PSAUMES 90 : 1 à 17 *** + PSALMS 90 : 1 to 17 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

31/03/2017 00:05

PSAUMES  90 : 1 à 17 *** +
 

1 ¶  Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur ! tu as été pour nous un refuge, De génération en génération.

 

90:1-17

Pour l’essentiel, cette magnifique prière demande à Dieu d’avoir pitié des êtres humains, faillibles et établis dans un univers frappé par la malédiction du péché. Moïse commence par une réflexion sur l’éternité de Dieu, puis il exprime de sombres pensées sur les difficultés et la brièveté de la vie en rapport avec la colère divine, et il conclut en suppliant Dieu de donner à son peuple la possibilité de vivre une vie qui ait un sens. Le psaume semble avoir été composé au moment où la première génération d’Israélites sortie d’Égypte était en train de périr dans le désert (#No 14).

I. Louange face à l’éternité de Dieu (90:1-2)

II. Perception de la fragilité de l’homme (90:3-12)

III. Plaidoyer pour la miséricorde de Dieu (90:13-17)

Moïse, homme de Dieu. Le prophète Moïse (#De 18:15-22) était unique dans le sens où le Seigneur l’avait rencontré « face à face » (#De 34:10-12). « Homme de Dieu » est un terme technique qui revient plus de 70 fois dans l’A.T. et désigne toujours un porte-parole de Dieu. Il est utilisé à propos de Timothée dans le N.T. (#1Ti 6:11 ; #2Ti 3:17).

pour nous un refuge. Dieu est notre sanctuaire; c’est en lui que nous trouvons protection, soutien et stabilité (cf. #De 33:27 ; #Ps 91:9).

 

2  Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eusses créé la terre et le monde, D’éternité en éternité tu es Dieu.

 

d’éternité en éternité. Dieu, par nature, n’a pas de commencement, et il n’aura jamais de fin, car il est au-dessus du déroulement du temps, et il contient en lui la raison même de l’existence du temps (cf. #Ps 102:28 ; #Esa 41:4 ; #1Co 2:7 ; #Ep 1:4 ; #1Ti 6:16 ; #Ap 1:8).

 

3  Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, Et tu dis : Fils de l’homme, retournez !

 

fais rentrer les hommes dans la poussière. La mention de la « poussière » renvoie sans doute à #Ge 3:19, même s’il s’agit d’un terme différent, en hébreu, de celui employé dans ce passage. L’humanité ploie sous une sentence de mort à laquelle elle ne peut se soustraire.

 

4  Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus, Et comme une veille de la nuit.

 

une veille de la nuit. Une « veille » durait quatre heures (cf. #Ex 14: 24 ; #La 2:19 ; #2P 3:8).

 

5  Tu les emportes, semblables à un songe, Qui, le matin, passe comme l’herbe:

 

Tu les emportes. L’humanité est balayée de la terre, comme si elle était emportée par un raz-de-marée.

semblables à un songe. L’humanité vit comme si elle était endormie ou se trouvait dans le coma: elle ne se rend pas compte de la brièveté de la vie ni de la colère divine qui pèse sur elle.

 

6  Elle fleurit le matin, et elle passe, On la coupe le soir, et elle sèche.

7 ¶  Nous sommes consumés par ta colère, Et ta fureur nous épouvante.

 

consumés par ta colère. Le corps des êtres humains s’use, et c’est un effet du châtiment décidé par Dieu contre le péché (cf. #De 4:25-28 ; #De 11:16-17). La mort est une conséquence du péché (#Ro 5:12).

 

8  Tu mets devant toi nos iniquités, Et à la lumière de ta face nos fautes cachées.

 

la lumière de ta face. Tout péché est amené en pleine lumière devant la « face » de Dieu.

 

9  Tous nos jours disparaissent par ton courroux ; Nous voyons nos années s’évanouir comme un son.

 

comme un son. Après toute une vie de luttes, d’affliction et de problèmes, l’homme s’éteint dans un gémissement de tristesse et de lassitude.

 

10  Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans ; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.

 

soixante-dix ans …  quatre-vingts ans. Même si Moïse atteignit l’âge vénérable de 120 ans sans problème physique particulier (#De 34:7), la vie humaine ne durait pas si longtemps d’habitude, et elle n’échappait pas à la colère divine. Du fait de sa fin certaine et rapide, la vie est triste.

 

11  Qui prend garde à la force de ta colère, Et à ton courroux, selon la crainte qui t’est due ?

 

la force de ta colère …  ton courroux. Au lieu de chercher à expliquer les malédictions qui frappent la vie de tout homme, le sage reconnaît que la colère divine contre le péché constitue la racine ultime de nos malheurs et que nous devons, par conséquent, apprendre à craindre Dieu.

 

12 ¶  Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse.

 

compter nos jours. Il convient de déterminer la façon dont nous utiliserons le temps à disposition en songeant à la brièveté de notre passage sur la terre.

cœur à la sagesse. Quand on acquiert la sagesse, on rejette toute idée d’indépendance pour tenir compte de la souveraineté du Seigneur et s’intéresser à sa révélation.

 

13  Reviens, Éternel ! Jusques à quand ? …  Aie pitié de tes serviteurs !

14  Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, Et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse.

15  Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, Autant d’années que nous avons vu le malheur.

 

Réjouis-nous …  humiliés. Prière pour que les jours de joie soient aussi nombreux que les jours de détresse.

