Philippe accourut, et entendit l’Éthiopien qui lisait le prophète Ésaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis ? {#Actes 8:30}

21/02/2014 16:33
Philippe accourut, et entendit l’Éthiopien qui lisait le prophète Ésaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis ? {#Ac 8:30} 
 
Nous serions capables d’enseigner les autres, et moins sujets à être emportés à tout vent de doctrine, si nous cherchions à avoir plus d’intelligence, de compréhension de la Parole de Dieu. Comme le Saint-Esprit, l’Auteur des Écritures, est celui là seul qui peut nous éclairer correctement pour les comprendre, nous devrions constamment lui demander de nous enseigner, et de nous diriger dans toute la vérité. Quand le prophète Daniel voulut interpréter le songe de Nebucadnetsar, que fit-il ? Il se remit à prier ardemment afin que Dieu lui révèle la vision. L’apôtre Jean, dans sa vision à Patmos, vit un livre scellé de sept sceaux dont personne ne fut trouvé pour les rompre ni les regarder. Le livre fut ouvert ensuite par le lion de la tribu de Juda qui vainquit pour l’ouvrir ; mais il est écrit d’abord « je pleurais beaucoup ». Les larmes de Jean qui étaient en quelque sorte des prières, furent, pour ce qui le concernait, la clé sacrée par laquelle le livre scellé fut ouvert. Si, pour votre gouverne personnelle et pour le profit des autres, vous désirez être rempli de la connaissance de la Volonté de Dieu dans toute la sagesse spirituelle de la compréhension, souvenez-vous que la prière est votre meilleur moyen d’étudier. Comme Daniel vous comprendrez le songe et son interprétation, quand vous aurez cherché Dieu et, comme Jean, vous verrez les sept sceaux de la précieuse vérité libérés après que vous aurez pleuré beaucoup. Les pierres ne sont brisées que par une ardente utilisation du marteau ; et le briseur de pierres devra se mettre à genoux. Utilisez le marteau de la diligence, et que les genoux de la prière soient exercés ; et il n’y a aucun passage de l’Écriture qui ne vous restera incompréhensible si vous l’étudiez avec les brisements et l’exercice de la prière de la foi. Vous pouvez forcer votre voie à travers chaque chose avec le levier de la prière. Les pensées et les raisonnements sont comme un coin d’acier qui résiste à la vérité. Mais la prière est le levier, le prix qui fait céder les poitrines de fer du sacré mystère, afin que nous puissions découvrir le trésor qui est caché à l’intérieur. 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/