MATTHIEU 24 : 1 À 14***MATTHEW 24 : 1 À 14 ***

01/11/2014 08:59

MATTHIEU 24 : 1 À 14***

¶  Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions.

2  Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.

3  Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?

4 ¶  Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.

5  Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.

6  Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.

7  Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.

8  Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.

9  Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.

10  Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres.

11  Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

12  Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

13  Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

14  Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

24: 1-25:46 C’est le dernier des cinq discours présentés par Matthieu (voir l’introduction {==> "Mt 1:1"}, thèmes historiques et théologiques {==> "Mt 1:1"}). Connu sous le nom de « discours sur le mont des Oliviers », il contient des éléments prophétiques parmi les plus importants de toute l’Écriture.

24: 1

les constructions. Entreprise par Hérode le Grand en l’an 20 av. J.-C., la rénovation du temple n’était pas encore achevée lorsque les Romains détruisirent le bâtiment en l’an 70. A l’époque du ministère de Jésus, le temple était l’un des bâtiments les plus impressionnants du monde, composé de grands blocs de pierre couverts d’ornements en or. Certaines des pierres du complexe du temple présentaient une face de 12 m sur 3½, avec 3½ m de profondeur; elles étaient toutes habilement taillées de manière à s’ajuster parfaitement les unes aux autres. Les bâtiments du temple étaient faits de marbre blanc brillant, et l’ensemble du mur est de la structure principale était recouvert de plaques dorées qui reflétaient les rayons du soleil levant, offrant un spectacle visible de très loin. L’ensemble du mont du temple fut agrandi par les architectes d’Hérode à l’aide de grands murs de soutènement et de chambres voûtées sur le côté sud et dans l’angle sud-est. Grâce à cet aménagement, la surface de la grande esplanade au sommet du mont du temple fut doublée. Le complexe du temple était magnifique à tout point de vue. Il est possible que la conversation des disciples rapportée ici ait été déclenchée par les paroles de Jésus en #Mt 23: 38. Ils devaient certainement se demander comment un site aussi majestueux et spectaculaire pouvait devenir « désert ».

24: 2

il ne restera pas ici pierre sur pierre. Cette prédiction s’accomplit mot pour mot en l’an 70. Le général romain Titus fit entourer de grands échafaudages en bois les murs d’enceinte du complexe du temple, les combla de bois et autres matériaux inflammables, et y mit le feu. La chaleur qui s’en dégagea fut tellement intense que les pierres s’effondrèrent. Les ruines furent alors triées pour en extraire l’or fondu puis « renversées » dans la vallée du Cédron.

24: 3

la montagne des Oliviers. La colline qui fait face au temple, sur le côté est de la vallée du Cédron et qui offre la plus belle vue de Jérusalem. Au pied de cette colline se trouve le jardin de Gethsémané.

quel sera le signe de ton Avènement. #Lu 19: 11 mentionne le fait qu’« on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître ». La destruction du temple (v. #Mt 24: 2) ne correspondait pas au plan eschatologique que les disciples avaient envisagé, c’est pourquoi ils demandèrent quelques précisions à ce sujet. Jésus répondit à leur question dans l’ordre inverse. Il décrivit d’abord le signe prophétique de sa venue (en réalité une série de signes) aux vv. #Mt 24: 4-35, avant de répondre à leur question sur le moment où ces événements s’accompliraient (à partir du v. 36). Lorsqu’ils l’interrogèrent sur son avènement (grec parousia, littéralement « présence »), ils ne pensaient pas à une seconde venue dans un avenir lointain. Ils parlaient de sa venue en tant que Messie triomphant et s’attendaient sans doute à ce que cet événement ait lieu rapidement. Même s’ils étaient conscients de sa mort prochaine  il l’avait clairement annoncée à plusieurs reprises,  ils ne pouvaient en aucun cas prévoir son ascension au ciel et la longue durée du temps de l’Église. Cependant, le terme grec parousia employé par Jésus dans son discours renvoyait précisément à son retour.

24: 6

Mais ce ne sera pas encore la fin. Les faux prophètes, aussi bien que les guerres et les rumeurs de guerre, sont bien présents en notre temps, mais ils deviendront de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la fin se rapprochera (cf. #2Ti 3:13).

24: 8

douleurs. Le terme désigne les douleurs de l’accouchement. Les famines, les tremblements de terre et les conflits ont toujours été le lot d’un monde déchu, mais la désignation par Jésus de ces événements comme le « début » des douleurs nous indique que ces phénomènes atteindront une ampleur sans égale dans les temps de la fin. Cet accroissement de souffrances sera le signal de l’arrivée imminente du Messie, venu pour juger l’humanité pécheresse et pour établir son royaume de mille ans. Cf. #1Th 5:3 ; #Ap 6:1-17 ; #Ap 8:1-9:21 ; #Ap 16:1-21

24: 9

on vous livrera. Dans ce contexte, ce verbe est un terme technique qui signifie livrer un prisonnier pour son châtiment. De nombreux gouvernements ont officiellement intégré la persécution des croyants à leur pratique politique. De telles persécutions fournissent l’occasion de témoigner de la vérité de l’Évangile. Cf. #Jn 16:1-4 ; #2Ti 4:16.

