L'HOMME QUI TOUCHA LES OSSEMENTS D'ÉLISÉE 3 de 8

13/10/2017 10:40
20 ¶  Elisée mourut, et on l’enterra. L’année suivante, des troupes de Moabites pénétrèrent dans le pays.
21  Et comme on enterrait un homme, voici, on aperçut une de ces troupes, et l’on jeta l’homme dans le sépulcre d’Elisée. L’homme alla toucher les os d’Elisée, et il reprit vie et se leva sur ses pieds.

L’HOMME QUI TOUCHA LES OSSEMENTS D’ÉLISÉE

LES RÉSURRECTIONS 3 DE 8

 

2 ROIS 13 : 20 ¶  Élisée mourut, et on l’enterra. L’année suivante, des troupes de Moabites pénétrèrent dans le pays.

L’année suivante. Le prophète qui représentait la défense d’Israël (v. #2R 13: 14) était mort; les pluies hivernales étant terminées, les campagnes militaires pouvaient reprendre.

 

21  Et comme on enterrait un homme, voici, on aperçut une de ces troupes, et l’on jeta l’homme dans le sépulcre d’Élisée. L’homme alla toucher les os d’Élisée, et il reprit vie et se leva sur ses pieds.

il reprit vie. Un homme mort revint à la vie après avoir touché les ossements d’Elisée. Ce miracle était le signe que la puissance de Dieu dont bénéficiait le prophète continuait à agir, même après la mort de celui-ci. Ce que l’Eternel avait promis à Joas par son intermédiaire, alors qu’il était vivant, s’accomplirait de façon certaine après sa disparition (cf. vv. #2R 13: 19, #2R 13: 25): le roi allait vaincre l’ennemi et reprendre les villes dont les Israélites avaient été dépossédés (vv. #2R 13: 22-25).

 

[2040] (#2R 13:10-25) Ce fut sous le fils de Joachaz que mourut le prophète Élisée. Bien que Joas (d’Israël) maintint le culte institué par Jéroboam, il nourrissait un profond respect pour le vieux prophète et il l’alla voir sur son lit de mort. Au moyen d’actes symboliques comme nous en avons déjà vu quelques-uns {==> "1R 20:35"  "1R 22:8" 22 "2R 8:28" 22"}, Élisée lui prophétisa de grandes victoires sur les Syriens, bien que moins éclatantes que s’il avait montré plus de foi et de persévérance. En effet, Joas parvint à leur reprendre les villes de la rive droite du Jourdain dont Hazaël s’était emparé du vivant de Joachaz. Mais un événement par lequel le Seigneur voulut surtout rappeler aux Israélites le long ministère d’Élisée et ses prophéties contre la maison de Jéhu, ce fut celui qui arriva peu de temps après sa mort. Un jour qu’on enterrait à la hâte les hommes qui avaient succombé dans une bataille, on jeta un cadavre à côté du corps d’Élisée, et ce cadavre revint à la vie, non par la puissance du prophète assurément, mais par le pouvoir créateur de celui qui fait mourir et qui fait vivre.

       Je me souviens à ce propos que les catholiques citent ce miracle à l’appui du culte qu’ils rendent aux reliques, prétendant que, souvent, la dépouille mortelle de leurs saints a effectué de grands miracles, comme les os d’Élisée. Mais il y a deux choses à leur répondre. L’une, que ces miracles de leurs saints ne nous sont pas rapportés par la Bible, pour que nous les croyions ; l’autre, que, malgré le miracle opéré par le Seigneur à côté des os de son prophète, nous ne voyons pas que jamais les Israélites aient rendu un culte à Élisée ou à quelqu’un de ses restes mortels. 

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/