LE TABERNACLE DE DIEU 5 DE 5

22/01/2020 00:15

LE TABERNACLE DE DIEU 5 DE 5

 

Dossier le tabernacle :Typologie (3) et Conclusion


Le tabernacle - Introduction, Raison, Signification

9. L'Autel des parfums - L'autel d'or 

Exode 37 : 25

25 Il fit l'autel des parfums de bois d'acacia; sa longueur était d'une coudée et sa largeur d'une coudée; il était carré, et sa hauteur était de deux coudées. Des cornes sortaient de l'autel.

Exode 37 : 29

29 Il fit l'huile pour l'onction sainte, et le parfum odoriférant, pur, composé selon l'art du parfumeur.

 



Autel de forme carrée, dimensions : 0,50 de côté par 1 m de hauteur, en bois d'acacia recouvert d'or, ayant à chaque extrémité une corne, et tout autour une bordure d'or empêchant les braises du feu de tomber à terre. Le mot « autel » désigne bien ce lieu où l'on égorge les victimes du sacrifice, bien qu'ici il ne s'agisse pas de victimes à brûler mais uniquement de parfums odoriférant.
Exode 30 : 9

9 Vous n'offrirez sur l'autel ni parfum étranger, ni holocauste, ni offrande, et vous n'y répandrez aucune libation.

Cet autel est appelé encore « l'autel d'or ».

Exode 39 : 38

38 l'autel d'or, l'huile d'onction et le parfum odoriférant, et le rideau de l'entrée de la tente;

Exode 40 : 5

5 Tu placeras l'autel d'or pour le parfum devant l'arche du témoignage, et tu mettras le rideau à l'entrée du tabernacle.

Exode 30 : 6

6 Tu placeras l'autel en face du voile qui est devant l'arche du témoignage, en face du propitiatoire qui est sur le témoignage, et où je me rencontrerai avec toi.

Ces versets peuvent faire croire que l'Autel des Parfums se trouvait dans le lieu Très Saint, tradition que suit:

Hébreux 9 : 3-4

3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, 4 renfermant l'autel d'or pour les parfums, et l'arche de l'alliance, entièrement recouverte d'or. Il y avait dans l'arche un vase d'or contenant la manne, la verge d'Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l'alliance.

Cependant, son emplacement est à situer dans le Saint:

Exode 40 : 5

5 Tu placeras l'autel d'or pour le parfum devant l'arche du témoignage, et tu mettras le rideau à l'entrée du tabernacle.

Exode 40 : 26-27

26 Il plaça l'autel d'or dans la tente d'assignation, devant le voile; 27 et il y fit brûler le parfum odoriférant, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.

Certaines traductions émettant la pensée que seule l'encensoir d'or pour les parfums se trouvait dans le lieu Très Saint.

Quand brûlait-on les parfums dans le lieu Saint ? Réponse en:
Exode 30 : 7

7 Aaron y fera brûler du parfum odoriférant; il en fera brûler chaque matin, lorsqu'il préparera les lampes;

Exode 30 : 10

10 Une fois chaque année, Aaron fera des expiations sur les cornes de l'autel; avec le sang de la victime expiatoire, il y sera fait des expiations une fois chaque année parmi vos descendants. Ce sera une chose très sainte devant l'Eternel.

Au moment de la préparation des lampes du Chandelier ; « entre les deux soirs » au moment où on arrangeait les lampes du Chandelier ; et au jour des Expiations (v. 10).

« Le parfum odoriférant » ou « encens » était unique, composé selon l'art du parfumeur - il était salé, pur et saint, réduit en poudre.
Exode 30 : 34

34 L'Eternel dit à Moïse : Prends des aromates, du stacté, de l'ongle odorant, du galbanum, et de l'encens pur, en parties égales.

Exode 30 : 38

38 Quiconque en fera de semblable, pour le sentir, sera retranché de son peuple.

« Brûler le parfum »:

Exode 40 : 27

27 et il y fit brûler le parfum odoriférant, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.

