Les neuf mensonges que les étudiants entendent 5 DE 9

02/05/2019 00:35

Mensonge #5 : 

Jésus n’a jamais affirmé être Dieu.

Quelques citations du Nouveau Testament sont suffisantes pour dissiper ce mythe. Dans Jean 10 :30, Christ a expressément affirmé son égalité avec Dieu en déclarant, « Moi et le Père, nous sommes un. » Plus tard, dans le même livre, Il a fait la même déclaration d’une manière différente quand Il a dit « Celui qui M’a vu a vu le Père » (Jean 14 :9).

Christ s’est constamment attribué à Lui-même les caractéristiques divines. Il a revendiqué la puissance de pardonner les péchés et le droit de recevoir l’adoration des hommes. Quand Thomas L’a appelé « mon Seigneur et mon Dieu, » Il ne l’a pas repris. Au contraire, Il a promis aux hommes des dons divins tels que la paix et la vie éternelle. Il a enseigné Sa propre perfection morale. Il a mis en avant Ses enseignements comme faisant absolument autorité, disant que le ciel et la terre passeraient mais que Sa Parole ne passerait jamais. Il a affirmé être le Sauveur du monde, qu’Il viendrait à la fin des temps pour juger tous les hommes.

Ses contemporains juifs ont certainement compris qu’Il affirmait Sa divinité, L’accusant de blasphème. En une occasion, quand ils allaient le lapidaient à mort, Jésus leur a demandé pour laquelle de Ses bonnes œuvres Il allait être lapidé. Les Juifs ont répondu, « Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous Te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que, Toi qui es un homme, Tu te fais Dieu » (Jean 10 :31-33)

Il n’y a que quelques références du Nouveau testament qui concernent la divinité de Christ, mais elles devraient être suffisantes pour enterrer cette déformation souvent répétée de Christ. Il ne peut pas être rejeté comme étant un bon enseignant moral comme Bouddha ou Confucius. Il n’autorise pas cette option.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/