48 L'ÉTERNITÉ, DE QUEL COTÉ

26/04/2013 01:00

48 L'ÉTERNITÉ… : DE QUEL COTÉ?

 

Le mot «vie» traduit en fait deux mots très différents du NT: bios et zoä. Bios désigne la vie biologique, celle de l’homme comme celle de toutes autres créatures vivantes. Cette vie s’écoule rapidement, comme un fleuve, comme un rêve, comme une fleur qui fane (Psaumes 90:5; 103:15). Job déclare: « L’homme n’est rien d’autre que l’enfant de la femme. Sa vie sera donc brève et remplie de tourments. Comme la fleur, il s’épanouit, et puis se fane; comme l’ombre qui passe, il est bientôt parti » (Job 14:1-2). Ailleurs, la vie est comparée à une vapeur: « Vous êtes, en effet, comme un léger brouillard qui apparaît un instant et disparaît ensuite » (Jacques 4:14). Parce que cette vie est comparée à la grandeur de l`éternité.

La Bible nous donne de la vie une merveilleuse perspective. Chez tous ceux qui découvrent la vie comme un merveilleux don de Dieu et qui la consacrent à suivre le Seigneur, elle prend une autre dimension et correspond au «zoä» grec. C’est la vie de Dieu, la vie abondante, la vie la plus réelle qui soit, la vie éternelle. Jésus-Christ est venu dans ce monde pour nous donner la vie éternelle. Celle-ci est donc directement liée à sa personne: c’est en lui que nous la découvrons et la recevons. Jésus affirme dans l’Évangile selon Jean: «Je suis la vie (éternelle)» (grec zoä, 14: 6). L’apôtre Jean identifie lui aussi la vie éternelle à Jésus lorsqu’il écrit: «Quand cette vie (grec zoä) est apparue, nous l’avons vue; c’est pourquoi nous vous en parlons et nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui nous a été révélée» (1 Jean1: 2). Celui qui croit au Seigneur Jésus et le reçoit comme Seigneur possède du même coup la vie éternelle (1 Jean 5:12). Puisque Dieu nous a promis la vie éternelle (1 Jean 2:25), notre vie présente repose sur un fondement éternel. Ceci explique pourquoi, à cause de leur foi en Jésus, les disciples ont enduré la persécution, la prison, la torture et même la mort sans renier leur Seigneur. La vie éternelle ne sera pleinement manifestée qu’après la résurrection: « Beaucoup de gens qui dorment au fond de la tombe se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte éternelle, pour l’horreur éternelle » (Daniel 12: 2). Dans cette vie présente, nous n’avons pas seulement la promesse de la vie éternelle, nous sommes déjà participants de la plénitude, de la nature et de la gloire de Dieu et de Jésus-Christ. Quand la foi fera place à la vue, alors nous contemplerons face à face le Seigneur Jésus et son Père.

      Les mots traduits par éternel ont le sens fort de durée infinie lorsqu’ils se rapportent à Dieu : l’Éternel (#Genèse 21: 33 ; #Ésaie 40:28 ; #Romains 16: 26). Celui qui est (#Exodes 3:14), « d’éternité en éternité » (#Ps 90:2), « le premier et le dernier » (#Esa 44:6 cf. #Ap 1:8). Il était déjà là avant la création du monde (#Ps 90:2). Lui et sa Parole subsisteront quand les cieux et terre actuels auront disparu (#Esa 40:8 ; #Ps 92:9; 119:89 ; #Mt 5:18 ; #Lu 21: 33 ; #1P 1:25). Toutes ces vérités s’appliquent aussi à Jésus-Christ (#Hé 1:10 ; cf. tous les « Je suis » de l’évangile de Jean). En Christ, l’éternité fait irruption dans le temps : son origine remonte « aux jours d’éternité » (#Mi 5:1), son trône est éternel (#Hé 1:8), il est Dieu et sacrificateur de toute éternité (#Ro 9:5 ; #Hé 5:6). Il est éternellement le Vivant (#Ap 1:18), il demeure (#Jn 8:35) et régnera dans toute l’éternité (#Ap 11:15). Tous les attributs de Dieu et de Christ participent à cette éternité : le Nom de Dieu (#Ps 135:13), sa gloire (#Ps 104:31), sa justice (#Ps 119:142 ; #2Co 9:9), sa bonté (#Ps 100:5; 118:1), sa grâce (#Ps 103:17; 117:2 ; #Esa 54:8) et son alliance (#Esa 55:3 ; #Ez 16: 60).

