Revêtir Christ

22/12/2019 00:19

Revêtir Christ

 "Colossiens chapitre 3 : 12 "Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience [...].")!

La Parole de Dieu enseigne que par nature tous les hommes sont des enfants de colère (Éphésiens 2:3) car ils ne se soumettent pas à la loi de Dieu (Romains 8:7). Au contraire, ils s'adonnent à l'amour du monde (1 Jean 2:15) et accomplissent les œuvres de la chair (Galates 5:19): adultère, fornication, disputes, envies, meurtres, etc... C'est ainsi qu'ils se rendent ennemis de Dieu (Jacques 4:4). Par opposition, les Écritures affirment que le fruit de l'Esprit consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité (Éphésiens 5:9)! Aujourd'hui, affranchis du péché par le Seigneur Jésus (Romains 6:18), les rachetés ne sont plus redevables à la chair pour devoir encore lui obéir et se plier à sa volonté tyrannique. Non, le Sauveur remplit ceux qui Lui appartiennent de Son Esprit (Romains 8.9). Cela change tout, absolument tout! À présent, il est possible d'expérimenter cette heureuse parole: "[...] Ce n'est point par puissance, ni par force, mais par mon Esprit, a dit l'Éternel des armées" (Zacharie 4.6b). Dorénavant, par l'Esprit, les fidèles sont en mesure de faire mourir les œuvres du corps (Romains 8:13). Quelle heureuse nouvelle!

Maintenant, une seule chose est nécessaire: demeurer dans l'Amour du Seigneur (Jean 15.9). Autrement, en dépit des apparences, on ne sait produire que ronces et chardons. Tous finissent immanquablement par décevoir et tromper. En effet, comment du bon pourrait-il sortir d'un cœur mauvais (Matthieu 12.34)? C'est pourquoi, il est d'une nécessité absolue que le Christ croisse et que l'homme diminue (Jean 3.30). Oui, avant de se revêtir, il faut premièrement se dépouiller (Éphésiens 4.22). On ne met pas une pièce de drap neuf à un vieil habit sinon la pièce emporterait l'habit, et la déchirure n'en serait que plus grande (Matthieu 9.16). Non, la nature divine (2 Pierre 1.4) ne peut jamais se lier ni même s’accommoder avec la nature charnelle et pécheresse. C'est un fait, on ne peut y couper, le vieil homme doit impérativement mourir (Romains 6.6).

Aussi, Christ est-Il notre délivrance. C'est Lui qui nous affranchit de ce corps de mort (Romains 7.24). À la croix, alors qu'Il rendait Son dernier souffle, le Sauveur s'est exprimé en ces termes: "Tout est accompli" (Jean 19.30). Désormais, la rançon pour nos âmes est payée (Marc 10.45). Pour toujours, la dette pour nos crimes et nombreuses iniquités est épongée (1 Corinthiens 7.23). Dieu n'y reviendra plus jamais, justice a été rendue, l'Agneau (Jean 1.36) a enduré le châtiment que l'homme méritait (Esaïe 53.5). Quant à tout ce qui est derrière, quant à tout ce qui appartient au passé (Philippiens 3.14), tout peut être abandonné au pied de la croix. Oui, il est possible de faire table rase sans délai. Un nouveau départ n'est qu'à un pas de fois, il suffit de le faire. Christ est mort, et nous pouvons mourir avec Lui (Romains 6.4). Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, et nous pouvons vivre avec Lui et pour Lui (Colossiens 2.12).

C'est certain, si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature (2 Corinthiens 5.17). Soyons-en pleinement conscients: si Christ est en nous, le corps est bien mort à cause du péché; mais l'Esprit est vie à cause de la justice (Romains 8.10).

Il est alors temps de considérer les choses sous une nouvelle perspective, sous un nouvel angle. Autrefois, nous marchions comme bon nous semblait (Juges 21.25), nous étions sans force (Romains 5.6) et seuls au monde (Éphésiens 2.12). À présent, tout a changé, le contraste est remarquable. Nous avons perdu notre vie pour en trouver une nouvelle (Matthieu 10.39). Dorénavant, on ne s'appartient plus (1 Corinthiens 6.19), l'Esprit du Seigneur nous conduit (Romains 8.14). Christ vit dans nos cœurs (Galates 2.20) et, puisque nous sommes à Lui (1 Corinthiens 3.23), nous pouvons compter sur Sa force toute puissante (Éphésiens 6.10). Bien que faibles selon la chair (2 Corinthiens 12.9), rien ne peut pourtant arrêter Son oeuvre de grâce (Philippiens 1.6). L'homme intérieur se renouvelle de jour en jour (2 Corinthiens 4.16) et le racheté est transformé, de gloire en gloire, comme par l'Esprit du Seigneur (2 Corinthiens 3.18). On ne compte plus sur soi, mais uniquement sur Lui. On ne marche plus par la vue, mais par la foi (2 Corinthiens 5.7).

L'arbre se reconnaît à ses fruits (Luc 6.44). Si quelqu'un a revêtu Christ (Galates 3.27), si Christ domine un cœur, cela ne pourra rester secret bien longtemps. Bientôt, le fruit mûr sera manifesté: la charité, la joie, la paix, la patience, la bonté, l'amour du bien, la fidélité, la douceur ainsi que la tempérance (Galates 5:22). Le monde le verra, la lumière du salut de Christ brillera de mille feux, et Dieu sera glorifié (Philippiens 1.11)!

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/