MATTHIEU 19 : 1 À 12 ***MATTHEW 19 : 1 À 12 ***

08/10/2014 08:24

MATTHIEU 19 : 1 À 12 ***

1 ¶  Lorsque Jésus eut achevé ces discours, il quitta la Galilée, et alla dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

2  Une grande foule le suivit, et là il guérit les malades.

3 ¶  Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ?

4  Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme

5  et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?

6  Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

7  Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ?

8  Il leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi.

9  Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.

10  Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il n’est pas avantageux de se marier.

11  Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.

12  Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

19: 1

la Judée, au-delà du Jourdain. La région située à l’est du Jourdain s’appelait la Pérée. A proprement parler, elle ne faisait pas partie de la Judée. Cependant, comme les deux régions étaient gouvernées par Hérode le Grand, on donnait couramment le nom de Judée à l’ensemble de ces deux territoires. Le ministère de Christ en Pérée ne dura que quelques mois. C’était là qu’allait débuter son dernier voyage vers Jérusalem, juste avant la Passion (#Mt 20: 17-19).

19: 3

Est-il permis. Une divergence vivement débattue existait entre les rabbins Shammaï et Hillel, qui étaient tous deux quasiment contemporains de Christ. Les Shammaïtes prônaient une interprétation rigide de la loi et autorisaient un homme à divorcer de sa femme uniquement lorsqu’elle s’était rendue coupable d’adultère.

pour un motif quelconque. Les Hillelites adoptaient une approche purement pragmatique et permettaient à un homme de renvoyer sa femme sans raison fondée.

19:4 Jésus cite #Ge 1: 27 ; #Ge 5: 2. Le défi qu’il lance aux pharisiens fait écho au passage de #Mal 2: 14-16.

19:5 Citation de  ==> "Ge 2: 24"}). 24  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

19: 7

Pourquoi …  Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce. Les pharisiens faisaient une interprétation erronée de #De 24: 1-4. Ce passage n’est en aucun cas une « prescription » qui recommanderait le divorce, mais une limitation concernant le remariage. Tout en reconnaissant la légitimité du divorce lorsqu’un homme a constaté chez sa femme « quelque chose de honteux » (#De 24: 1)  c’est-à-dire un péché sexuel, selon l’interprétation de Jésus au v. 9 - Moïse ne l’avait pas « prescrit ».

DE : 24: 1-4 Ce passage n’ordonne pas, ne recommande pas, ne justifie pas et ne suggère même pas le divorce. Il reconnaît que le divorce peut arriver et l’autorise uniquement dans certaines circonstances. Le cas présenté sert à montrer que le divorce est source de souillure:

1° si un homme découvre une impureté (ou quelque chose de honteux, cf. #De 23:14) en son épouse, autre que l’adultère punissable de mort (cf. #De 22: 22),

2° s’il divorce légalement (bien que Dieu haïsse le divorce, comme le dit #Mal 2:16 ; il a défini le mariage pour la vie, comme le déclare #Ge 2: 24, et il a autorisé le divorce à cause de la dureté des cœurs, comme le révèle #Mt 19: 8),

3° si la femme épouse alors un autre homme,

4° si son nouveau mari meurt ou la répudie, alors cette femme ne peut plus retourner chez son premier mari (v. #De 24: 4).

 

Il en est ainsi parce qu’elle s’est « souillée » d’une souillure qui est en abomination devant l’Éternel et qui a contaminé le pays promis. En quoi consiste cette souillure? Une seule chose est possible: elle s’est souillée en se remariant parce qu’il n’y avait aucune base pour le divorce. Ainsi, en se remariant, elle a commis un adultère (#Mt 5: 31-32) et son premier mari ne peut par conséquent plus la reprendre. Les divorces illégitimes engendrent l’adultère.19: 8

à cause de la dureté de votre cœur. Cette expression souligne le fait que le divorce n’est qu’un pis-aller, une solution de dernier recours pour des cœurs endurcis dans l’immoralité sexuelle (v. #Mt 19: 9).

Moïse vous a permis de répudier vos femmes. L’accent porte sans aucun doute sur le mot « permis ». Jésus se range ainsi clairement du côté de l’école d’interprétation de Shammaï.

19: 9

infidélité. Cette expression recouvrait toutes sortes de péchés sexuels. Dans ce passage comme en #Mt 5: 32, Jésus inclut cette « clause d’exception » qui autorise explicitement le conjoint innocent à se remarier sans risquer d’être stigmatisé pour avoir commis un adultère.

19: 10

il n’est pas avantageux de se marier. Les disciples comprirent bien que le mariage revêtait un caractère indissoluble et que les conjoints devaient satisfaire à une norme morale très élevée, puisque le divorce n’était autorisé que dans les circonstances les plus extrêmes.

19: 12

comprenne. Christ ne recommande pas le célibat ici, puisque seules certaines personnes ont la capacité de vivre dans cette condition (v. #Mt 19: 11). Il en fait au contraire une question de choix personnel, excepté pour ceux qui sont physiquement dans l’impossibilité de se marier, soit pour des raisons naturelles, soit à cause de la violence d’autres hommes. D’autres peuvent invoquer des raisons pratiques pour s’abstenir de se marier dans l’intérêt du royaume. En aucun cas, cependant, Christ ne suggère que le célibat serait supérieur au mariage (cf. #Ge 2: 18 ; #1Ti 4: 3).

