2 Préparatifs de la trahison :

09/10/2014 13:49

11. LES PROPHÉTIES COMMUNIQUÉES EN PRÉPARATION

À LA MORT DE CHRIST

2 DE 4

 

Préparatifs de la trahison :

 

Complot du sanhédrin pour l`arrestation et la mise à mort de Jésus

MATTHIEU 26 : 1 à 5

1 ¶  Lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples:

2  Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié.

3  Alors les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple se réunirent dans la cour du souverain sacrificateur, appelé Caïphe ;

4  et ils délibérèrent sur les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir.

5  Mais ils dirent : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

26:2

la Pâque. C’était le temps choisi par Dieu pour la mort de Christ, qui avait toujours été l’antitype représenté par l’agneau sacrifié lors de la Pâque. Christ avait toujours échappé aux complots que fomentaient ses ennemis pour le tuer (#Lu 4:29-30 ; #Jn 5:18 ; #Jn 10:39), mais maintenant son temps était venu. Le véritable agneau de Dieu allait enlever le péché du monde (#Jn 1:29).

26:3

Caïphe. Caïphe occupa la charge de souverain sacrificateur de 18 à 36 apr. J.-C., une période exceptionnellement longue pour cette fonction. Le fait qu’il occupa ce poste pendant si longtemps laisse supposer des relations étroites avec Rome et avec la dynastie hérodienne. Il était le beau-fils d’Anne, son prédécesseur (#Jn 18:13) ;  Il dirigeait toutes les affaires du temple et avait sans aucun doute tiré profit du commerce corrompu qui s’y menait. Son inimitié contre Jésus tient d’une animosité personnelle intense et particulièrement malveillante. Chaque fois qu’il est mentionné dans l’Écriture, il cherche à faire mourir Jésus.

26:5

pas pendant la fête. Les chefs religieux juifs, qui cherchaient à le tuer depuis si longtemps, décidèrent de remettre l’exécution de leur plan jusqu’à un moment plus favorable, mais ils ne purent le faire, car le temps de Dieu était venu

MARC 14 :1 à 2

1 ¶  La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir.

2  Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

14: 1

Pâque. Le vendredi de la Pâque commençait le jeudi au coucher du soleil. La Pâque commémorait le fait que l’ange de la mort avait épargné les maisons des Israélites, alors qu’il avait tué les premiers-nés des Égyptiens (#Ex 12:1-13:16). Elle commençait le 14e jour de Nisan (premier mois du calendrier juif) avec le sacrifice de l’agneau de la Pâque, et continuait jusqu’aux premières heures du 15e.

pains sans levain. Fête qui commémorait le départ d’Égypte des Israélites (#Ex 23:15). Elle commençait juste après la Pâque et durait du 15 au 21 du mois de Nisan. Le pain sans levain correspond à la sorte de pain que les Israélites avaient dû emporter dans leur fuite. Il symbolisait l’absence du levain du péché dans leur vie et leur foyer.

deux jours après. Dans le contexte de #Mt 26:2, Jésus annonçait que sa crucifixion aurait lieu dans « deux jours », ce qui correspondrait à vendredi puisqu’il disait cela un mercredi soir. La chronologie de Marc est ici la même que celle de Matthieu (voir la note sur Mt 26:2 {==> "Mt 26:2"}).

principaux sacrificateurs Membres du sanhédrin et représentants des 24 classes de sacrificateurs ordinaires (cf. #Lu 1:8). Personnages placés au sommet de la hiérarchie du temple. La plupart d’entre eux étaient sadducéens

scribes. Experts dans la loi de l’A.T. Principalement des pharisiens, qui faisaient autorité dans les questions relatives à la loi juive. Parfois appelés « docteurs de la loi, ils étaient des professionnels spécialisés dans l’explication de la loi et son application. Ils connaissaient exactement le lieu de naissance du Messie (v. #Mt 2:5), mais ils manquaient de foi pour accompagner les mages.

14: 2

pas pendant la fête. Comme la Pâque devait être célébrée à Jérusalem, la ville allait être surpeuplée: elle pouvait abriter jusqu’à deux millions de personnes à cette occasion. Beaucoup d’entre eux viendraient de Galilée, région où Jésus avait beaucoup de sympathisants. Les chefs religieux voulaient éviter de déclencher une émeute, et ils décidèrent donc d’attendre que la fête de la Pâque soit terminée car les foules seraient moins nombreuses

 

LUC 21 : 37 à 22 : 2

37  Pendant le jour, Jésus enseignait dans le temple, et il allait passer la nuit à la montagne appelée montagne des oliviers.

