MATTHIEU 5: 13 À 20 ***MATTHEW 5 : 13 À 20 ***

10/07/2014 16:45

MATTHIEU 5: 13 À 20 ***

13 ¶  Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

14  Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ;

15  et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16  Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

17 ¶  Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

18  Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

19  Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

20  Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

5:13

si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Le sel permet de renforcer le goût et de conserver. C’est assurément ce dernier emploi que Jésus met en valeur ici. Le sel pur ne peut perdre sa saveur ou son efficacité, mais celui que l’on rencontre aux alentours de la mer Morte contient du gypse et d’autres minéraux, de sorte qu’il peut devenir fade ou inefficace en tant qu’agent conservateur. De tels sels minéraux ne pouvaient guère servir qu’à préserver les chemins de la végétation.

5:16

Que votre lumière luise. Une vie sainte offre un témoignage convaincant de la puissance salvatrice de Dieu, et cela lui rend gloire. Cf. #1Pi 2:12.

5:17

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes. Ne pensons pas que l’enseignement de Jésus dans les vv. suivants avait pour but d’altérer, d’abroger ou de remplacer le contenu moral de la loi de l’A.T. Il ne promulguait en aucun cas une nouvelle loi, pas plus qu’il ne modifiait l’ancienne, mais il expliquait plutôt la signification réelle du contenu moral de la loi de Moïse et du reste de l’A.T. L’expression « la loi et les prophètes » englobe l’ensemble des Écritures de l’A.T., et non leurs interprétations rabbiniques.

accomplir. Il est ici question d’accomplissement semblable à celui d’une prophétie. Christ soulignait qu’il était l’accomplissement de la loi dans tous ses détails. Il accomplit la loi morale en la gardant parfaitement. Il accomplit la loi cérémonielle en étant lui-même l’incarnation de tout ce que préfiguraient les types et les symboles de la loi. Il accomplit aussi la loi judiciaire en personnifiant la justice parfaite de Dieu (cf. #Mt 12:18, #Mt 12:20).

5:18

tant que le ciel et la terre ne passeront point …  jusqu’à ce que tout soit arrivé. Par ces paroles, Christ soulignait l’inspiration et le caractère durable de l’autorité de l’écriture dans son ensemble. Il affirmait en particulier qu’elle était infaillible et que l’A.T. détenait l’autorité absolue en tant que Parole de Dieu, jusque dans le moindre trait de lettre. Ici encore, on peut conclure que le N.T. n’a pas vocation de remplacer ou abroger l’A.T., mais qu’il doit être considéré plutôt comme son accomplissement et son explication. Ainsi, toutes les exigences cérémonielles de la loi mosaïque furent accomplies en Christ et ne doivent plus être observées par les chrétiens (#Col 2:16-17). Cependant, pas un trait de lettre n’en est supprimé pour autant; les vérités sous-jacentes de ces paroles de l’écriture demeurent. Mieux: les mystères auxquels elles renvoient sont maintenant révélés à la lumière de l’évangile. C’est ce que Jésus entend par le fait qu’elles ne sont pas supprimées de la loi.

un seul iota ou un seul trait de lettre. Le premier terme désigne la plus petite lettre de l’alphabet hébreu, le yod, qui n’est qu’un trait de plume similaire à un accent ou une apostrophe. Le deuxième représente un minuscule ajout sur une lettre, semblable à un empattement dans certaines polices de la typographie moderne.

5:19

sera appelé le plus petit …  sera appelé grand. Désobéir ou enseigner à désobéir à une seule partie de la Parole de Dieu a pour conséquence que vous êtes appelé le plus petit dans le royaume des cieux. La loi de Dieu n’est pas faite d’une série d’injonctions éparses, mais recèle une unité fondamentale qui exige un amour parfait envers Dieu et nos voisins (#Mt 22:36-40). Bien que les péchés ne soient pas tous également dommageables ou odieux, ils détruisent cette unité. Ceux qui s’en sont rendus coupables deviennent donc des transgresseurs, de même que, si l’on frappe une vitre avec un marteau en un seul point, on casse toute la vitre. Coupable, non dans le sens d’avoir violé tous les commandements, mais d’avoir violé l’unité de la loi. Une seule transgression nous empêche de satisfaire au commandement le plus élémentaire de la loi: aimer Dieu parfaitement et notre prochain comme nous-mêmes.

