Sa tête est de l’or pur ; Ses boucles sont flottantes, Noires comme le corbeau

29/10/2013 17:07

Sa tête est de l’or pur ; Ses boucles sont flottantes, Noires comme le corbeau. {#Ca 5:11}

Toutes comparaisons sont impuissantes à décrire le Seigneur Jésus, mais l’époux est quand même ce qui peut le mieux le définir. Par la tête de Jésus nous pouvons comprendre sa divinité, « car la tête de Christ est Dieu » et alors le lingot d’or le plus pur est la métaphore la plus concevable, mais tout est trop pauvre pour décrire quelqu’un de si précieux, si pur, si cher à nos cœurs, si glorieux. Jésus n’est pas un grain d’or, mais un énorme globe d’or, une masse inestimable d’un trésor tel que la terre ne peut en posséder. Les créatures sont faites de fer et d’argile, elles périront toutes comme le bois, le foin, et le chaume, mais l’éternelle Tête vivante de la création de Dieu brillera pour toujours. Il n’y a en lui aucun mélange, ni la plus petite parcelle d’alliage. Il est à jamais infiniment saint et entièrement divin. Ses boucles flottantes représentent sa puissante vigueur. Il n’y a rien d’efféminé dans notre Bien-aimé. Il est le plus mâle des hommes. Puissant comme un lion, laborieux comme un bœuf, rapide comme un aigle. Chaque beauté concevable ou inconcevable se trouve en lui, et pourtant jadis il a été méprisé et repoussé des hommes. « Sa tête est de l’or pur ; Ses boucles sont flottantes, Noires comme le corbeau ». La gloire de sa tête est couronnée pour l’éternité d’une majesté sans pareil. Les cheveux noirs indiquent la fraîcheur de la jeunesse, car Jésus a sur lui la rosée de sa jeunesse. Les autres deviennent languissants avec l’âge, mais lui, il est à jamais un sacrificateur comme l’était Melchisédek ; les autres vont et viennent, mais il demeure comme Dieu sur son trône, sur un monde sans fin. Nous le voyons, ce soir, et nous l’adorons. Les anges ont leur regard sur lui, son racheté ne doit pas détourner les yeux de lui. Où y aurait-il un tel Bien-aimé ? Ô pour une communion d’une heure avec lui ! Éloignez-vous, soucis importuns ! Jésus m’appelle, et je cours vers lui.

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/