38  Et tout le peuple, dès le matin, se rendait vers lui dans le temple pour l’écouter.

1 ¶  La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait.

2  Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

Pendant le jour. Durant cette dernière semaine à Jérusalem.

22: 1

appelée la Pâque. La Pâque durait une journée, et elle était immédiatement suivie de la fête des pains sans levain (#Lé 23:5-6). Cette période de fête dans son ensemble pouvait être appelée indifféremment de l’un ou l’autre nom (cf. v. #Lu 22 : 7 )

car ils craignaient le peuple. C’est pourquoi ils complotaient dans le secret et espéraient se débarrasser de Jésus après la Pâque, lorsqu’une grande partie de la foule aurait quitté Jérusalem (cf. v. #Lu 22: 6 ; #Mt 26: 4-5 ; #Mr 14: 1-2). Mais les événements se déroulèrent selon le plan de Dieu et non le leur.

 

 

Conclusion par Judas d`un accord pour la trahison de Jésus

Alors l’un des 12, qui comme les autres disciples avait vécu avec le Seigneur Jésus, avait voyagé avec lui, avait été témoin de ses miracles, avait entendu son enseignement incomparable, avait eu devant les yeux une vie sans péché, celui de qui Jésus pouvait dire : « Celui-là même [ … ] qui avait ma confiance et qui mangeait mon pain… » (#Ps 41.10), celui-là a levé le talon contre le Fils de Dieu. Judas Iscariot alla vers les principaux sacrificateurs et se mit d’accord avec eux pour leur livrer son Maître contre une somme de 30 pièces d’argent. Les sacrificateurs lui payèrent cette somme méprisable immédiatement, une somme qui équivaudrait aujourd’hui à moins de 100 francs !

 

Quel contraste entre la femme qui, dans la maison de Simon, oignit Jésus de parfum, et Judas ! Pour elle, le Sauveur n’avait pas de prix ; pour Judas, il ne valait que quelques pièces !

 

 MATTHIEU 26 : 14 à 16

14 ¶  Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs,

15  et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent.

16  Depuis ce moment, il cherchait une occasion favorable pour livrer Jésus.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

26: 15

trente pièces d’argent. Le prix d’un esclave (#Ex 21:32).

#Mt 26: 15 Il s’agit probablement de trente sicles, la monnaie juive ; cf. #Mt 27:3,9; Ex 21: 32 (cf. #Lé 27: 2); #Za 11: 12

#Mt 26: 15

 

Que voulez-vous me donner ? Il l’a décidé de propos délibéré. Il connaissait probablement leur souhait de saisir Jésus secrètement, et ils étaient donc prêts à payer un guide qui les conduirait là où Jésus se reposait pour la nuit.

Trente pièces d’argent. La somme fut convenue et payée. Les pièces étaient des sicles d’argent, la monnaie du temple. La somme équivalait à peu près à trois mois de salaire d’un journalier. C’était l’accomplissement de #Za 11:12

 

Joseph fut vendu pour vingt pièces d’argent. #Ge 37:28

 

MARC 14 :10 à 11

10  Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus.

11  Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.

 

NOTE DE JOHN MACARTHUR

14: 10

Judas Iscariot. La haine et la traîtrise de Judas forment un puissant contraste avec l’amour et la consécration de Marie. Ce disciple, qui n’apparaît  on le comprend - qu’en dernier dans la liste des douze, était le fils de Simon, appelé « Iscariot ». « Iscariot » signifie « homme de Kérioth », petite ville de Judée à environ 37 km au sud de Jérusalem (cf. #Mr 3:19). Judas n’était donc pas galiléen comme les autres disciples. Il est certain que Jésus ne présentait aucun intérêt spirituel pour lui: il n’était attiré vers lui que parce qu’il espérait que Jésus devienne un puissant chef politique et religieux. Il escomptait retirer puissance, richesse et prestige de son association avec lui. Jésus savait pertinemment à qui il avait affaire depuis le début, et c’est même à ce titre qu’il le choisit pour devenir l’un des douze. Il était celui qui le trahirait, de façon à ce que les Écritures et le plan de Dieu pour le salut soient accomplis (#Ps 41:10 ; #Ps 55:13-16, #Ps 55:21-22 ; #Za 11:12-13 ; #Jn 6:64, #Jn 6:70-71 ; #Jn 13: 18 ; #Jn 17: 12).

douze. Par un acte explicite de sa volonté, Jésus établit un groupe de douze hommes pour en faire ses disciples. Ce nouveau groupe servit de fondation à son Église (cf. #Lu 9:1).

