Peinture.

10/10/2018 00:29

Peinture. Fard. Dans l’ancienne Égypte et en Assyrie, les femmes se noircissaient le tour des yeux. Les Israélites laissaient cette coutume aux prostituées, et la regardaient comme indigne d’une honnête femme (#2R 9:30 ; #Jér 4:30 ; #Ez 23:40 ; Guerre juive 4.9.10). Plusieurs matières colorantes étaient utilisées ; par exemple l’antimoine, carbonisé puis pulvérisé ; on se servait probablement aussi de plomb, comme de nos jours en Perse. Le khôl (kohol) des Égyptiennes s’obtient en pulvérisant des coquilles d’amandes, ou en carbonisant une résine parfumée. On gardait le khôl dans de petits pots à couvercles, et l’appliquait à sec, ou humecté d’huile, en se servant d’une spatule de bois, d’argent ou d’ivoire. Pour les autres cosmétiques, voir Troëne ; pour les colorants, teintures, etc., voir Couleurs.

 

Copyright Editions Emmaüs

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/