MATTHIEU 23 : 1 À 12 ***MATTHEW 23 : 1 À 12 ***

28/10/2014 09:46

MATTHIEU 23 : 1 À 12 ***

1 ¶  Alors Jésus, parlant à la foule et à ses disciples,

2  (23-1) dit : (23-2) Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse.

3  Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas.

4  Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt.

5  Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements ;

6  ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues ;

7  ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi.

8  Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères.

9  Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.

10  Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ.

11  Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

12  Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

23: 2

la chaire de Moïse. Équivaudrait à la « chaire de philosophie » d’une université. Être « assis dans la chaire de Moïse » signifiait détenir l’autorité suprême pour instruire le peuple dans la loi. Une autre traduction possible de ce passage « [ ils] se sont assis dans la chaire de Moïse » - souligne qu’il s’agissait d’une autorité imaginaire, qu’ils revendiquaient. Les Lévites et les sacrificateurs étaient légitimement investis d’une certaine autorité de décision pour ce qui concernait la loi (#De 17: 9), mais les scribes et les pharisiens étaient allés bien au-delà de toute autorité légitime, au point d’ajouter des traditions humaines à la Parole de Dieu (#Mt 15: 3-9). Jésus condamna leurs agissements (vv. #Mt 23: 8-36).

23: 3

Faites donc et observez. Pour autant que cela soit conforme à la Parole de Dieu. Les pharisiens étaient prompts à imposer des « fardeaux pesants » (v. #Mt 23: 4), c’est-à-dire des traditions non bibliques qu’ils imposaient aux fidèles. Jésus condamna ouvertement cette forme de légalisme.

23: 5

phylactères. De petites boîtes en cuir, qui contenaient un morceau de parchemin portant #Ex 13: 1-10, #Ex 13: 11-16 et #De 6: 4-9 ; #De 11: 13-21 sur quatre colonnes. Elles sont portées par les hommes au moment de la prière, l’une au milieu du front et l’autre sur le bras gauche, juste au-dessus du coude. L’emploi de phylactères trouve son origine dans une interprétation littérale de passages comme #Ex 13: 9-10 ; #De 6:8. Les pharisiens n’hésitaient pas à élargir les dimensions des lanières attachées aux phylactères afin de rendre celles-ci plus visibles.

franges. Ce qu’il condamnait, ce n’était donc pas le port des franges lui-même, mais l’état d’esprit qui poussait à les rallonger pour les rendre plus visibles et ainsi faire croire à la haute spiritualité de la personne qui les portait.

23: 8-10

Rabbi …  père …  directeurs. Dans ce passage, Jésus condamne l’orgueil et la prétention, et non les titres en tant que tels. Paul se présentait comme le père des Corinthiens (#1Co 4: 15). Il est évident aussi que ce passage n’interdit pas l’expression du respect (cf. #1Th 5: 11-12 ; #1Ti 5: 1). Christ proscrit seulement l’emploi de ces noms comme des titres spirituels ou des appellations débouchant sur la reconnaissance d’une autorité excessive à des hommes, comme si la vérité venait de ces derniers et non de Dieu.

 

MATTHEW 23 : 1 À 12  ***

¶ 1 Then Jesus spoke to the crowds and to his disciples,

2 (23-1) said: (23-2) The scribes and the Pharisees sit in Moses' seat.

3 So do and observe whatever they tell you; but do not ye after their works. For they say, and do not.

4 For they bind heavy burdens and lay them on men's shoulders, but they will not lift a finger.

5 They do all their deeds to be seen by men. So they wear phylacteries broad, and they have long fringes to their clothing;

6 they love the place of honor at feasts, and the chief seats in the synagogues;

7 they love to be greeted in the marketplaces and to be called of men, Rabbi, Rabbi.

8 But you, do not ye called Rabbi; for one is your Master, and you are all brothers.

9 And call no man your father upon the earth; for one is your Father, which is in heaven.

10 Do ye called masters; for one is your Master, even Christ.

11 The greatest among you shall be your servant.

12 Whoever exalts himself will be humbled, and whoever humbles himself will be exalted.

NOTES JOHN MACARTHUR

23: 2

the chair of Moses. Equivalent to the "chair of philosophy" of a university. Be "sitting in the chair of Moses" meant to hold the supreme authority to teach the people the law. Another possible translation of this passage, "[they] sat in the chair of Moses" - emphasizes that it was an imaginary authority, they claimed. The Levites and priests were legitimately invested in some decision-making authority to regard the law (# of 17: 9), but the scribes and Pharisees went well beyond any legitimate authority at the point of adding human traditions to the Word of God (#Mt 15: 3-9). Jesus condemned their actions (vv #Mt. 23: 8-36).

23: 3

So do and see. Provided that this is consistent with the Word of God. The Pharisees were quick to impose "heavy burdens" (v #Mt. 23: 4), that is to say non-biblical traditions they imposed on the faithful. Jesus openly condemned this form of legalism.

23: 5

phylacteries. Small leather boxes that contained a piece of parchment with #Ex 13: 1-10 #Ex 13: 11-16 and # of 6: 4-9; # Of 11: 13-21 in four columns. They are worn by men at the time of prayer, one on the forehead and the other on the left, just above the elbow arm. The use of phylacteries is rooted in a literal interpretation of passages like #Ex 13: 9-10; # Of 6: 8. The Pharisees did not hesitate to expand the size of the straps attached to the bubbles to make them more visible.

fringes. He condemned it was not wearing fringes itself, but the state of mind that led him to the extend to make them more visible and thus to convince the high spirituality of the person who wore.

23: 8-10

Rabbi father ... ... managers. In this passage, Jesus condemns pride and pretension, not titles as such. Paul presented himself as the father of the Corinthians (1 Cor # 4: 15). It is also evident that this passage does not prohibit the expression of respect (see # 1 Thessalonians 5: 11-12; 1 Tim # 5: 1). Christ only prohibits the use of such names as spiritual titles or designations resulting in the recognition of excessive authority to men, as if the truth had them and not God.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/