https://www.chercherjesus-christ.com/news/dieu-et-la-trinite-eternelle/

 

Lorsque j`étais petit nous avions un professeur qui voulut nous expliquer la longueur de l`éternité. Il nous dit : L`éternité, c`est comme si un ange venait à tous les milles ans effleurer la terre avec le bout de son aile et cela jusqu`à ce que la terre soit usée, qu`il ne reste plus rien. Et comme si ce n`étais pas encore assez long, l`ange ferait la même chose à une autre planète et ainsi de suite dans tout l`univers… Encore plus : Par-dessus tout, ces mots s’appliquent à Dieu qui existe d’éternité en éternité (cf. #Psaumes 90 : 2).

Je constate maintenant que l`éternité, c`est très long et qu`un choix s`impose, soit  aller vers Jésus-Christ ou vers autre chose, Satan.

Pour le chrétien

Pour le véritable chrétien, l`éternité n`est qu`une durée illimitée sans en connaître vraiment la proportion. La seule véritable et valable raison qui pousse un chrétien à choisir Jésus-Christ est la volonté unique de Dieu, (2 Thessalonic 2:13)  qui, dès le commencement du monde a inscrit les noms des élus dans un livre appelé le livre de vie, Parce qu`Il connaissait tous ces noms futurs. Dieu savait d`avance qui viendra en son fils Jésus-Christ. Apo 20 : 15  Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

Le livre de vie est un registre divin contenant tous les noms de tous ceux qui ont été choisis par Dieu pour le salut et qui, par conséquent, sont destinés à posséder la vie éternelle (#Ap 13:8 ; #Ap 17:8 ; #Ap 20:12, #Ap 20:15 ; #Ap 21:27 ; #Ap 22:19 ; cf. #Da 12:1 ; #Lu 10:20). Dieu n’effacera ces noms sous aucun prétexte, au contraire de ce que faisaient les dirigeants de certaines villes: ils effaçaient le nom des personnes jugées indésirables de leurs registres.

Plus de détails sur ce livre de vie voir :

https://www.chercherjesus-christ.com/news/le-livre-vie-de-lagneau-immole/

 

Et Dieu par cette élection, (élection parce qu`Il connait tous les noms d`avance donc sait qui sera avec Lui) nous donne l`opportunité de faire tôt ou tard ce qui est bon à Ses yeux et selon Son plan divin. Dieu est au contrôle de tout et nous sommes Ses enfants bien-aimés. C`est depuis l`éternité que Dieu a tout créé et c`est vers l`éternité que nous avons tous un rendez-vous, que nous le voulions ou pas. Dieu nous a donné Sa grâce en envoyant sur terre Son Fils Jésus-Christ pour nous racheter à prix fort de tous les péchés, et cela à condition que nous le reconnaissions. Ce n`est que par Lui, Jésus-Christ, que nous pourrons aller vers une éternité ¨sans fin¨ avec Dieu. Autrement c`est vers une éternité de privations et remplis de souffrances terribles que les personnes se refusant à Christ se retrouveront par leur choix. Car nous n`avons le libre arbitre de nos décisions que par la volonté de notre Dieu, et heureusement ou malheureusement les répercussions s`en suivront. À plusieurs endroits nous pouvons voir une partie du genre de souffrances auxquels ces damnés sont tourmentés. Et cela Dieu, nous a prévenu dans sa parole par les prophètes. Ce n`est pas un jeu d`ordinateur, c`est votre vie éternelle que vous mettez en péril. Il n`y a pas de ¨reset¨. Comment ne pouvez-vous pas croire en ce qui est écrit dans la parole de Dieu dans la bible ? Pourtant vous croyez fermement que l`église catholique a martyrisé des millions de personnes durant ses chasses aux sorcières. Y étiez-vous présent ? Ou parce que c`est écrit??? Aller sur la lune… y a-t-il quelqu`un qui était présent? Pourquoi les personnes aiment mieux croire à des écrits d`atrocités pareilles ou de fiction ou de réalités humaines sans les avoir vus, plus-tôt que les merveilleux miracles et merveilleuses paroles que Jésus a fait durant son court passage? C`est pour cela qu`il est dit en Matt. 7 : 13, Matt 22 ; 14, Luc 12 : 32, Luc 18 : 8, Deut. 28 : 62. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?

