Serrer Sa Parole

02/01/2020 00:48

Serrer Sa Parole

Psaumes 119 : 11 J'ai serré ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.

L'Écriture est propre à enseigner, à convaincre, à corriger et à instruire selon la justice (2 Timothée 3:16). Sans ce témoignage, comment serait-il possible à l'homme de discerner ce qui est agréable à Dieu? Impossible, il serait comme un aveugle marchant sans savoir où il va (2 Pierre 1.9). Aussi, pour qui désire suivre le Seigneur Jésus, une lecture persévérante de Sa Parole est de mise. C'est Lui qui fait tomber les écailles des yeux et qui donne à Ses fidèles de comprendre les choses qui Le concernent (Luc 24:45). Sans aucun doute, qui marche à la suite du Berger (Jean 10.11) et demeure attentif à Sa voix (Jean 18.37) sera exercé à discerner le bien du mal à mesure qu'il progresse sur le sentier (Hébreux 5.14).

La Parole de Dieu est vivante, et efficace, et plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants, perçant jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles, et jugeant des pensées et des intentions du cœur (Hébreux 4:12). Elle apporte à l'homme la connaissance de ce qu'il y a dans son cœur et agit comme un miroir (Jacques 1:23). S'il prend garde à ce reflet, il se voit tel qu'il est vraiment avec tous ses travers et toute sa folie! Il se voit maintenant tel que Dieu le voit: malheureux, misérable, pauvre, aveugle, et nu (Apocalypse 3.17).

Naturellement, le but n'est pas d'accabler l'homme. Il est vrai que sa nature est détestable, elle lui est révélée sans compromis ni ornement. Toutefois, il y a une bonne raison à cela. Ce n'est que pour lui faire sentir l'urgence de son besoin de pardon, de salut, de Dieu! Ce n'est que pour l'amener sur le chemin béni de la repentance (Actes 11.18), du retour au Père aimant qui attend les bras ouverts à la maison (Luc 15.20). Autrement, si personne ne le lui disait, comment le pécheur prendrait-il conscience de son état et du danger impérieux auquel il s'expose? C'est une certitude, le Seigneur ne prend pas plaisir à la mort du méchant, mais à ce qu'il se détourne de sa mauvaise voie et qu'il vive (Ézéchiel 33.11).

Le divin remède est là, à portée de tous les hommes. Qui serre la Parole de Dieu dans son cœur (Psaume 119.11) ne peut manquer d'entendre la bonne nouvelle. Or que dit-elle? Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique Jésus-Christ afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais qu'il ait la vie éternelle (Jean 3:16). A présent, par la foi en Jésus-Christ, l'homme est délivré de la condamnation que son péché méritait (Romains 8:1). Son Sauveur (Luc 2.11) le rend libre du péché qui l'asservissait (Romains 6:22) et dont il ne pouvait se défaire par ses propres moyens (Romains 8:7).

Christ est la Parole faite chair (Jean 1.14), Dieu s’est fait chair, c'est de Lui que les Écritures rendent témoignage (Jean 5.39). Si quelqu'un reçoit Ses paroles et les garde (Jean 8.51), il découvrira la véritable liberté (Jean 8.36). Si quelqu'un reçoit Ses paroles et les garde, il aura part à Son éclatante victoire sur le monde (1 Jean 5.4) et le péché (Hébreux 9.26). Si quelqu'un reçoit Ses paroles et les garde, il aura pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle (Romains 6.22)!

Aujourd'hui, qu'attendons-nous? Serrons la Parole de Dieu dans nos cœurs, recevons Jésus-Christ (Colossiens 2.6), vivons (Jean 14.19) et réjouissons-nous en Lui (Philippiens 4.4)!

 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/