LUC 22 : 1 À 23 ***LUKE 22 : 1 À 23 ***

07/06/2015 17:03

LUC 22 : 1 À 23 ***

 

1 ¶  La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait.

2  Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple.

3  Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze.

4  Et Judas alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer.

5  Ils furent dans la joie, et ils convinrent de lui donner de l’argent.

6  Après s’être engagé, il cherchait une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l’insu de la foule.

7 ¶  Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva,

8  et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

9  Ils lui dirent : Où veux-tu que nous la préparions ?

10  Il leur répondit : Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau ; suivez-le dans la maison où il entrera,

11  et vous direz au maître de la maison: Le maître te dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?

12  Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée : c’est là que vous préparerez la Pâque.

13  Ils partirent, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque.

14  L’heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.

15  Il leur dit : J’ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir ;

16  car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.

17  Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit : Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous ;

18  car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu.

19  Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.

20  Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.

21 ¶  Cependant voici, la main de celui qui me livre est avec moi à cette table.

22  Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est déterminé. Mais malheur à l’homme par qui il est livré !

23  Et ils commencèrent à se demander les uns aux autres qui était celui d’entre eux qui ferait cela.

 

NOTES DE JOHN MACARTHUR

 

22: 1

appelée la Pâque. La Pâque durait une journée, et elle était immédiatement suivie de la fête des pains sans levain (#Lé 23:5-6). Cette période de fête dans son ensemble pouvait être appelée indifféremment de l’un ou l’autre nom (cf. v. #Lu 22: 7).

22: 2

car ils craignaient le peuple. C’est pourquoi ils complotaient dans le secret et espéraient se débarrasser de Jésus après la Pâque, lorsqu’une grande partie de la foule aurait quitté Jérusalem (cf. v. #Lu 22: 6 ; #Mt 26:4-5 ; #Mr 14:1-2). Mais les événements se déroulèrent selon le plan de Dieu et non le leur.

22: 3

Satan entra. Judas était sous la possession de Satan lui-même. Satan a visiblement pris son contrôle à deux occasions: une première fois juste avant qu’il ne conclue un accord secret avec les principaux sacrificateurs, puis lors du dernier repas du Seigneur dans la chambre haute (#Jn 13: 27), juste avant qu’il ne fasse effectivement acte de trahison.

 22: 4

chefs des gardes. Il s’agit des gardiens du temple, une force de sécurité composée de Lévites.

22: 5

ils convinrent de lui donner de l’argent. #Mt 26: 15 précise le montant de sa rémunération: trente pièces d’argent, le prix d’un esclave (#Ex 21: 32).

22: 7

Le jour des pains sans levain. C’est-à-dire le premier jour de la fête. Les personnes venant de Galilée célébraient la Pâque le jeudi soir, et les agneaux pour leur repas étaient tués l’après-midi de cette journée. Jésus et ses disciples prirent le repas de la Pâque ce soir-là, après le coucher du soleil (le commencement officiel de la Pâque). Les Judéens suivaient le même ordre de célébration, mais avec un jour de décalage, le vendredi soir.

22: 8

Pierre et Jean. Luc est le seul à les identifier.

Allez …  préparer. Ce n’était pas une tâche facile: ils devaient faire sacrifier l’agneau pascal et s’occuper des préparatifs du repas pour treize personnes (v. #Lu 22: 14). Toutefois, il semble que Jésus avait déjà pris personnellement certaines dispositions concernant ce repas; de plus, le propriétaire de la chambre haute se chargea d’un certain nombre de détails à leur place.

22: 10

un homme portant une cruche d’eau. Probablement l’une de ses tâches en vue de la préparation du repas. Normalement, cette corvée incombait aux femmes, c’est pourquoi un homme avec une cruche ne passait pas inaperçu. Il est fort peu probable qu’il se soit agi d’un signal convenu par avance; le fait que Jésus connaissait l’occupation exacte de l’homme au moment précis où les disciples arriveraient doit plutôt être attribué à son omniscience divine.

22: 12

une grande chambre haute, meublée. De nombreuses pièces de ce type pouvaient être louées à Jérusalem par les pèlerins pour la célébration des fêtes. L’ameublement comprenait certainement tous les ustensiles nécessaires à la préparation et au service d’un repas.

22: 14

L’heure étant venue. L’heure du coucher du soleil qui marquait le début officiel de la Pâque.

se mit à table. En position semi-allongée.

22: 15

J’ai désiré vivement. Cf. #Jn 13: 1. Il voulait les préparer à ce qui allait suivre.

22: 16

accomplie. La mort de Christ, le lendemain, accomplit le symbolisme du repas de la Pâque, qui était à la fois un mémorial en souvenir de la délivrance vécue en Égypte et un type prophétique du sacrifice de Christ.