 

16  Que ton œuvre se manifeste à tes serviteurs, Et ta gloire sur leurs enfants !

17  Que la grâce de l’Éternel, notre Dieu, soit sur nous ! Affermis l’ouvrage de nos mains, Oui, affermis l’ouvrage de nos mains !

 

la grâce de l’Éternel. Le terme traduit « grâce » peut aussi désigner la beauté, la bienveillance.

Affermis l’ouvrage de nos mains. Par la miséricorde et la grâce de Dieu, la vie prend de la valeur, du sens et de l’importance (cf. #1Co 15: 58).

 

 

c

 

1 ¶ Prayer of Moses, man of God. Lord! You have been a refuge for us from generation to generation.

 

90: 1-17

For the most part, this magnificent prayer asks God to have mercy on human beings, fallible and established in a universe struck by the curse of sin. Moses begins with a reflection on the eternity of God, then expresses sombre thoughts on the difficulties and brevity of life in relation to divine wrath, and he concludes by pleading God to give his people the opportunity to live Life that makes sense. The psalm seems to have been composed at the time when the first generation of Israelites from Egypt was perishing in the desert (# 14).

I. Praise to the eternity of God (90: 1-2)

II. Perception of human frailty (90: 3-12)

III. Plea for the mercy of God (90: 13-17)

Moses, man of God. The prophet Moses (# 18: 15-22) was unique in that the Lord had met him "face to face" (# 34: 10-12). "Man of God" is a technical term that comes back more than 70 times in A.T. And always designates a spokesman for God. It is used about Timothy in the N.T. (# 1Ti 6:11; # 2Ti 3:17).

For us a refuge. God is our sanctuary; It is in him that we find protection, support and stability (cf # 33:27, #Ps 91: 9).

 

2 Before the mountains were born, and created the earth and the world, from eternity to eternity you are God.

 

From eternity to eternity. God, by nature, has no beginning, and it will never end, for it is above the unfolding of time, and contains in it the very reason of the existence of time (cf. # Ps 102: 28, #Esa 41: 4, # 1Co 2: 7, #Ep 1: 4, # 1Ti 6:16, #Ap 1: 8).

 

3 You bring men back into the dust, and say, Son of man, return!

 

Bring men back into the dust. The mention of "dust" probably refers to #Ge 3:19, even though it is a different term, in Hebrew, from that used in this passage. Humanity bends under a sentence of death to which it can not escape.

 

4 For a thousand years are in your sight, as yesterday's day, when it is no more, and as a watch of the night.

 

An eve of the night. A "watch" lasted four hours (see #Ex 14:24; # 2:19; # 2P 3: 8).

 

5 Thou hast carried them away, like a dream, which in the morning passes like grass:

 

You take them away. Humanity is swept from the earth, as if it were carried away by a tidal wave.

Like a dream. Mankind lives as if she were asleep or in a coma: she does not realize the shortness of life or the divine anger that hangs over her.

 

6 It blooms in the morning, and it passes; it is cut in the evening, and it dries.

7 ¶ We are consumed by your wrath, and your fury terrifies us.

 

Consumed by your anger. The body of human beings wears out, and this is an effect of the punishment of God against sin (cf. # 4: 25-28; #De 11: 16-17). Death is a consequence of sin (#Ro 5:12).

 

8 Thou shalt put our iniquities before thee, and in the light of thy face our hidden faults.

 

The light of thy face. Every sin is brought into full light before the "face" of God.

 

9 All our days are gone by your wrath; We see our years vanish like a sound.

 

As a sound. After a lifetime of struggles, affliction and problems, man is extinguished in a groan of sadness and weariness.

 

10 The days of our years are seventy years old, And for the most robust eighty years; And the pride they draw from them is only pain and misery, For it passes quickly, and we fly away.

 

Seventy years ... eighty years. Even if Moses reached the venerable age of 120 years without any particular physical problem (# 34: 7), human life did not last as long as usual, and it did not escape divine wrath. Due to its certain and rapid end, life is sad.

 

11 Who is mindful of the strength of your wrath, and of your wrath, according to the fear that is due to you?

 

The strength of your anger ... your wrath. Instead of trying to explain the curses that strike the life of every man, the wise man recognizes that divine wrath against sin is the ultimate root of our misfortunes and that we must therefore learn to fear God.

 

12 ¶ Teach us to reckon our days, that we may put our hearts to wisdom.

 

Counting our days. It is necessary to determine how we will use the time available by thinking of the shortness of our passage on the earth.

Heart to wisdom. When one acquires wisdom, one rejects all idea of ​​independence to take into account the sovereignty of the Lord and to take an interest in his revelation.

 

13 Come back, O LORD! How long? ... Have mercy on your servants!

14 Satisfy us every morning with your goodness, and we shall be all our lives in joy and gladness.

15 Rejoice in us as many days as thou hast humbled us, for so many years that we have seen misfortune.

 

Rejoice ... humiliated. Prayer that the days of joy may be as many as the days of trouble.

 

16 Let thy work be manifested unto thy servants, and thy glory upon their children.

17 Let the grace of the LORD our God be upon us. Strengthen the work of our hands, Yes, strengthen the work of our hands!

 

The grace of the Lord. The term translates "grace" can also mean beauty, benevolence.

Strengthen the work of our hands. Through the mercy and grace of God, life takes on value, meaning and importance (cf # 1Co 15:58).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/