09 SATAN, L`IMITATEUR PAR EXCELLENCE

02/03/2015 18:05

SATAN, L`IMITATEUR PAR EXCELLENCE

 

Imite le signe qui prouve la possession

 

Apocalypse 22 : 3  

3  Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’agneau sera dans la ville ; ses serviteurs le serviront

plus d’anathème. Ce sera la fin de la malédiction qui pèse sur l’humanité et sur la terre à cause de la désobéissance d’Adam et d’Ève (#Ge 3:16-19). Dieu n’aura plus jamais à juger le péché, puisqu’il n’existera plus dans les nouveaux cieux ni sur la nouvelle terre.

4  et verront sa face,  et son nom sera sur leurs fronts.

verront sa face. Aucun humain ne pouvait voir la face de Dieu et vivre (#Ex 33:20-23), mais les habitants du ciel peuvent sans danger contempler la face de Dieu, car ils sont désormais saints (cf. #Jn 1:18 ; #1Ti 6:16 ; #1Jn 3:2).

son nom. Ils appartiennent en propre à Dieu.

 

Déforme l`évangile par des mensonges

Galate 1 : 6 et 7

6¶  Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile.

vous détourniez. Une meilleure traduction serait « désertiez ». Ce terme grec était utilisé dans le cadre de la désertion d’un soldat, acte qui le rendait passible de mort. La forme du verbe grec indique que les croyants galates se détournaient volontairement de la grâce pour s’attacher au légalisme enseigné par les faux docteurs.

promptement. L’adverbe grec peut signifier « facilement » ou « rapidement ». Les deux significations étaient sans aucun doute pertinentes pour décrire le bon accueil des Galates aux doctrines hérétiques des faux docteurs.

vous a appelés. On pourrait traduire « vous a appelés une fois pour toutes » (cf. #2Th 2:13-14 ; #2Ti 1:8-9 ; #1Pi 1:15); l’expression renvoie à l’appel efficace au salut.

la grâce de Christ. L’acte de miséricorde divine, gratuit et souverain pour accorder le salut par la mort et la résurrection de Christ, sans que ni les œuvres ni les mérites n’influencent cette décision.

 

un autre évangile. Cf. #2Co 11:4. Allusion à la perversion judaïsante du vrai Évangile: les judaïsants considéraient le respect des exigences, cérémonies et normes de l’ancienne alliance comme nécessaire au salut et l’ajoutaient au sacrifice de Christ.

7  Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ.

troublent. On pourrait également traduire ce mot grec par « dérangent ». Le verbe signifie « secouer dans tous les sens » ou « remuer ». Ici, il évoque la profonde perturbation qui affectait les croyants galates.

Altérer ou renverser. C’est-à-dire changer quelque chose pour en faire son contraire. En ajoutant la loi à l’Évangile de Christ, les faux docteurs détruisaient en réalité le message de grâce de Dieu. D’un message annonçant l’octroi de faveurs imméritées aux pécheurs, ils faisaient un message prônant une faveur gagnée et méritée par des œuvres.

l’Évangile de Christ. La bonne nouvelle du salut obtenu par la seule grâce, au moyen de la foi seule en Christ seul.

 

Imite les envoyés de Dieu

2 Corinthiens 11 : 13  et 14

13 Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.

Paul ne parle plus sous le couvert d’une ironie voilée et n’expose plus sa défense; il dévoile hardiment l’identité réelle des faux docteurs: ce sont des émissaires de Satan. Non seulement leur prétention à l’apostolat était fausse, mais leur doctrine l’était tout autant. En tant que pourvoyeurs de fausses doctrines, ils se trouvaient sous la malédiction exprimée en #Ga 1:8-9. Les termes vigoureux employés par Paul peuvent paraître durs au premier abord, mais ils sont l’expression de la jalousie divine qu’il éprouvait pour les Corinthiens. Paul n’entendait pas sacrifier la vérité pour préserver l’unité de l’Église. Cf. #1Ti 4:12 ; #2P 2:1-22 ; #Jude 8-13.