22: 17

ayant pris une coupe. Luc mentionne deux coupes (cf. v. #Lu 22: 20). Le seder (rituel) de la Pâque comportait quatre coupes de vin mêlé d’eau. Cette coupe (la coupe d’actions de grâces) était la première des quatre et précéda l’institution de la cène. Elle marquait la fin du temps où Jésus mangeait et buvait avec ses disciples et, en particulier, prenait la Pâque avec eux (v. #Lu 22: 18 ; cf. #Lu 5:34-35 ; #Mt 9:15 ; #Mt 26:29.

22: 19

Ceci est mon corps. Le pain représentait le corps de Christ (cf. #Lu 8:11, « la semence, c’est la parole de Dieu », ainsi que le v. 20). L’usage d’expressions métaphoriques était typique de l’hébreu. Aucun miracle de transsubstantiation n’est suggéré ici; d’ailleurs, les disciples ne pouvaient manquer de comprendre la dimension symbolique de l’affirmation de Christ. En effet, ils voyaient devant eux son corps physique, qui n’était pas encore rompu.

faites ceci. Jésus établit ainsi une ordonnance relative au culte.

en mémoire de moi. La Pâque préfigurait le sacrifice de Christ, qui était encore à venir; Jésus transforma le rituel pascal en une cérémonie tout à fait différente: un mémorial de sa mort rédemptrice.

22: 20

prit …  la coupe. La coupe de la bénédiction, la troisième des quatre qui faisaient partie de la célébration de la Pâque.

après le souper. Cf. #1Co 11:25. Ces deux vv. ont une formulation quasiment identique. Paul déclare qu’il tient ses informations sur cet événement du Seigneur lui-même (#1Co 11:23).

Cette coupe est la nouvelle alliance. Il est clair que la coupe ne faisait que représenter la nouvelle alliance.

22: 21

la main de celui qui me livre est avec moi. Luc regroupe les divers détails du dernier repas du Seigneur par sujet, plutôt que de les présenter de manière. Matthieu et Marc placent l’avertissement de Jésus concernant la trahison avant le partage du pain et du vin, tandis que Luc le situe après. Jean est le seul à mentionner le départ de Judas (#Jn 13: 30), mais il ne dit rien à propos du pain et de la coupe. Il est par conséquent difficile de déterminer, en comparant les divers récits, si Judas est parti avant ou après l’institution de la cène. Cependant, d’après les termes employés par Luc, il semble que Judas ait pris part à l’événement. S’il était effectivement présent à ce moment, son hypocrisie et son crime en sont d’autant plus abjects (cf. #1Co 11:27-30).

22: 22

selon ce qui est déterminé. Dieu exerçait une maîtrise souveraine sur tous les détails de la crucifixion de Christ, qui s’inscrivaient parfaitement dans son plan éternel. Cf. #Ac 2:23 ; #Ac 4:26-28.

Mais malheur. Le fait que la trahison de Judas faisait partie du plan divin ne décharge pas pour autant celui-ci de la culpabilité d’un crime qu’il a commis en toute conscience. La souveraineté de Dieu n’excuse jamais la culpabilité de l’homme.

 

LUKE 22 : 1 À 23  ***

 

1 ¶ The feast of Unleavened Bread, called the Passover, was approaching.

2 The chief priests and the scribes sought how they might kill Jesus; for they feared the people.

3 And Satan entered into Judas called Iscariot, who was one of the twelve.

4 And he went his way with the chief priests and captains, how to deliver them.

5 They were glad, and covenanted to give him money.

6 And he promised he sought opportunity to betray him unto them in the absence of the multitude.

¶ 7 The day of unleavened bread, when the Passover must be killed, arrived,

8 Jesus sent Peter and John, saying, Go and prepare the passover, that we may eat.

9 And they said unto him, Where wilt thou that we prepare?

10 He said to them, Behold, when you enter the city you will meet a man carrying a pitcher of water; follow him into the house which he enters,

11 and say to the master of the house, The master saith to thee, Where is the place where I may eat the Passover with my disciples?

12 And he shall shew you a large upper room furnished: there make ready the Passover.

13 And they went, and found as he had told them; and they prepared the Passover.

14 the hour came, he sat at table, and the apostles with him.

15 He said to them, I have earnestly desired to eat this Passover with you before I suffer;

16 For I tell you, I will not eat it until it is fulfilled in the kingdom of God.

17 And he took a cup and gave thanks, and said, Take this, and divide it among yourselves;

18 For I tell you, I will not drink of the fruit of the vine until the kingdom of God comes.

19 And he took bread; and when he had given thanks, he broke it, and gave unto them, saying, This is my body which is given for you; do this in remembrance of me.

20 Likewise also the cup after supper, and gave it to them, saying, This cup is the new covenant in my blood, which is shed for you.

21 ¶ But behold, the hand of him who betrays me is with me on the table.

22 The Son of man goes as it is determined. But woe to that man by whom he is betrayed!

23 And they began to ask one another which of them was the one that would do this.

 

NOTES JOHN MACARTHUR

 

22: 1

called the Passover. The Passover lasted one day, and she was immediately followed by the feast of unleavened bread (# Lev 23: 5-6). This festive period as a whole could be called either the one or the other name (cf. v #Lu. 22: 7).

