Les Mensonges

19/01/2018 00:47

Les Mensonges

Renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain. (Éphésiens 4:25, cf. Zacharie 8:16-17)

Synonymes de mensonge

Flatterie, imposture, inexactitude, invention, menterie, mirage, mythe, roman, salade, simulacre, simulation, sournoiserie, tromperie, vanité.

 

Le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire croire ou faire faire à l'autre ce qu'il n'aurait pas cru ou fait, s'il avait su la vérité. Plus précisément, mentir consiste à déguiser sa pensée dans l'intention de tromper, de se valoriser sur ce que nous faisons ou disons d’une façon consciente ou inconsciente.

Jean 8:44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.

Celui qui ment, fait comme Satan ; il devient semblable à ce menteur.

Ah, le mensonge, quelle affaire ! On aime généralement croire qu’il n’est l’affaire que des politiciens. En fait, nous croyons tout bonnement que le mensonge n’est réel que lorsqu’il est évident et grossier. Et pour nous-mêmes, le mensonge ne semble évident que lorsque nous mentons consciemment.

Deux niveaux

Bien que le mensonge inconscient reste un mensonge, ce n’est pas forcément de ce type de mensonge dont la Parole nous prévient le plus. Il existe deux niveaux au mensonge : le conscient, celui qui consiste à ne pas dire volontairement la vérité, et l’inconscient, celui dont nous ignorons même l’existence en nous à cause de l’habitude répétitive. Des deux, le mensonge inconscient est de loin le plus pernicieux en ce qu’il émane des profondeurs les plus ténébreuses de notre âme. Ce mensonge est pernicieux en ce qu’il se présente sous les traits les plus certains de la vérité. Déguisé en certitude de la vérité, ce mensonge est extrêmement difficile à débusquer.

Éphésiens 4:20-25

« Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. »

La vérité qui est en Jésus

L’apôtre Paul nous met en garde contre ce piège dangereux qu’est le mensonge. Mais attention, il ne s’agit pas simplement du mensonge volontaire, mais d’un phénomène lié à la vie du vieil homme. Notre vieille nature pécheresse ne connaît rien de la vérité qui est en Jésus ; pire encore, elle ne veut même pas la connaître parce qu’elle est inimitié contre Dieu. C’est en Jésus que l’homme rencontre enfin la vérité. Le vieil homme, quant à lui, n’a d’autre choix que de vivre dans le mensonge, non pas dans le sens de mentir volontairement, mais dans celui de vivre dans la sphère obligée du mensonge qui est celle de l’homme sans Dieu.

Convoitises trompeuses

Les convoitises trompeuses ne sont rien de plus que des faux raisonnements. C'est-à-dire, des raisonnements que nous tenons pour vrais faute de vérité plus évidente. Qui ne connaît pas la vérité ne connaît que le mensonge. Or, l’homme sans Dieu peut être tout à fait honnête et droit même si ce qu’il croit vrai est mensonge. Mais l’apôtre Paul nous exhorte, nous qui sommes chrétiens, à fuir cet état qui consiste à nous tromper nous-mêmes par de faux raisonnements. Nous n’avons plus besoin de nous justifier constamment pour excuser nos faiblesses, nous pouvons les confesser à Jésus-Christ. Notre espérance est grande car nous avons un rédempteur, ce que l’incroyant n’a pas. Et c’est pourquoi il n’a d’autre choix que de rester dans le mensonge, mais qu’il n’en soit pas ainsi pour nous.

 

SUITE Plus de détails 

Est-ce que le chrétien peut être appelé à mentir ?

La réponse à la question semble évidente : Non, le chrétien n’est pas appelé à mentir. Oui, il pèche s’il tombe dans le mensonge. C’est en tout cas ce que ces paroles de Paul semblent dire.

Le mensonge n’est pas une petite chose aux yeux de Dieu : il laissera dehors ceux qui aiment et le pratiquent le mensonge (Apo. 22 :15), et leur fin sera l’étang de feu (Apo. 21 :8), là même, où sera jeté le diable, le “père du mensonge” (Jean 8:44).

A première vue donc, le mensonge et la vie chrétienne sont comme l’huile et l’eau. Ils ne devraient jamais se mélanger aisément. Le mensonge flotte comme l’huile au-dessus de l’eau ou du chrétien, et ce mensonge cache la véritable identité de cette personne. Mais Dieu connait le cœur et voit au travers l’huile qui flotte au-dessus du chrétien.