 

14: 11

l’argent. Matthieu précise que la somme que Judas exigea pour prix de sa trahison fut de trente pièces d’argent

cherchait une occasion favorable. « Cherchait » serait mieux traduit par « se mit à chercher ». « Favorable » signifie que Judas cherchait une bonne occasion de réaliser son plan odieux. Elle se présenterait lorsque Jésus se trouverait à l’écart des foules (#Lu 22: 6).

Autres notes

La femme du récit précédent avait en haute estime la personne de Jésus ; en revanche, Judas en fit peu de cas. Bien qu’ayant partagé la vie du Seigneur au moins pendant un an, et n’ayant reçu de lui que des marques d’amitié, Judas s’éclipsa pour rejoindre les principaux sacrificateurs et leur donner l’assurance qu’il pouvait livrer le Fils de Dieu entre leurs mains. Ils acceptèrent son offre avec une joie sinistre et proposèrent de lui donner de l’argent pour sa trahison. Il ne lui restait plus qu’à régler les détails de son plan.

10-11 La proposition de Judas de leur livrer Jésus réjouit intensément les chefs de la nation juive, parce qu’elle les dispensait d’attendre la fin de la fête des pains sans levain (verset 2) pour arrêter Jésus. Ils offrirent trente pièces d’argent à Judas pour qu’il Le leur livre (#Mt 26:14-15) {96}. Avec la collaboration de Judas, il leur serait désormais plus facile de faire mettre Jésus à mort. Pourquoi Judas trahit-il Jésus ? Sans doute n’avait-il jamais donné son cœur à Jésus. C’était un voleur (#Jn 12: 6). Il avait suivi parce qu’il espérait occuper une fonction importante dans le royaume terrestre qu’à son avis le Messie établirait. Mais quand il découvrit que Jésus ne voulait pas instaurer un royaume terrestre et que cette femme, en L’oignant de parfum à Béthanie, l’avait fait d’avance pour sa sépulture, il comprit qu’il n’avait plus aucun intérêt à Le suivre. Alors, comme il était cupide, il vendit Jésus pour trente pièces. Satan entra en lui (#Jn 13: 27).

       Il était écrit dans l’Ancien Testament qu’un des proches disciples de Jésus Le trahirait (#Ps 41:10 ; #Jn 13: 18). Jésus savait d’avance que ce serait Judas (#Mt 26:21-25 ; #Jn 13:21-26). Pourtant Judas a trahi Jésus en pleine connaissance de cause, librement. Il n’avait pas à permettre à Satan d’entrer en lui. Il aurait pu rester fidèle. Mais Jésus, parce qu’Il était Dieu, savait d’avance ce que Judas ferait.

       Tirons les leçons du péché de Judas. Ceux qui ont eu part aux bénédictions de Christ et se détournent du droit chemin recevront le pire des châtiments. Il n’existe pour eux aucun espoir de repentance, aucun espoir de salut (voir #Hé 6:4-6 et le commentaire).

D’après #Ex 21: 32, trente sicles d’argent représentaient la valeur d’un esclave.

 

LUC 22 : 3 à 6

3  Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze.

4  Et Judas alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer.

5  Ils furent dans la joie, et ils convinrent de lui donner de l’argent.

6  Après s’être engagé, il cherchait une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l’insu de la foule.

 

NOTE DE JOHN MACARTHUR

22: 3

Satan entra. Judas était sous la possession de Satan lui-même. Satan a visiblement pris son contrôle à deux occasions: une première fois juste avant qu’il ne conclue un accord secret avec les principaux sacrificateurs, puis lors du dernier repas du Seigneur dans la chambre haute (#Jn 13: 27), juste avant qu’il ne fasse effectivement acte de trahison.

22: 4

chefs des gardes. Il s’agit des gardiens du temple, une force de sécurité composée de Lévites.

22 :5

ils convinrent de lui donner de l’argent. #Mt 26: 15 précise le montant de sa rémunération: trente pièces d’argent, le prix d’un esclave (#Ex 21: 32).

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/