En déposant de sa poudre sur les charbons ardents, c'est en faire s'élever la senteur pour remplir le lieu Saint d'une odeur agréable à l'Éternel, une « nuée » ou fumée s'en dégageait selon:

Lévitique 16 : 13

13 il mettra le parfum sur le feu devant l'Eternel, afin que la nuée du parfum couvre le propitiatoire qui est sur le témoignage, et il ne mourra point.

voilant, ici, la gloire du lieu Très Saint. Les règles étaient strictes : aucun parfum étranger : profane, étranger (au culte).

Exode 30 : 9

9 Vous n'offrirez sur l'autel ni parfum étranger, ni holocauste, ni offrande, et vous n'y répandrez aucune libation.

Nous connaissons la mésaventure de Nadab (signifiant : libéral) et d'Abihu (il est mon père) apportant un feu étranger / profane sur l'Autel des parfums - non pris de l'Autel des Sacrifices -.

Lévitique 10 : 1

1 Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l'Eternel du feu étranger, ce qu'il ne leur avait point ordonné.

Lévitique 10 : 5

5 Ils s'approchèrent, et ils les emportèrent dans leurs tuniques hors du camp, comme Moïse l'avait dit.

Prendre des « libertés » dans le service de Dieu, usant de ce qui est profane, c'est s'exposer au courroux de Dieu.

« L'Autel des Parfums » nous parle de la Prière, c'est là sa signification au sein même de l'Écriture :
Psaumes 141 : 2

2 Que ma prière soit devant ta face comme l'encens, Et l'élévation de mes mains comme l'offrande du soir !

Luc 1 : 9-10

9 il fut appelé par le sort, d'après la règle du sacerdoce, à entrer dans le temple du Seigneur pour offrir le parfum. 10 Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum.

La vision céleste de l'Autel des parfums :

Apocalypse 8 : 3-5

3 Et un autre ange vint, et il se tint sur l'autel, ayant un encensoir d'or; on lui donna beaucoup de parfums, afin qu'il les offrît, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or qui est devant le trône. 4 La fumée des parfums monta, avec les prières des saints, de la main de l'ange devant Dieu. Lire la suite

Ainsi l'Autel des Parfums représente Jésus-Christ dans son ministère d'intercession -:

Esaïe 53 : 12

12 C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables.

Hébreux 7 : 25

25 C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

C'est par Lui, en son Nom, que les prières du peuple de Dieu sont reçues en haut dans les cieux, par la médiation de son oeuvre à Golgotha, la médiation de son sang précieux ; le feu permettant au parfum de brûler et de répandre sa bonne odeur dans le lieu Saint, ce feu provenant de l'Autel des Sacrifices nous dit combien l'efficacité de la prière d'intercession du Seigneur est liée à son oeuvre extraordinaire à la croix. Autel des Parfums et Autel des Sacrifices sont étroitement unis, le premier recevant du second le feu - des charbons brûlants - permettant au parfum de s'élever devant Dieu. De même, l'intercession de Christ et son sacrifice sont inséparables. Cet Autel représente aussi, selon la pensée de l'Écriture, la prière du croyant et du peuple de Dieu, prière agréable à Dieu du fait de reposer sur l'oeuvre unique et suffisante du Seigneur Jésus-Christ. L'heure de la prière pour le peuple de Dieu, c'est l'heure du parfum.


Le Parvis
C'était le seul lieu où quiconque le désirait pouvait entrer et s'approcher de Dieu en offrant un sacrifice : « Un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs ».
Deux objets y sont présents : l'Autel des holocaustes et la Cuve d'airain.

10. L'Autel des holocaustes
Exode 38 : 1

1 Il fit l'autel des holocaustes de bois d'acacia; sa longueur était de cinq coudées, et sa largeur de cinq coudées; il était carré, et sa hauteur était de trois coudées.

Exode 38 : 7

7 Il passa dans les anneaux aux côtés de l'autel les barres qui servaient à le porter. Il le fit creux, avec des planches.