Cependant, dans les cercles évangéliques, de plus en plus de voix s’élèvent pour ouvrir la porte à la possibilité de mentir en certaines circonstances, arguant notamment que les Ecritures mentionnent certains exemples de menteurs notoirement bénis.

Que penser d’une telle approche ?

Des menteurs exemplaires?

Parmi les nombreux récits de mensonges contenus dans la Bible, deux au moins sont de nature à troubler le lecteur.

Le premier est l’histoire de Rahab, la prostitué de Jéricho qui, volontairement, cacha les espions envoyés par Israël et mentit aux autorités de la ville qui les recherchaient (Jos. 2:1-24; 6:17, 23-25).

Après ces évènements, elle n’est plus mentionnée que trois fois, et dans le Nouveau Testament. La réaction de Rahab y est dépeinte comme le modèle d’une foi biblique, celle dont les oeuvres en démontrent l’authenticité (Héb. 11:31; Jac. 2:25).

Le deuxième récit, tout aussi problématique, est celui des sages-femmes égyptiennes, Schiphra et Pua (Ex. 1:15-21). Bien que Pharaon leur eût ordonné de mettre à mort tous les enfants mâles Hébreux, ces dernières craignirent Dieu et ne se conformèrent pas à cet ordre.

Lorsque des comptes leur furent demandé, elles expliquèrent que les femmes d’Israël accouchaient plus rapidement que les égyptiennes. Malgré ce qui s’apparente à un mensonge, la qualification de divine de l’attitude des sages-femmes est élogieuse : l’Eternel fit “prospérer leurs maisons”, parce que “les sages-femmes avaient eu la crainte de Dieu”.

Obligés de pécher?

Ces passages narratifs ne sont pas sans soulever un certain nombre de questions.

Rahab, Schiphra, et Pua ont-elles été bénies en raison, ou en dépit en de leurs désobéissances à l’autorité civile ? Qui plus est, ces bénédictions marqueraient-elles une sorte d’approbation divine de leur mensonges respectifs ?

Au vu de leurs circonstances, avaient-elles seulement la possibilité d’agir autrement ?

D’un point de vue plus général, existe-t-il des situations telles que le croyant se retrouve obligé de transgresser un commandement divin dans le but d’obéir à un autre ?

Et, si tel est le cas, peut-on légitimement parler de transgression, de péché ?

Le problème des absolus moraux

Pour les chrétiens attachés à l’inerrance des Ecritures, les commandements moraux divins sont des absolus.

Que veut-on dire par là ?

La loi morale, exprimée notamment dans les dix commandements, est l’expression du caractère de Dieu. De même que les paroles de l’homme révèlent sa nature (Matt. 12:34; 15:18), celles de Dieu révèlent qui il est dans son essence.

En d’autres termes, quand Paul dit que “la loi est sainte”, et que “le commandement est saint, juste et bon” (Rom. 7:12), il indique par là que la loi morale révèle Dieu dans sa sainteté, sa justice, et sa bonté.

Puisque les commandements émanent de Dieu, qu’ils le reflètent et le révèlent, alors ils existent par eux-mêmes et ne sont en rien dépendant du monde créé.

Ce sont des absolus :  ils n’ont besoin d’aucune condition et d’aucune relation pour opérer. Leur valeur est universelle et s’étend à l’humanité entière.

Mais c’est ici que surgit le problème des absolus moraux.

Revenons sur les deux récits de Rahab et des sages-femmes. Dans chacun de ces cas, elles doivent se conformer à deux absolus moraux qu’elles ne semblent pas pouvoir concilier : le fait de ne pas mentir et le fait de ne pas tuer.

Comment expliquer une telle situation ? Se pourrait-il que deux absolus divins puissent s’opposer, voire se contredire ?

Trois solutions possibles

Pour résoudre la difficulté apparente posée par ces deux passages, les penseurs chrétiens se sont généralement regroupés derrière trois positions

(1) :

La position des absolus conflictuels.

Selon cette approche, notamment défendue par J.I Packer ou Dietrich Bonhoeffer,  il est possible que des normes morales divines rentrent en conflit. En pareil cas, l’homme doit alors choisir de transgresser l’un des commandements, dans le meilleur des cas le “moins mauvais”, puis se repentir et rechercher le pardon de Dieu.

