Venue ; Venir

27/12/2013 12:30
 

 Venue ; Venir. Le nom eleusis (venue, arrivée) est rare, aussi bien dans le grec hellénistique que dans le Nouveau Testament : Étienne l’utilise pour la première « venue du Juste » (#Ac 7:52), Luc pour le Retour de Christ en gloire (#Lu 21:7; 23:42). Le verbe erchomai est utilisé souvent dans la traduction grecque de l’Ancien Testament, la Septante, à propos de la venue de Dieu pour juger la terre (#Os 9:7) ou pour délivrer les siens (#Esa 35:4 ; #Ps 50:3 et suivants ; #Za 14:5). Les prophètes et les Psaumes parlent de la venue du Jour de l’Éternel (#Joe 2:31 ; #Za 14:1 ; #Mal 4:4 ; #Ps 96:13; 98:9). Le Messie viendra comme le roi de paix (#Za 9:9) comme Celui qui est béni dans le nom du Seigneur (#Ps 118:26). Daniel décrit la venue du Fils de l’homme (#Da 7:13). Dans les textes de Qumrân, la venue du Messie est l’objet d’une vive attente (IQS 9.11 ; IQM 9.7 et suivants ; CD 12.23 ; 20.1).

      Les auteurs du Nouveau Testament ont repris le même verbe à propos de la venue du Fils de l’homme, dans les nuées pour rassembler les siens (#Mt 24:30,42,46) ou pour juger le monde (#Mt 16:27; 25:31).

      L’Église prie : Maranatha : Notre Seigneur, viens ! La prière pour la venue du Seigneur est d’ailleurs liée à celle pour la venue du royaume (#Mt 6:10 ; #Lu 11:2). La venue du Messie ne saurait donc être séparée de celle du royaume messianique (#Mt 16:28).


 

https://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/