Placé à l'entrée du parvis, cet autel a pour dimensions : 2,5 m de côté sur 1,5 m de hauteur (l'autel du Temple sera bien plus grand, ici, l'autel est adapté aux circonstances - devant régulièrement être monté et démonté). Comme l'Autel des parfums, il est carré. En bois d'acacia « recouvert d'airain ». De la même manière tous les ustensiles, nécessaires au service de l'Autel, comme tous les éléments de cet Autel sont d'airain. Dans le Parvis « l'airain » est le matériau de préférence, « l'or et l'argent » étant ceux de l'intérieur du Tabernacle - annonçant l'oeuvre de la Rédemption comme étant l'oeuvre de la Grâce de Dieu. L'Autel porte « quatre cornes » à ses extrémités ; à ces cornes, symbole de puissance, on attachait les victimes. Saisir les cornes de l'Autel était un geste par lequel on cherchait à échapper à une condamnation. Il comporte « une grille » en contre-bas, pour y recevoir la chair des sacrifices à consumer. A noter « Il le fit creux, avec des planches / des panneaux »:

 Exode 27 : 8

8 Tu le feras creux, avec des planches; il sera fait tel qu'il t'est montré sur la montagne.

Exode 38 : 7

7 Il passa dans les anneaux aux côtés de l'autel les barres qui servaient à le porter. Il le fit creux, avec des planches.

Peut être pour le remplir de terre ou de pierre:

Exode 20 : 24-25

24 Tu m'élèveras un autel de terre, sur lequel tu offriras tes holocaustes et tes sacrifices d'actions de grâces, tes brebis et tes boeufs. Partout où je rappellerai mon nom, je viendrai à toi, et je te bénirai. 25 Si tu m'élèves un autel de pierre, tu ne le bâtiras point en pierres taillées; car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la profanerais.

Et pour y recevoir le bois pour le feu. Dans la description il n'est pas question de rampe ou de degrés pour monter à l'autel ou en descendre, ce que suppose cependant:

Lévitique 9 : 22

22 Aaron leva ses mains vers le peuple, et il le bénit. Puis il descendit, après avoir offert le sacrifice d'expiation, l'holocauste et le sacrifice d'actions de grâces.

Les termes servant à donner sa signification à cet Autel :


- L'autel
Désigne bien ce lieu où l'on égorge les victimes du sacrifice. C'est un lieu de sang, de feu et de jugement. Il annonce le lieu de Golgotha où Jésus offre sa vie pour la nôtre, lieu du jugement du péché, lieu où Jésus est frappé pour le péché de son peuple, lieu où la condamnation tombe sur lui, et lieu où, une fois pour toutes, le sang d'une victime sans tache va être répandu en rançon pour plusieurs.

- L'airain 
Trouve sa signification avec le récit du serpent d'airain élevé par Moïse dans le désert.
Nombres 21 : 9

9 Moïse fit un serpent d'airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie.

Du mot airain vient également le mot « serpent » utilisé en:

Genèse 3 : 1

1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?

Et:

Exode 4 : 3

3 L'Eternel dit : Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui.

Textes évocateurs de la promesse de Dieu dans la victoire du Messie sur le serpent ancien. Enfin, qui mieux que notre Seigneur bien-aimé a pu donner son sens à cet airain !

Jean 3 : 15-16

15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Ceci donne sa signification à l'airain : c'est la Justice de Dieu qui triomphe de l'accusateur par Celui qui prend la place du coupable, par Celui qui réduit à l'impuissance l'accusateur des frères, qui fait taire l'accusateur et ses enchantements. :

Apocalypse 12 : 10-11

10 Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. 11 Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.

Colossiens 2 : 14-15

14 il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix; 15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.

