Le vrai repos

20/12/2016 08:25
Le vrai repos
La bonne réponse à la question du jour était "Psaumes 4" (verset 8 "Je me coucherai, je m'endormirai aussi en paix; car toi seul, ô Éternel, tu me fais reposer en assurance.")!
S'endormir en paix constitue incontestablement un trésor plus grand que beaucoup d'or, de perles et d'argent. Sur terre, l'homme peut jouir de beaucoup de choses mais si son cœur est troublé, qu'y gagne-t-il en réalité? Ses richesses apparentes ne servent qu'à masquer sa profonde pauvreté morale (Apocalypse 3.17). Avec ses modestes moyens, l'homme se construit un semblant de sécurité pour tromper ses angoisses. Toutefois, ce n'est qu'un fétu de paille qui ne peut résister au feu de l'épreuve (1 Corinthiens 3.13). Une fois privé de ce soutien, il ne reste plus que frayeurs et tremblements.
Le Christ a laissé Sa paix à Ses disciples (Jean 14.27). Qui peut mesurer la valeur d'une telle faveur? Ceux-là peuvent désormais s'endormir le cœur serein. Les flots impétueux de la tempête peuvent rudement les tancer, rien ne trouble pourtant leur doux sommeil (Actes 12.6). Même la perspective de la mort ne les effraient plus puisque leur Sauveur l'a vaincue (1 Corinthiens 15.26). Soit qu'ils vivent, soit qu'ils meurent, ils sont au Seigneur (Romains 14.8). Les rachetés ont réellement cru à l'amour du Père (1 Jean 4.16) et leurs craintes se sont envolées (1 Jean 4.18). Par la foi en Christ, ils ont vaincu (1 Jean 5.4). Ils sont véritablement libres (Jean 8.36).
Certes, cette paix est difficile à comprendre pour l'homme mondain. Quel paradoxe! Au milieu du tumulte et de l'adversité, il est un peuple qui repose en assurance. Les fidèles prennent des coups mais le supportent dans la joie (2 Corinthiens 6.10). Ils sont méprisés, outragés, bafoués, mais ils endurent tout avec patience (2 Timothée 2.10). Ils sont maintenant comme les balayures du monde (1 Corinthiens 4.13), mais aucun nuage ne semble pouvoir éclipser le soleil qui brille sur eux (Jean 8.12).
Pourquoi une telle assurance? Est-ce de l'orgueil? Est-ce une banale rêverie? Absolument pas. Le fondement de cette paix est on ne peut plus solide. Elle repose sur le Rocher des siècles (Esaïe 26.4), la Parole du Dieu vivant (Jérémie 10.10). Or, celle-ci affirme qu'il n'y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Romains 8.1). Elle affirme que Dieu offre le pardon (Actes 10.43), la réconciliation (Éphésiens 2.16), la sagesse, la justice, la sanctification et la rédemption (1 Corinthiens 1.30) à ceux qui Lui obéissent. Elle affirme que Dieu donne la vie éternelle à quiconque croit en Son Fils (Jean 3.16).
Après tout, si quelqu'un croit ces paroles (Luc 6.47), quel mal lui reste-t-il encore à craindre? Que ce soit dans les cieux ou sur la terre (Romains 8.38), qui renversera Son conseil (Job 9.12)? Si une telle créature existait, certainement le bonheur des croyants serait menacé. Seulement, il n'en est rien: Christ a affirmé que toute puissance Lui a été donnée dans les cieux et sur la terre (Matthieu 28.18). Qui plus est, l'Esprit de vérité (Jean 14.17) a été envoyé (Luc 24.48) et rend témoignage de toutes ces choses (Jean 15.26). C'est un fait, les garanties que Dieu donne à Ses fidèles ne pourraient être plus fermes.
A présent, il ne reste qu'à croire. Simple, et même simpliste, diront certains? Pas tant que ça, autrement il ne serait pas fait mention du combat de la foi (1 Timothée 6.12). Quoi qu'il en soit, c'est à ce prix uniquement que s'obtient la paix du ciel (Jean 14.27).
Courageusement, levons-nous et prenons part à la bataille. Exclamons-nous à notre tour: "Je crois Seigneur, secours moi dans mon incrédulité" (Marc 9.24). Alors, il ne fait pas de doute que nous goûterons avant longtemps à l'incomparable paix d'En-haut!

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/