Ici, le critère de décision est donc placé sur le degré de gravité de la faute.

La position des absolus gradués.

Cette approche enseigne également que de nombreuses normes morales universelles peuvent entrer en conflit. Cependant, elle estime que ces absolus peuvent être arrangés en une sorte de “hiérarchie méritoire”. En d’autres termes, quand plusieurs absolus moraux rentrent en conflit, la solution peut être atteinte en transgressant une “loi inférieure” au profit de l’obéissance aux commandements produisant le plus grand bien.

Les défenseurs de cette position, parmi lesquels Norman Geisler, insistent sur le fait qu’en pareil cas, aucun péché n’a été commis.

La position des absolus non conflictuels.

Il s’agit de l’approche historique de l’Eglise, avancée notamment par Augustin, et dans les temps modernes par John Murray ou John M. Frame. Selon cette proposition, les absolus moraux donnés par Dieu ne rentrent jamais réellement en conflit, quand bien même ils donnent l’apparence de l’être. Cette position se focalise sur la portée et la signification de chaque absolu moral, recherchant ainsi ce que certains appelleront “l’esprit de la loi”.

Par exemple, le sixième commandement ne proscrit pas toute action de tuer, mais porte plutôt sur la notion de meurtre :  le fait de prendre la vie d’un autre humain intentionnellement, vicieusement, et au mépris de tout cadre légal.

Chacune de ces positions dispose de forces et de faiblesses, mais il semble que la balance penche davantage dans la direction des absolus non conflictuels.

En effet, si la loi morale est bien la révélation du caractère de Dieu, alors un conflit entre absolus moraux signifierait qu’un tel conflit existe au sein même de l’essence divine.

De plus, le Christ incarné n’a jamais péché (Héb. 4:15; 1 Pi. 2:22), ce qui implique qu’il aurait été le seul homme à n’avoir jamais rencontré de conflit entre absolus moraux, chose difficile à admettre sur la base de la première position.

Enfin, quand bien même une hiérarchie existerait entre les absolus moraux (selon la position n°2), les Ecritures enseignent que transgresser le moindre commandement de la loi revient à violer la loi tout entière (Gal. 3:10; Deut. 27:26; Jac. 2:10).

Il parait donc hautement improbable que des absolus moraux puissent rentrer en conflit, et la position 3 est à privilégier.

Peut-on mentir sans pécher?

L’approche des absolus non conflictuels permet-elle de régler les cas de Rahab et des sages-femmes exposées ci-dessus ?

Dans l’exemple de Schiphra et Pua, les spécialistes vont généralement travailler sur la notion de mensonge, en se focalisant notamment sur le 9ème commandement (Ex. 20:16).

Frame définit le mensonge comme “un mot ou un acte qui trompe intentionnellement son prochain dans le but de lui faire du mal” et conclut que “nous n’avons aucune obligation de dire la vérité à des personnes qui, par exemple, cherchent à prendre une vie innocente”. (2)

Bien qu’acceptant et recommandant sa méthodologie, je ne vous cache pas être assez gêné par ses conclusions.

Tout d’abord, il me semble que la définition du mensonge ne saurait se limiter au 9ème commandement uniquement.

Dire que, pour être qualifié de “menteur”, quelqu’un doive nécessairement a) avoir l’intention préalable de faire du mal et b) agir ainsi contre un “prochain” me parait extrêmement réducteur et aléatoire.

Sur quelle base, par exemple, un père peut-il reprendre un petit enfant qui ment en permanence, si l’on adopte le raisonnement de Frame ?

Ensuite, bien qu’il s’en défende, ses conclusions sont quasi identiques à celles des absolus gradués : il finit par admettre qu’il est possible de mentir en certains contextes. (3)

Le problème subsiste alors : soit il n’existe pas d’interdiction absolue de déformer la vérité, soit un tel absolu peut rentrer en conflit avec d’autres. Il semble que la solution se trouve ailleurs.

Dieu bénit des pécheurs

La décision des sages-femmes était-elle totalement dénuée de péché ? Je ne le crois pas.

De même que les vêtements d’un homme ayant échappé à l’incendie sentent encore le feu, les actions les plus nobles de ceux qui ont échappé à l’enfer portent encore la trace de la chute.

