Oeil ; Yeux

13/11/2019 11:03

Œil ; Yeux. (Hébreu ’ayin ; grec ophthalmos). L’œil est l’organe des sens qui est le plus en liaison avec le monde extérieur et en transmet les données à l’homme intérieur, et souvent le cœur (siège de la volonté) suit les yeux (#Job 31:7) dans le bon ou le mauvais chemin. C’est pourquoi Jésus a appelé l’œil la lampe du corps (#Mt 6:22-23). La victoire sur la tentation commence par la maîtrise du regard.

      Le récit de la Genèse montre dans quelle mesure, l’œil conduit à la perte ou au salut et combien peuvent être importantes les conséquences d’un seul regard : « la femme vit que l’arbre était bon à manger …  elle prit de son fruit …  elle en donna aussi à son mari …  et il en mangea » (#Ge 3:6). Dans #Jos 7:21, Akân raconte comment, lors de la prise de Jéricho, il vit un manteau de Chinéar d’une rare beauté, il en eut envie et il le prit. Le salaire de son crime fut la mort. Dans #2S 11:24, David pécha aussi par le regard entraînant le désir d’adultère : « il aperçut une femme qui se baignait …  il envoya des messagers pour la chercher, il coucha avec elle ».

      C’est pourquoi Job a fait un pacte avec ses yeux afin de ne pas porter son attention sur les jeunes femmes (#Job 31:1). Dans une image hyperbolique, Jésus recommande « d’arracher et de jeter » loin de soi l’œil qui est une occasion de chute, plutôt que de risquer le jugement éternel (#Mt 5:29). Les yeux de l’insensé vont aux extrémités de la terre, c’est-à-dire se dispersent sur mille objets indignes de son attention (#Pr 17:24). L’œil n’est jamais rassasié, il ne se lasse pas de voir même à la fin d’une longue vie (#Pr 27:20 ; #Ec 1:8). Celui qui marche dans la justice « se bande les yeux pour ne pas voir le mal » (#Esa 33:15).

      Mais l’homme ne voit naturellement que ce qui frappe ses yeux (#1S 16:7). Pour jouir d’un discernement plus profond, il a besoin de l’aide de Dieu (#Ps 13:4 ; #Pr 29:13), qui illumine les yeux de son cœur (#Ep 1:18). Sans cela, l’homme ne voit pas vraiment (#Mt 13:13). Lorsqu’il y a cécité physique ou spirituelle, le Seigneur intervient et ouvre les yeux des gens aveugles (#Esa 42:7 ; #Mt 9:30 ; #Lu 24:16,31 ; #Ac 26:18). Il l’a fait notamment pour Agar (#Ge 21:19) pour Balaam (#No 22:31) et pour le serviteur d’Élisée (#2R 6:17).

      Selon la Bible, l’œil révèle ce qu’il y a dans le cœur. Le regard d’un homme peut être bon (#Pr 22:5), hautain (#Ps 18:28; 131:1 ; #Pr 6:17; 21:4; 30:13), corrompu par l’idolâtrie (#Ez 6:9), ou plein d’adultère (#2P 2:14). Un homme peut « aiguiser ses regards » contre son ennemi (#Job 16:9), l’insulter par ses yeux (#Ps 35:19), il peut fermer les yeux devant la misère (#Pr 28:27). Le clignement de l’œil est un signe de complicité entre 2 personnes (#Pr 6:13; 10:10). Les yeux du croyant se tournent plein d’espoir vers Dieu comme ceux de l’esclave regardant la main de son maître (#Ps 123:2). Dieu voudrait que les yeux de l’homme se plaisent dans ses voies (#Pr 23:26). Tourner les yeux vers Dieu exprime la prière et l’espérance (#Ps 123:1), mais porter les yeux sur le Saint d’Israël peut aussi signifier l’insulte et l’outrage. Lever le regard vers les idoles c’est les invoquer (#Ez 33:25). Baisser les yeux est signe de honte ou de soumission (#Job 22:29 ; #Lu 18:13).

    À l’inverse des dieux qui ont des yeux, mais qui ne voient pas (#Ps 115:5; 135:16), « Dieu voit tout : il porte les yeux sur les voies de l’homme et il regarde tous ses pas » (#Job 34:21). « Ses yeux regardent, ses paupières sondent les êtres humains » (#Ps 11:4). Voir également #Jér 32:19. Tout est mis à nu devant celui à qui nous devons rendre compte (#Hé 4:13). Aussi bien le présent que l’avenir lui sont connus (#Ps 139:15). Il parcourt du regard toute la terre pour aider ceux qui lui appartiennent (#2Ch 16:9). Ses yeux sont sur les justes (#Ps 34:16 ; #1P 3:12). Il a le regard sur ses enfants, il veille sur eux et les conduit d’un signe (#Ps 32:8). Ses yeux sont en tout lieu (#Pr 15:3). Il a aussi l’œil sur les méchants, mais c’est pour les conduire au jugement (#Am 9:4,8). À ce moment-là, son œil sera sans pitié #Ez 5:11 et non plus miséricordieux comme il le fut au désert (#No 21:4-9 ; #Ez 20:17). Dans l’Apocalypse, les 7 yeux de Dieu sont symbole de sa vigilance et de son omniscience (#Ap 5:6). Dans #Za 3:9, les 7 yeux de la pierre symbolisent les 7 yeux de l’Éternel, c’est-à-dire la plénitude de sa sollicitude et de sa prévoyance.

      La Bible emploie quelques expressions et images concernant les yeux : « œil pour œil » : cette réglementation, appelée « loi du talion » (voir Talion) était destinée à limiter le droit de vengeance au tort subi, contrairement à l’instinct naturel exprimé par Lémek dans #Ge 4:23 et suivant (#Ex 21:24 ; #Lé 24:20 ; #De 19:21 ; #Mt 5:38). Le « voile sur les yeux » pourrait être un cadeau offert pour faire oublier un tort commis (#Ge 20:16). Voir aussi l’exemple de #Ge 32:19-21. Parfois des cadeaux sont remis à quelqu’un pour que l’on ferme les yeux sur une action malhonnête (#1S 12:3). Dans #Ez 24:16, la femme du prophète est appelée les délices de ses yeux. Les yeux de l’aveugle (#Job 29:15) c’est l’homme voyant qui le guide (#Job 29:15).

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/