Le troisième sceau (Apocalypse 6 : 5 et 6).

09/09/2014 16:48

Le troisième sceau (Apocalypse 6 : 5 et 6). Ce sceau entraîne la famine. Cheval noir.

Apocalypse 6 : 5  Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. 6  Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin.

Début notes de John Macarthur

cheval noir. Le noir évoque la famine (cf. #La 5: 8-10). La mondialisation de la guerre détruira les réserves de nourriture et entraînera une famine universelle.

une balance. La mention de cet appareil de mesure répandu indique que la pénurie de nourriture contraindra au rationnement et fera réapparaître les files d’attente devant les magasins.

Une mesure de blé. C’est la ration quotidienne nécessaire pour une personne.

denier. Le salaire normal d’une journée de travail. Un jour de travail ne permettra qu’au seul salarié de manger.

trois mesures d’orge. D’ordinaire réservée aux animaux, c’est une céréale de faible valeur nutritive et moins chère que le blé. Une journée de travail fournira dans ce cas juste assez de nourriture pour une petite famille.

à l’huile et au vin. On pourrait comprendre que ces denrées ne seront pas touchées par la famine, mais l’interprétation la plus évidente, c’est que ces produits de base  l’huile servait à la fabrication du pain, et le vin était considéré comme nécessaire à la cuisine et à la purification de l’eau - deviendront soudain des produits de luxe, à conserver soigneusement.

Fin notes de John Macarthur

 

 

Le troisième cavalier, sur un cheval noir ( famine ). Ce cavalier, dont le cheval est noir représente la disette. Il porte une balance qui signifie l'évaluation et donc le prix atteint par les denrées les plus prisés. Les céréales atteignent un prix exorbitant. Jésus nous a prévenu que l’apparition de famines de plus en plus graves, à l’échelle mondiale, serait l’un des signes importants qui précéderait Son second Avènement (Matthieu 24 : 3-8 ; Marc 13 : 8 ; Luc 21 : 11). Il utilise le symbole du troisième cavalier de l’Apocalypse – monté sur un cheval noir et tenant une balance dans la main – pour décrire une période de famines, qui marquera la fin de cet âge. D’après les prophéties, avant le retour du Christ, un quart de l’humanité périra, par les guerres, par les famines, à l’échelle mondiale, par les épidémies et par une série de catastrophes naturelles. Le noir évoque la famine (cf. #La 5: 8-10). La mondialisation de la guerre détruira les réserves de nourriture et entraînera une famine universelle.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/