LE SALUT PAR LA FOI EN JÉSUS-CHRIST

04/06/2018 13:20

LE SALUT PAR LA FOI EN JÉSUS-CHRIST

 

1 JEAN 5 : 4   parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.

triomphe. Jean définit clairement qui sont ces chrétiens victorieux: ce sont tous ceux qui croient que Jésus est le Fils de Dieu, avec tout ce que cela signifie. Tous les véritables croyants triomphent du monde (cf. #1Jn 2:13). « Triompher » traduit le verbe grec « conquérir », « avoir la victoire, la supériorité, la puissance conquérante » et désigne une réelle supériorité conduisant à un succès écrasant. La victoire est totale; elle implique la défaite de l’ennemi d’une manière évidente pour tous. Jésus a aussi employé ce verbe en parlant de lui-même (#Jn 16:33). C’est grâce à leur union avec Christ que les croyants ont part à sa victoire sur le monde (#Ro 8:37 ; #2Co 2:14). Le verbe grec suggère une victoire permanente sur le monde.

 

du monde. Le système satanique caractérisé par la tromperie et le mal. Grâce à Christ et à son salut, le croyant triomphe (v. #1Jn 5:5) du système invisible du mal démoniaque et humain, instrument entre les mains de Satan pour s’emparer de l’âme des hommes et la conduire en enfer. Jean répète cette idée de victoire sur le monde à 3 reprises afin de bien l’ancrer dans l’esprit de ses lecteurs.

 

notre foi …  celui qui croit. Celui qui triomphe, c’est celui qui a foi en Jésus-Christ et qui lui est consacré. Jean répète cette vérité pour bien la mettre en valeur.

 

JEAN 20 : 31  Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.

 

JEAN 6 : 28, 29

28 ¶  Ils lui dirent : Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu ?

 

œuvres de Dieu. Ils pensaient, à tort, que Jésus leur demandait de faire des œuvres destinées à leur valoir la vie éternelle, et ils s’en croyaient capables.

 

29  Jésus leur répondit: L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.

 

L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez. Les foules comprirent de travers l’interdiction prononcée par Jésus au v. 27, ce qui le poussa à leur rappeler qu’il est faux de rechercher exclusivement les bénédictions matérielles. La seule œuvre qu’exige Dieu, c’est que l’on ait confiance, que l’on croie que Jésus est le Messie et le Fils de Dieu (cf. #Mal 3:1). Le seul « travail » exigé par Dieu, c’est la foi en son Fils (cf. #Jn 5:24).

 

ÉPHÉSIENS 2 : 8, 9

8  Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

 

par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous. « Cela » renvoie à toute la proclamation antérieure du salut, non seulement du point de vue de la grâce mais aussi de la foi. Certes, il est demandé aux hommes de croire pour être sauvés, mais même cette foi fait partie du don de Dieu. C’est elle qui sauve, et nous ne pouvons pas l’exercer par nos propres forces. La grâce de Dieu domine toutes les facettes du salut (cf. #Ro 3:20 ; #Ga 2:16).

 

9  Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

 

GALATES 5 : 6   Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.

ni la circoncision ni l’incirconcision n’ont de valeur. Cf. #Ga 6:15. Rien de ce que l’on a pu faire ou ne pas faire, cérémonies religieuses incluses, n’a d’importance dans la relation avec Dieu. Ce qui est extérieur est hors de propos et sans valeur, à moins de refléter une justice intérieure authentique (cf. #Ro 2:25-29).

 

la foi qui est agissante par l’amour. La foi qui sauve prouve son caractère authentique à travers des œuvres d’amour. Celui qui vit par la foi est motivé intérieurement par l’amour de Dieu et de Christ (cf. #Mt 22:37-40), qui se montre de façon surnaturelle à l’extérieur sous la forme d’une adoration pleine de respect, d’une obéissance sincère et d’un amour prêt au sacrifice pour autrui.

 

ROMAINS 5 : 1 ¶  Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,

5:1-11

Paul achève son exposé à propos de la justification des pécheurs sur la base de la foi seule et s’attache ensuite à contrecarrer une notion erronée: celle qui voudrait que, si les croyants reçoivent le salut par la foi, ils puissent le conserver grâce aux bonnes œuvres. Il affirme que les chrétiens sont éternellement liés à Jésus-Christ, protégés par sa puissance et non par leurs efforts (cf. #Esa 11:5 ; #Ps 36:6 ; #La 3:23 ; #Ep 1:18-20 ; #2Ti 2:13 ; #Hé 10:23). Pour le chrétien, les preuves de ce lien éternel sont:

1° sa paix avec Dieu (v. #Ro 5:1);

2° son maintien dans la grâce (v. #Ro 5:2a);

3° son espérance de la gloire (vv. #Ro 5:2b-5a);

4° l’amour divin dans son cœur (vv. #Ro 5:5b-8);

5° son assurance d’échapper à la colère divine (vv. #Ro 5:9-10);

6° sa joie dans le Seigneur (v. #Ro 5:11).

 

Étant donc justifiés. La construction grecque indique que la justification est une déclaration juridique unique aux conséquences permanentes, et non un processus continu.

 

paix avec Dieu. Non pas un sentiment subjectif et intérieur de tranquillité et de sérénité, mais une réalité objective extérieure. Dieu s’est déclaré en guerre contre tout être humain à cause de sa rébellion coupable (v. #Ro 5:10 ; cf. #Ro 1:18 ; #Ro 8:7 ; #Ex 22:24 ; #De 32:21-22 ; #Ps 7:12 ; #Jn 3:36 ; #Ep 5:6), mais le premier grand résultat de la justification, c’est que la guerre du pécheur avec Dieu est terminée pour toujours (#Col 1:21-22). L’Écriture parle de la fin de ce conflit en termes de réconciliation avec Dieu (vv. #Ro 5:10-11 ; #2Co 5:18-20).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/