Nouveau ; Neuf ; Nouveauté

11/12/2019 12:31

Nouveau ; Neuf ; Nouveauté. Dans la Bible, le mot hébreu Hadach (= nouveau, neuf) s’applique à un nouveau roi (par opposition à un vieux souverain, #Ex 1:8), à une maison neuve (#De 20:5; 22:8), à la Porte Neuve (#Jér 26:10) ou à de nouveaux dieux (#De 32:17 ; #Jug 5:8). Le mot grec kainos et ses dérivés désignent ce qui n’a jamais servi (= sens qualitatif), par exemple une outre neuve (#Mt 9:17), ce qui est inattendu ou tout autre (parler de nouvelles langues, #Mr 16:17), ce qui innove. Dans ce sens, ils peuvent être rendus par nouveauté (#Ro 6:4). Ils s’appliquent spécialement aux interventions de Dieu en faveur de son peuple, par exemple au renouvellement de l’intelligence par Dieu (#Ro 12:2) ou au renouveau du Saint-Esprit (#Tit 3:5). Le mot grec kainos, qui implique un passage de l’ancien vers le nouveau, est synonyme de deuteros (= second) qui apparaît par exemple dans les expressions « nouvelle alliance » (#Hé 8:8) « deuxième culte » (#Hé 10:9) ou deuxième mort (#Ap 2:11). Le mot neos désigne ce qui est neuf par rapport au passé, par exemple du vin nouveau (#Mr 2:22 ; #Lu 5:37 et suivants) ou de la pâte qui ne contient pas de vieux levain (#1Co 5:7) (= sens temporel). Les mots neuf, nouveau ou nouveauté peuvent avoir l’acception du changement (nouvelle lune, #Esa 1:13) ou être employés lorqu’il est question de Dieu : en effet, il renouvelle les êtres et les choses par ses dons, #Ps 104:30. Dans #Lé 23:14, la nouvelle récolte ne peut être utilisée que si une offrande prélevée sur cette récolte a été faite au Seigneur. On parle aussi d’un nouvel enseignement (#Mr 1:7 ; #Ac 17:19). L’arche de l’alliance ne pouvait être transportée que sur un char neuf (#1S 6:7 ; #2S 6:3 ; #1Ch 13:7). Dans #1R 11:29 et suivant, le manteau neuf porté par Ahiya est partagé en 12 pièces. Dans #2R 2:20, le plat rempli de sel qu’Élisée verse sur une source d’eau est neuf.

      Si l’Ecclésiaste affirme de manière désabusée qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil (#Ec 1:9), le psalmiste, par contre, prie le Seigneur de lui donner un nouvel esprit. Les prophètes annoncent de nouveaux événements, c’est-à-dire le salut futur d’Israël. Ils parlent d’une alliance nouvelle que Dieu établira avec son peuple (#Jér 31:31-34), d’un nouveau cœur qu’il lui donnera (#Ez 36:26). Ésaïe, en particulier, affirme que le peuple de Dieu aura un nouveau nom (#Esa 62:2 cf. #Ap 2:17) et que de nouveaux cieux et une nouvelle terre seront créés (#Esa 65:17). Dieu annonce de nouveaux événements avant qu’ils n’aient eu lieu (#Esa 42:9) et il place la louange dans la bouche de son peuple (#Esa 42:10). Ézéchiel annonce que l’homme sera régénéré (#Ez 11:19). Israël se réjouit d’une délivrance qui interviendra dans un temps nouveau et glorieux.

      Dans le Nouveau Testament, les mots kainos, neos, kainotês, employés 72 fois, se rapportent toujours à l’ère nouvelle inaugurée par la venue de Jésus-Christ. Le baptême fait passer de l’homme ancien à l’homme nouveau (#Jn 3:5-7 ; #Ro 6:4 ; #Col 2:12; 3:1). Les signes de l’homme nouveau sont la justice et la sainteté (#Ep 4:24), la pureté et la vérité (#1Co 5:7). Neos apparaît 8 fois dans les évangiles synoptiques (vin nouveau, #Mt 9:17 ; etc.), 2 fois dans les épîtres de Paul (pâte nouvelle, #1Co 5:7 ; nature nouvelle, #Col 3:10) et 1 fois dans Hébreux (nouvelle alliance, #Hé 12:24). Le mot kainos reprend la conception eschatologique des prophètes de l’Ancien Testament. L’apparition de Jésus introduit un changement radical dans l’histoire du salut, il inaugure les temps nouveaux annoncés par les prophètes. Lorsque Jésus a institué la Sainte Cène, il a dit : « cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang » (#Lu 22:20). Par conséquent, à sa mort, Jésus a accompli la promesse de #Jér 31:31-34 : il a inscrit sa loi dans le cœur de ceux qui l’acceptent comme leur Sauveur. Ceux qui sont en Christ sont de nouvelles créatures (#2Co 5:17). Par sa mort, il a créé un homme nouveau (#Ep 2:15). Il a ouvert aux croyants une route nouvelle vers le Père (grec prosphatos, #Hé 10:20). Il a donné un nouveau commandement (#Jn 13:34 ; #1Jn 2:7 et suivant) le commandement d’aimer l’autre comme lui nous a aimés.

     Dans un sens eschatologique, kainos apparaît souvent dans l’Apocalypse. Les croyants reçoivent un nouveau nom (#Ap 2:17; 3:12). Ils chantent un cantique nouveau (#Ap 5:9; 14:3). La consommation de l’histoire aura lieu lorsque Dieu, source de toute nouveauté, fera toutes choses nouvelles (#Ap 21:5). L’ordre présent fera place à de nouveaux cieux et une nouvelle terre (#Ap 21:1) et Dieu placera son peuple dans la Nouvelle Jérusalem (#Ap 21:2) (voir ce terme). En attendant, les chrétiens vivent entre l’inauguration et la consommation de l’ère messianique.

      Il est intéressant de noter que le corps des écrits canoniques chrétiens du 1er siècle après Jésus-Christ est appelé le Nouveau Testament. Ces écrits annoncent que les prophéties de l’Ancien Testament sont accomplies dans les temps nouveaux, ils expliquent la base historique de la nouvelle relation de l’homme avec Dieu et ils tendent vers le moment où ce qui est maintenant « nouveau » sera parfait.

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/