Nous n’agissons jamais de manière absolument bonne.

John Bunyan (1628-1688) l’avait bien compris, lorsqu’il déclare :

Même dans ma plus belle prière il y a suffisamment de péché pour damner le monde entier. (4)

Nous ne devrions pas perdre de vue cette réalité, et garder en tête que l’approbation divine de Schiphra et Pua n’est certainement la conséquence de la pureté intrinsèque de leurs actions.

Deux éléments négligés jusqu’ici me paraissent aller dans ce sens :

Ce n’est pas parce Dieu n’a pas reproché aux sages-femmes leur mensonge que cela constitue de facto une approbation divine. Cela revient à donner un trop grand poids interprétatif à un argument du silence.

Ce n’est pas directement pour leurs actions que Schiphra et Pua sont louées, mais en raison de leur crainte de Dieu (Ex. 1:21).

Toutes les approches évoquées ci-dessus, Frame y compris, envisagent la bénédiction divine comme récompensant l’ensemble de l’action des sages-femmes.

Mais il me semble que c’est plutôt leur disposition de coeur que Dieu recommande.

L’approbation divine des oeuvres de ces femmes est bien réelle. Elle n’est cependant pas liée à leur valeur intrinsèque, mais aux intentions qui y ont présidé.

Cette position, notamment défendue par John Murray dans ses Principes de conduite (5), a longtemps joui de la faveur de l’Eglise.

Que ce soit dans l’épisode des sages-femmes ou de Rahab, Dieu recommande donc la foi en action de personnes en dépit de leurs mensonges.

En quoi est-ce étonnant, de la part d’un Dieu qui se plait à bénir les pécheurs ?

Pourquoi ces situations impossibles ?

 

En conclusion,

comment considérer ces situations dans lesquelles il ne nous semble pas possible de faire autrement que mentir ?

Souvenons nous tout d’abord que Christ aussi a été confronté à bien des dilemmes, mais n’a jamais recouru au péché pour s’en sortir (Jean 8:1-11; Matt. 22:15-22).

Gardons également en tête que, dans des situations particulièrement extrêmes, d’autres ont choisi de se confier en Dieu et de ne pas recourir à la dissimulation (cf. en particulier Dan. 3:1-30; 6:1-24).

De telles situations n’existent pas en raison d’un conflit entre la moralité de Dieu et la manière souveraine dont il dispose les circonstances : elles sont la conséquence directe de la chute de nos premiers parents.

Le fait même que nous nous retrouvions dans des situations apparement insolubles est la conséquence directe du péché entré dans le monde par Adam (Rom. 5:12).

La bonne nouvelle, c’est que Dieu sauve du péché, et béni des pécheurs.

Voilà quel est l’encouragement central à ne pas mentir : Dieu nous a racheté de notre vie de mensonge par la puissance de la vérité de l’Evangile.

Ne prenons donc surtout pas les situations difficiles de Rahab, Schiphra, et Pua, comme une autorisation à mentir sous certaines circonstances. Leur but est avant tout de nous instruire sur la puissance de la grâce de Dieu.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 

49 Versets de la Bible sur Mensonge(s)

 

Psaumes 34:12-13

Quel est l'homme qui aime la vie, Qui désire la prolonger pour jouir du bonheur? Préserve ta langue du mal, Et tes lèvres des paroles trompeuses;

 

Éphésiens 4:25

Concept des Versets

C'est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres.

 

Colossiens 3:9-10

Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.

 

Exode 20:16

Concept des Versets

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

 

Deutéronome 5:20

Concept des Versets

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

 

Lévitique 19:11-12

Vous ne déroberez point, et vous n'userez ni de mensonge ni de tromperie les uns envers les autres. Vous ne jurerez point faussement par mon nom, car tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis l'Éternel.

 

Proverbes 6:16-17

Il y a six choses que hait l'Éternel, Et même sept qu'il a en horreur; Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent,

 

Proverbes 12:22

Concept des Versets

Les lèvres fausses sont en horreur à l'Éternel, Mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables.

 

Jérémie 17:9-10

Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? Moi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses oeuvres.

 

Genèse 3:4-5

Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

 

Genèse 4:9

Concept des Versets

L'Éternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère?

