oeuvre ; Ouvrage

13/11/2019 11:02

Œuvre ; Ouvrage. Le Dieu de la Bible est un Dieu agissant. « Sa puissance éternelle et sa divinité se voient fort bien quand on les considère dans ses ouvrages » (#Ro 1:20). Il travaille de manière continue (#Jn 5:17) et il opère tout en tous (#1Co 12:6). Ses œuvres sont grandes et nombreuses (#Ps 104:24). Le psalmiste chante l’œuvre des mains de l’Éternel (#Ps 92:5) tout en étant conscient qu’il ne saurait les énumérer toutes (#Ps 106:2). La Bible considère les œuvres de Dieu dans la nature et la création (#Ps 8:4; 19:2; 102:26; 139:14 ; #Ps 104), mais elle célèbre plus encore son intervention dans l’histoire d’Israël (#Ex 15:1 ; #De 3:24 ; #Jug 2:10 ; #Ps 46:9; 64:10; 107:22 ; #Esa 10:12 ; #Jér 51:10). Bien que la Bible exalte surtout l’œuvre de Dieu pour le bien des humains, elle mentionne aussi le fait que l’Éternel peut être l’auteur d’un malheur considéré comme châtiment (#Am 3:6). Cette œuvre n’est pas terminée, elle se poursuivra jusqu’à la fin (#Esa 60:21). À ce moment-là la communauté rachetée des croyants, réunie à Jésus-Christ sera récompensée (#Ap 20:4-6; 22:3,4 ; #Mt 25:21,23 ; #Lu 19:17,19).

      Dans le Nouveau Testament, Dieu accomplit la totalité de ses promesses en envoyant son Fils Jésus sur la terre. Et comme lui-même est un Dieu agissant, son Fils aussi agit avec puissance (#Jn 5:17). Il n’enseigne pas seulement, mais il accomplit l’œuvre de Dieu (#Jn 4:34; 5:20,36; 9:4; 10:25,37; 14:10; 17:4). Il fait la volonté de celui qui l’a envoyé (#Jn 6:38). qui est de sauver et de protéger ceux que le Père a choisis. Il ne fait rien de lui-même, mais seulement ce qu’il voit faire au Père (#Jn 5:19). Ainsi sa parole est aussi efficace que celle de Dieu (#Mt 8:5-13 ; #Ps 33:9). Paroles et actes, miracles, guérisons et exorcismes sont intimement liés dans l’œuvre de Christ en vue de détruire les œuvres du diable (#1Jn 3:8). Toute l’activité de Jésus fait partie de son œuvre salvatrice. En effet, Satan ne peut exercer son action que dans les limites imposées par Dieu.

      Le Saint-Esprit aussi agit. Même si l’on ne trouve nulle part dans le Nouveau Testament l’expression « l’œuvre du Saint-Esprit », on constate que tout ce que Dieu accomplit chez les croyants ou à travers eux se fait par l’action du Saint-Esprit. À l’occasion, le mot œuvre s’applique à l’activité missionnaire des envoyés de Dieu (#Ac 13:2; 14:26 ; #Ro 15:18). À cause de l’activité du Saint-Esprit, Jésus a promis à ses disciples qu’ils feraient les œuvres que lui avait faites, et qu’ils en feraient même de plus grandes (#Jn 14:12). Ces œuvres pourraient bien être la nouvelle naissance et la transformation de vie résultant de la prédication de l’Évangile et de l’action du Saint-Esprit (qui n’était pas encore répandu du temps où Jésus était sur la terre : #Jn 7:39). Il s’agit là d’une œuvre allant jusqu’aux extrémités de la terre, alors que Jésus s’était principalement et volontairement limité « aux brebis perdues d’Israël ». Ainsi, dans #1Co 9:1, l’apôtre Paul appelle les Corinthiens, c’est-à-dire leur Église, son œuvre dans le Seigneur, c’est-à-dire le résultat concret et probant de son activité en communion avec le Seigneur.

 

      Les œuvres et la foi.

      En communiquant son code de lois à Israël, Dieu voulait accomplir son œuvre pleine de grâce en faisant respecter ses règlements. L’obéissance à ces lois devait apporter la vie (#Lé 18:5). Mais qui est capable d’accomplir parfaitement la Loi ? Personne. Ainsi, le Nouveau Testament enseigne-t-il que personne n’est justifié par les œuvres de la Loi, c’est-à-dire par l’observation de ses prescriptions (#Ro 3:20,28 ; #Ga 2:16 ; #Ep 2:8 et suivant) et que seule la foi en Jésus-Christ est agissante (#Ga 5:6) et peut nous apporter le salut (#Ro 4:5,6 ; #Ep 2:8 et suivant).

  La chair ne peut accomplir les exigences de la Loi (#Ro 7:22-25; 8:1-8). Ainsi, les œuvres, même si elles remplissent scrupuleusement les devoirs de la Loi, ne sont rien aux yeux de Dieu (#Ph 3:3-9). Elles sont mortes (#Hé 6:1; 9:14).

      L’homme né de nouveau n’est plus sous l’empire de la chair, mais sous celui de l’Esprit. Il sert Dieu par l’Esprit (#Ro 8:9 ; #Ph 3:3). Il est lui-même l’ouvrage de Christ (#Ep 2:10) et il a été créé pour produire des œuvres de justice. Dans cette nouvelle situation, les œuvres sont des œuvres bonnes destinées à propager l’Évangile. Elles sont liées à la foi dans l’obéissance de la foi (#Ro 1:5; 16:26). Jacques montre qu’une foi vivante ne peut être qu’agissante et qu’elle doit devenir visible à travers les œuvres (#Ja 2:14-26). Paul dit la même chose en parlant de « l’œuvre de la foi » (#1Th 1:3). L’épître aux Éphésiens déclare que Dieu a préparé d’avance des œuvres bonnes « en vue de l’œuvre du service (ou : ministère) » universel des croyants (#Ep 4:12). Dans beaucoup de passages, les apôtres prient pour que les communautés produisent des œuvres bonnes, résultats et expression de leur engagement (#2Co 9:8 ; #Col 1:10; 3:17 ; #1Ti 2:10 ; etc.). Les œuvres bonnes sont l’attestation visible de la réalité du règne de Dieu sur la terre (#Mt 5:16 ; #1P 2:12).

      Le Nouveau Testament parle aussi d’un jugement d’après les œuvres, non seulement des méchants, mais des justes (#Ro 14:10 ; #1Co 4:5 ; #2Co 5:10 ; etc.). Pour celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, il n’est plus question de salut ou de perdition, mais de récompenses ou de louanges à recevoir devant le tribunal de Christ (#1Co 3:8; 4:5). Les œuvres accomplies par les croyants dans le passé et le présent seront éprouvées au jour de Jésus-Christ. Elles pourront disparaître dans le feu laissant les croyants pleins de honte, mais elles peuvent aussi passer à travers l’épreuve du feu et nous rapporter récompense et honneur (#1Co 3:11-15 ; #1Jn 2:28). Voir Justification.

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/