j’entendis l’ange des eaux qui disait : Tu es juste, toi qui es, et qui étais ; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement. 6  Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire : ils en sont dignes. 7  Et j’entendis l’autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes.

Début notes de John Macarthur

Le troisième …  dans les fleuves et dans les sources d’eaux. L’eau douce, déjà rationnée du fait de sécheresses prolongées (#Ap 11: 6), subira alors le sort des océans (cf. #Ex 7: 19ss). En plus de souffrir de la soif, les adorateurs de l’Antichrist n’auront plus d’eau propre dans laquelle baigner leurs ulcères.

16: 5

toi qui es, et qui étais. Par cette expression est réaffirmée l’éternité de Dieu (cf. #Ap 1: 4, #Ap 1: 8 ; #Ap 4: 8 ; #Ap 11: 17). Le v. 6 précise que Dieu rendra vraiment la justice, parce qu’ils auront tué les croyants et les prédicateurs de l’Évangile (#Ap 6: 9-11 ; #Ap 7: 9-17 ; #Ap 11: 18 ; #Ap 17: 6 ; #Ap 18: 20). Ce massacre sera sans équivalent dans l’histoire (#Mt 24: 21), tout comme la sévérité de la vengeance divine (cf. #Ro 12: 19-21).

16: 6

tu leur as donné du sang à boire. La substance épaisse, pareille à du sang coagulé, qu’est devenue l’eau potable, voilà tout ce qu’il leur reste à boire (cf. v. #Ap 16: 4).

ils le méritent. L’ange exonère Dieu de toute accusation de sévérité excessive dans ses jugements: la génération extrêmement mauvaise qui vivra alors répandra encore plus de sang que toutes les précédentes, sans épargner les saints (#Ap 6: 9 ; #Ap 17: 6) ni les prophètes (#Ap 11: 7-10). Le jugement de Dieu est juste et approprié (cf. #Ex 21: 25-27 ; #Lé 24: 19-20 ; #Hé 10: 26-31).

16: 7

l’autel. Dans certains manuscrits, c’est l’autel lui-même qui parle. Cette personnification fait écho aux paroles de l’ange et confirme que Dieu est juste dans toutes ses décisions et tous ses verdicts (#Ap 19: 1-2 ; cf. #Ge 18: 25 ; #Ps 51: 6 ; #Ro 3: 4).

Apocalypse 16 : 7  Et j’entendis l’autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes.

16: 7

l’autel. Dans certains manuscrits, c’est l’autel lui-même qui parle. Cette personnification fait écho aux paroles de l’ange et confirme que Dieu est juste dans toutes ses décisions et tous ses verdicts (#Ap 19: 1-2 ; cf. #Ge 18: 25 ; #Ps 51: 6 ; #Ro 3: 4).

Fin notes de John Macarthur

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/