Vraiment pas beaucoup car les vrai persévérant dans la foi en Christ auront été enlevé avant Son retour. Ensuite, les uns cachés dans le désert ou dans les grottes ou les autres massacrés à cause d`avoir retrouvés leur vu et leur sens seront tout ce qui restera de saint sur terre, la veille de la venue triomphale de Christ. Le restant du monde, la majorité infidèles, qui auront refusés Christ auront décidés de leur propre condamnation par leur choix. C`est cela que vous voulez et bien c`est cela que vous aurez. L`éternité dans Apo  21 : 8  Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Ils seront jetés avec Apo 20 : 10  Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

    

      Cette alliance conclue avec l’homme fini et vacillant (#Ge 9:16; 17:7) inclut un salut éternel (#Esa 45:17 ; #Hé 9:12) qui a été révélé par Jésus-Christ le souverain sacrificateur éternel (#Hé 7:17). Par lui, Dieu fait participer ceux qui croient en lui à son éternité (#Jn 5:24; 6:51 ; #1Jn 2:17), c’est-à-dire à sa plénitude de vie, sa gloire, sa perfection : c’est la raison de notre foi, de nos louanges et de nos actions de grâces éternelles (#Ps 113:2; 115:18 ; #Esa 26:4 ; #Ro 11:36; 16:27 ; #Ga 1:5 ; #Ep 3:21).

 

      L’œuvre de Christ a une portée éternelle (#Hé 10:12,14) ; qui boit de l’eau qu’Il donne n’aura plus jamais soif (#Jn 4:13), il vivra éternellement (#Jn 3:36; 6:51), jouira d’une joie (#Esa 35:10 ; #Jn 16:22), d’une consolation (#2Th 2:16) et d’une gloire éternelles (#2Co 4:17). Ceux qui refusent de croire en lui ne trouveront jamais de pardon (#Mr 3:29), leur condamnation sera le feu (#Mt 3:12; 25:41) et les tourments éternels (#Ap 14:11; 20:10).

 

      Souvent le Nouveau Testament oppose le « siècle présent » (l’éon actuel), c’est-à-dire la création dans laquelle nous vivons caractérisée par l’espace et le temps, le péché et la mort, au « siècle à venir » (l’éon futur), c’est-à-dire le royaume de Dieu, l’accomplissement, les nouveaux cieux et la nouvelle terre (#Mt 12:32; 13:22,39 et suivant, #Mr 10:30 ; #Lu 16:8; 18:30; 20:34-35 ; #Ro 12:2 ; #1Co 1:20; 2:6,8 ; #2Co 4:4 ; #Ga 1:4 ; #Ep 1:21 ; #1Ti 6:17 ; #Tit 2:12 ; #Hé 6:5).

     Les croyants, qui ont part à la vie divine (#2P 1:4), les « enfants de lumière » (#Lu 16:8) ont été rendus dignes de faire partie de la résurrection et de l’éon à venir.

      Cet éon n’est pas seulement futur : dès à présent, le croyant est « racheté du présent éon mauvais » (#Ga 1:4) et goûte « les puissances du monde à venir » (#Hé 6:5) car l’« éon nouveau » a débuté avec la résurrection de Christ (#1Co 15:20,23).

Jacques 4 : 14  Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! Car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît.

 

Autres notes

Éternité Les termes hébreux ’ad et ’olam désignent par exemple une vie (#1S 1:28) ou une plus longue période comme « les collines éternelles » dans #Ge 49:26. Par-dessus tout, ces mots s’appliquent à Dieu qui existe d’éternité en éternité (cf. #Ps 90:2) et qui aime l’homme d’un amour éternel (#Jér 31:3; 32:40). Le terme grec aiôn (= éternité) est souvent rendu en français par siècles. Les mots hébreux et grecs se référant à l’éternité peuvent désigner soit une longue durée, soit une durée infinie n’ayant ni commencement ni fin. Seul le contexte permet de décider lequel de ces deux sens s’applique au texte en question (par exemple la formule : le roi vive éternellement : #Né 2:3 ; #Da 2:4; 3:9 … ).

