Les neuf mensonges que les étudiants entendent 2 DE 9

08/02/2019 00:29

Mensonge #2 : 

L’Evolution est une explication raisonnable de l’origine et de la nature présente de l’univers.

Il est important de définir ce que nous voulons dire par évolution. Nous ne parlons pas simplement d’un changement. Evidemment, il y a eu beaucoup de changements dans le monde autour de nous. Par évolution, nous parlons de l’hypothèse que les molécules sont devenues homme par un processus purement naturaliste. Des hommes comme G.G. Simpson, Jacques Monad, Carl Sagan et Richard Dawkins sont certains de ses principaux défenseurs. La brève déclaration suivante par Sagan est un bon résumé : « Le cosmos est tout ce qui est, ou a jamais été, ou sera à jamais. »

L’idée que, par un pur hasard, la vie puisse d’une façon ou d’une autre venir de la non-vie et que la source ultime de tout ce que nous voyons, y compris l’homme, est une matière ou une énergie impersonnelle, est absurde. La génération spontanée de la vie a été réfutée il y a longtemps par Redi, Pasteur, et d’autres. Le concept a été réintroduit dans la science moderne par les évolutionnistes qui en ont besoin pour donner une origine naturaliste à la vie. Malgré une idée fausse populaire, les différentes expérimentations biopoiesis comme l’équipement de libération d’étincelle de Miller-Urey n’ont même pas approché la production de quoi que ce soit qui pourrait être appelé la vie.

Encore plus destructrice est l’idée que la matière impersonnelle et stupide interagissant sans but avec elle-même a d’une façon ou d’une autre produit l’homme avec sa personnalité, sa rationalité et le concept de moralité et de but. Une matière amorale peut-elle produire la personnalité et la rationalité de l’homme ? La matière agissant seulement dans le temps et par hasard peut-elle donner naissance à l’homme avec un vrai but et une vraie signification ? La théorie complète est, en fait, autodestructrice. La rationalité est complètement détruite dans un système qui attribue la pensée à des causes irrationnelles. Darwin déclare lui-même, «Mais, ensuite avec moi l’horrible doute toujours surgit si les convictions de l’esprit de l’homme, qui a été développé de l’esprit des animaux inférieurs, ne sont d’aucune valeur ou sont absolument dignes de confiance. Quelqu’un croirait-il dans les convictions de l’esprit d’un singe, s’il y avait des convictions dans un tel esprit ? » En détruisant la validité de l’activité mentale de l’homme, la théorie évolutionniste se coupe elle-même la tête. L’esprit de l’homme ne peut être cru pour quoi que ce soit, pas même pour la théorie de l’évolution elle-même.

En niant Dieu, l’homme finit par nier sa propre humanité. La vérité, la beauté, l’amour, la moralité et la rationalité sont privées de signification. Tout devient une absurdité vaine. Peu s’étonne que la Bible déclare, « Le fou a dit dans son cœur, ‘il n’y a pas de Dieu’ » (Psaumes 53 :1).

N’embrassez pas ce mythe stupide. Peu importe à quel point vous essayer peut-être de le supprimer, il vient encore du profond de votre cœur le cri que vous n’êtes pas un animal ou une machine, mais une personne. Vous n’êtes pas sortis d’une amibe ; vous l’avez eu par Dieu qui vous a créé et vous appelle à Lui.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/