 

MATTHEW 19 : 1 À 12  ***

¶ 1 When Jesus had finished these sayings, he departed from Galilee, and came into the coasts of Judea beyond the Jordan.

2 And a great multitude followed him, and he healed them.

3 ¶ The Pharisees came and said, tempting: Is it lawful for a man to divorce his wife for any reason?

4 And he said unto them, Have ye not read that the Creator from the beginning made man and woman

5 and said, For this cause shall a man leave his father and mother, and shall cleave unto his wife: and they twain shall be one flesh?

6 So they are no longer two, but they are one flesh. Then let man not separate what God has joined together.

7 Why, they said to him, Moses he command to give her a bill of divorce and send her away?

8 He replied: It is because of your hardness of heart Moses allowed you to divorce your wives; initially, it was not so.

9 I tell you that anyone who divorces his wife, except for sexual immorality, and marries another, commits adultery.

10 His disciples said unto him, If this is the condition of man toward woman, it is not expedient to marry.

11 He answered them, All men can not receive this saying, save they to whom it is given.

12 For there are eunuchs who have been so from their mother's womb; there are some who have become by men; and some who went there themselves eunuchs, for the kingdom of heaven. As one who can understand.

NOTES JOHN MACARTHUR

19: 1

Judea beyond the Jordan. The area east of the Jordan was called Perea. Strictly speaking, it was not part of Judea. However, as the two regions were ruled by Herod the Great, commonly gave the name of Judea to all of these territories. Christ's ministry in Perea lasted only a few months. This was was going to begin his final journey to Jerusalem just before the Passion (#Mt 20: 17-19).

19: 3

Is it permissible. A hotly debated discrepancy existed between the rabbis Shammai and Hillel, both of which were almost contemporaries of Christ. The Shammaites advocated a strict interpretation of the law and allowed a man to divorce his wife only when she was guilty of adultery.

for any reason. The Hillelites employing a purely pragmatic approach and allowed a man to divorce his wife without justifiable reason.

19: 4 Jesus quotes #Ge 1: 27; #Ge 5: 2 The challenge it poses to the Pharisees echoes the passage #Mal 2: 14-16.

19: 5 Quote ==> "Genesis 2: 24"}). 24 Therefore shall a man leave his father and mother, and shall cleave unto his wife: and they shall become one flesh.

19: 7

Moses ... Why does he command to give her a bill of divorce. The Pharisees were a misinterpretation of # of 24: 1-4. This passage is by no means a "prescription" that would recommend divorce, but a limitation on remarriage. While acknowledging the legitimacy of divorce when a man found his wife's "shameful" (# of 24: 1), that is to say, a sexual sin, as interpreted by Jesus in verse. 9 - Moses did not "prescribed".

DE: 24: 1-4 This passage does not order, do not recommend, is not justified and did not even suggest divorce. He acknowledges that divorce can happen and permitted only under certain circumstances. The case presented is to show that divorce is a source of defilement:

1 if a man discovers an impurity (or something shameful, see # of 11:14 p.m.) to his wife, other than adultery punishable by death (cf. # of 22: 22)

2 ° if legally divorce (though God hates divorce, as #Mal 2:16 says, he defined marriage for life, as stated #Ge 2: 24, and authorized the divorce because hardness of heart, as revealed #Mt 19: 8)

3 ° if the woman then marries another man,

4 ° if her new husband dies or divorces, so this woman can not return to her first husband (v # of 24. 4).

 

This is so because it is "dirty" a stain that is an abomination before the Lord and that contaminated the promised land. What is this filth? Only one thing is possible: it was polluted by marrying again because there was no basis for divorce. Thus, by marrying again, she committed adultery (#Mt 5: 31-32) and her first husband can therefore no longer resume. Illegitimate divorces engender adultère.19: 8

because of the hardness of your heart. This expression highlights the fact that divorce is only a stopgap solution of last resort for hardened hearts in sexual immorality (v #Mt 19. 9).

Moses allowed you to divorce your wives. The focus is definitely on the word "license." Jesus and ranks clearly on the side of the school of Shammai interpreted.

19: 9

infidelity. This term included all kinds of sexual sin. In this passage as #Mt 5: 32, Jesus includes this "exception clause" that explicitly allows the innocent spouse to remarry without being stigmatized for having committed adultery.

19: 10

it is not good to marry. The disciples understood that marriage was of a nature indissoluble and that spouses had to meet a very high moral standard, since divorce was permitted only in the most extreme circumstances.

19: 12

understand. Christ does not recommend celibacy here, since only certain people have the ability to live in this condition (v #Mt 19.: 11). It makes rather a matter of personal choice, except for those who are physically unable to marry, either for natural reasons or because of the violence of men. Others can rely on practical reasons to refrain from marrying in the interests of the kingdom. In no case, however, Christ suggests that celibacy is superior to marriage (cf. #Ge 2: 18; # 1 Tim 4: 3).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/