24: 10

plusieurs succomberont. Littéralement « beaucoup trébucheront ». L’expression fait penser aux croyants qui se détacheront de la foi. Ils commettront même l’un contre l’autre des actes bouleversants de trahison spirituelle. Ceux qui chuteront ainsi prouveront clairement qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants

24: 13

persévérera jusqu’à la fin …  sauvé. Cf. #Mt 10:22. Ceux qui persévèrent sont ceux-là mêmes qui sont sauvés, par opposition à ceux dont l’amour se refroidit (v. #Mt 24: 12). Cela ne signifie pas que la persévérance soit garante du salut. Dans maints passages, l’Écriture enseigne précisément le contraire: c’est Dieu qui assure notre persévérance, et cela fait partie de son œuvre de salut. Les vrais croyants sont « gardés par la foi pour le salut » (#1Pi 1:5). La garantie de notre persévérance est gravée dans la promesse de la nouvelle alliance. Dieu dit: « Je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu’ils ne s’éloignent pas de moi » (#Jér 32:40). Ceux qui chutent et s’éloignent de Christ prouvent de manière formelle qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants (#1Jn 2:19). Cependant, le fait que Dieu est le garant de notre persévérance ne signifie pas pour autant que nous devions rester passifs dans ce processus. Il nous garde « par la foi » (#1Pi 1:5), par notre foi. L’Écriture nous invite quelquefois à retenir fermement notre foi (#Hé 10:23 ; #Ap 3:11) ou nous met en garde contre la chute (#Hé 10:26-29). De tels avertissements n’annulent pas les nombreuses promesses qui parlent de la persévérance des vrais croyants (#Jn 10:28-29 ; #Ro 8:38-39 ; #1Co 1:8-9 ; #Ph 1:6). Les avertissements et les appels font au contraire partie des moyens que Dieu utilise pour préserver notre persévérance dans la foi. Il est intéressant de remarquer que les avertissements et les promesses vont souvent de pair. Ainsi, p. ex., lorsque Jude exhorte les croyants à se maintenir « dans l’amour de Dieu » (#Jude 21), il les oriente aussitôt vers Dieu, « qui peut vous préserver de toute chute » (#Jude 24).

24: 14

prêchée dans le monde entier. Malgré toutes les tribulations à venir  le piège des faux docteurs, les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles, l’éloignement de Christ et tous les obstacles à la proclamation de l’Évangile - le message finira néanmoins par parvenir à toutes les parties de la planète. Dieu n’est jamais à court de témoins; si besoin était, il proclamerait l’Évangile depuis le ciel (cf. #Ap 14: 6).

Alors viendra la fin. « La fin » se réfère à la souffrance qui atteint son comble dans les moments qui précèdent la naissance (voir la note sur {==> "Mt 24: 8"}). C’est ainsi que Christ qualifie la période de grande tribulation décrite dans les vv. suivants.

 

MATTHEW 24 : 1 À 14  ***

¶ As Jesus went on leaving the temple, his disciples came to him in the buildings.

2 He said to them: Do you see this? I tell you the truth, it will not be left here one stone upon another that will not be thrown.

3 He sat on the Mount of Olives. And the disciples came unto him privately, saying, Tell us, when shall these things will happen, and what will be the sign of your coming and of the end of the world?

¶ 4 Jesus answered them, Take heed that no man deceive you.

5 For many shall come in my name, saying, 'I am the Christ. And shall deceive many.

6 You will hear of wars and rumors of wars: see that ye be not troubled: for all these things must happen. But it is not yet the end.

7 For nation will rise against nation, and kingdom against kingdom: and there shall be in divers places, and famines and earthquakes.

8 All these are the beginning of sorrows.

9 Then shall they deliver you up to be afflicted, and shall kill you; and ye shall be hated of all nations for my name's sake.

10 And then shall many be offended, and shall betray, and shall hate one another.

11 And many false prophets shall rise, and shall deceive many.

12 And because iniquity shall abound, the love of many shall wax cold.

13 But he who endures to the end shall be saved.

14 And this gospel of the kingdom shall be preached in all the world for a witness unto all nations. Then shall the end come.

NOTES JOHN MACARTHUR

24: 1-25: 46 This is the last of five speeches given by Matthew (see Introduction {==> "Mt 1: 1"}, {historical and theological themes ==> "Mt 1: 1"} ). Known as the "discourse on the Mount of Olives," it contains prophetic elements among the most important of all Scripture.