 

- L'Holocauste
Le sacrifice dans lequel la victime est entièrement consacrée à Dieu, entièrement consumée par le feu. La fumée qui monte (sens du mot holocauste - ce qui s'élève) vers le ciel, monte vers Dieu et lui est « d'une agréable odeur »:
Lévitique 1 : 9

9 Il lavera avec de l'eau les entrailles et les jambes; et le sacrificateur brûlera le tout sur l'autel. C'est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d'une agréable odeur à l'Eternel.

Il s'agit toujours de victimes « sans défaut »:

Lévitique 1 : 3

3 Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Eternel, pour obtenir sa faveur.

Indépendamment de ce que chaque Israélite pouvait offrir, il y avait « l'holocauste perpétuel » du matin et du soir:

Exode 29 : 38-39

38 Voici ce que tu offriras sur l'autel : deux agneaux d'un an, chaque jour, à perpétuité. 39 Tu offriras l'un des agneaux le matin, et l'autre agneau entre les deux soirs.

Ce sacrifice perpétuel pris officiellement fin dans le culte d'Israël en juillet / août de l'an 70, alors que les armées de Titus s'emparaient de Jérusalem et du Temple. En réalité c'est à Golgotha, lors de la crucifixion de Jésus le Christ que le sacrifice perpétuel entre les deux soirs trouve son plein accomplissement - Christ est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.


- Le creux avec des planches / panneaux
On peut être surpris de cette annotation en fin de description, une précision, cependant, qui a sa raison. Cette raison on la trouve dans le sens du mot planches, terme différent de celui de 36/20 avec les « planches » du Tabernacle. Le mot utilisé, ici, est intéressant, il sert également à désigner, le plus souvent, les Tables de pierre de la Loi :
Exode 24 : 12

12 L'Eternel dit à Moïse : Monte vers moi sur la montagne, et reste là; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction.

Exode 31 : 18

18 Lorsque l'Eternel eut achevé de parler à Moïse sur la montagne de Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre, écrites du doigt de Dieu.

Exode 32 : 15-16

15 Moïse retourna et descendit de la montagne, les deux tables du témoignage dans sa main; les tables étaient écrites des deux côtés, elles étaient écrites de l'un et de l'autre côté. 16 Les tables étaient l'ouvrage de Dieu, et l'écriture était l'écriture de Dieu, gravée sur les tables.

Exode 34 : 1

1 L'Eternel dit à Moïse : Taille deux tables de pierre comme les premières, et j'y écrirai les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.

L'emploi de ce mot précise la signification de cet Autel des holocaustes : la justice de la loi est satisfaite - comblée / creux - non par les oeuvres de la loi, mais par la seule oeuvre de Jésus-Christ crucifié afin que le péché, inscrit sur la Table de nos coeurs:

Jérémie 17 : 1

1 Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer, Avec une pointe de diamant; Il est gravé sur la table de leur coeur, Et sur les cornes de vos autels.

et qui nous condamne, soit effacé par le sang de l'Agneau : Il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient. Le mot de Jean 19/30 « Tout est accompli », un seul mot dans l'original est celui qu'on inscrivait au bas des factures acquittées. Pour être à l'abri du jugement divin, ce mot doit-être appliqué sur nos coeurs « acquitté ». L'oeuvre de la croix satisfait (une odeur agréable) la Justice de Dieu car elle accomplit, remplit - juridiquement - parfaitement le creux / vide que la loi ne peut combler :

Romains 8 : 3-4

3 Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, 4 et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.

Matthieu 5 : 17

17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

Luc 24 : 44-45

44 Puis il leur dit : C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. 45 Alors il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Ecritures.

La croix répond à quatre nécessités vis-à-vis de l'homme pécheur : le péché, l'accusateur, la Justice de Dieu et la justice de la loi. L'Autel des Holocaustes c'est la croix sur laquelle, en Jésus-Christ, le sang de l'expiation est répandu, l'accusateur est vaincu, la justice de Dieu satisfaite, et la justice de la loi accomplie une fois pour toute. Dans l'oeuvre de la croix sont manifestés, tout à la fois, l'amour et la justice de Dieu :

Romains 5 : 8

8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Romains 3 : 26

26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Dieu est juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.


