Un Fils nous est donné...

22/12/2017 05:07

Un Fils nous est donné...

UN MESSAGE D'AMOUR·

 "Évangile selon Jean chapitre 1" (verset 14 "Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.")!

Dieu a été manifesté en chair sur cette terre (1 Timothée 3.16). Qu'est-il arrivé de plus grand à l'humanité? Cet événement a marqué un tel tournant dans la vie des hommes que l'an 0 de notre calendrier est basé sur la venue de Jésus-Christ! Qu'on le veuille ou non, que l'on croit ou non, les hommes sont bien obligés de reconnaître qu'il y a eu un "avant Jésus-Christ" et qu'il y a, par conséquent, un "après Jésus-Christ".

Celui par qui et pour qui toutes choses ont été faites (Colossiens 1.16) a visité l'humanité. Le Christ Jésus a paru dans le dénuement le plus total. Il s'est humilié (Philippiens 2.8) et est venu en simple homme (Philippiens 2.7). Pour un temps, Il a abandonné la gloire qui était Sienne auprès du Père (Jean 17.5).

Evidemment, la question qui brûle les lèvres maintenant est "Pourquoi ?" Pour une seule raison, chercher et sauver ce qui était perdu (Luc 19.10). Oui, Jésus-Christ est le Sauveur du monde (1 Jean 4.14). Non, ce n'est pas pour juger et perdre que le Seigneur est venu, mais bien pour sauver (Luc 9.56). En effet, Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec soi-même (2 Corinthiens 5.19)!

"Dieu sauve", voilà la signification du Nom de Jésus!

Quelle grâce merveilleuse, Dieu a envoyé Son Fils pour que l'homme vive par Lui (1 Jean 4.9). Malheureusement, la Lumière est venue dans le monde mais le monde ne l'a pas reçue (Jean 1.10). Dès Sa naissance, le Sauveur a été rejeté. Il n'y avait pas de place pour Lui (Luc 2.7). Toute Sa vie durant, le Seigneur n'a connu que rejet, haine et mépris (Marc 9.12) de la part de ceux qu'Il était pourtant venu délivrer de leurs péchés (Matthieu 1.21). Finalement, Il mourut sur la croix (1 Pierre 2.24), meurtri pour les péchés de Son peuple et frappé pour leurs iniquités (Esaïe 53.5).

Le monde n'a pas changé, il rejette toujours le Fils de Dieu (Marc 1.1). Il refuse obstinément de venir à Lui pour avoir la vie (Jean 5.40). À présent, bien que plongé dans les ténèbres, le monde se réjouit de ses lumières artificielles au mépris de la véritable Lumière (Jean 9.5). Il sacrifie au Dieu Mammon (Luc 16.13) plutôt que de sacrifier louange (Hébreux 13.15) au Dieu véritable (1 Jean 5.20), au Dieu d'amour et de vérité. 

Pour ce qui nous concerne, nul besoin d'agir follement (1 Corinthiens 3.19) en se conformant au monde (Romains 12.2). Résolument, gardons le témoignage de Jésus-Christ (Apocalypse 1.9) et, de plein droit, nous obtiendrons l'indicible privilège d'être appelé "enfant de Dieu" (Jean 1.12). C'est certain, il n'est aucun présent plus précieux que celui-ci.

En ces temps de fête, sachons nous souvenir que l'essentiel n'est pas dans le nombre de cadeaux sous le sapin. En définitive, cela n'a pas même la moindre d'importance. Le véritable bonheur est ailleurs. Il s'offre indifféremment à tout homme, riche ou pauvre, si seulement il peut, dans un élan de foi (Éphésiens 2.8), saisir la grâce de Dieu, saisir l'incomparable don (Romains 6.23)!

Un Fils nous a été donné (Esaïe 9.5), voici toute notre joie! "Gloire à Dieu, dans les lieux très hauts; paix sur la terre, bonne volonté envers les hommes!" (Luc 2.14).

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/