 

faux apôtres. Les faux apôtres qui enseignaient dans l’assemblée de Corinthe étaient venus de l’extérieur, tout comme Satan s’était immiscé à l’intérieur du jardin. Il s’agissait probablement de Juifs originaires de la région d’Israël (cf. v. #2Co 11:22 ; #Ac 6:1) qui disaient vouloir ramener les Corinthiens sous la domination de l’Église de Jérusalem. En un sens, ils judaïsaient parce qu’ils cherchaient à imposer les coutumes juives aux Corinthiens. Cependant, il semblerait que les faux docteurs de Corinthe n’insistaient pas sur la circoncision des païens, contrairement aux judaïsants qui avaient établi leur emprise sur l’Église de Galatie (cf. #Ga 5:2). Ils n’étaient pas non plus rigoureusement légalistes, puisqu’ils semblaient même encourager le libertinage (cf. #2Co 12:21). Leur fascination pour la rhétorique et les performances oratoires (cf. #2Co 10:10) incite à penser qu’ils étaient influencés par la culture et la philosophie grecques. Ils affirmaient (à tort, voir #Ac 15: 24) représenter l’Église de Jérusalem et même posséder des lettres de recommandation. Ils prétendaient faire partie des apôtres les plus éminents (v. #2Co 11:5) et méprisaient les déclarations apostoliques de Paul. Leur enseignement différait quelque peu de celui des judaïsants de Galatie, mais il n’en était pas moins fatal.

 

14  Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

Le prince des ténèbres (cf. #Lu 22: 53 ; #Ac 26: 18 ; #Ep 6:12 ; #Col 1:13) se fait passer pour un ange de lumière et un messager de la vérité. Il n’est donc pas surprenant que ses émissaires fassent de même. Satan séduisit Ève, et il tient les non-croyants captifs (#2Co 4:4 ; cf. #Ep 2:1-3); ses émissaires tentaient de tromper les Corinthiens et de les assujettir à des fausses doctrines. La « fin » terrible qui attend ces « ministres de justice » autoproclamés est celle de tous les faux docteurs: le jugement de Dieu (#Ro 3:8 ; #1Co 3:17 ; #Ph 3:19 ; #2Th 2:8 ; #2P 2:1, #2P 2:3, #2P 2:17 ; #Jude 4, #Jude 13).

 

Les miracles de Dieu opposés aux prodiges mensongers

2 Thessaloniciens 2 :9 et Apocalypse 13 : 13 - 14 et Apocalypse 19 : 20

 2 Thessaloniciens 2 :9  L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,

cet impie. Il accomplira des prodiges pour attirer l’attention sur lui-même et sur sa puissance surnaturelle. Toute son œuvre sera basée sur le mensonge; par tromperie, il réussira à persuader le monde de l’adorer et l’entraînera avec lui dans la perdition. Sa montée et ses agissements sont décrits plus en détail en #Ap 13:1-18.

Apocalypse 13 : 13  Elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.

prodiges. Le même mot grec est utilisé pour désigner les miracles de Jésus (#Jn 2:11, #Jn 2:23 ; #Jn 6:2). Cela indique que le faux prophète contrefait Christ par ses actes. Satan, qui a démontré par le passé sa capacité à accomplir des œuvres surnaturelles (p. ex. #Ex 7:11 ; #2Ti 3:8), est obligé d’utiliser cette stratégie des faux miracles pour convaincre le monde que l’Antichrist est plus fort que les authentiques témoins de Dieu (ch. #Ap 11), Jésus-Christ inclus.

faire descendre du feu du ciel. Le contexte indique que le faux prophète contrefait sans cesse Christ par des performances pyrotechniques destinées à convaincre les hommes de ses pouvoirs, mais aussi pour imiter les deux témoins (#Ap 11:5).

 

 14  Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait.

faire une image. Allusion à une reproduction de l’Antichrist liée au trône qu’il érigera au cours de l’abomination de la désolation, au milieu de la tribulation. Cela se produira dans le temple de Jérusalem: l’Antichrist abolira l’ancienne religion mondiale, taxée tout à coup de fausse, dans le but de se faire adorer, lui-même exclusivement, comme Dieu (cf. #Da 9:27 ; #Da 11:31 ; #Da 12:11 ; #Mt 24: 15 ; #2Th 2:4). Le faux prophète et l’Antichrist tromperont de nouveau le monde par une imitation bien orchestrée de Christ, qui reviendra plus tard pour régner en montant sur le vrai trône de Jérusalem.

Ésaïe 26 : 13  Éternel, notre Dieu, d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous ; Mais c’est grâce à toi seul que nous invoquons ton nom.

d’autres maîtres que toi. L’histoire d’Israël n’est qu’une longue série d’occupations par diverses dominations étrangères, telles que l’Égypte et l’Assyrie. 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/