 

Genèse 12:11-13

Comme il était près d'entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme: Voici, je sais que tu es une femme belle de figure. Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C'est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie. Dis, je te prie, que tu es ma soeur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

 

Genèse 18:15

Concept des Versets

Sara mentit, en disant: Je n'ai pas ri. Car elle eut peur. Mais il dit: Au contraire, tu as ri.

 

Genèse 20:1-2

Abraham partit de là pour la contrée du midi; il s'établit entre Kadès et Schur, et fit un séjour à Guérar. Abraham disait de Sara, sa femme: C'est ma soeur. Abimélec, roi de Guérar, fit enlever Sara.

 

Genèse 26:6-7

Et Isaac resta à Guérar. Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait: C'est ma soeur; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent, parce que Rebecca était belle de figure.

 

Genèse 27:18-19

Il vint vers son père, et dit: Mon père! Et Isaac dit: Me voici! qui es-tu, mon fils? Jacob répondit à son père: Je suis Ésaü, ton fils aîné; j'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi, et mange de mon gibier, afin que ton âme me bénisse.

 

2 Rois 5:22-27

Il répondit: Tout va bien. Mon maître m'envoie te dire: Voici, il vient d'arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d'Éphraïm, d'entre les fils des prophètes; donne pour eux, je te prie, un talent d'argent et deux vêtements de rechange. Naaman dit: Consens à prendre deux talents. Il le pressa, et il serra deux talents d'argent dans deux sacs, donna deux habits de rechange, et les fit porter devant Guéhazi par deux de ses serviteurs. Arrivé à la colline, Guéhazi les prit de leurs mains et les déposa dans la maison, et il renvoya ces gens qui partirent. lire plus.

Puis il alla se présenter à son maître. Élisée lui dit: D'où viens-tu, Guéhazi? Il répondit: Ton serviteur n'est allé ni d'un côté ni d'un autre. Mais Élisée lui dit: Mon esprit n'était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l'argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des boeufs, des serviteurs et des servantes? La lèpre de Naaman s'attachera à toi et à ta postérité pour toujours. Et Guéhazi sortit de la présence d'Élisée avec une lèpre comme la neige.

 

Actes 5:1-10

Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété, et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?

S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens, s'étant levés, l'enveloppèrent, l'emportèrent, et l'ensevelirent. Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Pierre lui adressa la parole: Dis-moi, est-ce à un tel prix que vous avez vendu le champ? Oui, répondit-elle, c'est à ce prix-là. Alors Pierre lui dit: Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l'Esprit du Seigneur? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t'emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l'emportèrent, et l'ensevelirent auprès de son mari.

 

Actes 6:11

Concept des Versets

Alors ils subornèrent des hommes qui dirent: Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu.

 

Romains 3:8

Concept des Versets

Et pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu'il en arrive du bien, comme quelques-uns, qui nous calomnient, prétendent que nous le disons? La condamnation de ces gens est juste.

 

Proverbes 19:9

Concept des Versets

Le faux témoin ne restera pas impuni, Et celui qui dit des mensonges périra.

 

Psaumes 5:6

Concept des Versets

Tu fais périr les menteurs; L'Éternel abhorre les hommes de sang et de fraude.

 

Psaumes 52:2-5

Ta langue n'invente que malice, comme un rasoir affilé, fourbe que tu es! Tu aimes le mal plutôt que le bien, Le mensonge plutôt que la droiture. -Pause. Tu aimes toutes les paroles de destruction, Langue trompeuse! lire plus.

Aussi Dieu t'abattra pour toujours, Il te saisira et t'enlèvera de ta tente; Il te déracinera de la terre des vivants. -Pause.

 

Psaumes 55:23

Concept des Versets

Et toi, ô Dieu! tu les feras descendre au fond de la fosse; Les hommes de sang et de fraude N'atteindront pas la moitié de leurs jours. C'est en toi que je me confie.

 

Psaumes 101:7

Concept des Versets

Celui qui se livre à la fraude n'habitera pas dans ma maison; Celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.

 

Jérémie 6:13-15

Car depuis le plus petit jusqu'au plus grand, Tous sont avides de gain; Depuis le prophète jusqu'au sacrificateur, Tous usent de tromperie. Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple: Paix! paix! disent-ils; Et il n'y a point de paix; Ils seront confus, car ils commettent des abominations; Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte; C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Ils seront renversés quand je les châtierai, Dit l'Éternel.

