Parân ; Paran

09/02/2019 09:53

Parân (ou fautivement Paraân dans #Ge 14:6) ; Paran (SEGOND, Français Courant, JÉRUSALEM, T.O.B.). Contrée désertique, entre le Sinaï, ou plus exactement entre Hatséroth, à plusieurs jours de marche du Sinaï, et Canaan (#No 10:12; 12:16). Parân se trouvait au sud de Juda (#1S 25:1-5) et englobait Qadech (#No 13:26) sans doute aussi Élath, sur la mer Rouge (#Ge 14:6) Parân était à l’est des déserts de Beér-Chéba et de Chour (#Ge 21:14,21 ; cf. #Ge 25:9,12-18; 28:9). Le désert de Tsîn était compris dans celui de Parân ou s’y joignait sans limites précises (#No 13:26; 20:1). Ces données indiquent le plateau, ou la contrée montagneuse (#De 33:2 ; #Ha 3:3) au sud de Canaan ; des autres côtés, Parân était borné par le désert de Chour, par la chaîne incurvée du Djebel et Tïh, ou montagne de la pérégrination, et par l’Araba. C’est dans le désert de Parân que les Israélites errèrent 38 ans. La majeure partie de ce territoire s’élève de 600 à 762 m d’altitude.

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/