11. La Cuve d'airain
Exode 38 : 8

8 Il fit la cuve d'airain, avec sa base d'airain, en employant les miroirs des femmes qui s'assemblaient à l'entrée de la tente d'assignation.

Aucune dimension pour en préciser le diamètre, la hauteur et la contenance. Ici, un seul verset pour indiquer la manière dont cette cuve est confectionnée:

Exode 30 : 17

17 L'Eternel parla à Moïse, et dit :

Exode 30 : 21

21 Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu'ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.

Nous en trouvons ici la raison, liée au service du Tabernacle et de l'Autel. Cette « cuve » repose sur une « base / un pieds d'airain », et, l'airain utilisé pour la former provient « de miroirs » ; ces « miroirs », en ce temps, étaient de métal poli. « Des femmes qui s'assemblaient à l'entrée de la Tente d'Assignation », ce service des femmes en ce lieu est encore mentionné en:

1 Samuel 2 : 22

22 Eli était fort âgé et il apprit comment ses fils agissaient à l'égard de tout Israël; il apprit aussi qu'ils couchaient avec les femmes qui s'assemblaient à l'entrée de la tente d'assignation.

sans que jamais on en reparle ou qu'on en indique la nature: (la prophétesse Anne)

Luc 2 : 37

37 Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière.

Aider, éventuellement, les lévites dans le service secondaire lié au Tabernacle. La cuve est placée « entre » le Tabernacle et l'Autel ; les sacrificateurs devaient s'y laver les mains et les pieds avant d'entrer dans le Lieu Saint pour y servir, et avant de servir à l'Autel:

Exode 30 : 20

20 Lorsqu'ils entreront dans la tente d'assignation, ils se laveront avec cette eau, afin qu'ils ne meurent point; et aussi lorsqu'ils s'approcheront de l'autel, pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l'Eternel.

Pureté rituelle et cultuelle qui enseigne la crainte de Dieu. L'idée, soulignée, de service est attachée à la signification de la cuve. On ne sert pas Dieu en profane ! Celui qui agit ainsi s'expose au jugement de Dieu. Le service de la maison de Dieu exige une consécration / sanctification de tous les jours. Cette cuve est le passage obligé des sacrificateurs avant tout service dans le Tabernacle ou à l'Autel : « Sanctifiez-vous » dit si souvent le Seigneur à ses serviteurs.

En ce sens, la cuve représente Jésus-Christ qui s'est sanctifié pour nous, entièrement consacré à l'oeuvre de l'édification du Tabernacle qu'est l'Église, et à l'oeuvre unique et suffisante de l'Autel :
Jean 17 : 19

19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

Luc 22 : 27

27 Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.

Il a fait le service de la Maison avec une parfaite fidélité:

Hébreux 3 : 1

1 C'est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l'apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons,

Hébreux 3 : 6

6 mais Christ l'est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c'est nous, pourvu que nous retenions jusqu'à la fin la ferme confiance et l'espérance dont nous nous glorifions.

A son exemple, tout serviteur est appelé à se consacrer / se sanctifier pour servir la maison de Dieu. Sauver (l'Autel) pour servir (la Cuve) dans la Maison de Dieu (le Tabernacle).

En rapport au chemin du salut, la cuve - à l'image de la consécration des sacrificateurs « lavés » le jour de leur consécration et ayant à se laver mains et pieds avant leur service:
Exode 29 : 4

4 Tu feras avancer Aaron et ses fils vers l'entrée de la tente d'assignation, et tu les laveras avec de l'eau.

- représente le baptême par immersion et la sanctification dans laquelle le croyant s'engage - L'engagement d'une bonne conscience envers Dieu:

1 Pierre 3 : 21

21 Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ,

2 Corinthiens 13 : 5

5 Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés.