24: 1

constructions. Undertaken by Herod the Great in the year 20 BC. BC, the renovation of the temple was not yet completed when the Romans destroyed the building in AD 70. At the time of Jesus' ministry, the temple was one of the most impressive buildings in the world composed of large blocks of stone covered with gold ornaments. Some of the stones of the temple complex had a face of 12 m 3½, with 3½ m depth; they were all so cleverly cut to fit perfectly together. The buildings of the temple were made of polished white marble, and the entire east wall of the main structure was covered with golden plates that reflected the rays of the rising sun, offering a spectacle visible from afar. The entire Temple Mount was enlarged by Herod architects with large retaining walls and vaulted on the south side and in the southeast corner rooms. With this arrangement, the surface of the large square at the top of the Temple Mount was doubled. The temple complex was beautiful in every way. It is possible that the conversation disciples reported here was triggered by the words of Jesus in #Mt 23: 38. They certainly must have wondered how such a majestic and spectacular site could become a "desert."

24: 2

it will not stay here one stone upon another. This prediction was fulfilled word for word in the year 70. The Roman general Titus was surrounded by large wooden scaffolding the walls of the temple complex, loaded them with wood and other flammable materials, and set it on fire. The heat was so intense freed by the stones collapsed. The ruins were then sorted to extract the melted then "reversed" in the Kidron Valley gold.

24: 3

the Mount of Olives. The hill facing the temple on the east side of the Kidron Valley and offers the best view of Jerusalem. At the foot of this hill is the Garden of Gethsemane.

what will be the sign of your Coming. #Lu 19: 11 mentions that "we supposed that the kingdom of God should immediately appear." The destruction of the temple (v #Mt. 24: 2) did not fit the eschatological plan disciples had planned, so they asked for some clarification on this. Jesus answered their question in reverse order. He first described the prophetic sign of his coming (actually a series of signs) in vv. #Mt 24: 4-35, before answering their questions about the timing of these events would be fulfilled (from v. 36). When asked of his coming (parousia Greek, literally "presence"), they did not think a second coming in a distant future. They spoke of his coming as triumphant Messiah and expected no doubt that this event takes place quickly. Even if they were aware of his approaching death he had clearly stated several times, they could not in any case provide for his ascension to heaven and the long time the Church. However, the Greek term parousia used by Jesus in his speech referred specifically to his return.

24: 6

But it is not yet the end. False prophets, as well as wars and rumors of war, are present in our time, but they will become more and more numerous as the end is closer (see # 2Ti 3:13).

24: 8

pain. The term refers to the pain of childbirth. Famines, earthquakes and conflicts have always been the lot of a fallen world, but the name of Jesus by these events as the "beginning" of pain tells us that these phenomena reach a scale unparalleled in time the end. This increase in suffering will signal the imminent arrival of the Messiah, come to judge sinful humanity and to establish his kingdom of a thousand years. See # 1 Thessalonians 5: 3; #Ap 6: 1-17; #Ap 8: 1-9: 21; #Ap 16: 1-21

24: 9

they deliver you. In this context, this verb is a technical term that means delivering a prisoner to his punishment. Many governments have officially joined the persecution of believers in their political practice. Such persecution provide the opportunity to testify to the truth of the Gospel. #Jn Cf. 16: 1-4; # 2Ti 4:16.

24: 10

many will fall. Literally "many stumble." The expression reminds believers that come out of faith. They even commit against one another upsetting acts of spiritual treason. Those who will fall so clearly prove they were never true believers

24: 13

endures to the end ... saved. See #Mt 10:22. Those who persevere are the very ones who are saved, as opposed to those whose love cools (#Mt v. 24: 12). This does not mean that perseverance is a guarantee of salvation. In many passages of Scripture teaches precisely the opposite: it is God who provides our perseverance, and that's part of his work of salvation. The true believers are "guarded through faith for salvation" (1 Peter # 1: 5). The guarantee of our perseverance is engraved in the promise of the new covenant. God said, "I will put my fear in their heart, so they do not depart from Me" (Jer 32:40 #). Those who fall away from Christ and formally prove they were never true believers (1 John 2:19 #). However, the fact that God is the guarantor of our perseverance does not mean that we should remain passive in this process. It keeps us "by faith" (# 1 Peter 1: 5), our faith. Scripture calls us to remember sometimes firmly our faith (Heb 10:23 #; #Ap 3:11) and warns us against falling (# Heb 10: 26-29). Such warnings do not cancel the many promises which speak of the perseverance of true believers (#Jn 10: 28-29; #Ro 8: 38-39; 1 Cor # 1: 8-9; #Ph 1: 6). Warnings and calls are instead part of the means God uses to preserve our perseverance in faith. It is interesting to note that the warnings and promises often go together. Thus, p. eg., when Jude exhorts believers to remain "in the love of God" (#Jude 21), he immediately directed towards God, "who is able to keep you from falling" (#Jude 24).

24: 14

preached in the whole world. Despite all the tribulations to come the trap of false teachers, wars, persecution, natural disasters, remoteness of Christ and all obstacles to the proclamation of the Gospel - however the message will eventually reach all parts of the planet. God is never short of witnesses; if necessary, he would proclaim the gospel from heaven (cf. #Ap 14: 6).

Then shall the end come. "The end" refers to the suffering reached its peak in the preceding birth times (see the note on {==> "Mt 24: 8"}). Thus Christ calls the great tribulation period described in vv. following.

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/