 

Jérémie 23:32

Concept des Versets

Voici, dit l'Éternel, j'en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, Qui les racontent, et qui égarent mon peuple Par leurs mensonges et par leur témérité; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, Et ils ne sont d'aucune utilité à ce peuple, dit l'Éternel.

 

Nahum 3:1

Concept des Versets

Malheur à la ville sanguinaire, Pleine de mensonge, pleine de violence, Et qui ne cesse de se livrer à la rapine!...

 

1 Timothée 1:9-10

sachant bien que la loi n'est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d'hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine, -

 

Apocalypse 21:8

Concept des Versets

Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

 

Apocalypse 22:15

Concept des Versets

Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!

 

Job 27:2-5

Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout Puissant qui remplit mon âme d'amertume est vivant! Aussi longtemps que j'aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines, Mes lèvres ne prononceront rien d'injuste, Ma langue ne dira rien de faux. lire plus.

Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence;

 

Apocalypse 2:2

Concept des Versets

Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs;

 

Proverbes 26:24-28

Par ses lèvres celui qui hait se déguise, Et il met au dedans de lui la tromperie. Lorsqu'il prend une voix douce, ne le crois pas, Car il y a sept abominations dans son coeur. S'il cache sa haine sous la dissimulation, Sa méchanceté se révélera dans l'assemblée. lire plus.

Celui qui creuse une fosse y tombe, Et la pierre revient sur celui qui la roule. La langue fausse hait ceux qu'elle écrase, Et la bouche flatteuse prépare la ruine.

 

1 Timothée 4:1-2

Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,

 

1 Rois 22:21-23

Et un esprit vint se présenter devant l'Éternel, et dit: Moi, je le séduirai. L'Éternel lui dit: Comment? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L'Éternel dit: Tu le séduiras, et tu en viendras à bout; sors, et fais ainsi! Et maintenant, voici, l'Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l'Éternel a prononcé du mal contre toi.

 

2 Chroniques 18:20-22

Et un esprit vint se présenter devant l'Éternel, et dit: Moi, je le séduirai. L'Éternel lui dit: Comment? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L'Éternel dit: Tu le séduiras, et tu en viendras à bout; sors, et fais ainsi. Et maintenant, voici, l'Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tes prophètes qui sont là. Et l'Éternel a prononcé du mal contre toi.

 

Jean 8:44

Concept des Versets

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.

 

1 Jean 2:22

Concept des Versets

Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

 

Apocalypse 13:14

Concept des Versets

Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait.

 

Apocalypse 20:7-10

Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. lire plus.

Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

 

1 Jean 2:4

Concept des Versets

Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui.

 

1 Jean 4:20

Concept des Versets

Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas?

 

1 Jean 2:27

Concept des Versets

Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés.

 

Psaumes 58:3

Concept des Versets

Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s'égarent au sortir du ventre de leur mère.

 

Proverbes 14:5

Concept des Versets

Un témoin fidèle ne ment pas, Mais un faux témoin dit des mensonges.

 

Daniel 2:9

Concept des Versets

Si donc vous ne me faites pas connaître le songe, la même sentence vous enveloppera tous; vous voulez vous préparez à me dire des mensonges et des faussetés, en attendant que les temps soient changés. C'est pourquoi dites-moi le songe, et je saurai si vous êtes capables de m'en donner l'explication.

 

Osée 7:3

Ils réjouissent le roi par leur méchanceté, Et les chefs par leurs mensonges.

 

Jérémie 9:1-5

Oh! si ma tête était remplie d'eau, Si mes yeux étaient une source de larmes, Je pleurerais jour et nuit Les morts de la fille de mon peuple! Oh! si j'avais au désert une cabane de voyageurs, J'abandonnerais mon peuple, je m'en éloignerais! Car ce sont tous des adultères, C'est une troupe de perfides. Ils ont la langue tendue comme un arc et lancent le mensonge; Ce n'est pas par la vérité qu'ils sont puissants dans le pays; Car ils vont de méchanceté en méchanceté, Et ils ne me connaissent pas, dit l'Éternel. lire plus.

Que chacun se tienne en garde contre son ami, Et qu'on ne se fie à aucun de ses frères; Car tout frère cherche à tromper, Et tout ami répand des calomnies. Ils se jouent les uns des autres, Et ne disent point la vérité; Ils exercent leur langue à mentir, Ils s'étudient à faire le mal.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/