En ce sens, cet examen de conscience se poursuit en « Plongeant nos regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté » qu'est l'Écriture, ici comparée, en:

Jacques 2 : 23-25

23 Ainsi s'accomplit ce que dit l'Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. 24 Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. Lire la suite

à un miroir - sanctifiés par la Parole:

Ephésiens 5 : 26

26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,

Et en étant sanctifiés par l'Esprit souvent représenté par l'eau:

2 Thessaloniciens 2 : 13

13 Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l'Esprit et par la foi en la vérité.

 

12. L'Enceinte et sa Porte
Exode 38 : 9

9 Il fit le parvis. Du côté du midi, il y avait, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées,

Exode 38 : 20

20 Tous les pieux de l'enceinte du tabernacle et du parvis étaient d'airain.

Le « parvis », vu de l'extérieur, se présentait comme une toile blanche étendue et haute de 2,50 m, ne permettant point de voir l'intérieur, formant une cour rectangulaire délimitant l'enceinte du Tabernacle. Sesdimensions : 50 m de longueur sur 25 m de large et 2,50 m de haut. Le tabernacle est tourné vers l'Est. L'enceinte, en « toile » blanche de fin lin retors avec ses colonnes sur des bases d'airain, nous parle des limites de la Demeure de Dieu, un espace de sainteté qu'on ne peut franchir en profane, mais seulement en y apportant les offrandes ou les sacrifices demandés par le Seigneur Dieu, et par la médiation des sacrificateurs. Du mot parvis vient aussi le verbe sonner de la trompette:

1 Chroniques 15 : 24

24 Schebania, Josaphat, Nethaneel, Amasaï, Zacharie, Benaja et Eliézer, les sacrificateurs, sonnaient des trompettes devant l'arche de Dieu. Obed-Edom et Jechija étaient portiers de l'arche.

L'enceinte du parvis fait entendre comme un message d'avertissement à celui et à tous ceux qui veulent en franchir la porte, selon les termes d'Esaïe:

Esaïe 1 : 12

12 Quand vous venez vous présenter devant moi, Qui vous demande de souiller mes parvis ?

Esaïe 1 : 15

15 Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux; Quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas: Vos mains sont pleines de sang.

Pour autant, si l'avertissement est solennel, ceux qui aiment l'Éternel « soupirent et languissent après les parvis de l'Éternel », car « mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs ». Les « Tringles » unissant les colonnes sur lesquelles reposent les toiles, traduisent aussi ce désir ardent de s'attacher à la Maison de Dieu comme Dieu est attaché à son peuple :

Deutéronome 7 : 7

7 Ce n'est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l'Eternel s'est attaché à vous et qu'il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples.

Deutéronome 10 : 15

15 Et c'est à tes pères seulement que l'Eternel s'est attaché pour les aimer; et, après eux, c'est leur postérité, c'est vous qu'il a choisis d'entre tous les peuples, comme vous le voyez aujourd'hui.

Le parvis nous parle ainsi de la manière dont nous sommes appelés à entrer « dans les parvis de notre Dieu » avec crainte et tremblement, avec un attachement sincère à l'Éternel qui est notre Rédempteur. C'est pourquoi : « Entrez dans ses portes avec des louanges, dans ses parvis avec des cantiques ! ». « Rien d'impur ni de souillé ne peut y entrer »:

Apocalypse 22 : 14-15

14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! 15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !

Le parvis représente la sainteté de Dieu. Comment l'homme pécheur pourra-t-il s'approcher de Dieu ? Par le seul qui en a ouvert l'accès, Jésus qui est le Christ.

Exode 38 : 18-19

18 Le rideau de la porte du parvis était un ouvrage de broderie en fil bleu, pourpre et cramoisi, et en fin lin retors; il avait une longueur de vingt coudées, et sa hauteur était de cinq coudées, comme la largeur des toiles du parvis; 19 ses quatre colonnes et leurs quatre bases étaient d'airain, les crochets et leurs tringles étaient d'argent, et leurs chapiteaux étaient couverts d'argent.

