SERVIR, SANS RIEN DEMANDER POUR SOI 25 février

25/02/2014 16:03
SERVIR, SANS RIEN DEMANDER POUR SOI
 
      … Même si je dois, en vous aimant davantage, être moins aimé de vous …        #2Co 12:15 
 
      L’amour humain s’attend à être payé de retour, mais Paul dit : je ne me soucie pas que vous m’aimiez ou non ; Je désire me donner complètement, non seulement par amour pour vous, mais parce que je vous ambitionne pour Dieu. « Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, étant riche, s’est fait pauvre pour vous. » Paul aussi voulait servir dans cet esprit. « Je ne crains pas d’aller trop loin dans le service ; j’irai avec joie jusqu’au bout. » Servir était pour lui une joie. 
 
      La conception ecclésiastique de ce que doit être un serviteur de Dieu n’est pas du tout celle de Jésus-Christ. Son idée, est que nous soyons les serviteurs des autres. Jésus-Christ est plus socialiste que les socialistes. Le plus grand dans son Royaume, dit-il, est le serviteur de tous. On reconnaît qu’un homme est saint, non à ce qu’il prêche l’Évangile, mais à ce qu’il lave les pieds des disciples, laissant de côté l’estime des autres pour ne penser qu’à l’estime de Dieu. Paul trouvait sa joie à se dépenser pour servir les intérêts de Dieu auprès de ses semblables, et il ne calculait pas la dépense. Nous, nous considérons l’aspect financier : « Si Dieu veut m’envoyer là-bas, quel sera mon salaire ? Aura-t-on pour moi de la considération ? Le climat est-il bon ? Il faut étudier tous les aspects du problème ! » En un mot, nous faisons nos réserves. Paul n’en faisait aucune. Nous avons en lui l’image parfaite du disciple fidèle, selon la pensée de Jésus-Christ : pas seulement un messager de la Bonne Nouvelle, mais un homme qui devient entre les mains de Jésus-Christ pain rompu et vin répandu, au service des hommes. 
 
https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/