      L’hébreu ’olam implique l’idée de solidité, fermeté, donc durée. Le grec aiôn vient de aei : toujours, et signifie en fait : aussi loin que porte la mémoire humaine. Il a souvent le sens de durée indéfinie, illimitée soit dans le passé (#Lu 1:70 ; #Jn 9:32 ; #1Co 2:7 ; #2Ti 1:9 ; #Tit 1:2), soit dans l’avenir (#Jn 4:14). Le pluriel est utilisé dans le langage liturgique pour accentuer l’idée de durée infinie : « dans les siècles » (#Mt 6:13 ; #Lu 1:33 ; #Ro 9:5; 11:36 ; #2Co 11:31 ; #Hé 13:8), multipliée encore dans le redoublement « aux siècles des siècles » (#Ep 3:21 ; #Hé 13:21 ; #1P 4:11). Parfois, le temps et l’éternité se fondent en une seule unité (#Ro 16:25 ; #2Ti 1:9 ; #Tit 1:2). L’expression « temps éternels » qui est, en fait, une alliance de termes contradictoires, désigne une durée très longue mais limitée.

      Les mots traduits par éternel ont le sens fort de durée infinie lorsqu’ils se rapportent à Dieu : l’Éternel (#Ge 21:33 ; #Esa 40:28 ; #Ro 16:26). Celui qui est (#Ex 3:14), « d’éternité en éternité » (#Ps 90:2), « le premier et le dernier » (#Esa 44:6 cf. #Ap 1:8). Il était déjà là avant la création du monde (#Ps 90:2). Lui et sa Parole subsisteront quand les cieux et terre actuels auront disparu (#Esa 40:8 ; #Ps 92:9; 119:89 ; #Mt 5:18 ; #Lu 21:33 ; #1P 1:25). Toutes ces vérités s’appliquent aussi à Jésus-Christ (#Hé 1:10 ; cf. tous les « Je suis » de l’évangile de Jean). En Christ, l’éternité fait irruption dans le temps : son origine remonte « aux jours d’éternité » (#Mi 5:1), son trône est éternel (#Hé 1:8), il est Dieu et sacrificateur de toute éternité (#Ro 9:5 ; #Hé 5:6). Il est éternellement le Vivant (#Ap 1:18), il demeure (#Jn 8:35) et régnera dans toute l’éternité (#Ap 11:15). Tous les attributs de Dieu et de Christ participent à cette éternité : le Nom de Dieu (#Ps 135:13), sa gloire (#Ps 104:31), sa justice (#Ps 119:142 ; #2Co 9:9), sa bonté (#Ps 100:5; 118:1), sa grâce (#Ps 103:17; 117:2 ; #Esa 54:8) et son alliance (#Esa 55:3 ; #Ez 16:60).

      Cette alliance conclue avec l’homme fini et vacillant (#Ge 9:16; 17:7) inclut un salut éternel (#Esa 45:17 ; #Hé 9:12) qui a été révélé par Jésus-Christ le souverain sacrificateur éternel (#Hé 7:17). Par lui, Dieu fait participer ceux qui croient en lui à son éternité (#Jn 5:24; 6:51 ; #1Jn 2:17), c’est-à-dire à sa plénitude de vie, sa gloire, sa perfection : c’est la raison de notre foi, de nos louanges et de nos actions de grâces éternelles (#Ps 113:2; 115:18 ; #Esa 26:4 ; #Ro 11:36; 16:27 ; #Ga 1:5 ; #Ep 3:21).

      L’œuvre de Christ a une portée éternelle (#Hé 10:12,14) ; qui boit de l’eau qu’il donne n’aura plus jamais soif (#Jn 4:13), il vivra éternellement (#Jn 3:36; 6:51), jouira d’une joie (#Esa 35:10 ; #Jn 16:22), d’une consolation (#2Th 2:16) et d’une gloire éternelles (#2Co 4:17). Ceux qui refusent de croire en lui ne trouveront jamais de pardon (#Mr 3:29), leur condamnation sera le feu (#Mt 3:12; 25:41) et les tourments éternels (#Ap 14:11; 20:10).

      Souvent le Nouveau Testament oppose le « siècle présent » (l’éon actuel), c’est-à-dire la création dans laquelle nous vivons caractérisée par l’espace et le temps, le péché et la mort, au « siècle à venir » (l’éon futur), c’est-à-dire le royaume de Dieu, l’accomplissement, les nouveaux cieux et la nouvelle terre (#Mt 12:32; 13:22,39 et suivant, #Mr 10:30 ; #Lu 16:8; 18:30; 20:34-35 ; #Ro 12:2 ; #1Co 1:20; 2:6,8 ; #2Co 4:4 ; #Ga 1:4 ; #Ep 1:21 ; #1Ti 6:17 ; #Tit 2:12 ; #Hé 6:5).