Ses dimensions : 10 m de largeur sur 2,50 m de haut. Il est de même confection que le rideau d'entrée du tabernacle et du voile séparant le lieu Saint du lieu Très Saint : bleu, pourpre, cramoisi et fin lin - Jésus le Souverain Sacrificateur. Tous trois ont en commun une même surface de 25 m² ; si la hauteur caractérise le rideau et le voile du tabernacle (5 m) - la barre verticale de la croix - ici, avec la porte, c'est la largeur qui est caractéristique (10 m) - la largeur de la croix, la barre transversale - le salut proposé à tous et à toutes en Jésus-Christ. Tous trois enseignent que « Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie », « nul ne vient au Père que par lui ». Une seule entrée au Tabernacle, Jésus affirme :

Luc 10 : 9

9 guérissez les malades qui s'y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s'est approché de vous.

L'entrée dans le Royaume céleste de Dieu n'est accessible que par Jésus-Christ crucifié, ressuscité et glorifié.

1 Timothée 2 : 5

5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,

Signification du parvis et son enceinte en rapport à Christ, le rideau de cette porte est portée par quatre colonnes avec des bases en airain et des tringles en argent, Avertissement et Appel sont dans le message de l'Évangile :

Jean 3 : 36

36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Au coeur du message de l'Évangile il y a cet appel à « entrer » dans la vie véritable qui est en Jésus-Christ porte du salut. Cette porte c'est quelqu'un ; pour être sauvé, l'appel n'est pas : sois comme Jésus, mais Viens par Jésus.

Maintenant le chemin du sanctuaire est ouvert. Christ après avoir accompli son oeuvre magnifique, est ressuscité et s'est assis à la droite de la Majesté de Dieu. Ce chemin représente la voie du salut : passant par la Porte qu'est le Seigneur, saisissant par la foi l'oeuvre de Golgotha, s'engageant dans l'eau du baptême à marcher d'une manière digne du Seigneur et à le servir avec consécration, entrant dans le Lieu Saint pour y célébrer le culte agréable à Dieu, et pénétrant dans le Lieu Très Saint pour y adorer et attendre des cieux Celui qui revient bientôt pour nous faire entrer en possession de l'héritage céleste.

En conclusion
En ayant suivi cette progression selon le texte, nous avons eu la vision de Christ selon :
Philippiens 2 : 5

5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,

Philippiens 2 : 11

11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Quittant la gloire (couvertures), revêtant notre humanité (planches), il s'est humilié jusqu'à la mort de la croix (l'Autel) et il est devenu pour tous l'auteur d'un salut éternel (la Porte). Maintenant, il est remonté auprès du Père et il intercède par le sang qu'il a présenté pour nous. C'est pourquoi approchons-nous de Dieu et laissons-le former en nous toute sa volonté.

Exode 39 : 42-43

42 Les enfants d'Israël firent tous ces ouvrages, en se conformant à tous les ordres que l'Eternel avait donnés à Moïse. 43 Moïse examina tout le travail; et voici, ils l'avaient fait comme l'Eternel l'avait ordonné, ils l'avaient fait ainsi. Et Moïse les bénit.

Magnifique déclaration de l'Écriture ! Le Seigneur Dieu avait dit : « Ils me feront un sanctuaire », ils l'ont fait selon le modèle reçu ; maintenant le Seigneur Dieu peut faire ce qu'il a déclaré : « J'habiterai au milieu d'eux » -

Exode 40 : 33

33 Il dressa le parvis autour du tabernacle et de l'autel, et il mit le rideau à la porte du parvis. Ce fut ainsi que Moïse acheva l'ouvrage.

Exode 40 : 38

38 La nuée de l'Eternel était de jour sur le tabernacle; et de nuit, il y avait un feu, aux yeux de toute la maison d'Israël, pendant toutes leurs marches.

Nous avons une libre entrée:

Hébreux 10 : 19

19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire

Nous avons un souverain sacrificateur:

Hébreux 10 : 21

21 et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,

C'est pourquoi:

Hébreux 13 : 15

15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

https://www.enseignemoi.com/bible/



 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/