22: 2

for they feared the people. That is why they were plotting in secret and hoped to get rid of Jesus after the Passover, when much of the crowd had left Jerusalem (cf. v #Lu. 22: 6; #Mt 26: 4-5; # Mr 14: 1-2). But events took place according to God's plan and not theirs.

22: 3

Satan entered. Judas was in the possession of Satan himself. Satan has clearly taken its control on two occasions: once just before he concluded a secret agreement with the chief priests, and at the Last Supper of the Lord in the Upper Room (#Jn 13: 27), just before that it does actually make act of treason.

 22: 4

captains. They are the guardians of the temple, a security force composed of Levites.

22: 5

they agreed to give him money. #Mt 26: 15 specifies the amount of his remuneration: thirty pieces of silver, the price of a slave (#Ex 21: 32).

22: 7

The day of unleavened bread. That is to say, the first day of the festival. People from Galilee celebrated the Passover on Thursday evening, and lambs for their meals were killed in the afternoon of that day. Jesus and his disciples took the Passover meal that evening, after sunset (the official beginning of Passover). Judah followed the same order of celebration but with a shift of day, on Friday night.

22: 8

Peter and John. Luke is the only identification.

Come on ... prepare. It was not an easy task: they had to sacrifice the Passover lamb and deal with preparations for the meal to thirteen (22 #Lu v. 14). However, it seems that Jesus had already personally certain provisions concerning this meal; moreover, the owner of the parlor undertook a number of details in their place.

22: 10

a man carrying a jar of water. Probably one of its tasks for the preparation of meals. Normally this chore responsibility of the woman, which is why a man with a pitcher did not go unnoticed. It is unlikely whether it has meant a signal agreed in advance; the fact that Jesus knew the exact occupation of the man at the moment when the disciples arrive should rather be attributed to his divine omniscience.

22: 12

a large upper room furnished. Many pieces of this type could be rented by the pilgrims in Jerusalem for the celebration of festivals. Furnishings certainly included all the necessary utensils for preparing and serving a meal.

22: 14

The hour came. The time of sunset that marked the official beginning of Passover.

sat down. In semi-recumbent position.

22: 15

I have eagerly desired. See #Jn 13: 1. He wanted to prepare them for what was to follow.

22: 16

accomplished. Christ's death the next day fulfilled the symbolism of the Passover meal, which was both a memorial to the issuance lived in Egypt and a prophetic type of Christ's sacrifice.

22: 17

took the cup. Luke mentions two cuts (see #Lu v. 22: 20). The seder (ritual) of the Passover had four wine mixed with water cuts. This cup (the cup of thanksgiving) was the first of four and preceded the institution of the Eucharist. It marked the end of time when Jesus ate and drank with his disciples and, in particular, took the Passover with them (v #Lu 22: 18; cf. #Lu. 5: 34-35; 9:15 #Mt; # Mt 26:29.

22: 19

This is my body. The bread represents the body of Christ (cf. 8:11 #Lu, "The seed is the word of God," and v. 20). The use of metaphorical expressions was typical of Hebrew. No transubstantiation miracle is suggested here; Moreover, the disciples could not fail to understand the symbolic dimension of the assertion of Christ. Indeed, they saw before them the physical body, which was not yet broken.

do this. Jesus thus established an ordinance to worship.

in memory of me. The Passover foreshadowed Christ's sacrifice, which was yet to come; Jesus transformed the Passover ritual ceremony altogether different: a memorial of his redemptive death.

22: 20

... took the cup. The cup of blessing, the third of the four that were part of the celebration of Easter.

after supper. See # 1 Corinthians 11:25. Both vv. have an almost identical formulation. Paul says he keeps his information about this event the Lord himself (1Cor 11:23 #).

This cup is the new covenant. It is clear that the cut was only represent the new alliance.

22: 21

the hand of him who betrays me is with me. Luke brings together the various details of the Lord's supper by topic, rather than presenting them in a way. Matthew and Mark place Jesus' warning about the betrayal before the sharing of bread and wine, while Luke is after. John is the only one to mention the departure of Judas (#Jn 13: 30), but it says nothing about the bread and the cup. It is therefore difficult to determine, by comparing the various accounts, whether Judas left before or after the institution of the Eucharist. However, according to the words of Luke, it seems that Judas took part in the event. If he were actually present at that time, his hypocrisy and crime are particularly abhorrent (see # 1 Corinthians 11: 27-30).

22: 22

as it is determined. God exercised sovereign control over all the details of the crucifixion of Christ, perfectly inscribed in his eternal plan. See #AC 2:23; #AC 4: 26-28.

But woe. The fact that Judas' betrayal was part of God's plan will not discharge, provided the latter from the guilt of a crime he committed conscientiously. God's sovereignty is never an excuse guilt of man

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/