PSAUMES 95 : 1 à 11 *** + PSALMS 95 : 1 to 11 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

05/04/2017 11:19

PSAUMES  95 : 1 à 11 *** +
 

1 ¶  Venez, chantons avec allégresse à l’Éternel ! Poussons des cris de joie vers le rocher de notre salut.

 

95:1-11

Ce psaume, qui contient beaucoup d’allusions aux années d’errance dans le désert, a sûrement été composé par David (#Hé 4:7) pour la fête des tabernacles (cf. #Ps 81). À cette occasion, le peuple d’Israël habitait des tentes ou cabanes afin de commémorer les soins que Dieu lui avait prodigués pendant la traversée du désert. Après un appel à l’adoration (#Ps 95:1-7), une prophétie formulée par le Saint-Esprit lui-même (cf. #Hé 3:7) se fait soudain entendre et rappelle au peuple le danger qu’il y a à se rebeller contre Dieu et à le provoquer. Les vv. 7-11 sont cités en #Hé 3:7-11 (cf. #Hé 3:15 ; #Hé 4:3-7) pour avertir les Juifs hésitant à embrasser le christianisme qu’ils risquaient eux aussi de manquer le « repos » promis (c’est-à-dire le salut).

I. Appel à l’adoration (95:1-7)

II. Mise en garde contre le courroux divin (95:7-11)

rocher de notre salut. Cette métaphore pour désigner Dieu était particulièrement appropriée dans ce psaume, puisqu’il fait allusion (vv. #Ps 95:8-9) à l’eau qui jaillit du rocher dans le désert (cf. #Ex 17:1-7 ; #No 20:1-13 ; #1Co 10:4).

 

2  Allons au-devant de lui avec des louanges, Faisons retentir des cantiques en son honneur !

3  Car l’Éternel est un grand Dieu, Il est un grand roi au-dessus de tous les dieux.

 

grand roi au-dessus de tous les dieux. Façon poétique de nier l’authenticité de tous les autres dieux (cf. #Ps 96:5), dont l’existence n’allait pas au-delà des statues qui les représentaient (cf. #Jér 10:1-10).

 

4  Il tient dans sa main les profondeurs de la terre, Et les sommets des montagnes sont à lui.

 

profondeurs de la terre. Allusion aux profondeurs de la mer, des vallées et des grottes par contraste avec la hauteur des montagnes. Ce v. signifiait (cf. v. #Ps 95:5) que Dieu n’était pas un dieu local, contrairement aux faux dieux des païens, souvent placés sur les hauts lieux, mais le créateur de l’univers et le roi de toute la terre.

 

5  La mer est à lui, c’est lui qui l’a faite ; La terre aussi, ses mains l’ont formée.

6  Venez, prosternons-nous et humilions-nous, Fléchissons le genou devant l’Éternel, notre créateur !

7 ¶  Car il est notre Dieu, Et nous sommes le peuple de son pâturage, Le troupeau que sa main conduit …  Oh ! si vous pouviez écouter aujourd’hui sa voix !

8  N’endurcissez pas votre cœur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,

 

N’endurcissez pas votre cœur. Allusion à Meriba (littéralement « querelle »), lieu où les Israélites se rebellèrent contre le Seigneur dans le désert. Leurs plaintes au sujet de la pénurie d’eau manifestaient leur manque de foi dans le Seigneur (#Ex 17:1-7 ; #No 20:1-13 ; #Ps 81:8).

 

9  Où vos pères me tentèrent, M’éprouvèrent, quoiqu’ils vissent mes œuvres.

 

me tentèrent. Allusion au même événement (v. #Ps 95:8), appelé aussi « Massa » (littéralement « épreuve »). Dieu permit que l’eau jaillisse du rocher (#Ex 17: 7 ; cf. #De 6:16 ; #De 9:22 ; #De 33:8). L’auteur de l’épître aux Hébreux fit un parallèle entre cet événement et la situation de ses lecteurs: il suggéra que leur tendance à douter de Christ et à vouloir retourner au judaïsme était similaire à la propension de leurs ancêtres à douter de l’Éternel et à vouloir regagner l’Égypte.