 La possibilité de définir le rang qu’occupe l’un ou l’autre dans le royaume représente la prérogative de Dieu (cf. #Mt 20:23), et Jésus déclare qu’il tiendra en moindre estime ceux qui tiennent sa Parole en moindre estime. Aucune impunité n’est possible pour les croyants qui désobéissent à la loi de Dieu, la discréditent ou amoindrissent sa valeur. Lorsque le chrétien prend conscience qu’il est responsable devant Dieu et qu’il devra lui rendre des comptes, cette pensée devient sa motivation profonde. Dès lors, tous ses actes tendent vers un même objectif ultime: plaire au Seigneur.  Il est clair toutefois que Jésus ne fait pas allusion à la perte du salut, car bien que de telles personnes soient considérées comme les plus petites, elles sont néanmoins dans le royaume. La contrepartie positive est que celui qui préserve ou enseigne la Parole de Dieu est appelé grand dans le royaume des cieux. De nouveau, Jésus mentionne les deux aspects: enseigner et faire. Les citoyens du royaume sont appelés à respecter chaque élément de la loi de Dieu dans leur vie aussi bien que dans leur enseignement.

5:20

si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens. D’un côté, Jésus appelait ses disciples à une sainteté plus profonde et plus radicale que celle des pharisiens. Le pharisaïsme avait tendance à adoucir les exigences de la loi en focalisant l’attention uniquement sur ses aspects extérieurs. Dans les vv. qui suivent, Jésus révèle la signification morale profonde de la loi. Il affirme que la justice exigée par la loi implique une conformité intérieure à l’esprit de la loi plutôt qu’une simple obéissance extérieure et superficielle à la lettre.

vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. D’un autre côté, il établit immédiatement une barrière infranchissable sur la voie du salut par les œuvres. L’écriture enseigne à de nombreuses reprises que les pécheurs ne sont pas en mesure d’accomplir une justice parfaite (p. ex. #Esa 64:5). C’est pourquoi la seule justice par laquelle ils puissent être justifiés est la justice parfaite de Dieu qui est imputée à ceux qui croient (#Ge 15: 6 ; #Ro 4:5).

 

MATTHEW 5 : 13 À 20  ***

13 ¶ Ye are the salt of the earth. But if the salt have lost his savor, wherewith shall it do you? It serves only to be thrown out and trampled by men.

14 You are the light of the world. A city set on a hill can not be hidden;

15 Neither do men light a lamp and put it under a bushel, but they put it on its stand, and it gives light to everyone in the house.

16 Let your light so shine before men, that they may see your good works, and glorify your Father which is in heaven.

17 ¶ Think not that I am come to destroy the Law or the Prophets; I am not come to destroy, but to fulfill.

18 For I tell you the truth, until heaven and earth pass, it does not pass from the law one jot or one tittle until all is accomplished.

19 Whosoever therefore shall break one of these least commandments, and shall teach men so, shall be called least in the kingdom of heaven; but whosoever shall do and teach them, the same shall be called great in the kingdom of heaven.

20 For I tell you, unless your righteousness surpasses that of the scribes and Pharisees, you will never enter the kingdom of heaven.

NOTES JOHN MACARTHUR

5:13

if the salt have lost his savor, wherewith shall it do you? Salt can enhance the taste and maintain. This is certainly the last job that Jesus highlights here. The pure salt can lose its flavor or its effectiveness, but the one we encounter around the Dead Sea contains gypsum and other minerals, so it can become stale or ineffective as a preservative . Such minerals could hardly serve to preserve the paths of vegetation.

