Les Saintes Écritures et le Baptême 25 de 37

23/11/2017 01:43

Les Saintes Écritures et le Baptême

 

LES CATHOLIQUES

Partie 25 de 37

 

Question : Que disent les Ecritures à propos du baptême ?

 

Réponse: Le baptême est un sujet qui provoque beaucoup de controverses. Qui doit être baptisé ? De quelle manière baptiser ? Et, ce qui est plus important, quelle est la signification du baptême ?

 

J'aimerais parler brièvement de cette question fondamentale: Est-ce que le baptême est la causel'instrument du salut, ou est-il le signe que l'on est sauvé ? En d'autres termes, est-ce que l'on est sauvé par le baptême, ou ne doit-on baptiser que ceux qui ont été préalablement sauvés ?

 

L'Eglise Catholique enseigne que le baptême est l'instrument du salut, et que c'est le rite du baptême d'eau qui procure la justification et la régénération.

"Par le baptême, tous les péchés sont pardonnés, le péché originel et tous les péchés personnels… Non seulement le baptême purifie de tous les péchés, mais il fait aussi du néophyte une nouvelle créature" (Catéchisme de l'Eglise Catholique, paragraphes 1263 et 1265). www.chercherjesus-christ.com/news/catechisme-de-leglise-catholique-de-1992/

 

En outre, selon l'enseignement de l'Eglise Catholique, le baptême agit "ex opere operata", c'est-à-dire par le fait même que l'acte du baptême ait été accompli (Catéchisme, paragraphes 1127 et 1128). Cela permet donc d'administrer efficacement le baptême à des bébés, et d'affirmer qu'ils sont donc nés de nouveau et purifiés du péché originel, même s'ils ne peuvent pas exercer leur foi personnelle en Christ.

 

Je suis convaincu que cette doctrine catholique ne peut être prouvée par la Bible. En revanche, une étude des références bibliques concernant le baptême d'eau montre que, dans l'Eglise apostolique, le baptême était administré après la conversion, c'est-à-dire à ceux qui avaient entendu l'Evangile, qui s'étaient repentis, et qui avaient cru en Christ. La Bible enseigne que ceux qui croient en Christ sont nés de nouveau et pardonnés. Il est donc impossible que le baptême, en lui-même, soit l'instrument de la régénération et de la justification. Le baptême est nécessairement le signe d'une réalité qui précède l'acte lui-même. Le baptême est un signe d'appartenance, nous devenons un disciple de Christ par lequel nous démontrons au monde que nous croyons en Christ et en son oeuvre.

 

Pour prouver mes affirmations, je dirai ceci:

1. Le baptême d'eau était toujours administré à des gens qui s'étaient d'abord convertis.

On peut vérifier cette vérité en lisant les passages suivants: Matthieu 28:19 ; Marc 16: 15-16 ; Actes 2:38 ; 2:41 ; 8:12-13 ; 8:36-37 ; 10:47-48 ; 16:14-15 ; 16:32-34 ; 18:8 ; 19:4-5 ; 22:16 ; 1 Pierre 3:21. Remarquez l'emploi de mots tels que "repentance", "croire", "foi", et "invoquer le nom du Seigneur". Tous ces mots décrivent une conversion préalable à Christ.

 

2. Tous ceux qui se repentent et qui croient en Christ sont nés de nouveau et pardonnés.

Ceci est enseigné partout dans la Bible. Par exemple: "Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui" (1 Jean 5:1). Et encore: "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ" (Romains 5:1).

Ainsi, quand un Chrétien obéit à l'ordre du Seigneur et entre dans l'eau du baptême, il est déjà né de nouveau et justifié, puisqu'il a déjà "cru", et qu'il est dans la foi. Il est clair que le baptême ne peut pas être la cause de sa régénération, ni de sa justification.

 

3. Aucun passage biblique ne peut être vraiment invoqué pour défendre une autre position.

Certains versets de la Bible semblent enseigner que le baptême donne la purification des péchés. Toutefois, un examen plus attentif montre qu'il n'en est rien.

Dans Actes 22:16, nous lisons qu'Ananias dit à Paul: "Et maintenant, que tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur" (Actes 22:16). Certains en concluent trop rapidement que c'est le baptême qui lave des péchés. Toutefois, grammaticalement, "lavé de tes péchés" est rattaché à "en invoquant le nom du Seigneur", pas à "sois baptisé". Quand quelqu'un invoque le nom du Seigneur pour être sauvé, il est purifié de ses péchés. Le baptême est alors le signe visible de la purification de ses péchés.

De même, dans 1 Pierre 3:21, l'apôtre dit ceci: "Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ".

L'apôtre veut dire que nous devons éviter de croire que c'est le rite du baptême en soi qui nous sauve. Le baptême ne pourrait que nous purifier des souillures du corps. Le rite du baptême n'est rien en soi, et il ne produit aucun effet spirituel, s'il n'est pas accompagné d'une "bonne conscience envers Dieu". Le baptême ne peut donc sauver un bébé qui, en raison de son âge, ne peut pas invoquer personnellement Dieu, comme la Bible l'exige.

 

4. La position de l'Eglise Catholique n'est pas prouvée par le témoignage de la Bible.

Pour prouver la doctrine Catholique de la régénération par le baptême, il faudrait prouver que le baptême entraîne la justification et la régénération, sans la foi personnelle en Christ. Pourtant, la Bible associe toujours le baptême à la foi. Par exemple:

"Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts" (Colossiens 2:12).

"Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ" (Galates 3:26-27).

Notez que la Bible ne sépare pas le baptême d'une foi personnelle en Christ, comme le fait l'Eglise Catholique en prétendant que des bébés sont régénérés par le sacrement du baptême. De toute façon les bébés ( enfants jusqu'à l'âge de raison ) sont automatiquement sauvé !

 

En résumé, l'ordre correct indiqué par la Bible pour être sauvé est le suivant: Tout d'abord, la prédication de l'Evangile, suivie par une foi personnelle en Jésus-Christ. Ceux qui croient sont alors régénérés et justifiés. Christ commande alors à ceux qui sont devenus Ses disciples, et qui croient en Lui, d'être baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit:

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28:19-20).



 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/