Or

12/08/2019 13:11

Or. Métal précieux ; dans l’antiquité, on en extrayait au pays d’Havila (#Ge 2:11,12), à Saba (#1R 10:2 ; #Ps 72:15), à Ophir (#1R 22:49 ; #2Ch 8:18). Voir Ophir et la note archéologique. On l’employa à profusion pour recouvrir les accessoires du tabernacle, puis pour le mobilier et la décoration du Temple (#Ex 25:18; 38:24 ; #1R 6:22,28). On en faisait des idoles (#Ex 20:23; 32:31 ; #Esa 40:19 ; #Ac 17:29), des couronnes (#Ps 21:4), des colliers (#Ge 41:42), des bagues (#Ca 5:14), des boucles d’oreilles (#Jug 8:26). On se mit ensuite à frapper des monnaies d’or (#Esd 2:69 ; cf. #Ac 3:6; 20:33). À cause de son éclat, de sa malléabilité et de son inaltérabilité, l’or a été extrêmement apprécié dès le début de l’histoire. D’après les récits de l’antiquité et les découvertes plus récentes, il semble avoir été employé longtemps et en des quantités inconnues même à notre époque. Une grande partie de nos réserves en ce métal sont conservées sous forme de monnaie ou de lingots, et échappent ainsi à l’usage des arts appliqués. Autrefois, l’or n’était pas tellement utilisé comme moyen d’échange et la monnaie d’or proprement dite est relativement récente. Dès le début de la Bible, il est souvent fait allusion à de grandes richesses consistant en objets ou en joyaux d’or : voyez celles d’Abraham (#Ge 13:2; 24:22), des Égyptiens (#Ex 12:35), des Israélites (#Ex 32:3-4; 35:22), des Madianites (#No 31:50) ; plus tard, de David (#1Ch 22:14-16), de Salomon (#2Ch 1:15), de la reine de Saba (#2Ch 9:1), sans parler à nouveau des grandes quantités d’or employées pour le tabernacle et pour le Temple (cf. ci-dessus). Ces descriptions bibliques sont pleinement confirmées par diverses sources anciennes, en particulier les récits des historiens profanes, et la profusion inouïe de l’or retrouvé dans la décoration de certains temples, palais ou tombeaux (par exemple celui du pharaon Toutankhamon). L’historien Athénée raconte que le bûcher funéraire de Sardanapale consuma 15 jours durant des piles de bois de santal et d’énormes quantités d’or. Si les fouilles archéologiques permettent constamment de retrouver des trésors de métal précieux, qu’est-ce en regard de tout ce qui a été pillé, détruit ou refondu au cours des siècles !

      L’or est un emblème d’intégrité (#La 4:2) et de grande valeur (#Ap 3:18). Le raffinement de l’or au creuset sert d’image à la purification du peuple de Dieu dans la fournaise de l’épreuve (#Za 13:9 ; #Mal 3:3 ; #1P 1:7). Dans la typologie du tabernacle (cf. #Hé 8:5), si l’argent représente le rachat de chaque Israélite (#Ex 38:25-28), l’or semble symboliser ce qui est divin et inaltérable dans le sanctuaire. Par exemple l’arche, type le plus complet du Christ (voir Arche), est faite de bois d’acacia recouvert d’or, comme la table des pains de proposition et l’autel des parfums ; quant au chandelier à 7 branches, il est d’or pur (#Ex 37:1-2,10-11,25-26 ; #Ex 37:17).

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/