LE VOILE

26/03/2019 00:55

 "le voile"


Les prostitués avaient la tête rasée pour faire pénitence et donc portaient le voile pour remplacer leurs longues chevelures.
Il faut savoir que Corinthe avait une réputation fulgurante avec le sanctuaire d’Aphrodite. Quelques siècles avant la lettre de Paul aux Corinthiens, ce sanctuaire était tellement riche qu’il possédait plus de mille prostituées sacrées, les hiérodules, offertes à la déesse par des hommes ou par des femmes! 
A cause d’elles, la ville était très peuplée et s’enrichissait considérablement…
Cependant, ce chapitre s’adresse en priorité aux femmes mariées. Il remet de l’ordre dans les relations hommes-femmes au sein du couple dans la famille. Cela ne concerne pas les jeunes filles et les petites filles.
On pourrait penser, à la première lecture, que l’Apôtre Paul ordonnait à toutes les femmes partout dans le monde, et dans tous les temps, de se voiler lors des réunions. 
Non, il ne dit pas que c’est irrespectueux de ne pas le faire. Il ne dit pas non plus que cela déplaît au Seigneur! Si c’était le cas, il n’y aurait aucune échappatoire à ce commandement.

Selon Paul la femme mariée a une marque sur la tête pour montrer l’autorité à laquelle elle dépend, en l’occurrence à son mari et non à tous les hommes-; il parle ici à des anciennes prostituées qui avaient encore gardé leurs têtes rasées. L’Apôtre Paul disait clairement que si la femme priait ou prophétisait la tête découverte, elle déshonorait son chef (le mari présent) et non pas Dieu. Selon l’ordre des choses, Dieu a donné à la femme sa chevelure qui lui sert de voile naturellement. Elle n’a donc pas besoin de se couvrir la tête. Paul en conclue que la marque est sa chevelure qui lui a été donné comme voile. 

Donc, les cheveux longs sont le voile naturel pour la femme mariée.
Concernant la longueur des cheveux, lorsque les cheveux d’une femme sont plus longs que la longueur habituelle que portent les hommes, alors on peut dire qu’il s’agit d’une femme. 
D’ailleurs, c’est une bonne chose pour un homme ou un garçon chrétien de ne pas avoir un aspect efféminé, la Parole de Dieu est claire à ce sujet (1 Corinthiens 6:10).
Maintenant, si une femme mariée décide par pure conviction personnelle de se couvrir la tête avec un foulard ou un petit morceau de tissu, elle est libre de le faire à condition de ne pas en faire une doctrine. 
Qu’elle se mette un foulard ou non la femme ne pèche pas selon le Seigneur. 
Pour conclure le port du voile n’est pas un sujet salutaire. C’est une recommandation de la part de l’Apôtre Paul pour les femmes mariées. Elles gardent leur longue chevelure comme marque de l’autorité dont elles dépendent – c’est à dire de leur mari- lors de la prière. Il ne dit pas que c’est irrespectueux pour une femme de paraître la tête découverte et que cela ne déplaît pas au Seigneur. 
Il s’en réfère à la nature.
Il faut surtout resituer le contexte de la lettre écrite par Paul aux corinthiens pour mieux en comprendre le passage.
De même, il est dangereux d’en faire une doctrine imposée qui peut amener au formalisme et au légalisme toute personne mal affermie.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/