MATTHIEU 18 : 12 À 22 ***MATTHEW 18 : 12 À 22 ***

04/10/2014 07:07

MATTHIEU 18 : 12 À 22 ***

12  Que vous en semble ? Si un homme a cent brebis, et que l’une d’elles s’égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s’est égarée ?

13  Et, s’il la trouve, je vous le dis en vérité, elle lui cause plus de joie que les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.

14  De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits.

15 ¶  Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.

16  Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.

17  S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

18  Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

19  Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.

20  Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

21 ¶  Alors Pierre s’approcha de lui, et dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu’à sept fois ?

22  Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

18:14

qu’il se perde. Ce mot peut se référer  comme c’est le cas ici - à un désastre spirituel plutôt qu’à une destruction totale et éternelle. Il ne suggère nullement que les enfants de Dieu pourraient se perdre au sens strict du terme (cf. #Jn 10: 28)

18: 15 Les prescriptions portant sur la discipline au sein de l’Église aux vv. #Mt 18: 15-17 doivent être considérées à la lumière de la parabole de la brebis perdue des vv. 12-14. L’objectif final de ce processus n’est autre que le rétablissement. En cas de succès, « tu as gagné ton frère ». La première étape consiste à lui exposer sa faute en privé.

18: 16

s’il ne t’écoute pas. S’il ne se repent pas, la deuxième étape consiste à prendre « une ou deux personnes » afin de respecter le principe de #De 19: 15.

18: 17

dis-le à l’Église. S’il refuse toujours de se repentir, la troisième étape consiste à en informer toute l’assemblée (v. #Mt 18: 17), pour que tous puissent œuvrer dans l’amour à la restauration du frère qui pèche. A défaut, l’étape ultime sera une exclusion du pécheur, considéré désormais comme « un païen et un publicain ». L’idée n’est pas de simplement punir le coupable ou de l’exclure définitivement, mais de l’écarter  en tant que source d’une influence néfaste - de la communion de l’Église. Il ne comptera plus parmi les frères, mais sera regardé comme une personne à évangéliser. En fin de compte, le péché qui le réduit à cet état, c’est la dureté de son cœur qui a empêché la repentance.

18: 19

si deux d’entre vous s’accordent sur la terre. Cette promesse s’applique à la question de la discipline abordée aux vv. #Mt 18: 15-17. L’expression « deux d’entre vous » de ce passage renvoie aux deux ou trois témoins de la deuxième étape du processus de discipline.

18: 20

deux ou trois. D’après la tradition juive, un minimum de dix hommes (un minyan) est requis pour constituer une synagogue ou présenter une prière publique. Christ assura ses disciples qu’il serait présent au milieu d’eux, quand bien même ils formeraient un groupe plus petit encore: deux ou trois témoins rassemblés en son nom afin d’exercer la discipline.

18: 21

jusqu’à sept fois. Pierre croyait faire preuve de magnanimité. Les rabbins, citant certains vv. d’Amos (#Mt 1: 3, #Mt 1: 6, #Mt 1: 9, #Mt 1: 11, #Mt 1: 13), enseignaient qu’il était présomptueux et inutile de pardonner à autrui plus de trois fois, puisque Dieu n’avait pas pardonné plus aux ennemis d’Israël.

18: 22

soixante-dix fois sept fois. Un nombre incalculable de fois. C’est-à-dire quel que soit le nombre de fois où il pèche et se repent. Le chiffre sept ne constitue pas une limite à ne pas dépasser (cf. #Ps 119: 164); bien au contraire, Christ déclare que le pardon doit être accordé de manière illimitée (cf. #Ep 4: 32 ; #Col 3: 13).

 

MATTHEW 18 : 12 À 22  ***

12 What do you think? If a man has a hundred sheep, and one of them goes astray, does he not leave the ninety to nine on the mountains, and seeketh that which is gone astray?

13 And if he finds it, I tell you the truth, it causes him more joy than ninety-nine that does not stray.

14 Similarly, it is not the will of your Father who is in heaven that one of these lost children.

¶ 15 If your brother sins, go and reprove him between thee and him alone. If he listens, you have won your brother.

16 But if he will not hear thee, then take with thee one or two people, so that every matter may be established by the testimony of two or three witnesses.

17 If he refuses to hear them, tell it to the church; and if he refuses to hear the church also, let him be unto thee as an heathen man and a publican.

18 I tell you the truth, whatever you bind on earth shall be bound in heaven, and whatever you loose on earth shall be loosed in heaven.

19 Again I say unto you, That if two of you on earth agree about anything you ask for, it will be done by my Father in heaven.

20 For where two or three are gathered together in my name, I am there among them.

21 ¶ Then came Peter to him, and said, Lord, how many times shall I forgive my brother when he sins against me? Will it be up to seven times?

22 Jesus said to him, I do not tell you until seven times, but seventy times seven.

NOTES JOHN MACARTHUR

6:14 p.m.

he lost. This word can refer as is the case here - a spiritual disaster rather than a total and eternal destruction. It in no way suggests that children of God may be lost in the strict sense (cf. #Jn 10: 28)

18: 15 The provisions relating to the discipline of the Church in vv. #Mt 18: 15-17 should be considered in light of the parable of the lost sheep of vv. 12-14. The ultimate goal of this process is simply the recovery. If successful, "thou hast gained thy brother." The first step is to expose him his fault in private.

18: 16

if you do not listen. If he does not repent, the second step is to take "one or two people" to respect the principle of # of 19: 15.

18: 17

tell it to the church. If he still refuses to repent, the third step is to inform the entire assembly (v #Mt 18. 17), so that everyone can work in love with the restoration of the brother who sins. Otherwise, the final stage will be an exclusion of the sinner, now considered "a heathen and a publican." The idea is not to simply punish the guilty or definitively exclude, but to reject it as a source of negative influence - the communion of the Church. He no longer counted among the brothers, but will be regarded as a person to evangelize. Ultimately, sin that reduces this state, it is the hardness of his heart which prevented repentance.

18: 19

if two of you shall agree on earth. This promise applies to the issue of discipline discussed in vv. #Mt 18: 15-17. The term "two of you" in this passage refers to two or three witnesses to the second stage of discipline.

18: 20

two or three. According to Jewish tradition, a minimum of ten men (a minyan) is required to constitute a synagogue or make a public prayer. Christ assured his disciples that he would be among them, even though they form an even smaller group: two or three witnesses gathered on its behalf to exercise discipline.

18: 21

up to seven times. Stone believed to show magnanimity. The rabbis, quoting some verses. Amos (#Mt 1: 3, 1 #Mt: 6 #Mt 1: 9, #Mt 1: 11 #Mt 1: 13), taught that it was presumptuous and unnecessary to forgive others more than three time, since God had not forgiven more to Israel's enemies.

18: 22

seventy times seven. Countless times. That is to say, regardless of the number of times he sins and repents. The number seven is not a limit not to be exceeded (see #PS 119: 164); rather, Christ declares that forgiveness should be granted unlimited (cf. #EP 4: 32; #Col 3: 13).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/