 

10  Pendant quarante ans j’eus cette race en dégoût, Et je dis : C’est un peuple dont le cœur est égaré ; Ils ne connaissent pas mes voies.

 

dont le cœur est égaré. L’errance des Israélites dans le désert résultait de l’infidélité de leur cœur.

 

11  Aussi je jurai dans ma colère : Ils n’entreront pas dans mon repos !

 

mon repos. Le « repos » désignait à l’origine le pays promis (c’est-à-dire Canaan), où le peuple parvint après quarante années d’errance dans le désert. L’épître aux Hébreux l’applique, par analogie, au salut par la grâce (#Hé 3:7-4:10 ; cf. #Hé 2:3).

 

PSALMS 95 : 1 to 11 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 Come, let us sing with joy unto the LORD. Let us shout for joy to the rock of our salvation.

 

95: 1-11

This psalm, which contains many allusions to the years of wandering in the wilderness, was surely composed by David (# 4: 7) for the Feast of Tabernacles (see #Ps 81). On this occasion, the people of Israel lived in tents or huts to commemorate the care God had given him during the crossing of the desert. After a call to worship (#Ps 95: 1-7), a prophecy formulated by the Holy Spirit himself (cf. Hebrews 3: 7) is suddenly heard and reminds the people of the There is to rebel against God and provoke him. The vv. 7-11 are cited in # Heb 3: 7-11 (cf # Heb 3:15; # Heb 4: 3-7) to warn the Jews hesitating to embrace Christianity that they too might run out of rest (That is, salvation).

I. Call to Worship (95: 1-7)

II. Warning against Divine Wrath (95: 7-11)

The rock of our salvation. This metaphor for God was particularly appropriate in this Psalm, since it alludes (vv. 95: 8-9) to the water that springs from the rock in the wilderness (cf. Ex. 17: 1-7; # 20: 1-13; # 1Co 10: 4).

 

2 Let us go to meet him with praise, let us sing hymns in his honor!

3 For the LORD is a great God, a great king above all gods.

 

Great king above all gods. The poetic way of denying the authenticity of all the other gods (see #Ps 96: 5), whose existence did not go beyond the statues that represented them (cf. Jer 10: 1-10).

 

4 He holds in his hand the depths of the earth, and the summits of the mountains are his.

 

Depths of the earth. Allusion to the depths of the sea, valleys and caves in contrast to the height of the mountains. This v. Signified (cf. Ps 95: 5) that God was not a local god, contrary to the false gods of the pagans, often placed in the high places, but the creator of the universe and the king of all the earth .

 

5 The sea is his; it is he who made it; The earth also, her hands formed her.

6 Come, let us bow down and humble ourselves, Let us kneel before the LORD our Creator.

7 ¶ For he is our God, and we are the people of his pasture, the flock which his hand leadeth. If you could listen to his voice today!

8 Do not harden your heart, as at Meribah, as in the day of Massa, in the wilderness,

 

Do not harden your heart. Allusion to Meriba (literally "quarrel"), a place where the Israelites rebelled against the Lord in the desert. Their complaints about the shortage of water manifested their lack of faith in the Lord (#Ex 17: 1-7; # 20: 1-13; #Ps 81: 8).

 

9 Where your fathers tempted me, tested Me, though they saw my works.

 

Tempted me. Allusion to the same event (see #Ps 95: 8), also called "Massa" (literally "test"). God permitted the water to spring from the rock (#Ex 17: 7, cf. # 6:16, # 9:22, # 33: 8). The author of the Epistle to the Hebrews made a parallel between this event and the situation of his readers: he suggested that their tendency to doubt Christ and to return to Judaism was similar to the propensity of their ancestors to doubt the " Eternal and wanting to return to Egypt.

 

10 For forty years I had this race in disgust, and said, It is a people whose heart is astray; They do not know my ways.

 

Whose heart is lost. The wandering of the Israelites in the wilderness resulted from the infidelity of their hearts.

 

11 Therefore I swore in my anger, They shall not enter into my rest.

 

my rest. "Rest" originally designated the promised land (ie Canaan), where the people came after forty years of wandering in the desert. The Epistle to the Hebrews applies it, by analogy, to salvation through grace (# Heb 3: 7-4: 10, cf. Hebrews 2: 3).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/