Veau

03/01/2014 09:18
 

 Veau. Taurillon ou génisse (Bos taurus) ; on tuait des veaux pour les manger (#Ge 18:7) et pour les sacrifier (#Hé 9:12,19). Aaron fabriqua un veau d’or afin que, sous cette forme-là, le peuple pût « adorer l’Éternel » (#Ex 32:4 ; #Ps 106:19,20 ; #Né 9:18). Aaron a sans doute choisi le veau (le mâle), parce que cet animal symbolisait la vigueur, la force et l’endurance (cf. #No 23:22). Ce choix est-il dû à l’influence égyptienne ou mésopotamienne ? En tout cas, à Memphis en Égypte, le taureau a été adoré, car il représentait le dieu Apis qui était lui-même l’incarnation du dieu Ptah. Mais Memphis était loin de Gochên, région où Israël a habité. Le taureau a été plus ou moins vénéré dans tout le Proche-Orient. En 1990, à Askalon, l’une des villes de la pentapole philistine, L. Stager a trouvé un petit taureau de bronze ayant seulement 125 mm de longueur, contenu dans une poterie. Cette figurine remonte à environ 1550 avant Jésus-Christ, donc avant la date de l’Exode. Ainsi il se pourrait que le veau d’or d’Aaron ait été plus petit qu’on ne le suppose généralement.

      Lors du schisme des 10 tribus, Jéroboam institua à nouveau le culte du veau ; il en érigea un à Béthel et un autre à Dan (#1R 12:28-29). Durant son séjour en Égypte, à la cour de Chichaq où il s’était réfugié, Jéroboam avait probablement vu, lui aussi, le culte d’Apis (#1R 11:40) ; mais il fut surtout influencé par le vieil exemple des Israélites dans le désert : les paroles qu’il cita en introduisant le culte des veaux en sont la preuve (#1R 12:28 ; #Ex 32:4). Voir Béthel ; Dan ; Vache.


 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/