5:16

Let your light shine. A holy life provides compelling evidence of the saving power of God, and that makes him glory. See # 1 Peter 2:12.

5:17

Do not think that I came to abolish the Law or the Prophets. Do not believe that the teaching of Jesus in vv. following was to alter, repeal or replace the moral content of the law of the AT There are promulgated by no means a new law, nor does it alter the old, but he explained the true meaning of the moral content of the law of Moses and the rest of the AT The expression "the law and the prophets" includes all the Scriptures of the Old Testament, not their rabbinical interpretations.

accomplish. It is a question here of performance similar to that of a prophecy. Emphasized that Christ was the fulfillment of the law in all its details. It fulfills the moral law by keeping perfectly. It performs the ceremonial law is itself the embodiment of all that prefigured the types and symbols of the law. It also performs judicial law personifying the perfect justice of God (cf. Mt 24:18 #, # Mt 12:20).

5:18

Till heaven and earth pass ... until all is accomplished. By these words, Christ emphasized the inspiration and the sustainability of the authority of the writing as a whole. He claimed in particular that it was infallible and that AT held absolute authority as the Word of God, down to the smallest tittle. Again, one can conclude that the NT is not intended to replace or repeal AT, but must be regarded rather as its fulfillment and its explanation. Thus, all the ceremonial requirements of the Mosaic law were fulfilled in Christ and should be observed by Christians (Col 2:16-17 #). However, not one tittle is not so far removed; the underlying truths of writing these words remain. Better: the mysteries which they refer are now revealed in the light of the gospel. This is what Jesus meant by the fact that they are not removed from the law.

one jot or one tittle. The first term is the smallest letter of the Hebrew alphabet, the yod, which is a trait similar to pen an accent or an apostrophe. The second is a tiny addition to a letter, similar to a wheelbase in certain policies of modern typography.

5:19

will be called the smallest ... shall be called great. Disobey or teach to disobey one of God's Word has the consequence that you are called least in the kingdom of heaven. God's law is not made ​​of a series of injunctions scattered, but conceals a fundamental unit that requires a perfect love for God and our neighbors (# Mt 22:36-40). Although sins are not all equally harmful or obnoxious, they destroy this unit. Those who are guilty thus become transgressors, as if you hit a window with a hammer at one point, all the glass is broken. Guilty, not in the sense of having violated all the commandments, but of violating the unity of the law. One transgression prevents us to satisfy the most basic law of commandment: to love God perfectly and our neighbor as ourselves.

  The ability to define the rank occupied by one or the other in the kingdom is the prerogative of God (cf. Mt 8:23 p.m. #), and Jesus declares that he held in less esteem those who keep His Word less esteem. No impunity is possible for believers who disobey the law of God, discredit or diminish its value. When the Christian realizes that he is accountable to God and he will make him accountable, this thought becomes deep motivation. Therefore all his actions tend towards the same ultimate goal: to please the Lord. It is clear, however, that Jesus is not referring to the loss of salvation, as well as such persons are considered smaller, they are nevertheless in the kingdom. The positive counterpart is that it preserves or teach the Word of God is called great in the kingdom of heaven. Again, Jesus mentions two aspects: teaching and doing. Citizens of the kingdom are called to respect each element of the law of God in their lives as well as in their teaching.

5:20

unless your righteousness surpasses that of the scribes and Pharisees. On the one hand, Jesus called his disciples to a deeper and more radical than that of the Pharisees holiness. The Pharisees tended to soften the requirements of the law by focusing only on its external aspects. In vv. following Jesus reveals the profound moral significance of the act. He says that justice required by law implies an inner conformity to the spirit of the law rather than merely external and superficial obedience to the letter.

you will never enter the kingdom of heaven. On the other hand, it immediately establishes an insurmountable barrier on the way of salvation by works. Writing teaches repeatedly that sinners are not able to do perfect justice (eg. # Esa 64:5). This is why the only justice by which they can be justified is the perfect righteousness of God is imputed to those who believe (# Ge 15: 6, # Ro 4:5).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/