      Les croyants, qui ont part à la vie divine (#2P 1:4), les « enfants de lumière » (#Lu 16:8) ont été rendus dignes de faire partie de la résurrection et de l’éon à venir.

Cet éon n’est pas seulement futur : dès à présent, le croyant est « racheté du présent éon mauvais » (#Ga 1:4) et goûte « les puissances du monde à venir » (#Hé 6:5) car l’« éon nouveau » a débuté avec la résurrection de Christ (#1Co 15:20,23).

Copyright Editions Emmaüs

 

AUTRES NOTES

 

MATTHIEU 25 : 46

Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Le même adjectif grec est employé dans les deux cas. Le châtiment des méchants est aussi durable que le bonheur des justes. Les méchants ne bénéficieront pas d’une seconde chance, et ils ne seront pas non plus anéantis. Le châtiment des méchants après la mort est décrit tout au long de l’Écriture comme « le feu éternel » (v. #Mt 25: 41); « le feu qui ne s’éteint point » (#Mt 3:12); « l’opprobre …  la honte éternelle » (#Da 12: 2); un lieu où « leur ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point » (#Mr 9:48); un lieu de « tourments » et de « flamme » (#Lu 16:23-24); « une ruine éternelle » (#2Th 1:9); un lieu de tourments avec « le feu et le soufre », où « la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles » (#Ap 14:10-11); et « l’étang de feu et de soufre », où les méchants sont « tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles » (#Ap 20: 10). Dans ce passage, Jésus indique que le châtiment lui-même  non seulement le feu et la fumée - dure éternellement. Les méchants subiront toujours la colère et la fureur de Dieu. Ils souffriront consciemment de la honte, du mépris et des assauts d’une conscience coupable, en même temps que de la colère enflammée du Dieu qu’ils ont offensé, pour toute l’éternité. L’enfer lui-même reconnaîtra la justice parfaite de Dieu (#Ps 76:11); ceux qui s’y trouveront sauront que leur châtiment est juste et qu’eux seuls sont à blâmer (cf. #De 32:3-5). 

 

Conclusion

Nous ne devons pas croire en Jésus-Christ parce que nous avons peur de l`enfer ou que nous ne voulons pas souffrir éternellement. Nous devons avoir la foi en celui qui nous a sauvé par sa mort et qui nous a délivrer de la mort éternelle par Sa résurrection. La foi en Jésus-Christ grandit à mesure que nos demandes de le reconnaître comme seul Seigneur et surtout comme pêcheurs repentants. Par ce repentir sincère notre communication avec Dieu sera de plus en plus claire et de plus en plus fort. La force que nous demanderons à Jésus sera nécessaire pour vaincre toute chute. C`est certain que parfois certaines chutes se produiront mais ce ne sera que pour nous montrer et nous faire comprendre la grandeur de Dieu et la vrai voie du pardon. Aussitôt que nous aurons compris ce que Jésus-Christ a fait pour nous et attend de nous, nous pourrons réellement nous considérer comme étant une nouvelle créature de Dieu par sa renaissance. Une fois renaît de nouveau nos yeux voient ce qui nous étaient impossible au paravent. C`est pour cela que tous ceux qui ne sont pas en Christ sont sourds et aveugles. C`est presque qu`un cercle vicieux. À la différence qu`il y a une possibilité de s`en sortir. Certains chrétiens par leur démonstration de foi ou leur persistance à parler de Christ aux personnes qui sont ou ne sont pas croyantes, contribuent à allumer une lueur interrogatrice qui peut souvent les mener dans la voie de la guérison.

Une étincelle suffit à anéantir les ténèbres, mais le contraire n`est jamais vrai.

R.Boily

 

PRÉCÉDENT  47   www.chercherjesus-christ.com/news/a47-nouveau-cieux-et-nouvelle-terre/

 

RETOUR AU NUMÉRO 01   www.chercherjesus-christ.com/news/dieu-et-la-trinite-eternelle/

 

RETOUR À L'ACCEUIL   www.chercherjesus-christ.com/

 

.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/